Tous les forums > La Taverne > Hydroliennes de Bréhat. C'est terminé.
30287_karibario
viking35

Hydroliennes de Bréhat. C'est terminé.

Les essais des deux hydroliennes installées depuis 2011 par Naval Group DCNS ne sont pas concluants.

Bien que raccordées au réseau EDF, elles n'ont jamais pu produire d'électricité! Tout cela, à cause de nombreux problèmes de corrosion qui n'ont jamais pu être résolus.

Curieusement, DCNS expérimente toujours une hydrolienne en baie de Fundy au Canada. La mer y serait elle moins corrosive?

3 jours

Liste des contributions

  • et alors? Tomate samedi 11 novembre 2017 07:51
  • . bitkine samedi 11 novembre 2017 02:30
  • . bitkine samedi 11 novembre 2017 02:31
2016-02-15_1134
Yves (.)

Houle moins forte en baie de Fundy.
Il n'y a pas que la corrosion qui pose problème.

Si je retrouve le papier du Marin ....

mardi 07 novembre 2017 10:57 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
1
nossi

Bonjour. Fallait les mettre dans le Raz-Blanchard, en Bretagne nord, elles sont victimes des algues vertes.

mardi 07 novembre 2017 11:08
2016-02-15_1134
Yves (.)

C'est prévu pour 2018 dans le cadre du projet Normandie Hydro.

mardi 07 novembre 2017 11:12
Missing
1
cezembres

C'est dommage, c'est un système qui semblait intéressant - quasi sans nuisances et disposant d'une source d'énergie conséquente et relativement régulière.
Cela serait étonnant que l'idée soit abandonnée.

mardi 07 novembre 2017 11:14
Amiraut%c3%a9_de_bretagne_-_1%c3%a8re_version
Ar Vag

Et pourtant, dans le "Fromveur", l'essai avait été concluant, il me semble me souvenir...
DCNS aurait changé de matériaux ?

mardi 07 novembre 2017 11:20
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Tout ce qu'on peut voir sur le Fromveur, c'est ce panneau; le site ne semble pas déborder d'activité, aucun câble électrique...

mardi 07 novembre 2017 11:43
Vache-au-pelage-caille-bringe-oreilles-au-vent.
GRIBOU25

Et pourtant une usine se construit à Cherbourg pour fabriquer les hydroliennes. Seraient-elles différentes?
JJ

mardi 07 novembre 2017 14:16
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

Il y a bien des turbines qui fonctionnent dans l'eau de mer depuis un bout de temps...
Viking35, pourrais-tu citer tes sources ? j'aimerai bien en savoir un peu plus...

mardi 07 novembre 2017 14:19
30287_karibario
viking35

C'est le résumé d'un article du Télégrame de ce matin.

mardi 07 novembre 2017 14:52
Iri2
LaTortue

EDF et Naval Energies (la filiale de Naval Group, ex-DCNS) stoppent leur cycle d'expérimentation d'hydroliennes devant Paimpol-Bréhat. Ils concentrent leurs essais au Canada, en baie de Fundy, et gardent pour objectif la ferme-pilote du Raz Blanchard.

C'est la fin des haricots pour le projet d'expérimentation de l'hydrolienne OpenHydro sur le site de Paimpol-Bréhat, un endroit choisi par EDF et Naval Energies, la filiale de Naval Group. L'expérimentation qui avait démarré dans cette zone relativement abritée de la côte nord Bretagne s'achève brutalement après un ensemble de turbulences au sein de la filiale énergie de Naval Group.
Depuis 2011

Après un changement de directeur à la mi-octobre (le remplacement de Thierry Kalanquin par Laurent Schneider-Maunoury à la tête de Naval Energies), il a été acté de stopper la phase de tests démarrée en 2011 en Bretagne, en se concentrant sur le deuxième site d'essais, sur la côte Est du Canada, dans les puissants courants de la baie de Fundy (le projet Cape Sharp mené par Naval Group). « Une fois la technologie confirmée sur le projet expérimental canadien, EDF sera en capacité de lancer la phase industrielle du projet Normandie Hydro », résumait, hier après-midi, le service de communication de Naval Group. Le site de Paimpol est donc abandonné pour ce projet. Le projet de ferme pilote Normandie Hydro qui vise l'installation de sept hydroliennes dans le Raz Blanchard fait toujours partie des objectifs affichés par le groupe.

Même si depuis 2010, le développement de cette hydrolienne de grande capacité n'a jamais été un long fleuve tranquille pour EDF et DCNS. La machine, qui a demandé de longs mois de construction et de mises au point, a subi de désagréables contretemps, à commencer par son immobilisation en rade de Brest, pendant des mois au fond de l'eau, sans pouvoir être récupérée. Puis des problèmes de corrosion, sur des éléments clés de ces imposantes machines de 16 m de diamètre, ont entraîné d'importantes modifications de matériaux.
Elles n'ont jamais produit

Le système tournant a même fait l'objet d'adaptations importantes en cours de route. Au final, les deux machines immergées devant Bréhat ont bien été raccordées par EDF mais n'ont jamais produit sur le réseau. « La faute à ce défaut majeur de corrosion », explique pudiquement l'industriel qui assure ne pas renoncer à un projet déjà financé à hauteur de 200 M€. Pourquoi continuer l'expérimentation au Canada plutôt qu'en Bretagne ? « Les conditions rencontrées en baie de Fundy s'approchent davantage de celles du Raz-Blanchard. Le travail n'est pas perdu, le site de Paimpol-Bréhat nous a permis de valider un grand nombre d'éléments », positivait-on, hier, du côté de Naval Group.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/economie/hydroliennes-clap-de-fin-a-brehat-07-11-2017-11730563.php#BXhR8d8SgA8F1oEA.99

mardi 07 novembre 2017 14:28
2016-02-15_1134
Yves (.)

"Bien que raccordées au réseau EDF, elles n'ont jamais pu produire d'électricité!" dixit Viking35 dans le post en entrée de fil.


Je pense qu'il y a une erreur de reporting de la part du Télégramme.
Pour être raccordées au réseau, encore aurait-il fallu obtenir les autorisations administratives, ce qui n'était pas prévu avant 2018.

Il s'agissait d'abord de valider une période de test.

mardi 07 novembre 2017 16:42 *** Message modifié par son auteur ***
Tony
belespoir

C'était couru, DCNS s'est fait refourguer le systeme open hydro qui n'était pas abouti et avait fait faillite au Canada et dans la filiale irlandaise.. le tout, a grand renfort de rachat de royalties, de pseudo know how et aux frais comme d'hab du contribuable...
Le projet SABELA qui a été installé à l'état proto dans l'Odet puis dans le Fromveur est très peu élaboré (une simple hèlice sur un trépied!), les anciens de Bouygues offshore qui sont derriere sont surtout adroits dans la pêche aux subventions...
Même si un jour les techniques seront fiables il est loin d'être évident que ces systèmes soient rentables. Des études peu communiquées montrent qu'en terme d'énérgie, le bilan est négatif: production + transport+ installation+ maintenance+ deconstruction supérieure à énergie produite (sans même parler de rentabilité purement financière)..
Et ne nous leurrons pas les zones favorables en terme de potentiel ne sont pas si importantes en France...

mardi 07 novembre 2017 17:27
Z4a
Viktor bis

Je vous parie ma casquette de capitaine contre un sandwich au salami que c'est encore un travail bâclé (mais o combien médiatique !) pour empocher des subventions diverses et avariées.
La France des tropiques n'y échappe pas non plus : aux Tuamotu, où le soleil et le vent ne manquent pas, on a du relancer les centrales au fuel désaffectées le temps des illusions, les panneaux solaires s'avérant peu fiables et les éoliennes trop fragiles... Bizarre n'est-ce pas alors que nos voiliers ainsi équipés sont quasi autosuffisants.

mardi 07 novembre 2017 19:50
Img_2792
Loupeis

Pas contre un sandwich , capitaine . Ici il s'agit de sushis . Ou de bars en rondelles.

mardi 07 novembre 2017 21:08
Missing
vibrisse

et pendant ce temps la une PME de Quimper alimente 24/24 l'ile d'ouessant avec une hydrolienne dans le fromveur.

DCNS aura tenté les plateformes pétrolières , les hydroliennes ....sans succès...mais c'est DCNS .

mardi 07 novembre 2017 21:02
Avatar
nossi

Bonsoir. A méditer, une des nombreuses inventions de mon grand-père maternel..

"CINQUIEME INVENTION
La force des marées pour permettre de fournir l'énergie électrique. Mr l'Ingénieur du
Génie Maritime, qui en a fait le calcul devant moi, m'a fait savoir que ça pouvait faire
pour une petite usine mais pas pour une usine comme le port de CHERBOURG. Enfin,
je n'ai pas eu de blâme, c'est tout de même quelque chose!"..

C'était avant les turbines de la Rance.

mardi 07 novembre 2017 21:20
2014-12-24_200924
targaz

pour ouessant l'hydrolienne est sortie de l'eau depuis un moment,ya des hauts et des bas,pas toujours évident le mise au point

mardi 07 novembre 2017 21:20
Missing
vibrisse

yes , j 'étais reste sur un retour à l'eau en juillet ....mais ce sera cet hiver ( ou pas..)

mardi 07 novembre 2017 23:03
Duduche_akbar
Duduche Braz

FR3 Bretagne a fait un sujet au JT. J'ai cru comprendre que d'autres modèles pourraient être testés sur le site... mais que valent ces propos ???

mardi 07 novembre 2017 21:20
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

il est bien evident que derriere la recherche d'autres sources d'énergie il y aussi la recherche de subventions de la part de certaines entreprises . Lorsque ces subventions disparaîteront les recherches s'arreteront d'elle m^me ...

à quand les prochaines subventions pour mettre des voiles sur des chalutiers ou cargo...?

mercredi 08 novembre 2017 09:51
30287_karibario
viking35

José: Il y en avait. Tu as dû remarqué il y a une dizaine d'années un chalutier avec un tripode quai Bouvet à St Malo, J'en ai observé un autre du même type à Bonifacio et un autre en Méditérranée. La seule motivation était la chasse aux subventions, en particulier régionales...

mercredi 08 novembre 2017 11:08
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

et au temps jadis j'ai été payé grace a ces subventions , j'en ai fait des projets de chalutiers à voiles ! à chaque crise petroliere ou a chaque changement de ministre! ça nous occupait le temps de prendre une commande et de passer aux choses serieuses ..

la chasse aux subventions c'est une affaire de spécialistes bien introduit dans le milieu ministériel

mercredi 08 novembre 2017 11:59
2016-02-15_1134
Yves (.)

C'est quoi un milieu ministériel ?

mercredi 08 novembre 2017 12:17
Duduche_akbar
Duduche Braz

C'est comme dans un sandwich : un ministre de droite, un ministre de gauche, et le milieu c'est au choix : jambon, cornichon, fromage ou pâté. Autrefois, on pouvait trouver du "beurre d'intervention"... mais plus maintenant.

mercredi 08 novembre 2017 13:47
Missing
JC22

Bonjour ,
ça me rappelle les essais d'éoliennes sur l'ile Losquet en face de l'Ile Grande il y a ~~30ans lors du 1° choc pétrolier. la France était à la pointe de la recherche à cette époque. que c'est-il passé?????? et maintenant on est tributaire des autres pays pour produire les éoliennes.
n'est ca pas la même chose?
et on apprend ces jours ci que le nucléaire ne va pas diminuer de ci tôt!!!!!!!!
cdt

mercredi 08 novembre 2017 10:28
Avatar
4
Aliguen

Le lobby pro-nucléaire n'a certainement pas intérêt à voir se développer les alternatives énergétiques.
le renoncement de notre ministre écolo N. Hulot annoncé hier n'en est qu'une sinistre illustration.

mercredi 08 novembre 2017 10:45
Missing
JC22

on est bien d'accord.

mercredi 08 novembre 2017 10:48
Missing
5
mike56

Je suis toujours reservé quand on en appelle aux complots ou aux lobbys...la betise est malheureusement beaucoup plus probable que le complot (la betise ou la recherche de subventions...). Allez un petit lien interessant sur la transition et la sortie du nucleaire https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/100-renouvelable-pour-pas-plus-cher-fastoche/

mercredi 08 novembre 2017 10:57
30287_karibario
3
viking35

C'est un signe d'intelligence que de revenir sur ses croyances de militant.
Lire deux fois le document instructif de Jancovici ( jusqu'à la fin) publié par Mike et on en reparlera.

https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/100-renouvelable-pour-pas-plus-cher-fastoche/

mercredi 08 novembre 2017 13:40
Pavillon_pour_avatar_heo
5
Papy-Boom

Et quelle quantité d'électricité devra-t-on produire en plus pour les voitures électriques?
On nous prévient déjà de risques de coupures cet hiver.

mercredi 08 novembre 2017 18:22 *** Message modifié par son auteur ***
Balise_belge_2
ecumeur

J'ai lu quelque part (mais pas pu vérifier) que la recharge de 1 million de voitures électriques nécessitait la production d'une centrale nucléaire.

mercredi 08 novembre 2017 20:33
0086
1
trebor.n

Oui c'est une belle synthèse. J'aimerai avoir la même sur l'analyse globale de la consommation énergétique, que ce soit pour produire des biens , pour le transport et pour vivre..
Il manquerait dans cette réflexion, la quantification de la part nécessaire et vitale, la part utile, la part de confort, la part superflue et la part perdue et gaspillé dans chaque kw d'énegie.
Car la meilleur des sources d'énergie peu chère et peu polluante, est aussi celle que l'on ne gaspille pas...
Donc, sur cette consommation totale d'énergie en France, qu'elle serait la "part intelligente" à consommer sans partir dans du minimalisme idéologique ?

dimanche 12 novembre 2017 11:13
Balise_belge_2
8
ecumeur

C'est tout simplement la prise de conscience que la décision prise antérieurement était absolument irréaliste. Dans le même temps, fermer 1/3 de nos centrales nucléaires et avoir la relève par des moyens dits "renouvelables"!
Ce que ne parviennent pas à comprendre les "antinucléaires", c'est que l'éolien comme le solaire ne peuvent être que des productions de complément aléatoires, incompatibles avec la réalité de la consommation.

mercredi 08 novembre 2017 13:58
Avatar
1
hi

C'est de moins en moins vrai, notamment grâce au développement des smarts grids. C'est loin d'être encore au point, mais des démonstrateurs fonctionnent.

Ca va prendre du temps, certes, mais ça se développe quand même.

L'Allemagne, qui est en cours d'arrêt du nucléaire, fait également baisser sa consommation de charbon. Ca montre que les énergies alternatives se développent.

mercredi 08 novembre 2017 17:12
30287_karibario
5
viking35

L'Allemagne , en cas de sur-consommation utilise la production nucléaire de la France, sinon...

mercredi 08 novembre 2017 17:30
Apsara1
1
bitkine

Exact et en plus (grande hypocrisie) l'Allemagne achète du jus à la Pologne qui le produit avec du charbon!!!!

DT...

mercredi 08 novembre 2017 17:37
2016-02-15_1134
Yves (.)

Ca c'est l'argument type des pro-nucléaires.

En Europe, tout le monde vend et achète de l'électricité à tout le monde pour son usage national ou pour le revendre.

Ca fonctionne comme le pognon : toutes les banques achètent et vendent de l'argent à d'autres banques, chaque jour, à travers le monde.

Il y a même des situations où des pays paient pour qu'on leur achète leur production électrique excédentaire.
C'est souvent le cas de la Suisse, très favorable à ce genre de transaction, qui se porte acquéreur de cet excédent (souvent français) qui lui rapporte et l'utilise pour faire remonter de l'eau en amont de barrages hydroélectriques.

mercredi 08 novembre 2017 17:40
30287_karibario
viking35

En effet, mais c'est d'autant plus facile pour la France dont l'électricité est, de loin, la moins chère...
Par ailleurs, après l'hydroélectricté, le nucléaire est le moyen le plus rapide pour s'adapter à la consommation journalière.

mercredi 08 novembre 2017 18:02
2016-02-15_1134
Yves (.)

Y a quand même une sacré inertie liée au temps de réaction !
Ca ne fonctionne pas comme la poignée d'accélérateur ou de frein d'une mobylette. :)

Ce que je voulais dire, c'est qu'il est inutile de parler de production française, allemande, danoise ou espagnole.
Ce qui importe, c'est la consommation, la production et le réseau européens.

mercredi 08 novembre 2017 18:22
30287_karibario
viking35

Pas d'accord.
Du fait qu'il existe une grande disparité de productions. Entre la Norvège, le Danemark , l'Allemagne et la France, il existe de grandes disparités.
Et pour la diminution du CO 2, dont beauxoup prétendent qu'il s'agit d'une priorité, il n'y a pas photo.
On saura dans 30 ou 50 ans, quels choix étaient les bons.

mercredi 08 novembre 2017 18:28
2016-02-15_1134
Yves (.)

Des disparités, oui et c'est une autre affaire.
Mais la production est globale.
La toile du réseau n'a pas de frontières.
Selon les périodes et les circonstances, il se peut que tu recharges ton portable avec de l'électricité allemande et un allemand peut recharger le sien avec de l'électricité française.

mercredi 08 novembre 2017 18:34 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
6
hi

"la France dont l'électricité est, de loin, la moins chère"

Hors coût de stockage des déchets et de démantèlement des centrales, coût que personne ne se risque à évaluer, histoire de laisser nos descendants le prendre à leur charge...

mercredi 08 novembre 2017 20:00
30287_karibario
viking35

Le cout du démentèlement d'une centrale est connu et n'est pas si important que cela.

mercredi 08 novembre 2017 20:49
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

mais pourquoi diable démentéler les centrales ? on demolie les bureaux et tout ce qui est peu contaminé et on laisse le reste en état .Pourquoi transporter le nuisible dans un autre endroit alors qu'il ne sera pas plus sûr ???

mercredi 08 novembre 2017 21:10
Missing
Prospero

Pour une fois je suis d'accord avec toi, je ne comprends pas pourquoi il faut démonter et déplacer ce qu'on ne peut pas recycler sachant qu'on peut confiner les déchets sur place en les confinant et en les surveillant comme à Tchernobyl.
Si quelqu'un a la réponse à cette question, je suis intéressé.

mercredi 08 novembre 2017 21:14
Biloup
biloup 30e

simplement que les installations d'une centrale ne sont pas prévu pour maintenir du combustible indéfiniment, sinon elle n'auraient pas de fin de vie
il faudrait refroidir , renforcer etc pas l'apport continuel de la radio activité résiduelle,
et le stockage est surtout pour le combustible plus assez puissant pour faire fonctionner mais trop dangereux pour stocker n'importe comment,

à la fin de vie le combustible restant est retiré , mais pas le coeur en lui même
regardez brénillis en bretagne il va rester les installation encore 100 ou 200 ans,

mercredi 08 novembre 2017 21:25
Missing
Prospero

je suppose que les contraintes mécaniques et thermiques sur une installation ""éteinte" ne sont plus les mêmes, pas pire que des piscines de stockage.
Il suffirait de refroidir quelques années in situ non ?

mercredi 08 novembre 2017 21:29
Duduche_akbar
Duduche Braz

les quelques années peuvent se compter en milliers, selon les radioéléments présents...

jeudi 09 novembre 2017 10:47
Img_0016
1
okilebo

Parce qu'un réacteur même a l'arrêt continue de produire de la chaleur. Il faudrait continuer d'évacuer la chaleur produite. Il faut donc décharger le combustible, mais problème on ne peut pas le laisser indéfiniment dans la piscine.
Laisser mourir le combustible de sa belle mort dans le réacteur ne ferait que poser d'autres problèmes d'évacuation de l'énergie produite quand elle ne suffira plus a faire tourner l'alternateur a la bonne vitesse pour la synchronisation sur le réseau.
Il ne faut pas croire non plus que les déchets représentent des centaines de tonnes a chaque arrêt de tranche comme les médias et quelques bobos ont tendance à vouloir nous le faire croire. Un container d'un mètre de diamètre et de 1,2 m de hauteur ne contient pas grand chose.

lundi 13 novembre 2017 11:17
Missing
Prospero

la chaleur, il faut de toutes façons l'évacuer que ce soit dans une centrale ou dans une piscine de stockage.
Donc même après avoir vidé le combustible, pourquoi de pas laisser tout sur place ? voire reconvertir le site industriel en site de production d'énergie renouvellable ?

lundi 13 novembre 2017 20:25
Missing
Prospero

ça c'est un vrai scoop !

mercredi 08 novembre 2017 21:12
Avatar
3
hi

@viking : pour reprendre l'exemple de la centrale de Brennilis (la seule en phase de démantèlement) : apres 30 ans, le cout est de 438 millions, et EDF - dont la capacité à appréhender avec précisions les plannings et les budgets de chantiers nucléaires ne fait plus rire personne - estime qu'il en reste encore au moins 17... et ce n'est qu'un petit réacteur, d'une technologie désuette, ce qui signifie qu'il faudra éprouver de nouvelles techniques de démantèlement pour les autres centrales...

mercredi 08 novembre 2017 22:58 *** Message modifié par son auteur ***
Biloup
biloup 30e

il n'y a aps que brénilis qui est arrêté , il y a aussi au moins (que je connais) le réacteur "plutonium" d'avoine enfin chinon si vous préférez,
ça passe un peu inaperçu car il y a encore en exploitation les 4 autres réacteur
le réacteur "plutonium" à été arrêté quand la france a eu suffisamment produit de plutonium militaire, car le "résidu" du fonctionnement de la centrale électrique est utilisé en militaire, il a été prolongé très longtemps après le délais prévu justement pour le militaire,
les installation existe toujours c'est la grosses boule argentée à coté des autres réacteurs,

d'ailleurs la centrale d'avoine, est la seule à posséder des tours de réfrigération spécifique très basse car il y avait eu une levé de bouclier à sa construction

jeudi 09 novembre 2017 07:28
Img_0016
okilebo

Il n'y a pas que Brenilis d'arrêté. Il y a Chinon comme tu l'as dit plus Chinon A St Laurent A Chooz A qui est transformée en stockage parce que dans une grotte située en territoire belge. A Chooz A il y a même un élevage de sangliers chevreuils etc.. nourris par les employés et les dechets de la cantine. Pour ceux qui croient encore que les bestioles naissent avec cinq pattes et trois yeux faut vous réveiller, ils sont normaux et se portaient très bien la dernière fois que je les ai vu.
D'ailleurs ils en prélèvent une ou deux pour les fêtes de fin d'année.

lundi 13 novembre 2017 12:29
Avatar
noroit

Alors là, c'est à voir. De plus, on ne sait toujours pas démanteler !! (voir Brénilis arrêtée depuis 1985 !! et dont le travail est commencé depuis ....20 ans). Souhaitons bon courage à nos descendants

http://www.20minutes.fr/rennes/2140379-20170927-bretagne-demantelement-complet-centrale-brennilis-va-encore-devoir-attendre

mercredi 08 novembre 2017 23:35
Missing
Hériona-team

a bon pour preuve il savent même pas les démantelé pour preuve brenilis

jeudi 09 novembre 2017 16:44
Duduche_akbar
2
Duduche Braz

de loin la moins chère, parce que les coûts différés* ne sont pas pris en compte...
*traitement et stockage des déchets et démantèlement...

mercredi 08 novembre 2017 21:08
Photo000
pendruig

L'hiver prochain il est prévu l'inverse .... bonne émission qui vient de passer sur canal et qui parlait justement de tout cela. On a encore du chemin à faire avant d'arrêter le nucléaire.
Gilles

mercredi 08 novembre 2017 20:46
Image
1
Lulu2

Oui, mais le coût du mégawatt heure nucléaire est déjà beaucoup plus élevé que celui du solaire et de l'éolien, alors que le premier cesse d'augmenter et les seconds de diminuer.
D'un point de vue purement économique, le principe de l'électricité nucléaire est dépassé, indépendamment des considérations de sûreté et d'environnement.

mercredi 08 novembre 2017 17:31
Image
Lulu2

... ne cesse d'augmenter ...

mercredi 08 novembre 2017 17:43
30287_karibario
1
viking35

Lulu , informe toi.
Le nucléaire coute beaucoup moins cher que les autres énergies et surtout l'éolien et le solaire.

Lis donc jusqu'à la fin l'article de Jancovici..

mercredi 08 novembre 2017 19:09
Image
2
Lulu2

Je crois ne pas être trop mal informé sur le sujet.
Dans l'article que tu cites, le rapport du coût d'investissement à la puissance produite est en défaveur du nucléaire, même en tenant comte d'un durée de vie supérieure des installations.
Je parlais du coût de production du mégawatt-heure qui est plus élevé pour le nucléaire par rapport au solaire et à l'éolien. Il en est de même, assez logiquement pour pour le prix auxquels se négocie le MWh sur le marché de gros actuellement.
Les raisons en sont que le nucléaire coûte de plus en plus cher en raison des régles de sûreté qui sont de plus en plus contraignantes. Et ceci n'intègre ni les coûts de déconstruction, ni ceux d'un accident majeur. En revanche, l'éolien et le solaire bénéficient de coût en baisse gràce à une production à grande échelle des équipements.
En synthèse, le nucléaire est déjà plus pas mal cher que l'éolien et le solaire (le MWh EPR est deux fois plus cher que celui du solaire), même si on tenait compte du nécessaire surdimensionnement du parc solaire et éolien. Et la tendance est durablement à une accentuation de l'écart.

mercredi 08 novembre 2017 19:59 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
mike56

Euh.....relis l'article, ce n'est absolument pas ce qu'il dit et il intègre bien le coût de déconstruction et d'un accident nucléaire majeur (avec un prévalence centenaire)

mercredi 08 novembre 2017 20:46
30287_karibario
viking35

Lulu... Manifestement tu n'as pas lu l'article de Jancovici qui, je te l'accorde est long et difficile pour un profane.
Mais il démontre exactement l'INVERSE de ce que tu écris...

mercredi 08 novembre 2017 20:51
Image
Lulu2

L'article de Jancovoci parle du coût de la puissance à installer pour satisfaire les besoins, alors que je parle de prix du MWh tel que les opérateurs de distribution l'achètent en realité actuellement sur le marché de gros. Ce n'est pas du tout la même approche.
Si le MWh nucléaire est plus cher que le solaire et l'éolien, les opérateurs l'acheterons de moins en moins. Que fera-t-on de cette surcapacité de production ? On la vendra moins cher que son prix de revient. Ça ne tiendra probablement pas éternellement.

mercredi 08 novembre 2017 21:26
Missing
Prospero

Voir la rentabilité d'Hinkley point.

mercredi 08 novembre 2017 21:35
Missing
1
mike56

Bon, une derniere tentative....
Le cout marginal d’exploitation d’une centrale nucleaire est extremement faible, l’essentiel est un cout d’investissement (une centrale nucleaire à l’arret coute sensiblement la meme chose qu’une centrale tournant a pleine puissance - le cout du combustible est vraiement marginal). Je t’invite à lire l’article en détail il est certes un peu long mais exhaustif. Malheureusement pour nous, il semble qu’il n’y ai pas de solution miracle qui soit technologiquement à notre portée pour à la fois sortir du nucléaire et baisser les emissions de co2...bon pour rester positif on peut toujours se dire qu’à l’echelle du siecle nous aurons peut etre la fusion ( ce qui pour le coup, regelerait le problème...)

mercredi 08 novembre 2017 21:51
Image
1
Lulu2

Là encore, pas d'accord. Le coût du MWh nucléaire en ne tenant compte que des coûts de maintenance et de fonctionnement est encore supérieur à celui du solaire et de l'éolien en y intégrant l'amortissement de l'investissement.

mercredi 08 novembre 2017 22:35
30287_karibario
viking35

As tu intégré que la durée de vie d'une éolienne est de'environ 20 années seulement.

mercredi 08 novembre 2017 23:10
Image
Lulu2

Oui.
Et celle du solaire apparaît maintenant plus importante que dans les études initiales de rentabilité (25 années pour des projets basés sur 20).

mercredi 08 novembre 2017 23:34
Img_0016
okilebo

Et sait tu au moins la puissance nécessaire pour produire quelques kilos de silicium qualité électronique. Je l'ai compris quand j'ai passé la puissance du transfo de 24 à 36 MVA dans une usine de production il y a quelques années.
Bien sûr le solaire peut faire penser que ça coûte moins cher mais il ne faut pas oublier que maintenant tout est fabriqué en chine. On transfère chez les autres ce qui pollue chez nous.

lundi 13 novembre 2017 12:47
Image
Lulu2

Un panneau solaire produit pendant sa durée de vie plus de 10 fois l'énergie qui a été nécessaire à sa fabrication.

lundi 13 novembre 2017 13:30
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
1
Palchoa Foyalé

C'est plus compliqué que ça.
On estime que la construction du panneau PV représente 3 années de sa production électrique, pour une durée de vie prévue de 25 ans.

Or un panneau solaire chinois est fabriqué avec une électricité au charbon 8 fois plus carbonnée environ que l'électricité nucléaire française. Ce panneau, s'il est installé en France, mettra donc 8*3 = 24 années à rembourser la "dette carbone" liée à sa conception. Si l'on ajoute l'impact de la construction du système de gestion du panneau, il s'avère que le panneau PV ne permet aucune économie de CO2 au terme de son cycle de vie.

C'est pourquoi ça peut avoir du sens de développer le PV en Allemagne, où l'électricité a une forte teneur en CO2, mais en France c'est juste bon pour la conscience écolo.

lundi 13 novembre 2017 22:26
Avatar
2
hi

Ce qui est réellement penible dans ce genre de debat, c'est de réduire les arguments des contradicteurs à des idées de "bobos" ou d'"écolos". La charge de mépris et d'arrogance que ces termes porte tend à convaincre ces contradicteurs qu'ils ont encore plus raison de ne pas souhaiter que ce genre de personnes soit responsable d'un secteur aussi sensible que le nucléaire...

6 jours
2016-02-15_1134
Yves (.)

Moi, je n'ai pas de mépris pour les neuneus* !

(*) neuneu : personne fragile endoctrinée à l'idéologie du neutron.

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
Tony
2
belespoir

Ce qui est penible en France c est le peu de gens parmis les decideurs politiques et autres bavards dans le poste n ayant pas de formation scientifique. Il n est pas curieux de constater que les anti nucleaires sont egalement peu formes scientifiquement ou techniquement. Les pro nucleaires vont plutot se trouver dans le secteur des gens de l industrie et de la vraie recherche.
Ce qui motive les anti, c est la peur en generale (la bombe atomique) induite par le manque de connaissances.
Je ne suis pas un pour extreme mais quand je vois le style des opposants et la culture technique des pros, je fais mon choix...

Hi avait vous une formation scientifique? Je crois connaitre la reponse...

6 jours
Image
1
Lulu2

C'est curieux : beaucoup de gens méprisent ce qu'ils méconnaissent, et méconnaissent ce qu'ils méprisent.

6 jours
Tony
belespoir

C'est vrai je connais mal la philosophie de Spinoza et l'astro-physique et je méprise énormément ces disciplines...

5 jours
Pavillon-i
2
pator

Quand on se veut scientifique, on commence par ne pas utiliser le mot "croire".

6 jours
Tony
belespoir

Oui et aussi bien regarder comment est utilisé le mot "croire"! Savoir lire n 'est pas forcemment un défaut...

6 jours
2016-02-15_1134
1
Yves (.)

Cette démonstration est un peu tirée par les cheveux mais, scientifiquement et techniquement, elle est imparable.

Belespoir, tu m'a convaincu : je retourne sous la couette !

6 jours
Tony
belespoir

Désolé pour les fautes mais je ne peux me corriger facilement sur tablette...

6 jours
2016-02-15_1134
Yves (.)

Pas de soucis.
Ce qui compte pour nous, c'est la valeur universelle de ta pensée scientifique et technique.

6 jours
Tony
2
belespoir

Je n'ai pas de prétention personnelle, si on me lit bien je déplore le manque d'une certaines culture chez nos dirigeants, qui peut me démontre le contraire?...Et le pire c'est quelle reçois une contradiction ricanante...Fait gaffe! T'attends à la récré au Havre..Si j'ai le temps car y a tout le patrimoine de l'humanité à voir...

6 jours
Jem
bil56

quel mépris ...

6 jours
Pavillon-i
1
pator

Tu progresses vers la CNV

6 jours
Avatar
hi

@pator : je fais des efforts, mais ça ne simplifie pas la rédaction des argumente ;-p

6 jours
Tony
belespoir

CNV? Cercle naval des vauriens?

6 jours
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

Si ça peut vous aider, je me définis entièrement comme écolo, et je suis un bobo. Donc "conscience écolo" n'est absolument pas péjoratif dans mon post. J'insiste d'ailleurs, soulager notre conscience c'est bien le seul intérêt de l'éolien et du PV.

Ce n'est pas pour autant que je dois fermer les yeux sur les contradictions énormes des mythes du 100% ENR et de la croissance verte, que des politiques sans aucune compétence scientifique comme Lepage ou Canfin se sont fait une spécialité de vendre. On peut être écolo, et même décroissant, et ne pas appeler à la sortie immédiate du nucléaire.
Désolé d'avance si ça sort de votre grille de lecture binaire...

6 jours
Tony
1
belespoir

Plutot ok avec ca meme si on peut en discuter....

6 jours
Avatar
2
hi

C'est deux derniers posts démontrent clairement que ceux qui s'annoncent dépositaires d'un bagage scientifique sont par contre incapables de participer à un débat. Tout simplement parce qu'ils ne lisent pas les arguments de leur contradicteurs, mais ne font que présenter les leurs. À aucun moment je n'ai affirmé ni défendu une sortie immédiate du nucléaire. Je n'ai pas non plus avancé d'arguments scientifiques, je me suis contenté d'interroger sur la pertinence économique du nucléaire, compte-tenu de ses coûts notamment ceux liés à la sécurité et au démantèlement.

6 jours
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

Effectivement, mener un débat technique sans avancer d'arguments scientifiques (pas nécessairement complexes) c'est assez ambitieux...
Du coup on tombe vite dans les généralités du style "(ils) sont incapables de participer à un débat"

6 jours
Avatar
hi

Justement, on essaie de mener un débat non technique... Ce genre de débat est un débat de société, où les arguments techniques sont essentiels, mais pas obligatoirement déterminants...
Si je refuse l'installation d'une éolienne dans mon jardin, ce ne sont pas forcément les arguments techniques qui seront les plus déterminants. Ne recevoir que les arguments technologiques et scientifiques, c'est nier l'avis de l'écrasante majorité d'une population... Difficile à soutenir...

6 jours
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

C'est en effet un débat de société complet, sur les plans technique, économique et éthique dans lequel le citoyen va être amené à apporter son vote, qui doit être éclairé.
S'il n'est pas question de le restreindre à sa dimension technique, les bases de celles-ci devraient pouvoir être connues du grand public. Il y a un certain de nombre de journalistes et vulgarisateurs qui travaillent dans ce sens.
Seulement les sciences font peur, donc on s'en désintéresse, alors qu'avec des règles de trois et la loi d'Ohm/analogie avec la plomberie on saisit très bien une grande partie du problème.

Mais c'est vrai qu'il y a une bonne partie des français qui pensent que les centrales nucléaires rejettent du CO2...

6 jours
0086
trebor.n

A vérifier Vicking, et les futures éoliennes vont évoluer aussi, ..

dimanche 12 novembre 2017 13:55
Img_0016
okilebo

Ca mouline dans les cerveaux voir le lien ci-après
http://www.laradioactivite.com/site/pages/plutonium_quoi_faire.htm
Sachant que l'uranium par lui même est moins dangereux.
Ca vous donnera déjà une idée des solutions envisagées pour réduire les risques liés aux déchets de plutonium.
Il faut aussi lire ce qui se rapporte aux liens sous le texte et vous comprendrez la connerie qu'on a fait en fermant Superphenix mis a part les mal facons du départ et qui ont été monté en flèche par les medias incompétents et orientés par les bobos.

lundi 13 novembre 2017 12:40
Jem
bil56

hahaha, MDR !!!!!

mercredi 08 novembre 2017 20:58
Arzach_avatar
2
misurarca

ce que ne comprennent pas les "pros-nucléaire" c'est qu'on va droit dans le mur !
Les couts de déconstruction/stockage etc ne sont JAMAIS pris en compte, étonnant, n'est ce pas ?

vendredi 10 novembre 2017 10:03
30287_karibario
viking35

ERREUR. Complaisemment rabachée. Le cout reste raisonnable Voir Jancovici.

vendredi 10 novembre 2017 11:04
Avatar
2
hi

Viking : seuls les coûts effectifs de déconstruction des centrales déjà démantelées sont à prendre en compte. Le démantèlement de Brennilis, qui est loin d'être achevé, est déjà 20 fois plus cher que prévu.

Alors affirmer que les coûts sont pris en compte, ok, mais ce ne sont que des estimations, et on connait le talent d'EDF pour établir ses prévisions de coûts en matière nucléaire...

vendredi 10 novembre 2017 12:48
30287_karibario
viking35

Hi: Je n'arrive pas à retrouver les données mais j'avais été étonné de constater que le cout de déconstruction n'était pas aussi élevé que je le croyais.

Cela dit, je t'accorde que l'on ne peut prendre pour agent comptant ce que raconte EDF.

Mais mes données provenaient des Etats-Unis.

vendredi 10 novembre 2017 12:56
Avatar
hi

J'ai lu ici ou là, en moyenne, 500 millions par réacteur... A Brennilis on y est déjà, mais c'est un petit réacteur... Et il reste presque 20 ans de boulot...

vendredi 10 novembre 2017 13:34
30287_karibario
viking35

Effectivement, c'est ce chiffre que j'avais en tête mais en comparaison du prix de la construction d'une centrale, cela représente 10.20 % tout au plus.

Par ailleurs, le démentèlement dépend beaucoup de la volonté que l'on a . Si l'on met 10 ouvriers ou 100 sur un même chantier, la durée ne sera pas la même.

En France, on ne connait que Brennilis mais il existe d'autres exemples dans le monde.

vendredi 10 novembre 2017 13:46
2016-02-15_1134
3
Yves (.)

"cela représente 10.20 % tout au plus."

OK.
Pour Flamanville qui a dépassé les 16 milliards sans produire un seul W, on peut donc déjà évaluer la déconstruction entre 1.6 et 3.2 milliards.
Une goutte d'eau !

3.3 milliards, c'était le coût initial prévu par nos X pour la construction de cet EPR !

vendredi 10 novembre 2017 13:53
Missing
4
mike56

Autant de fougue vis à vis de cette école......n’aurais tu pas tenté le concours d’entrée sans succés ????.
Plus serieusement, il ya des X chez Europe Ecologie Les Verts...Je trouve inquietant de suspecter quelqu’un sur le simple fait qu’il a fait ses études à tel ou tel endroit...S’agissant de Jancovici, ce qu’il dit et ecrit me semble plus relever d’une démarche scientifique plutot que d’une croyance ou d’un lobby...Le probleme c’est que ce qu’il dit ne fait pas toujours plaisir...nous aimerions tous vivre dans un monde magique ou l’on peut s’affranchir de la physique....ce n’est helas pas possible.

vendredi 10 novembre 2017 14:59
Balise_belge_2
1
ecumeur

Ce que ne comprennent pas les "anti-nucléaires", c'est que les "énergies renouvelables" actuellement mises en œuvre telles que les éoliennes et le solaire ne pourront jamais être que des énergies de complément.

vendredi 10 novembre 2017 21:22
Missing
PABA

Changement de paradigme cette semaine : c'est le nucléaire qui est le complément aux renouvelables...
https://www.batirama.com/article/15470-le-nucleaire-reste-un-complement-necessaire-aux-renouvelables.html

5 jours
Tony
1
belespoir

Bien vu, d'ailleurs Jancovici est un brillant lobbyiste pure beurre (X c'est tout dire)...Mais il ne faut pas oublier que nos dirigeants, nos chers élus sont à 99% de littéraires (devais je dire pseudo) et donc complètement hermétiques à tout ce qui est technique, ...les techniciens et autres ingénieurs n'ayant qu'a trouver ce qu'il faut trouver...Mais ca ne marche pas comme ca et la France se desindustrialise à grande vitesse ...

mercredi 08 novembre 2017 12:28
30287_karibario
2
viking35

Effectivement, si un lobbyste est quelqu'un qui ne pense pas comme toi.
Mais as tu lu DEUX fois la totalité de son texte?
Si oui, indique nous ce qui te parait douteux.

mercredi 08 novembre 2017 19:11
Tony
belespoir

Salut, rien de faux dans mon texte, ou alors?...juste thèse - anti thèse..je ne fais pas la synthèse car pas payé pour ça...
Je fait moi même ce travail de consultant (on dit lobbyiste quand on veut négativer) auprès d'instances publiques ou politiques, le plus généralement incompétentes, pour les raisons citées...

jeudi 09 novembre 2017 12:52
30287_karibario
1
viking35

Jancovici est aussi un voileux qui a navigué plus que la majorité d'entre nous.

mercredi 08 novembre 2017 13:41
Missing
3
gorlann29

Bonjour, je trouve quand-même çà très bizarre que sur mon bateau, je ne me branche JAMAIS sur les bornes électriques, et qu'avec un panneau solaire de 50w(payé 80euros) sur support inclinable dans tous les sens, un hydrogénérateur Aquagen 4(300euros dans les annonces héo) et une éolienne Aérogen4(80 euros à réparer), je produit plus de jus que je n'en consomme, que ce soit au port ou en nav et quelque-soit les conditions de vent ou d'ensoleillement.
Je ne vois vraiment pas ce que j'aurais de plus à y rajouter un réacteur nucléaire.
Partant de ce constat, si le Français moyen arrêtait de gaspiller bêtement l'énergie, il pourrait sans problème se passer des énergies fossiles et nucléaire.
Gorlann

mercredi 08 novembre 2017 14:15
Photo000
1
pendruig

Sur le fond tu as raison mais tu oublies tout de même de dire quelle puissance électrique tu utilises sur ton bateau qui plus est est stocké dans des batteries. La moindre maison a une machine à laver le linge et cela commence déjà à être compliqué à faire fonctionner en 12v ....
Gilles

mercredi 08 novembre 2017 20:52
Missing
gorlann29

Bonsoir, le tout étant de savoir si l'on veut limiter sa consommation au nécessaire, et se "contenter" des énergies renouvelables ou alors continuer dans le "tout-électrique", que ce soit à terre ou en mer, et là, il faudra produire un max!
Perso, j'ai choisi la LIBERTE, c' est-à-dire l'autonomie, et je préfère n'allumer mon GPS(portable) que lorsqu'il y a de la brume dans un endroit craignosse, régulateur plutôt que pilote, pas de frigo,radar juste quand c'est nécessaire etc...
Beaucoup me diront que c' est une façon rétrograde de naviguer, mais elle me convient parfaitement.
Sinon pour répondre à la question des batteries, j' en ai deux de bagnole en 70ah.
Quand à ma maison, refusant la fumisterie du compteur Linky, je suis en train de faire une transition au 100% renouvelable et bye-bye l'abonnement EDF, mon seul problème étant pour mes machines en triphasé(tour, fraiseuse, machine à bois etc...).
Gorlann

mercredi 08 novembre 2017 22:09
Missing
outremer

Reste à définir la vraie liberté. Car à moins de revenir 2 millions d'années en arrière, même votre bateau et tous l'environnement et a fortiori votre maison, sont la résultante de millions d'actions d'une chaine de millions d'individus qui ensemble ont consommé énormément d'énergie. Par exemple un GPS c'est 24 satellites à fabriquer à lancer à renouveler avec toute une informatique terrestre qui consomme énormément d'énergie, du silicium tiré en monocristal etc.... Dans ce monde complexe en pleine agitation nous ne sommes chacun qu'une petite fourmi vorace.
Pour le triphasé rien ne vous empêche d'en fabriquer vous mêmes avec les générateurs ou convertisseurs adéquats si vous avez la puissance disponible. Mais tous calculs financiers faits êtes vous certains de pouvoir faire un bénéfice.

vendredi 10 novembre 2017 22:35
Missing
2
gorlann29

Bonjour Outremer, je me passe fort bien du GPS, no problème!
Après, comme tu le fais très bien remarquer, la solution de l'autonomie "à terre" n'est probablement pas financièrement intéressante pour moi(surtout à cause du triphasé).
Maintenant, j'ai choisi la solution de l'autonomie car je veux dépendre du moins de monde possible, et pour moi, c'est çà la liberté.
Gorlann

samedi 11 novembre 2017 13:54
0086
2
trebor.n

D' ou, en poussant la réflexion en ne la limitant plus à un simple voilier mais à une maison , on arrive à d'autres questions :
- a-t-on réellement besoin d'une puissance de 6 kW par foyer ?
- a-t-on réellement besoin de 1,XX.. voitures par foyer ?
- a-t-on réellement besoin d'avoir des équipement électroniques en mode veille ?
- ainsi de suite pour les communes, les usines, les centres commerciaux etc....

dimanche 12 novembre 2017 14:03
Freres
Darwin

Bien sur, on a déjà des exemples avec les constructions à énergie passive. L'apport extérieur d'énergie est bien moindre.
Pour sur, cela n'arrange pas tout le monde au regard du gouffre financier Areva/EDF Qu'il faudra combler.
Ceux qui la jouent pour du financement "Subvention"pourront bientôt changer d'espace de jeu puisque plusieurs blocks sont à l'étude sans subventions et ceux là feront certainement des petits.

mercredi 08 novembre 2017 16:35 *** Message modifié par son auteur ***
Photo000
pendruig

Lorsqu'on parle de bâtiment à énergie passive on ne tient pas compte de l'énergie consommée par ceux qui y habitent. On parle du chauffage et de l'eau chaude mais pas des machines et autres appareils électriques.
Gilles

mercredi 08 novembre 2017 20:55
Freres
1
Darwin

Bien sur que si! Voir ce qui se fait dans les pays du Nord.
Sans aller si loin, tu en as dans les campagnes qui vivent en complète autonomie énergétique avec tout le confort.

jeudi 09 novembre 2017 00:41
Avatar
4
louis33

sur l'équilibre production/consommation il y a point qu'il ne faut surtout pas oublier:
il faut avoir la capacité de production pour assurer les "pointes" de consommation.
Votre parc de production ne doit être pas dimensionné pour la valeur moyenne de consommation... ce qui entrainerait de gros problèmes les q q jours de grand froids en hiver.
Et c 'est bien l'erreur de raisonnement que font les lobbies écolo ou autre politique de bout de bar du commerce. En cas de surconsommation, on ne peut pas compter sur le vent ou le solaire, et encore moins sur les voisins qui seront eux aussi confrontés aux mêmes besoins.

En effet l'allemagne et l'ensemble des pays européens échangent quotidiennement de l'électricité, mais si on fait la somme sur une année, c 'est la France qui exporte et eux qui importent.
Compter uniquement sur les autres cela seraient intéressant si on incluait toute l'europe de l'est, la russie et le reste du monde, et si les bisounours qui ont chaud qd on a froid, nous donneraient facilement de l'elec quand on en a besoin... sans compter que le transport de cette électricité est forcément facile, puisque tout le monde est interconnecté? n'est-ce pas????

donc pour résumer, un peu d'éolien peut être utile, en "base", mais il faut avoir les moyens de production pour les pointes, et cela il n'y a que le nucléaire pour la grosse partie, le thermique à flamme (charbon, fioul) et l'hydraulique pour l'ajustement précis...

pour info, l'éolien... pour 1mw fourni, il faut en prévoir 2 en installation. car comme pour les voiliers, cela ne marche que qd il y a du vent.
Lapalissade, mais c'est bon de le rappeler

mercredi 08 novembre 2017 18:32
Photo000
pendruig

C'est vrai que pour faire tourner une éolienne il faut du vent et du soleil pour les panneaux mais tout de même penser que sur tout le territoire il n'y a pas de vent ni de soleil .... c'est bien pour cela qu'il faut développer beaucoup plus d'éoliennes et de panneaux.
Gilles

mercredi 08 novembre 2017 21:00
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

Non justement le fameux foisonnement ça n'existe pas.
Meme a l'échelle de l'Europe continentale la situation météo est globalement uniforme.
Une depression et tous les moulins tournent, un anticyclone et ils s'arrêtent. Et anticyclone de nuit, ou de jour en hiver avec une forte couverture nuageuse -> pas de prod., ni en éolien ni en pV

Il est surtout urgent de ne rien dépenser en gadgets high-tech, éoliennes, panneaux PV, batteries et "smart-grids" qui ont tout du problème et rien de la solution.
A la place renover le bâtiment, et developper les pompes a chaleur et les panneaux solaires thermiques, ça a du sens...par contre ça fait moins "disruptif"

jeudi 09 novembre 2017 05:58
Arzach_avatar
3
misurarca

Tu as entièrement raison, la première source d'électricité est là; les économies d'énergies !

Quand on voit tous les batiments industriels qui ne sont pas isolés, et qui chauffent en hiver et climatisent en été, les commerces portes ouvertes en hiver chauffage à fond, les commerces du sud (et antilles) portes ouvertes et clim à fond, les "chauffages de terrasses" devant les cafés pour les fumeurs en hiver, c'est un gaspillage d'énergie vulgaire et honteux !

vendredi 10 novembre 2017 10:14
Balise_belge_2
ecumeur

Et en plus il faut des éoliennes réversibles pour produire du vent permettant de faire tourner les autres qui produiront elles mêmes de l'électricité...

jeudi 09 novembre 2017 09:58
Arzach_avatar
misurarca

@louis33;
"lobbies écolo"

Cites moi en un ou deux pour voir ?
C'est une expression nouvelle, je suis tout ouïe, j'ai besoin de m'informer !

vendredi 10 novembre 2017 10:11
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

Le lobby éolien, acoquiné aux producteurs de gaz (pour le back-up) est un des plus puissant à Bruxelles.
Je dis ça sans animosité, mais la lutte de la pot de terre éolien contre le pot de fer nucléaire, c'est derrière nous

vendredi 10 novembre 2017 10:30
Arzach_avatar
1
misurarca

Ha...
Pour moi, les industriels de l'héolien sont des industriels tout court, pas des écologistes, même si l'énergie héolienne va dans le bon sens.

vendredi 10 novembre 2017 12:29
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

ce qui m'epate toujours dans les perspectives à 20 ou 30 ans c'est que l'on se base sur nos connaissances d'aujourd'hui et l'on en decrete des certitudes pour demain. Comme si toute evolution ou decouverte allait subitement s'arrèter ...

revenons en arriére de 30 ans qui pronostiquait que l'on allait se balader avec un appareil aussi sophistiqué que les smarphone ...??? m^me en reve ou en science-fiction on n'avait pas evoqué ce fantastique outil ..et bien d'autre ...

alors soyons optimiste , il y aura d'autre evolution ..imaginé que tout a coup on arrive a stock l'énergie electrique ...on remplie les reservoirs l'été et on ouvre le robinet l'hiver ...

mercredi 08 novembre 2017 19:03
30287_karibario
viking35

Stocker l'énergie électrique avec des batteries est actuellement utopique et trés polluant...

mercredi 08 novembre 2017 20:10
Missing
gorlann29

Il y a par exemple la solution d'utiliser le surplus de'énergie produite pour monter une masse d'eau, qui pourra à son tour produire si pas de vent ou de soleil.
Ou encore celle d'utiliser un "volant d'inertie".
Gorlann

mercredi 08 novembre 2017 22:15
Iri2
LaTortue

en France je ne connais qu'un endroit ou c'est fait, dans les Vosges (lac blanc - lac noir); il y en a d'autres ?

mercredi 08 novembre 2017 22:57
Avatar
ALLEWIND

Barrage de Grand maison en isère : eau pompée la nuit et turbinée le jour.

jeudi 09 novembre 2017 13:15
Missing
2
xabia

La France n'a qu'une centrale de plus de 1 000 MW, sa puissance totale en pompage/turbinage est de 5 098 MW (aucun grand projet en cours) :

Grand'Maison, Isère, 1 800 MW,
Centrale de Montézic, Aveyron, 910 MW,
Centrale de Revin, Ardennes, 800 MW,
Superbissorte, Savoie 748 MW,
Le Cheylas, Isère, 480 MW,
Centrale de La Coche, Savoie, 310 MW,
Lac Noir, Haut-Rhin, 50 MW.

samedi 11 novembre 2017 23:42
30287_karibario
viking35

La Suisse a trois barrages en commun avec la France. Ce qui explique que la Suisse exporte de l'électricité en France...

lundi 13 novembre 2017 08:16
5653
Polmar

L'eau est remontée par des pompes mises en route quand il y a de l'electricté produite en excès, sans doute par les centrales nucléaires dont le fonctionnement est plutôt linéaire.

C'est plutôt rigolo que l'énergie renouvelable soit produite en fait par le nucléaire.

Mais je peux me tromper.

6 jours
2016-02-15_1134
Yves (.)

"remonter une masse d'eau"

Ce que font les suisses quand EDF les paie pour absorber notre excédent de production.

@Viking35 ==> ce qui tend à prouver que ce n'est sûrement pas aussi simple de ralentir un réacteur quand il y a une baisse de la demande.

jeudi 09 novembre 2017 01:10
30287_karibario
viking35

"Un réacteur est capable de grandes variations de puissance, à la hausse comme à la baisse. Il peut donc s’ajuster facilement à la courbe de demande (on parle de suivi de charge).

En pratique, une centrale nucléaire peut désormais faire varier sa puissance de 30 MW par minute, ce qui est équivalent à ce que sait faire une centrale à gaz ordinaire (une centrale à gaz très performante peut aller à 50 MW par minute)."

jeudi 09 novembre 2017 08:06
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Daniel : On est au - 2 à avoir lu la doc...

vendredi 10 novembre 2017 08:34
30287_karibario
viking35

Bernard: Cela me rassure... Mais l'as tu lu au moins deux fois?

En tout cas, j'y ai appris beaucoup de choses. Mais sur H&O , nos experts savent tout...

vendredi 10 novembre 2017 11:06
Lauben_bmr_83x110
1
bmayer

Daniel : Pas encore 2x ...

vendredi 10 novembre 2017 12:46
2016-02-15_1134
Yves (.)

Courage Bmayer !
Tu peux y arriver ....

vendredi 10 novembre 2017 12:51
2016-02-15_1134
1
Yves (.)

"Mais l'as tu lu au moins deux fois?"
Encore ?

Es-tu sûr que ce soit suffisant ?
Faut-il aussi faire pénitence après digestion de l'ouvrage pour ceux qui auraient eu le moindre doute sur les bienfaits du Neu-neutron ?
Où sont donc les lieux de culte ?
A Dielette ?

Fais quand même attention à ne pas franchir le mur du son du ridicule.
A plusieurs reprises tu encourages cette noble assemblée aux qualités intellectuelles modestes à lire cet immense auteur contemporain au moins deux fois !
Jamais je ne t'ai vu emballé à ce point par une "oeuvre" scientifique.
Même pour un ouvrage relatif à la voile ou à la régate.
C'est dire !

Je comprends que tu sois tombé sous le charme.
L'homme a en effet un fort potentiel de séduction, le cerveau sans doute très bien ordonné, mais au point de se pâmer de la sorte ??? .....
N'en fais-tu pas un peu trop ? :))

Bon, je ne doute pas un instant de tes capacités intellectuelles à ingurgiter l'oeuvre, mais es-tu sûr d'avoir assez de connaissance pour y apporter la moindre contradiction ?
Si c'est le cas, je te félicite.
Moi ? non.

Jancovici est un polytechnicien qui est passé par Télécom.
Connais-tu un seul polytechnicien qui soit opposé à la politique énergétique pro-nucléaire de notre pays ?

N'oublie pas que les X sont les grands conseillers de l'ombre au sein du pouvoir.
Surtout les X-Mines mais les Télecom ne sont jamais très loin.

Leur principe c'est avant tout de truster les places dans l'appareil d'état, surtout celles qui concernent la politique énergétique du pays.

Et ces gens-là, contrairement à ce que certains ont écrit ici, ne forment pas un lobby blindé auprès du pouvoir.
Non, ils sont tout simplement le pouvoir.

Ce sont eux qui animent les directions des ministères techniques mais aussi économiques, les administration, les cabinets, les grandes entreprises ...

Chez ces gens-là, la discipline est une valeur, pas de place pour le débat, pas intéressant.
Eux seuls savent ce qui est bon pour la France.
Mais manque de chance, il suffit de remonter au plan Messmer pour voir que leurs visions des choses peut vite être qualifié après coup de pêché d'orgueil.
Il suffit de lire les divers rapports inquiétants de l'ASN.

J'en conviens, l'homme est très habile.
Il fréquente Hulot, a son site oueb, pond un pensum astucieusement qualifié de "fastoche", bref .... il se met à la portée de tous.

Quand tu mets son nom en exergue pour activer Google, les bras m'en tombent.
Pas un organe de presse papier, audio ou TV n'a pu échapper à ses interventions.
Il a un service d'attachés de presse en or !!!

https://www.google.fr/search?q=%22jean-marc+jancovici%22&newwindow=1&ei=WJkFWob0Ic-dsAenoYP4BQ&start=0&sa=N&biw=1039&bih=730

Sans compter Youtube, Facebook, Twitter ....
Il est partout.
Chapeau l'artiste !
Et ça marche.
La preuve.




vendredi 10 novembre 2017 13:25
30287_karibario
1
viking35

Yves: Il s'avère que j'ai connu Jancovici il y a bien longtemps.
Il était déjà totalement atypique dans les activités qu'il avait à l'époque. Et très éloigné du profil classique que tu décris.
J'espère donc qu'il est resté border line .

Par ailleurs, j'ai quelqu'un de trés proche qui connait parfaitement le sujet pour y avoir eu de grands responsabilités. Même si je reste prudent du fait de sa proximité avec son ancien employeur.

Je te raconterais.

vendredi 10 novembre 2017 14:06 *** Message modifié par son auteur ***
2016-02-15_1134
2
Yves (.)

Par ailleurs, tu peux avoir toutes les qualités du monde, tu n'en restes pas moins d'abord un "corpsard".

Ce sont les associations des anciens élèves de ces écoles dont les membres sont très bien implantés au sein du pouvoir, de l'industrie, des finances .... qui t'aideront toute ta carrière durant à aller toujours plus haut.

Les centraliens aident les centraliens, les ENS aident les ENS, les X aident les X ....
Et si (c'est un exemple) un centralien peut faire un croche-patte à l'ascension d'un ENS ou d'un X, il le fera, au nom de son corps (au sens de communauté) car entre écoles c'est la guerre permanente.

Si tu vas à l'encontre de l'"idéologie technologique" de ton école, tu es mort d'un point vue de l'ascension sociale.
Encore une fois, la politique énergétique de notre pays est entre les mains des XMines (DGEC, IRSN, CEA, ASN, IRSN, Areva ... à l'exception d'EDF) et si tu vas à leur encontre tu n'as plus qu'à changer de vie.

Mais ça ne retire rien à leurs qualités personnelles (et relationnelles) en dehors de ces sphères très fermées et très hiérarchisées au milieu desquelles mieux vaut ne pas faire le mariole et jouer les trouble-fêtes.

vendredi 10 novembre 2017 15:31
Tony
belespoir

Très beau, la théorie du complot avec comme pires instigateurs nos ingénieurs diplômés...mais rassurons nous ils sont en voie de disparition et la seule industrie qui résistera en France sera le tourisme...

vendredi 10 novembre 2017 15:47
2016-02-15_1134
Yves (.)

Ch'ais pas où tu as vu que je parlais de complot.
Je parle d'esprit de corps, au sens étroit du terme et ça n'a rien à voir.

vendredi 10 novembre 2017 15:59
2016-02-15_1134
Yves (.)


on va bientôt m'accuser de ... phobie d'élite !

vendredi 10 novembre 2017 16:35
2016-02-15_1134
Yves (.)

Et pour conclure en ce qui me concerne, si jamais notre pays devait mettre une politique énergétique de transition avec une part du nucléaire qui s'en trouverait réduite, il va de soi qu'elle entrainerait avec elle une réduction du rôle et de l'influence de ce corps.

Je n'imagine pas qu'un ou plusieurs d'entre eux ait envie de se tirer une balle dans le pied.

Il y a malgré tout quelques anciens élèves qui se rebiffent :
(peu à voir avec le sujet traité ici)
http://www.lajauneetlarouge.com/article/pour-qui-roulent-les-polytechniciens#.WgWOarZ7Rcw

vendredi 10 novembre 2017 15:52
30287_karibario
viking35

Article fort intéressant qui démontre aussi que certains polytechniciens gardent leur libre arbitre...

Je suis loin de faire partie de l'élite mais cela rejoint ce que je pense:

"il existe en France un puissant courant antiscientifique qui diabolise par exemple les OGM, la chimie, le nucléaire, sauveurs de l'humanité par les promesses de progrès qu'ils portent en eux "

vendredi 10 novembre 2017 16:14
2016-02-15_1134
1
Yves (.)

Oui, mais attention !
Relis bien : il critique précisément ceux qui disent ça !

Cette phrase fait partie de l'énumération citée après cette phrase :
"Mais voici pêle-mêle certaines des idées fortes que j'en retiens et qui me choquent :"

Sous-entendu, il DOIT ou il DEVRAIT exister un débat sur les OGM, la chimie, le nucléaire .... ce que, justement, ses collègues d'X réfutent aveuglément sur ces sujets !

Merci du malentendu ! :))

vendredi 10 novembre 2017 16:27 *** Message modifié par son auteur ***
Duduche_akbar
Duduche Braz

@viking, si ce courant est si puissant que ça, on pourrait y mettre des turbines hydroliennes !

vendredi 10 novembre 2017 19:38
Tony
2
belespoir

Belle demonstration de Xbashing!
Mais comme je l'ai indiqué plus haut, je préfère personnellement être drivé par des gens à la tête bien pleine (bien rare dans le domaine politique) que par tous les sciences po et autres Hena raisonnant à la sauce proust et jeansolpartre...

vendredi 10 novembre 2017 14:37
Missing
vibrisse

le smartphone ....les marketteurs de Matra l'avaient dans leurs cartons en 1993 ...soit 24 ans
ils te racontaient même que tu aurais 3 lignes sans fil ..alors qu'en 93 on peinait a vendre des radiocom 2000 !

mercredi 08 novembre 2017 20:24
Missing
1
mike56

Tu as raison, l'avenir nous reserve peut etre une divine surprise....cela dit Et c’est l’inconvenient majeur du monde reel, c’est que les regles de la physique resteront les mêmes ( je sais, c’est pénible...) et si en effet un mode de stockage révolutionnaire apparaissait (il y a des choses interessantes avec du stockage dans ds sortes de bobines supra conductrices) cela nous faciliterait la vie...en attendant avant de la stocker, il faut produire l’energie et structurer des investissements de cette magnitude et de cette duree ne peut se faire sur un vague espoir technologique...
Enfin je rappelle que le kilowatt le plus écolo est encore....celui que l’on ne consomme pas !

mercredi 08 novembre 2017 19:21
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

oh oui avant Albert les savants a barbichettes disaient aussi que la physiques étaient ecrite et connu définitivement ...et bien il a demontré qu'ils racontaient des co... et il y aura une suite inévitablement

mercredi 08 novembre 2017 20:29
Photo000
pendruig

Bien sur qu'il faut croire en l'avenir mais justement utilisons déjà au maximum ce que l'on sait faire et si l'avenir nous apporte du mieux et bien ce sera encore plus mieux ...
Gilles

mercredi 08 novembre 2017 21:01
Missing
Prospero

comme la géothermie, le solaire thermique, le mix énergétique en général.
Je ne comprends pas pourquoi nos toits ne sont pas couverts de panneaux solaires thermique ou photovoltaiques.
Manifestement on préfère garder beaucoup de place à la voiture en ville et garder des contraintes d'urbanisme à 2 balles.
Heureusement que l'armée nous protège des éoliennes, d'ailleurs si ça se trouve si les hydroliennes ne fonctionnent pas c'est à cause des sous-marins.
Il faut peut-être acheter des avions européens plutôt des rafales puisqu'ils n'ont pas l'air gênés par les éoliennes.

mercredi 08 novembre 2017 21:20
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

oh le terme "mieux" me fait peur disons plutôt autre chose ,mais mieux pas sûr

mercredi 08 novembre 2017 21:55
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
2
Palchoa Foyalé

Jancovici est un des seuls mecs sérieux dans cette affaire, l'article cite est très bien, et son site internet vaut le détour (manicore.com)
Ce qui manque le plus dans ce genre de débats ou l'on se balance des solutions techniques concurrentes a la tronche, ce sont des ordres de grandeurs, et c'est une de ses spécialités.

jeudi 09 novembre 2017 05:49 *** Message modifié par son auteur ***
30287_karibario
viking35

Palchoa: Je le suis depuis longtemps. Encore faut il prendre le temps de lire son article trés documenté et de le relire!

jeudi 09 novembre 2017 08:08
5653
2
Polmar

Les 57 réacteurs français représentent, en gros, 50% de la consommation de pointe et 80% de la moyenne.
Le problème des 50% de nucléaire seulement est qu'il n'est jamais précisé s'il s'agit des capacités de production ou de la consommation en régime normal.
Donc en arrangeant intelligemment les mots, on peut conclure que nous sommes déjà à seulement 50% de nucléaire.

Le parc français de production electrique (hors renouvelable) est composé de nucléaire en charge de la production courante (80% environ), de centrales au fuel pour quasiment le reste (la plupart de celles au charbon ayant été déconstruites, Albi, Richemont, Loire sur Rhône, ...) et de turbines à gaz extrêmement réactives produisant à pleine puissance en moins de 20 mn, parfaites pour effacer les pics de consommation; mais à un coût prohibitif, donc elles ne tournent qu'environ 5 jours par an.

Par ailleurs:
L'EPR n'occupe que 7 ha au sol, à comparer aux surfaces nécessaires pour implanter la même capacité de production en solaire ou en éolien.

L'éolien ou le solaire ne sont productifs que pendant, au mieux, 30% du temps. Derrière il y a forcément la centrale habituelle au fuel ou au charbon.

Les lieux de production renouvelable sont rarement là où on consomme. Donc, réseaux aériens, décriés au nom de l'écologie ou des ondes IEM, ou enterrés, mais tellement chers.

La vrai révolution écologique ne peut passer que par l'auto production individuelle. Ainsi, pas de réseau et il est certain alors que le consommateur y regardera à deux fois avant de gaspiller.

Enfin, mais pourquoi les écologistes (ministre Voynet) ont exigé et obtenu le démantèlement sauvage du surgénérateur Phoenix?

jeudi 09 novembre 2017 08:14
Missing
1
mike56

À l'époque, il s'agissait d'un message politique, pour carresser dans le sens du poil la gauche "plurielle" et on peut dire qu'il s'agissait d'une connerie monumentale. Cela dit Superphenix souffrait d'un défaut majeur : la présence massive de sodium liquide (matériaux très intéressant dans le cas d'un surgenerateur mais qui a le mauvais d'exploser ou d'être inflammable en présence d'eau ou d'air...) Si en effet ce réacteur (qui était un prototype) n'était pas pleinement satisfaisant sur le critère sécurité, il aurait fallu continuer l'expérience en le modifiant en profondeur. Le résultat est que nous avons perdu une avance considérable dans un des secteurs qui sera à même d'assurer notre production d'énergie decarbonnee pour des siècles...encore une belle démonstration de manque de vision politique...

jeudi 09 novembre 2017 09:02
Avatar
jeudi 09 novembre 2017 13:20
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
1
Palchoa Foyalé

Il manque l'hydraulique dans la liste, très importante en France !
En auto-production on perd toutes les économies d'échelles.
On économise sur le réseau de distribution, mais quid du stockage ? Il n'y aura jamais assez de lithium ni de cobalt pour les batteries.

A la rigueur ça peut passer pour une production minime, mais dans ce cas là pourquoi recourir à ce vecteur qu'est l'électricité ? Solaire thermique pour l'eau chaude, micro-hydraulique pour la puissance mécanique... par contre la chute est brutale !

On peut être décroissant, comme Jancovici cité plus haut, et pour autant espérer conserver une partie de notre confort actuel, notamment le fait d'avoir de la lumière quand on appuie sur l'interrupteur.

jeudi 09 novembre 2017 09:13 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
hi

"La vrai révolution écologique ne peut passer que par l'auto production individuelle. Ainsi, pas de réseau et il est certain alors que le consommateur y regardera à deux fois avant de gaspiller. "

Pas tout à fait exact. Les réseaux intelligents servent justement à optimiser et mettre en cohérence productions et consommations en temps réel, y compris grands centres de productions et auto-productions individuelles.

jeudi 09 novembre 2017 09:57
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
2
Calypso2

la solution ,mais personne ne m'ecoute une fois de plus ,c'est de créer dans chaque commune ,des centrales musculaires ... au lieu de courir, de pedaler, de nager et que sais-je on pourrait transformer toute cette energie depensée en pure perte, en électricité ...

jeudi 09 novembre 2017 10:05
Avatar_
jfrançois

bonjour
pour en revenir au sujet initial " Hydroliennes de Bréhat "
pourquoi y a t'il des problèmes de corrosion alors que celles de la Rance sont immergées depuis 1966, année de mise en service ?

https://www.edf.fr/groupe-edf/producteur-industriel/energies-renouvelables/hydraulique/edf-hydraulique-bretagne-normandie/l-usine-maremotrice-de-la-rance/decouvrir-et-comprendre

jeudi 09 novembre 2017 10:01
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

parce que l'on fait avec les subventions que l'on a

jeudi 09 novembre 2017 10:10
Tony
1
belespoir

B'jour, l'avais indiqué plus haut, le système openhydro, faillite au canada, n'est pas abouti, venait de technologies aéronautiques et hydroélectriques (eau douce)...L'hydrodynamique est intéressante mais les matériaux utilisés ne sont pas adaptés au milieu marin..La DCNS (on dit l'arsouille ici) s'est fait avoir (une fois n'est pas coutume...).
La Rance, aucun rapport, car les turbine ne sont pas immergées et fonctionnent comme dans un barrage.

jeudi 09 novembre 2017 13:00
Duduche_akbar
Duduche Braz

Les turbines ne sont pas immergées... mais elles baignent dans l'eau de mer quand même...

jeudi 09 novembre 2017 14:01
Freres
Darwin

Ah oui ? Et les pods de grande puissance placés sur les navires ? Les moteurs électriques sont immergés puisqu'ils sont dans le corps du pod on arrive d'ailleurs à des poids de 400 Tonnes, ex. Wärtsilä. https://www.wartsila.com/encyclopedia/term/azipod-(azimuthing-podded-drive)
L'anticorrosion marine n'est pas du bricolo mais une spécialité dispensée dans les universités.

jeudi 09 novembre 2017 14:23
Tony
belespoir

De la mécanique immergée, ce n'est pas nouveau...Ce qui n'est pas nouveau non plus, ce sont les erreurs et incompétences de certains secteurs publics ou para publics...
Allez les aider si vous pouvez ca recrute en ce moment...Et vous verrez comment hurler avec les loups..

jeudi 09 novembre 2017 16:30
Avatar_
jfrançois

A l'attention de Belespoir

pardon erreur étoile au lieu de répondre
j'annule 10 fois l'étoile

si les turbines de la rance ne sont pas immergées , peux m'expliquer ce qu'est une turbine immergée ?

https://www.youtube.com/watch?v=jNXiwcZYMpU

JF

dimanche 12 novembre 2017 12:17 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Fregoli

Sauf que les centrales existent et qu'il faudra les démanteler un jour ; les déchets existent et il faudra les gérer longtemps. Quelques tonnes de plus ne changeront pas ces coûts de gestion.
Donc arrêter les centrales avant la fin de leur vie normale est une ânerie puisque les maintenir en service ne coûte que le coût de fonctionnement, très faible...
Les autres coûts invoqués par les adversaires du nucléaire devront être payés de toute façon, qu'on arrête prématurément ou pas.

jeudi 09 novembre 2017 12:08
Biloup
biloup 30e

fregoli je ne suis pas vraiment d'accord avec toi,
j'ai suivi la commission parlementaire sur le sujet, en particulier fasseniem;

pas mal de centrale ont été prolongée au delà du prévisionnel (rien n'a été anticipé pour remplacer) et le problème est scientifique, les physiciens interrogés ont expliqué qu'il ne sont pas capable de garantir la tenu des coeurs au sujet de le protection des radiations, et qu'il n'existe pas de moyen de contrôle de la résistance , on parle du rayonnement radio actif,

le coeur en fait ralenti les particule et il les conserve dans sa structure, et au fur et à mesure les particules peuvent pénétrer plus profondément à tout moment il peut y avoir un chemin plus facile et sa passe,

un peu comme un volcan et la croute terrestre

je suis ni pro ni anti nucléaire, c'est juste scientifique,

pas mal de coeur ont dépassés le temps calculé de travail

jeudi 09 novembre 2017 12:33
Arzach_avatar
misurarca

de plus Fessenheim qui a des pannes récurrentes est sur une faille sismique bien connue, et à une limite frontalière (France-Allemagne-Suisse) garnie de grandes villes...
En cas de "problèmes" quel en sera le cout ?!

vendredi 10 novembre 2017 10:23
Freres
Darwin

@Fregoli: On voudrait bien le croire! Seulement quasiment tout les mois on nous annonce une merde. À La fin on comprend que les décisions prises ne sont et ne seront pas techniques et 100% "Secures" mais satisfaisantes pour tout le monde.

jeudi 09 novembre 2017 18:58
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
2
Calypso2

soyons humble tout cela nous depasse completemnt on n'y connaît pas grand chose dans cette complexité ...et ce n'est surement pas le journal qui nous informera ...ni le bistrot du coin .

pour ma part ,les choses sont simple je fais comme mes parents ,avoir toujours dans un endroit bien precis des bougies ,et une boite d'allumettes .

Par contre tres sérieusement je pense de plus en plus a installer un groupe electogene chez moi en cas de panne de courant ..ça me parait necessaire car sinon plus de chauffage, plus de frigo,le congelateur a la poubelle ,plus d'eclairage etc une m...

jeudi 09 novembre 2017 12:29 *** Message modifié par son auteur ***
Tony
1
belespoir

Exact, ce ne sont pas les infos de la TV et des journaux qui vont éclairer les lanternes (sans jeu de mots)...Il est par ailleurs dommage de mélanger ici le thème des EMR avec celui du nucléaire, ça rend les arguments, bons ou pas, inaudibles mais c'est un peu, beaucoup, le pb de ces forum....

jeudi 09 novembre 2017 13:14
Freres
2
Darwin

@viking35
"Palchoa: Je le suis depuis longtemps. Encore faut il prendre le temps de lire son article trés documenté et de le relire!"

Ce que je viens de faire. Le souci dans cette prospective c'est que la réflexion est "macro" certainement due à notre handicap "centralisation".
Les systèmes qui fonctionnent sont plutôt en politique "Micro" et là! on peut y aller de l'analogie avec les faibles consommations pour un confort tout à fait raisonnable soit les voiliers ou équivalent.
Ceux qui adoptent ce type d'installation par exemple en maisons individuelles vont penser: pompe à chaleur réversible et chauffage par le sol etc. La gestion permanente de la consommation, ce qui en soit n'est pas trop difficile, le "backup" batteries pour une maison individuelle pour un couple et trois enfants ne pose pas plus de soucis que pour un voilier de 15 m .
Pour les collectifs les meilleurs résultats pour l'instant sont en Hollande avec des unités gérées par les habitants de la conception à l'utilisation.

jeudi 09 novembre 2017 13:17
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
1
Palchoa Foyalé

Ceux qui adoptent actuellement ce type d'installation profitent simplement d'un effet d'aubaine dû au relatif faible prix des batteries de stockage.
Imaginez que quelques dizaines de millions de foyers s'y mettent en Europe, et vous sentirez passer l'addition sur les cours du lithium, du cobalt et donc des batteries.

Le stockage par batterie c'est l'exemple même de la fausse bonne idée, d'autant plus que leur durée de vie est limitée et que leur fabrication et leur recyclage sont extrêmement polluants.
Les mecs qui ont acheté ces batteries récemment, ils risquent de pleurer quand dans 10 ans il faudra les remplacer, pas impossible que les prix aient doublé ou triplé entre temps.

jeudi 09 novembre 2017 23:11
Biloup
1
biloup 30e

de toute façon produire de l'élec pour la consommer 400 km plus loin est une hérésie technique,
sauf inter-connection,

ce qui avait été compris par le général de gaulle qui avec son pragmatisme savait écouter la raison et les arguments étayés,

que vient faire le général ? il a lancé le programme de sousmarin nucléaire pour tester en vrai la stabilité et faisabilité d'un petit réacteur nucléaire,

l'objectif , de les multiplier sur le territoire où d'autre moyens ne sont pas possible,

comme les budgets de l'armée de l'époque étaient élastique ; les couts plus simple à "cacher " pour ensuite développer dans le civil

il avait un peu été échaudé par concorde , qui dans son développement sont passés les budgets de développement de l'airbus a300

on ne peut pas parler d'hyrdolienne, sans parler du reste en ce qui concerne la production électrique

jeudi 09 novembre 2017 13:40
Freres
Darwin

Depuis des lustres et des lurettes on nous raconte des conneries. on n'"Apprend " Aujourd'hui que des boîtes d'état l'ont joué "paradis fiscal".
Je ne doute pas de la sincérité de Mr Jancovici. Seulement entre interpréter des résultats et des statistiques de l' ENSPM, des mines et des généralités lâchées au compte goutte par les compagnies et vivre dans le sujet il y a un monde. J'en veux pour preuve son approche des énergies fossiles ou les phases d'interprétation de tests ainsi que leur méthodes sont occultées.

Pour revenir à l'hydrolien, j'ai vu passer une info il y a Deux ans, je crois disant qu'un sytème Irlandais fonctionnait assez bien, qu'en est-il ?

Pour ce qui est du sujet, je pense que l'excuse de la corrosion fait un peu amateur.

jeudi 09 novembre 2017 14:12
Tony
1
belespoir

La "pompe à chaleur", ou climatisation reversible, terme marketing choisi pour camoufler une belle arnaque, au même titre que les panneaux solaires pour régions peu ensoleillées...Le green washing a un bel avenir devant lui avec tous les gogos ....

jeudi 09 novembre 2017 16:34
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
2
Calypso2

voici 6 ans que j'ai remplacer ma chaudiere gaz par une pompe à chaleur j'en suis ravi, pas une seule panne , et 150€ d'économie par mois multiplié par 12 ... depense amortie en 4 1/2 ans

seul probleme il ne faut pas gober tout ce que l'on dit , eviter les commerciaux qui n'y connaissent rien et trouver le vrai pro artisan

jeudi 09 novembre 2017 18:03
Avatar
1
hi

Mon voisin qui chauffe sa maison pour 15 €/mois (hors amortissement de la pompe) est ravi de s'être fait arnaquer...

jeudi 09 novembre 2017 18:13
Arzach_avatar
2
misurarca

@belespoir;
tu te trompes entièrement !!!

Ici chez nous, les constructions neuves sérieuses sont toutes équipées en pompe à chaleur + chaudière électrique ou poêle à bois, maison individuelle / 4 personnes consomment beaucoup moins en chauffage+eau chaude que l'ancien appartement (à deux personnes) que j'avais !
Et en hiver nous avons de nombreux mois à température négative.

Panneaux solaires pour régions peu ensoleillées, mais si, ça marche !
Moins performants, c'est tout.
As tu essayé avant d'en parler ?

Panneaux solaires pour l'eau chaude des boileurs, ça diminue beaucoup la facture d'eau chaude.

Quand à la clim réversible, ça fonctionne aussi parfaitement, bien que je sois défavorable par principe à la climatisation.

Mon pauvre "belespoir" je crois que tu t'es mal renseigné sur des technologies au point depuis un bon moment !

vendredi 10 novembre 2017 10:31
Avatar_
jfrançois

Belespoir tu es un désespoir !

Pompe à chaleur depuis 1979 chez moi ( siemens 25 ans puis daikin )
gain électrique plus de 40%

moins tu en sais , plus tu l'étales ..........

JF

3 jours
Tony
belespoir

Mon voisin qui a une porsch cayenn est content aussi...il brasse et pompe bien l'air...

3 jours
Lauben_bmr_83x110
1
bmayer

Il est vrai que les calculs de Jancovici sont fait "à état de l'art constant". C'est à dire que dans 80 ans (durée d'une centrale), on refait les mêmes choses, aux mêmes coûts ; que les 3 ou 4 éoliennes consommées dans cette période ont la même production, et les mêmes coûts. Mouais
De plus, il y a comparaison du coût des centrales (début il y a plusieurs décennies), avec des techno plus récentes.
Beaucoup de comparaisons sont capillotractées --> comparaison n'est pas raison.

vendredi 10 novembre 2017 08:42
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
1
Palchoa Foyalé

Non ils sont fait à l'état de l'art tout court.
EPR, soit dernier prototype nucléaire en date, contre les technos actuelles en renouvelables et stockage. Si vous disposez d'une méthode pour prendre en compte l'impact futur des progrès technologiques incertains à venir, je pense que Jancovici serait preneur

Le principe de précaution en la matière serait de ne pas compter sur une quelconque avancée technologique majeure pour retomber sur ses pieds.

Quand à l'évolution du coût des techno, elle aussi est imprévisible, les économies d'échelle et d'apprentissage étant concurrencées par l'effet de rareté sur les ressources.

vendredi 10 novembre 2017 09:10
Jem
1
bil56

je suis aussi très satisfait de ma pompe à chaleur air-eau et plancher chauffant qui va bien depuis 10 ans !

jeudi 09 novembre 2017 19:05
Avatar
ALLEWIND

Le gros problème ça va pas être comment s'éclairer ou se chauffer mais comment alimenter les gros data center GOOGLE avec des éoliennes... gloups plus d'H&O

jeudi 09 novembre 2017 20:24
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Aucun pb pour Google, les machines comportent des alimentations made for google, avec batteries incorporées --> L'énergie peut-être discontinue.

vendredi 10 novembre 2017 08:46
Missing
1
outremer

La pompe a chaleur est utilisée avec satisfaction par des millions de gens sous forme de réfrigérateur.
La pompe à chaleur à visée chauffage marche aussi bien.
C'est un investissement au départ couteux.
Son rendement est au moins de 3 (par exemple pour 6kW EDF on produit 18kW en chauffage). Comme tout système complexe il peut y avoir des pannes à assumer, parfois couteuses en intervention du frigoriste.
Sous forme géothermie il faut enterrer à 1m les tuyaux capteurs pour 2 fois la surface de la maison à chauffer (c'est en fait en partie du solaire indirect) ou faire un forage assez couteux. Sous forme aérothermie il y a un peu moins de contrainte mais le rendement est un peu moins bon.
Actuellement l'investissement vraiment écologique qui devrait être lancé en priorité et subventionné devrait être d'abord l'isolation correcte de tous les bâtiments de France.
En plus cela donnerait énormément de travail.
Mais c'est un combat sans gloire pour les écolos.
Vivant hélas entouré d'éoliennes je peux vous garantir qu'elles passent plus de temps à l'arrêt qu'à tourner pour EDF.

jeudi 09 novembre 2017 20:30
Biloup
2
biloup 30e

tu as raison pour la pompe à chaleur,
par contre au lieu d'isoler les bâtiment il faudrait interdire la maison individuelle,
elle est couteuse en énergie , bétonne donc favorise l'écoulement rapide de l'eau et donc les inondations, etc etc

je suis pas pour mais il y a des réalités, toutes les personnes voulant l'écologie mais profitants de tous les avantages de ce qui est contraire à l'écologie même rudimentaire

jeudi 09 novembre 2017 20:34
Avatar
hi

Bétonne ? Les immeubles collectifs se situent généralement en zone urbanisée, donc bétonnées, alors que les maisons individuelles sont généralement entourées de gazon... eles occupent certes plus de surface...

jeudi 09 novembre 2017 20:50
Biloup
1
biloup 30e

bah regarde les voies d'accès etc etc

et de plus de gens bétonne chez eux, terrasse accès garage goudronné,
et toutes les voies d'accès........

fait le ration par logement par rapport à du collectif, tu verras

jeudi 09 novembre 2017 20:53
Lauben_bmr_83x110
2
bmayer

Pour abonder dans le sens de Biloup, la maison individuelle a d'autres inconvénients ; par ex., il faut BEAUCOUP plus de surface pour y loger une population --> pas de transports collectifs / doux

vendredi 10 novembre 2017 08:48
Iri2
3
LaTortue

ahhhhh non vous n'allez pas tous nous mettre dans des HLM! puis réduire génétiquement la taille des humains pour pouvoir en mettre le double dans le même espace tant que vous y êtes ? (tiens ça me fait penser à une chanson ça)

vendredi 10 novembre 2017 14:31
Missing
2
Lizher

Oui Outremer...Tu rajoutes à ça la chasse aux gaspis: je suis toujours stupéfait quand je regarde les photos prises depuis l'espace de la Terre et notamment de l'Europe éclairée la nuit...Franchement, ça brille de milles feux...Est-ce bien raisonnable d'éclairer autoroutes, routes, magasins, enseignes lumineuses et j'en passe...J'habite un endroit relativement isolé et j'ai toujours refusé l'éclairage publique que la mairie me proposait...Franchement, on déconne à mort et je suis persuadé que si tout le monde était raisonnable, la production actuelle serait largement suffisante...Je sais, je sais, je suis un rêveur...

vendredi 10 novembre 2017 09:31
Avatar
4
noroit

Et pourquoi ne pas construire des maisons dépourvues de moyen de chauffage dédié.
Moi, j'en habite une depuis deux ans, sans aucun moyen de chauffage. Chez nous (Bretagne nord), entre 8°C et 12°C depuis plusieurs jours, un taux d'humidité extérieure qui tourne autour de 100%, notre bon vieux crachin encore toute la journée d'aujourd'hui (y en a plusieurs qui vont être ravis !!). Et bien, à l’heure où j'écris ces quelques lignes, 19,6°C dans toutes les pièces de la maison, 57% d'humidité. Comme quoi, quand on veut faire des efforts sur la conception et la construction de l'habitat, on peut arriver à des résultats assez époustouflants. Si les autorités qui nous gouvernent, les concepteurs, les constructeurs voulaient s'en donner la peine, on pourrait en supprimer, des centrales (de quelque nature que ce soit). Quelle est la part de consommation d'énergie destinée au chauffage ? Combien de fois va-t-on cet hiver nous (ou plutôt vous) demander de baisser nos (vos) radiateurs ?

jeudi 09 novembre 2017 21:00
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

oui mais ça va etre difficile de raser d'un seul coup les 9/10 des habitations en France ..a moins d'une guerre ..

mais le vrai probleme c'est que les gens ne savent pas compter .Isolé ,mettre une pompe à chaleur ça parait cher ,et l'on n'en voie pas le gain ,c'est ça le probleme .

jeudi 09 novembre 2017 21:07
Biloup
biloup 30e

oui josé,

mais je dis ça sans le penser c'est juste qu'il y a des choix individuel qu'il faut assumer,
mais c'est un fait étudié et non contesté , une réalité physique,

après pour les investissement d'isolation etc etc comme tu dis faut de vrai pro, et même par des vrai pro un plancher chauffant quand on voit le système de régulation qui date de grand mère, il y a encore de la marge de commercialisation de système plus performant,

jeudi 09 novembre 2017 21:11
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

chez moi je n'avais que des radiateurs standards avec un chauffage gaz en citerne , l'installateur à mis une pompe à chaleur aero basse temperature (4000€ de moins qu'une haute t°) et ça marche tres tres bien

jeudi 09 novembre 2017 21:38
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Noroit, peux-tu nous éclairer sur "maisons dépourvues de moyen de chauffage dédié" stp ?

vendredi 10 novembre 2017 08:49
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

Mon frère habite une maison en bois qui a plus de 20 ans... le seul chauffage qu'il utilise (hors la salle d'eau où il y a un petit radiateur électrique) est un petit poêle à bois.

vendredi 10 novembre 2017 10:02
Missing
outremer

Sur le dernier Mail d'Elektor une note sur l'énergie et l'informatique. L'Irlande se couvre de Data Centers.
Un centre consomme à lui-seul l'énergie dune ville de 18000 habitants. Du coup nécessité de construire une centrale électrique à gaz par centre l'Irlande n'étant pas capable d'assurer la production nécessaire d'autant d'énergie.

vendredi 10 novembre 2017 10:26
Img_0016
okilebo

A mon avis ce qu'ils ont voulu dire ce serait plutôt un cycle combiné c'est à dire deux turbines à gaz alimentées en fuel(moins cher) et dont les échappements servent a réchauffer l'eau pour faire la vapeur nécessaire pour faire tourner un turbo alternateur classique. Auparavant tous ces gaz d'échappement étaient libérés dans l'atmosphère sans réutilisation.

lundi 13 novembre 2017 15:29
Freres
Darwin

Economisons sur les Data center en écrivant moins de conneries sur les forums.
Comme interdire les maisons individuelles, alors que les applications les plus rentables sont justement sur ces mêmes maisons individuelles: Ossatures bois, paille, paille et terre etc.
On voit ici la différence entre l'expérience du vécu et les "moi je sais tout".
Concernant ces fameuses énergies renouvelables nous allons vivre la fin de la bidouille et des escroqueries aux subventions. En effet les compagnies majeures pétrolières investissent de plus en plus dans ces systèmes, pour exemple Exxon débloque 1 Milliard de dollars Pour de la recherche avec une université. Les plus grosses parts des champs en mer du Nord vont être détenues par ces mêmes pétroliers et ce n'est plus pour s'acheter des consciences mais pour faire du fric.

vendredi 10 novembre 2017 11:37
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

La piètre qualité énergétique des maisons individuelles c'est une évidence, sans même parler d'aménagement du territoire.
Les pertes de chaleur sont proportionnelles à la surface de contact avec l'air extérieur, tandis que la masse d'air à chauffer dépend du volume. Dans un immeuble, pour un volume d'habitation identique, un appartement dispose de moins de surface d'échange qu'une maison, donc consomme moins pour le chauffage toutes choses égales par ailleurs.
Avec la raréfaction du pétrole, ça va devenir bien plus compliqué de vivre dans une maison individuelle de lotissement à 5km du bourg le plus proche... Et on peut très bien faire de petits immeubles dans des villes moyennes en ossature bois, paille et terre
L'expérience du vécu sans réflexion globale elle n'a pas beaucoup de valeur. Ce n'est pas parce qu'un mec a réussi à se couper du réseau en empilant les batteries de camion chez lui qu'il faut l'imiter au plus vite.

Pour les majors pétrolières il ne faut pas s'inquiéter, elles sont tout aussi à l'affut des subventions que les PME et les artisans. Investir dans les ENR ça leur permet aussi de se repeindre la façade en vert et surtout de nous refourguer le gaz nécessaire au back-up.
D'ailleurs Total, qui a senti le vent tourner, a fortement investi dans le gaz.

vendredi 10 novembre 2017 13:12
Tony
belespoir

Pompe a chaleur, qq éléments: ses principaux avantages sont la réversibilité (climatisation) et les credits d'impôt avec la RT 2012. Les inconvénients sont nombreux (liste non exhaustive), couts, entretiens, rendements théoriques pas atteints dans la pratique, nuisances sonores, durée de vie etc..
Elle peut éventuellement se justifier dans des pays a climat très doux (et parfois chaud) et avec un système de géothermie (encore très couteux) possible selon les implantations...
Ce système est favorisé par les constructeurs de maison individuelles qui font de grosses marges, et la RT 2012 (pourquoi?)..
...
Sinon un argument pour, le beau frère de mon voisin qui a acheté une Porche Cayenne est très satisfait, elle marche très bien...

vendredi 10 novembre 2017 11:38
Jem
2
bil56

entretien : comme une chaudière, 1 fois par an, env 140€ pour moi,
pas une pièce changée en 10 ans (Daikin, merci de ne pas oublier de verser sur mon compte ...)

vendredi 10 novembre 2017 11:47
Tony
belespoir

Ah j'avais oublié un point essentiel, les PAC sont des chauffages électriques qui nécessitent la plupart du temps des compléments a effet Joule par temps froid et là le rendement devient faible (un COP comme ils disent voisin de 1, et non pas pas comme le 3 théorique annoncé).

vendredi 10 novembre 2017 12:34
Arzach_avatar
2
misurarca

@belespoir;
tout ça c'est du barratin de café du commerce !

Dans ma région (plusieurs mois à température négative) les maisons équipées de pompes à chaleur sont bien plus économiques que les chauffages classiques, et parfaitement fiables.

Un de mes meilleurs amis s'en est équipé, mais ayant trop écouté ce genre d'aneries de comptoir a aussi investi dans un poêle à bois en plus.
Résultat; il n'a utilisé le poêle à bois qu'une fois en 10 ans, car ils ont eu beaucoup trop chaud !!!
Et pourtant il habite à quelques centaines de mètre d'altitude, donc quelques degrés de moins qu'en plaine, et ce dans une région froide...

Et il ne faut pas amalgamer pompe à chaleur et climatisation !

vendredi 10 novembre 2017 12:36
Tony
belespoir

L 'argument "non cafe du commerce":" ça marche bien "..et "mon voisin a "..a largement ete servi ..merci de votre compréhension!
Ah ! j'ai aussi aimé le "padamaldame", tres dans l air du temps, rechauffé ou pas...

vendredi 10 novembre 2017 13:32 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
outremer

La réversibilité d'une pompe à chaleur géothermique n'a aucun intérêt pratique. Je l'ai faite supprimer sur mon installation, en particulier car le système de commutation des fluides n'est pas fiable malgré son prix et complique beaucoup trop l'installation.
Et refroidir le sol me parait idiot. Il vaut mieux alors installer une vraie climatisation. Sinon le rendement constaté est vraiment très bon (personne ne conteste qu'un réfrigérateur marche bien et très longtemps). Perso une année de consommation électrique totale de ma maison isolée A (250m2sol/500m2 de capteurs géothermiques) est complètement remboursée par EDF grâce aux 20m2 (3kW) de panneaux solaires ( les panneaux solaires pouvant être une vraie catastrophe en cas de fuites de toiture (testées) liées aux supports mal conçus (ce dont on ne parle jamais) et aux incendies éventuels
(on évite aussi d'en parler)). Je n'ai pas installé d'éolienne (opposition formelle de mon épouse, rendement effectif médiocre, esthétique très discutable, bruit, dangereuse pour les oiseaux du coin).

vendredi 10 novembre 2017 14:21
Tony
belespoir

Pas d ´amalgame"!...

vendredi 10 novembre 2017 13:51
Arzach_avatar
misurarca

@belespoir;
je ne suis pas chauffagiste ni vendeur de pompes à chaleur.

Mais intervenant tout au long de l'année sur des maisons d'architectes, je me renseigne toujours.
Et s'il y a des problèmes techniques, on m'en informe toujours, me prenant " a témoin", mais avec des architectes et entreprises sérieuses, les problèmes sont extrêmement rares.

Pour en revenir au sujet de départ, il est quand même étonnant d'avoir à notre époque des problèmes de corrosions "non résolus" !?
Ca me semblerait plus un manque de volonté...

vendredi 10 novembre 2017 14:10
Tony
belespoir

Moi aussi je (et j'ai) fréquenté les architectes, souvent peu techniques et peu soucieux d'économie de construction laissée généralement à d'autres spécialistes...Les projets sont étudiés par eux au niveau esquisse, APS et avant-projet pour les concours et, ensuite, ce sont les techniciens, projeteurs, ingénieurs et surtout entreprises qui se débrouillent (j'ai donné)...
Quant aux pbs de corrosion marine, si ils sont connus et +/- maîtrisés, ils sont pas forcément mis en oeuvre correctement à grand renfort de protection cathodique (cf CEFRACOR, voir aussi institut de la corrosion à Brest...).
Le système openhydro issu de conception aéronautique avait, je crois, des composants à base d'aluminium (rédhibitoire en ambiance marine), des mauvais choix au départ par DCNS.

vendredi 10 novembre 2017 14:30
Missing
Bodi

Pour les curieux sur notre avenir énergétique, je partage ce lien de différents avis de "grands" spécialistes (économistes, philosophe, CNRS, PDGs, negawatt, etc), très bien fait :
https://www.connaissancedesenergies.org/perspectives-energies-2050
Pour le papier de Jancovici, il y a des hypothèses et simplifications faites qui ne sont pas si évidentes donc attention aux conclusions hâtives. Par ex la modulation de nos réacteurs n'est pas souhaitable mais imposé au vu de la quantité que l'on a... C'est une spécificité française que l'on gère à la marge pas une règle (tout les réacteurs ne modulent pas et la filière y travaille pour que ce soit plus "pérenne")
À suivre...

vendredi 10 novembre 2017 15:15
Tony
belespoir

Jancovici rebondit allègrement sur la nécessité d'une politique décarbonée pour justifier le nucléaire...Et il a probablement raison...

vendredi 10 novembre 2017 16:47
2016-02-15_1134
Yves (.)

Il serait temps que vous ouvriez un Héo-club Jancovici !

"Je suis tombé sous le charme, à cause de tes mains, tes mots doux
Tourne autour de mon âme comme des refrains vaudou
Je suis tombé sous le charme à cause de ton sein sur ma joue
Tourne autour de mon âme et jetons nous dans le bayou."

vendredi 10 novembre 2017 16:59
Tony
belespoir

Effectivement on peut préférer un type qui reprend les fondamentaux des lois de la physique et de la raison, ça change un peu, à ceux qui rabâchent les diktas écolos ou soixantouitards...mais là on risque évidemment de se faire vite vilipender...

Moi aussi je peux poétiser:
Va dans mon dossier "CRACK" et double clic pour ouvrir le keygen "xf-adesk2016", puis clic sur "Mem Patch", si réussi, message "Sucess...", clic sur "OK"
Dans la fenêtre du keygen et dans la case nommée "Request code", copiez/collez le code de requête contenu dans la fenêtre "superdesk".
Toujours dans la fenêtre du keygen clic sur "Genette".....

vendredi 10 novembre 2017 18:09
Avatar
3
hi

De toutes façon, le nucléaire ne peut pas être une voie d'avenir pour toute l'humanité, vu ses coûts et notamment ses coûts liés à la sécurité. On a donc l'obligation économique de chercher des voies alternatives. Et parmi ces voies, il y a l'individualisation de la production au sein de réseaux intelligents.
Là, on a un gisement de production énorme, parce qu'il n'y a pas que le vent, le soleil, l'atome et les hydrocarbures comme sources d'énergie : on peut y ajouter la géothermie – les géothermies, parce qu'il y en a plusieurs –, les courants de marée, les bioénergies, la gravité, etc, etc... on doit pouvoir en trouver d'autres. L'avenir, c'est la multiplicité des sources et des productions, le tout intégré à un réseau qui met tout ça en cohérence. Et plus le réseau sera étendu, plus ce sera efficace.

vendredi 10 novembre 2017 17:03
Tony
1
belespoir

C'est beau l'utopie mais si les ENR peuvent encore se développer ce sera pour une part congrue et si il n'y a plus que ça, une récession avec serrage de ceinture sans précédent, probablement accompagnée de gros conflits, de guerres civiles ou pas...
Selon quel principe de raisonnement, la recherche sur les ENR aboutira forcément alors que le nucléaire non (améliorations, fusion, deutérium etc...).

samedi 11 novembre 2017 10:25
Image
Lulu2

Un vrai progrès en nucléaire serait des déchets à faible durée de vie à l'échelle industrielle.
Mais qui s'en préoccupe ?

samedi 11 novembre 2017 10:38
Missing
Bodi

Question à choix multiples : quelle surface devrait être équipée en panneaux photovoltaïques pour alimenter en énergie l'équivalent de notre consommation planétaire actuelle? (Sous hypothèse de pouvoir substituer l'électricité à tout les besoins et faire assez de panneaux..)
1 X la surface de la France
1 X la surface terrestre
3 X la surface terrestre
?
Qqs indices: tout les chiffres sont dispo sur internet pour faire ce calcul et la puissance d'un réacteur paraît bien dérisoire...

samedi 11 novembre 2017 10:44
Missing
mike56

La surface à mobiliser est faible rapportée à la surface terrestre....sauf qu'il arrive -a priori- assez régulièrement qu'il fasse nuit ou simplement qu'il y ait quelques nuages par exemple...
Plus sérieusement nous n'avons pas la capacité de produire une telle quantité de panneau (consommation d'énergie primaire, disponibilité de matériaux rares...) Même si nous pouvions résoudre le problème du stockage et de la distribution...
C'est l'inconvénient du y'a qu'à....un jour on se rend compte que nous ne vivons pas dans un monde magique et que la réalité est plus complexe...

samedi 11 novembre 2017 11:13
30287_karibario
1
viking35

Et qui vous fournira les matériaux rares et polluants indispensables à la fabrication des panneaux solaires?
La Chine et le Congo.

samedi 11 novembre 2017 11:46
Missing
Bodi

les panneaux PVs dans leur grande majorité (cela dépend de la techno) sont constitués de silicium, cuivre et argent, matériaux pas spécialement rares ni polluants (leur extraction aura un impact certe). Il est aussi possible d'utiliser des miroirs dans des CSP utilisant encore moins de métaux... Il serait sans doute plus optimal aussi d'installer ce type de production au niveau equateur-tropiques pour une meilleure irradiation et prévoir des lignes de transport vers les zones excentrées (Europe...) Un projet en ce sens avait commencé (Desertec) mais abandonné pour l'instant.. (pour problématiques géopolitiques, les mm qui justifient notre parc nucléaire ?..) Le prix de l'énergie restera vraisemblablement chère, justifiant aussi les optimisation côté consommation (isolation, transport, informatique) l'ex de la pompe à chaleur est intéressant car on améliore le rendement basé sur l'utilisation d'une énergie de haute qualité (électrique) pour un service nécessitant de la basse qualité ( chauffage à faible différence de température) (cf thermodynamique et entropie). En gros utiliser de l'électricité en effet joule est du gâchis comme nourrir ses cochons de confiture, sf si on a trop de confiture..:) Les qualités et défauts de chaque techno, les découvertes futures et surtout l'inertie du système rendent tout cela incertain mais les enrs sont loin d'être absurdes

samedi 11 novembre 2017 15:19
Freres
Darwin

En 1928 Des études sur la différence de température sur une zone marine avaient données des résultats prometteurs. Etudes et prototypes avaient étés conduits à Cuba et en Cote d'Ivoire. Le principe était de se situer sur une fosse de quelques Milles mètres et de jouer sur la différence de température entre le "fond" et la surface. Malheureusement, par manque de techniques Offshore les projets furent abandonnés.

samedi 11 novembre 2017 14:03
Tony
belespoir

Ca s appelle ETM aveec un pilote en cours a la Reunion et un autre prevu depuis longtemps a Tahiti...
https://www.meretmarine.com/fr/content/la-reunion-mise-sur-lenergie-thermique-des-mers

samedi 11 novembre 2017 14:13 *** Message modifié par son auteur ***
Freres
Darwin

Merci pour la précision.
J'avais trouvé un petit livre qui datait de l'époque et qui était titré "les énergies de la mer" si je me souviens bien.

samedi 11 novembre 2017 20:57
30287_karibario
viking35

Tu as surement raison dans 50 ans.
Mais qui est prêt a payer 20, 40, 50 fois le prix actuel de notre électricité dans 10 ans?

Sans oublier que cela augmente , semble t-il sensiblement le réchauffement climatique dont beaucoup nous affirment qu'il s'agit d'une priorité.

vendredi 10 novembre 2017 17:31 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
hi

Il me semble (mais c'est à vérifier) que la tendance est à la baisse du prix des ENR. Et l'avenir est à l'abandon (progressif) des hydrocarbures, principale cause de réchauffement climatique. Les autres énergies n'y contribuent que peu ou pas du tout.

vendredi 10 novembre 2017 17:46
Freres
Darwin

je le pense aussi mais le grand départ se fera avec la rentabilité ce qui je l' espère se situera dans un avenir proche.

samedi 11 novembre 2017 21:04
Jem
bil56

sauf, encore une fois, que l'électricité actuelle n'est pas du tout à son vrai prix ...

vendredi 10 novembre 2017 18:21
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

cette histoire de nucléaire ça m'a toujours fait sourire .

Les contres s'y opposent ,critiques ,pointent du doigt les dangers ,Ok il en faut aussi

Mais il y a un grand Mais , que pouvions nous Français sans charbon , ni petrole,ni gaz , proposer d'autre pour notre developpement tout court dans les années 70/80 ,car sans energie électrique ,nada se fait ...

et là curieusement nous n'avons aucune reponse serieuse ...

vendredi 10 novembre 2017 18:27
Missing
4
Tomate

Je ne suis pas ingénieur en nucléaire mais je constate simplement:
1.En cas de gros pépin on en prends plein la gueule.
2.L'indépendance vis à vis du combustible n'est pas assurée à long terme.
3.Le cout de l’arrêt d'une centrale est gigantesque.
4.La gestion des déchets très radioactifs est encore aléatoire.
5.L'investissement qui a été fait pour le nucléaire a occulté les autres technologie possible.
6.Il y aurait plus d'emplois dans les renouvelables.
...
Ca fait beaucoup d'un coté de la balance.
Et je vous invite à lire ce site web, où l'on trouve plein de solutions plus ou moins farfelues à réfléchir:http://www.faiteslepleindavenir.com/

vendredi 10 novembre 2017 19:28
Apsara1
bitkine

Effectivement vous n 'êtes pas ingénieur en nucléaire!

DT...

samedi 11 novembre 2017 02:24
Missing
Tomate

et alors?

samedi 11 novembre 2017 07:51
Apsara1
samedi 11 novembre 2017 02:30 *** Message modifié par son auteur ***
Apsara1
samedi 11 novembre 2017 02:31 *** Message modifié par son auteur ***
Tony
belespoir

Tres juste comme raisonnement, dommage que toutes les propositions de bases soient fausses....

samedi 11 novembre 2017 09:02
Missing
Tomate

Si tout ce que j'ai dit était faux EDF et AREVA ne seraient peut être pas en faillite. Et beaucoup de pays dans le monde s'équiperaient de centrale nucléaire. J'aurais du le mettre en point 7.

samedi 11 novembre 2017 11:31
Tony
2
belespoir

EDF n'est pas en faillite et les problèmes financiers d'AREVA sont plutôt dus aux dérives de la gestion publique et politisée qu'a des loupés technologiques...

samedi 11 novembre 2017 11:35
Missing
vibrisse

tu devrais relire une fois le fil et deux fois les docs du monsieur qui est souvent cité pour comprendre que la réponse est fonction de tes critères de choix de société ...

vendredi 10 novembre 2017 21:40
Biloup
biloup 30e

les déchets nucléaire d'aujourd'hui seront les combustible de demain

samedi 11 novembre 2017 11:33
Quart_de_lune
Manillon

Ils comptaient mettre quoi comme antifouling ?

samedi 11 novembre 2017 11:33
Avatar
3
Numawan

J'ai travaillé jusqu'à il y a deux ans pour la société allemande E.ON, qui s'est scindée entre temps en E.ON et Uniper. Cette société était un des concurrents d'EDF et produisait de l'électricité avec quasiment toutes les technologies possibles: nucléaire, gaz, charbon, éolien, solaire, hydro, etc. Elle avait aussi des réseaux de distribution et tout et tout et tout. Professionnellement, je connaissait les détails économiques de la plupart des projets d'investissement de la société.

Ce que je peux dire, c'est ceci: économiquement, le nucléaire est mort. Càd que ça ne vaut pas le coup de construire de nouvelles centrales nucléaires. Les renouvelables sont devenus concurrentiels et vont progresser plus rapidement que les autres technologies. C'est le futur. Le problème de l'intermittence est indéniable dans l'état actuel des technologies. Si on devait construire un système électrique en partant de rien aujourd'hui, ce serait probablement une combinaison éolien + solaire + gaz + diesel + hydro s'il y a. J'ai tendance à penser que dans 50 ans, ce sera solaire + hydro + batteries. Qui vivra verra.

samedi 11 novembre 2017 22:49
2016-02-15_1134
1
Yves (.)

Ce ne sont pas eux (E.ON) qui sont sur un projet étonnant d'avions ou d'ailes reliés à des plates-formes qui produiraient des 8 dans le ciel à des altitudes de 300 à 500m, là où les vents sont plus forts et plus réguliers ?
Je crois que l'objectif est pour l'instant de remplacer les premières éoliennes offshore quand elles seront arrivées au terme de leur exploitation.

Traduction Google du commentaire de la vidéo à suivre :

"Notre technologie de l'énergie éolienne de la prochaine génération: Une aile attachée tourne un treuil sur la surface qui entraîne un générateur. Moins de matériel, facile à construire, à entretenir et à utiliser, moins visible. Une technologie rentable avec un impact environnemental et écologique minimal"

https://www.youtube.com/watch?v=5azHRiZyC4U

samedi 11 novembre 2017 23:24
2016-02-15_1134
Yves (.)

OK.
En fait c'est la société néerlandaise Ampyx Power qui bosse sur le sujet depuis 2009.
Société qui a signé un accord de coopération avec E.ON en 2017.

Je n'ai toujours pas capté le principe mais ils ont l'air sûr de leur coup.
Les ENR vont décoller ! :)

Deux vidéos :

https://youtu.be/yiqW_YlX9uA
https://youtu.be/V_7VxkfSlPg

samedi 11 novembre 2017 23:38
2016-02-15_1134
Yves (.)

Un peu plus explicite :
https://youtu.be/9NR49k0xSCw

Et je viens de lire que Ampyx Power s’est fixé 2020 pour être prête à passer au stade commercial avec un système d’une puissance de 2 MW.
EO.N se serait engagé à réaliser un site de test dans le comté de Mayo, sur la côte ouest de l’Irlande.

samedi 11 novembre 2017 23:53
2016-02-15_1134
2
Yves (.)

Surréaliste :
https://youtu.be/CKFlMDUHtLg

Viking35 va s'arracher les neutrons :)
Daniel, regarde la vidéo 2 fois !!!

dimanche 12 novembre 2017 00:01 *** Message modifié par son auteur ***
Tony
3
belespoir

"le nucléaire est mort"... on sent l'avis argumenté de l'expert éclairé (par la bougie?).
Moi ce qui me fit plutôt pencher (mais pas à mort) pour le nucléaire c'est entre autre la compétence technique ou scientifique faible des opposants en général accompagné d'une tendance à suivre les dogmes d'un militantisme rampant...
Mon voisin expert géologue (ENS qd même), est intervenu sur les stockages entrés qu'il juge fiables.
Il me dit qu'un des pbs actuels du nucléaire peu cité est l'action des activistes qui peuvent mettre en danger certaines installations et contraignent les acteurs à encore plus de précautions...

dimanche 12 novembre 2017 11:11
Avatar
3
hi

Utiliser les arguments de la compétence scientifique, c'est quand même très insuffisant pour juger de la pertinence économique d'une énergie. Pour le moment, les accidents nucléaires les plus graves n'ont pas été causé par des activistes, ni même des terroriste, mais en grande partie par l'incompétence des spécialistes du secteur...

dimanche 12 novembre 2017 11:23
Tony
belespoir

Sauf ignorance de ma part il n'y a pas eu de gros accidents nucléaires en France (c'est pour moi le sujet), Tchernobyl du à la gabegie de feu l'URSSS et le tsunami au Japon, c'est complètement autre chose...
Oui la faible culture scientifique et technique de la France en déclin c'est un gros pb, comme je l'ai dit plus haut (cf nos politiques, scènes po et autres...)...Et taper allègrement (sans jeu de mot) sur les X et les ingénieurs comme fait ici est bien révélateur de notre handicap...

dimanche 12 novembre 2017 11:42
Jem
bil56

hola !
la compétence des scientifiques !...
vous vous souvenez du célèbre "professeur" Pellerin, grand spécialiste, qui nous avait soutenu mordicus que le nuage de Tchernobyl s'était arrêté à la frontière ...
salaud, on aurait dû lui retirer tous ses diplômes ...

dimanche 12 novembre 2017 13:45
Tony
belespoir

Très drole mais ça ne fait que confirmer que la décérébration est bien en route....

dimanche 12 novembre 2017 14:52
Missing
outremer

Le Pr Pellerin, dont on ne peut absolument pas douter de ses grandes compétences a fait ce qu'il pensait devoir faire à la place où il était, à la charnière entre les réalités physiques mesurées exactement connus de lui et les informations et décisions à prendre pour la population relevant du pouvoir politique.
Dans la même situation, à sa place vous auriez a priori sans doute eu le même comportement. L'immense majorité des citoyens ne comprennent rien aux rayonnements ionisants et aux effets biologiques. C'est totalement lamentable et consternant. Pourtant c'est assez simple à comprendre. Mais nul n'est plus sourd que qui ne veut pas apprendre et comprendre. C'est vraiment le paradis pour tous les manipulateurs de la population sur ces sujets.


dimanche 12 novembre 2017 18:41
Biloup
2
biloup 30e

il n'a simplement dit ce qu'on lui a dit de dire,
je ne doute pas de ses compétences
ce qui me sidère c'est qu'une personne quelque soit son niveau d'éducation puisse "vendre" sa parole ou sa renommé on disant des énormités, dont je doute qu'il soit dupe,
ça sa me sidère

dimanche 12 novembre 2017 19:50
Jem
bil56

j'allais le dire ...

dimanche 12 novembre 2017 20:19
Missing
outremer

Sur un bateau ce que redoutait le plus le capitaine lors d'un naufrage c'était la panique.
Annoncer à tous les Français qu'ils étaient en train de respirer des poussières radioactives auraient abouti à quoi ???
Et faire ingérer, à supposer qu'il y ait assez de doses, à un grand nombre des iodures pour saturer les thyroïdes aurait abouti à nettement plus de problèmes à long terme que de ne pas le faire pour des risques statistiquement faibles concernant une minorité de la population.
Lors de mon Service Militaire, époque où le mur de Berlin n'était pas tombé, en tant que médecins nous avions des cours par exemple sur le bombardement atomique de Paris et la logistique mise en œuvre après. C'était intéressant et surréaliste par certains côtés.
Tous les états ont des plans prévus pour des grandes catastrophes.
Le pouvoir politique est chargé de décider une mise en application éventuelle. Les serviteurs de l'étât, civils ou militaires sont sensés obéir aux décisions prises.
Aux USA un reportage a suivi au jour le jour les suite d'un accident aérien où l'étât américain pouvait être mis en cause. On voit très bien le changement brutal de comportement et des déclarations du représentant de l'étât entre le moment où il n'a pas les infos et le moment où il sait exactement ce qui s'est passé.
Et un gros avion de ligne qui disparaît sans laisser de trace,
vous en pensé quoi?

dimanche 12 novembre 2017 20:30
Avatar
2
Numawan

Sur les aspects économiques des différentes technologies de production de l'électricité, je suis un véritable expert. Quand j'ai commencé à travailler chez E.ON en 2005, on estimait le coût complet de production d'une nouvelle centrale nucléaire à 50 €/MWh, celui de l'éolien à plus de 150 €/MWh, et celui du solaire à plus de 500 €/MWh. E.ON a eu des projets très concrets de construction de nouvelles centrales nucléaires au Royaume Uni. Quand j'ai quitté E.ON, on estimait le coût complet d'une nouvelle centrale nucléaire à plus de 100 €/MWh, alors que l'éolien onshore était tombé à moins de 80 €/MWh, et le solaire à 100-150 €/MWh. Les coûts de l'éolien et du solaire ont encore chuté depuis. La construction de nouvelles centrales nucléaires n'est pas défendable économiquement parlant, donc c'est mort. D'ailleurs, E.ON a vendu la filiale au Royaume Uni qui s'occupait du développement de nouvelles centrales nucléaires.

PS: la construction de nouvelles centrales nucléaires n'est pas économique. Par contre, les centrales nucléaires déjà existantes sont rentables.

dimanche 12 novembre 2017 11:46 *** Message modifié par son auteur ***
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

Les coûts de production ne sont qu'une partie du coût total, les montants que annoncés ne tiennent pas compte des coûts d'adaptation réseau et de stockage. On compare des choses sans rapport, un kWh pilotable et un kwh intermittent et fatal...
"Un tient vaut mieux que deux tu l'auras", ça fonctionne aussi pour les kWh.
Accessoirement c'est tout le sujet de l'article

dimanche 12 novembre 2017 12:14
Avatar
1
hi

Elles sont rentables si on ne prend en compte que les coûts avérés. Si on y ajoute les coûts de retraitement, démantèlement et stockage à très long terme, très mal évalués, la rentabilité pourrait bien s'effondrer...

dimanche 12 novembre 2017 13:20
Avatar
Numawan

Non, tout ça est pris en compte dans les chiffres que j'ai cité. E.ON a déjà démantelé des centrales nucléaires et est capable d'en évaluer les coûts. Les coûts des combustibles usagés sont minuscules dans l'évaluation économique d'une centrale nucléaire (quelques €/MWh)

dimanche 12 novembre 2017 13:33
Avatar
1
hi

Alors EDF devrait faire des stages chez EON...

dimanche 12 novembre 2017 13:42
Avatar
Numawan

Il y a tellement de fake news qui circulent sur le nucléaire qu'il faut être un véritable expert pour départager le vrai du faux. Brennilis par exemple n'est pas du tout une centrale nucléaire typique. Ses coûts de démantèlement ne sont pas du tout représentatifs de l'ensemble du parc nucléaire français.

En Allemagne, on a quelques exemples déjà plus représentatifs: Greifswald (5 x 408 MW, 4.2 milliards d'€ pour le démantèlement), Stade (E.ON 66%, 670 MW, 1 milliard d'€ pour le démantèlement) et Würgassen (E.ON 100%, 670 MW, un peu plus d'1 milliard d'€). Le démantèlement de ces centrales est bien avancé ou même terminé. Les chiffres que je cite sont nettement plus solides que de vagues estimations. Tout indique que les coûts de démantèlement au MW des centrales plus récentes seront moins élevés que ces exemples. Question de technologie (centrales à eau pressurisée - c'est plus facile à démanteler), d'échelle et d'expérience.

dimanche 12 novembre 2017 14:47 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
hi

Effectivement, les estimations que j'ai vues sont largement inférieures à tes chiffres, ce qui tend à confirmer qu'EDF a urgemment besoin de formations en évaluations budgetaires...

dimanche 12 novembre 2017 16:33
Avatar
Numawan

Je sais que les provisions pour démantèlement d'EDF sont beaucoup plus basses que celles des opérateurs allemands. Les chiffres que j'ai fourni sont pour des projets réels et avancés, en Allemagne. Le cadre réglementaire joue un rôle important dans l'évaluation budgétaire de ces projets, et le cadre réglementaire allemand est plutôt strict. Les démantèlements de quelques centrales nucléaires aux-Etats-Unis ont coûté nettement moins chers par exemple. Il y a aussi des différences de méthodologie qui font que les chiffres ne sont pas toujours directement comparables. Les opérateurs allemands incluent le coût du traitement des déchets de démantèlement dans les provisions de démantèlement, alors qu'EDF comptabilise ces coût dans les provisions pour traitement des déchets.

dimanche 12 novembre 2017 17:51
Jem
bil56

certains produits ont une période de plusieurs milliers d'années, ça veut dire que leur radioactivité sera divisée par 2 sur la même durée, etc, etc ...
qui peut affirmer honnêtement aujourd'hui qu'on a calculé au plus juste le coût de la maintenance des sites et des contenants de ces produits pendant plusieurs milliers d'années ?

dimanche 12 novembre 2017 20:27
Avatar
Numawan

L'idée, c'est de mettre ces déchets dans des sites géologiquement stables qui ne nécessitent aucune maintenance sur le long terme. Donc, les principaux coûts à estimer sont les coûts de l'emballage des déchets et des coûts similaires au creusement de mines sous-terraines. Cela n'a rien d'insurmontable.

lundi 13 novembre 2017 00:03
Missing
xabia

Le gros avantage du solaire...c'est qu'il peut être produit à l'endroit où il est consommé (côte d'azur par ex) en comparaison avec une centrale nucléaire de la vallée du rhône qui necessitera un transport d'énergie par cable lointain ...30% de perte ?... après problème la nuit !

dimanche 12 novembre 2017 00:16
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
1
Palchoa Foyalé

Il faut arrêter avec les chiffres fantaisistes de pertes en ligne sur le réseau. Les vrais chiffres :
2% de pertes sur le réseau de transport
6% de pertes sur le réseau de distribution

Fort heureusement pour nos amis bretons d'ailleurs, qui avec 30% de pertes en et en ne produisant que 10% de leur électricité seraient restés à la bougie.

dimanche 12 novembre 2017 06:16
Avatar
Numawan

Encore une chose: les calculs de Jankovici sont extrêmement biaisés.

dimanche 12 novembre 2017 11:28
Missing
mike56

Ah oui....quelles sont tes sources et élements probants ?

dimanche 12 novembre 2017 11:35
Avatar
Numawan

Coûts d'investissement des différentes technologies biaisés: nucléaire beaucoup trop bas, éolien et solaire beaucoup trop hauts, coûts du renforcement des réseaux délirants, coûts de la gestion de l'intermittence idem, hypothèse d'absence d'évolution technologique.

dimanche 12 novembre 2017 11:54 *** Message modifié par son auteur ***
Tony
2
belespoir

Biaisés pour nous baiser?
Vite une vraie démonstration!

dimanche 12 novembre 2017 11:45
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

"hypothèse d'absence d'évolution technologique"

aussi appelée principe de précaution

dimanche 12 novembre 2017 12:03
Tony
2
belespoir

Les chiffres des économistes sont effectivement souvent biaisés par les acteurs pour arriver à leurs fins dans un sens ou dans l'autre. Ces chiffres sont toujours invérifiables pour le future et difficilement contrôlables pour l'existant...Il est aisé de trouver des économistes démontrant des propositions absolument contraires, selon l'appartenance (relire Keynes et écouter Piketty...)
Le valeurs économiques sur des technologies pas encore développées ne peuvent être que fantaisistes.
En ce qui concernent les infrastructures et c'est vrai pour toutes les technologies, les couts augmentent considérablement non pas tellement à cause des matériaux , des équipements et de la MO mais surtout a cause de l'empilement des couches décisionnelles et de l'inflation des réglementations, cette complexification ne va pas forcément dans le sens de la sécurité.

dimanche 12 novembre 2017 12:05
Missing
1
mike56

L’article concernant la centrale Nour est interessant...il évoque 9milliards d’euro d’investissement pour 580 MW soit la puissance d’un réacteur nucleaire....sauf qu’il s’agit de puissance maxi et rappelons le intermittente...pour assurer la stabilité de production il faut en complément une autre techno type hydraulique (an Maroc...) ou une grosse centrale au gaz par exemple....donc au global des couts significatifs et toujours du co2....

dimanche 12 novembre 2017 12:27
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

enfin une chose a retenir c'est que régulièrement les experts ou les specialistes ont ceci en commun c'est que le deroulement de l'histoire démontrent leurs ignorances

Si l'on veut connaître des prospectives il vaut mieux s'adresser à Irma c'est plus sûr.

dimanche 12 novembre 2017 15:27
Avatar
Numawan

Donc, en tant qu'expert en conception navale, quand on vous demandait de concevoir un bateau, vous ne saviez pas s'il allait flotter au pas? Ou dans quelles circonstances il pourrait chavirer?

dimanche 12 novembre 2017 17:55
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

il n'y a pas "d'expert" en conception navale ,il y a des ouvriers ,des techniciens et des ingénieurs , et le résultat est verifiable , ça marche ou ça ne marche pas . si ça marche c'est normal ,tu as fait correctement ton boulot ,si ça ne marche pas t'es viré ...

et les "experts" sont évité et viré vite fait ,car tres dangereux parce qu'ils pensent avoir toujours raisons ...

dimanche 12 novembre 2017 19:42
Avatar
1
hi

Un expert, c'est quelqu'un qui pratique l'expertise, soit judiciaire soit conseil. C'est pas un métiers en soi, c'est une activité associée à un métier. Si dans ta boite des experts sont virés parce qu'ils sont mauvais, c'est que tu bossais dans une boite d'expertise

dimanche 12 novembre 2017 20:05
Avatar
Numawan

Tristes ces réponses qui jouent sur les mots pour répondre à côté de la plaque.

dimanche 12 novembre 2017 21:06
Avatar
hi

Les jeux de mot, c'est jamais triste

dimanche 12 novembre 2017 21:38
Avatar_
jfrançois

un VRAI expert est celui qui t'explique le mardi pourquoi il s'est trompé le lundi !! Preuves à l'appui .

3 jours
Missing
1
Tomate

Pour en revenir au sujet, comment expliquer que l'on soit capable de faire marcher une centrale nucléaire qui est si compliquée et pas des hydroliennes en 2017. Nos anciens avaient bien des moulins, eux.

dimanche 12 novembre 2017 22:09 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
vibrisse

L eau passait sous les moulins. ...( ou a cote )

dimanche 12 novembre 2017 22:13
Missing
Tomate

ben ya qu'a faire pareil.

dimanche 12 novembre 2017 22:33
Missing
2
vibrisse

les moulins....ce sont les barrages hydroélectriques et ça marche bien ...

dimanche 12 novembre 2017 22:47
5653
Polmar

Mais le barrage hydroélectrique noie des vallées.
Et cela certains ne le veulent absolument pas.

Par ailleurs, en ce qui concerne le niveau d'expertise, j'ai constaté au cours de ma carrière qu'on peut très rapidement être considéré comme un expert par ses interlocuteurs; juste parce que on connaît un peu plus de choses sur un sujet particulier.

En ce qui concerne le coût du nucléaire (EPR)
Une partie non négligeable du coût français vient du principe de précaution.
Quadruplement des circuits de refroidissement, double enceinte béton pouvant encaisser sans broncher la chute d'un avion, etc.
En ce qui concerne la dérive financière de Flamanville ou Olkilouto, la partie technique est peut être importante mais c'est surtout la perte d'exploitation (est-elle prise en compte?) qui va plomber le bilan. En effet l'EPR produit et vend pour 1 million d'€ par jour d'électricité. Faite le compte sur la dizaine d'années!
Je ne pense pas que les 2 EPR chinois de Taishan vont subir les même dérives financières et calendaires. Ils devrait démarrer avant ceux de l'Occident; pour cela ils ont profité des retours d'expériences des constructions en cours et surtout ont mis les moyens nécessaires, en particulier de levage. Ce n'est pas la peine de rétorquer que les Chinois n'ont pas la même qualité; quand ils veulent, ils appliquent nos normes.

Pour les réseaux intelligents, il va falloir que nous ayons tous un compteur Linky.

lundi 13 novembre 2017 07:54
0086
trebor.n

Oui pour les barrages, mais quid du "mini hydraulique" exploitant l’énergie des rivières et ruisseaux ? Peux-t-on poser régulièrement le long des berges des petites turbines et alimenter en local les communes ?

lundi 13 novembre 2017 15:34
Missing
Lizher

On peut tout faire sauf qu'il faut de l'eau en quantité toute l'année et que l'aménagement de ce type d'ouvrage hydraulique est fortement encadré par la réglementation loi sur l'eau et c'est pas simple car il faut faire coexister très souvent énergie, vie du milieu naturel, tourisme, pêche, irrigation, eau potable, en j'en passe...Et quid du statut de ces ouvrages ( publique, privé???)Sans parler des événements météo...Bref, c'est pas évident et quid de la rentabilité des petits ouvrages? Déjà que les petits barrages hydrauliques destinés à produire de l'énergie, ben c'est pas de la tarte à gérer et à entretenir...Quand ça marche c'est rentable et quand c'est rentable ça gagne des sous et là c'est le début des emmerdes ( voisinage, ecolos, politique,...). Bref, le mini hydraulique c'est bien compliqué...

lundi 13 novembre 2017 16:47
Missing
1
mike56

Tout à fait...voir les difficultés rencontrées à Sivens pour mesurer....on retombe à chaque fois dans le syndrome NIMB (Not In My Backyard) et quand en plus les zadistes et autres groupuscules s'en mêlent...cela fait un beau bordel et c'est difficile d'avancer...

lundi 13 novembre 2017 17:45
Missing
Lizher

Ouais , Sivens l'exemple qui tue: surdimensionné, bancal réglementairement, techniquement perfectible, lobbies, élus et politiques coincé entre le marteau et l'enclume...Et pour finir, le carnage...Gros, Gros loupé!!!!

lundi 13 novembre 2017 17:55
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

Le projet de barrage à Sivens était de créer une réserve d'eau, essentiellement pour l'agriculture du maïs, pas de produire de l'électricité...

lundi 13 novembre 2017 20:23
Missing
Lizher

Oui tout à fait...

lundi 13 novembre 2017 21:33
The_twinings_gunpowder
thé vert

Il y en a une en construction sur le torrent de mon village. micro-centrale (privée).

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
The_twinings_gunpowder
thé vert

En plus des 3 ouvrages EDF commencés entre les deux guerres (finis il y a.... tout ça au moins).

3 jours *** Message modifié par son auteur ***
Tony
belespoir

On distingue les experts d assurance et les experts juridiques. Les premiers font en sorte que tu sois mal remboursé de tes dommages, les second peuvent aider lorque les preuves de culpabilité ne sont pas evidentes. Dans tous les cas on pourra trouver un contre expert affirmant le contraire de l'expert et, dans tous les cas ausi, on les aime beaucoup....
J'ai une expertise en cours suite a un talonnage et je m'attends au pire...Je communiquerai ici en temps utile si on me laisse faire...mais c'est un autre sujet.

lundi 13 novembre 2017 13:43
Img_0016
okilebo

L'epr n'est qu'une étape vers la 4ème génération de réacteurs et est surtout importante pour maintenir les compétences. Il ne faut pas oublier que ceux qui ont construit les centrales actuelles mis à part Civaux sont pour la plupart à la retraite ou plus très loin. Donc s'il fallait former des gens pour refaire un parc sans personnel compétent ça couterait une fortune en formation. Il faut transmettre le savoir acquis aux jeunes pour eviter de faire des conneries.
Ce que j'ai un peu de mal à comprendre c'est cette histoire de corrosion on sait quand même faire des matériaux composites de même que l'étanchéité sur les machines tournantes.

lundi 13 novembre 2017 16:12
Image
1
Lulu2

Le savoir-faire nucléaire bientôt inscrit au patrimoine immatériel de l'humanité.

lundi 13 novembre 2017 16:28
Missing
Lizher

C'est la Corée du Nord qui va être contente

lundi 13 novembre 2017 16:50
5653
Polmar

Écrivons sur la conservation du savoir.

Chez EDF combien de tête ayant construit les centrales des années 70/80 ne sont pas retraitées et encore en poste?
Il'y a une solution de continuité dans l'expérience d'environ 20 ans quand fut lancé le projet des centrales de la troisième génération (l'EPR).
EDF, et beaucoup d'autres, se retrouve donc avec un manque de compétences internes pour faire le projet et l'analyse critiques des études d'exécution confiées à des boîtes de prestation.
Il faut aussi garder en mémoire que la construction doit avancer alors que les équipements internes ne sont pas totalement définis; il faut intégrer beaucoup de flexibilité dans le déjà construit pour pouvoir réaliser la suite.
Ajoutez par dessus la prise en compte "au fil de l'eau" des augmentations des contraintes constructives afin d'atteindre le zéro risque voulu par nos dirigeants. On peut rêver!

Vous obtenez des surcoûts et des dérives calendaires.

6 jours
Missing
xabia

A popos des barrages hydroélectriques avec lac de retenue,il est facile quand la demande baisse de garder de l'eau pour plus tard.
Par contre si l'on prend les barrages sur fleuves...Rhône par ex ils peuvent garder suivant les périodes de l'année ...2 à 3 heures de stock d'eau...il ne reste plus qu'a faire des lacs à coté !! bon il faut avoir la place !!
Pour l'agrandissement du canal de Panama ,c'est la compagnie nationale du Rhône qui a conçu les écluses avec des bassins extérieurs pour éviter de trop gaspiller l'eau ...alors ils savent faire !

lundi 13 novembre 2017 18:56
Missing
Lizher

''A propos des barrages hydroélectriques avec lac de retenue,il est facile quand la demande baisse de garder de l'eau pour plus tard. ''
Pas si simple: on baisse les niveaux l'hiver pour suppléer la demande électrique et il ne pleut pas assez ensuite pour le remplir ( ce qui c'est produit cette année)...Sans parler de l'entretien des ouvrages qui se fait ( pour le génie civil) niveau bas...Donc c'est pas toujours une règle facile à appliquer..

lundi 13 novembre 2017 19:04
30287_karibario
1
viking35

L'un des seul (le seul?) moyen de "garder" de l'électricité pour les périodes de consommation consiste à pomper depuis un lac en aval vers un barrage hydroélectrique en amont en période de basse consommation pour produire depuis le barrage en amont durant les périodes de forte consommation.

C'est ce que font un certain nombre de barrages hydro électrique dont ceux partagés entre la France et la Suisse (je crois).

A l'extrême, on peut considérer qu'il s'agit d'une énergie perpétuelle puisqu'en théorie un m3 d'eau peut être utiliser plusieurs fois...

Dans une moindre mesure, cela se pratique aussi à l'usine marémotrice de la Rance.

6 jours
Missing
Lizher

Oui, il existe aussi les système sur la Truyére ( Cantal/Aveyron) et sur le Lévezou ( Aveyron)...Ce ne sont pas d'énormes ouvrages mais c'est sacrément bien fait..Toujours avec un impératif incontournable: faut de la pluie car le m3 réutiliser finit par couter très cher...

6 jours
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

Le procédé STEP pour stocker de l'énergie électrique et la restituer à la demande est celui qui a le meilleur (moins mauvais) rendement en l'état actuel, mais les bons emplacements ne sont pas légion.
D'autres procédés existent et sont étudiés pour être améliorés : les batteries classiques ou celles à électrolytes circulants, l'électrolyse de l'eau pour produire de l'hydrogène qui sera rebrûlé plus tard, les volants d'inertie, les gaz comprimés ... etc.
Les rendements et les conditions d'utilisations (poste fixe et relié au réseau ou mobile et autonome (véhicule) limitent l'utilisation de ces technologies à des applications relativement confidentielles au vu de la quantité d'énergie considérée.

@Viking : le puissant courant anti-scientifique qui diabolise les OGM, la chimie, et le nucléaire s'appuie aussi sur les sciences, mais avec un autre regard que celui qui veut faire croire que l'avenir de l'humanité sera sauvé par l'utilisation mercantile des avancées scientifiques... L'impact de l'utilisation des cultures OGM sur la biodiversité à moyen terme en est un exemple clairement mis à jour.
Sciences utilisées sans conscience... juste pour enrichir certains, au détriment du bien commun.

6 jours
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
1
Palchoa Foyalé

Moyennement perpétuelle l'énergie, puisqu'elle n'est pas conservée, le rendement du pompage n'est "que de 80%"

Enfin c'est le seul mode de stockage de masse dont on dispose !

6 jours
Missing
xabia

Quelquefois c'est le contraire comme à Serre Ponçon et on vide trop tard...200 ha de terres agricoles inondées...bravo les prévisionnistes !
http://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-55404-trop-plein-du-lac-de-serre-ponccon.html

lundi 13 novembre 2017 21:09
Missing
1
Lizher

Ben oui mais barrage ou pas , les terres agricoles situées dans le lit majeur auraient été inondées en cas de crue de la Durance...

lundi 13 novembre 2017 21:37
Missing
cezembres

Il y a quand même un truc qui me turlupine.
.
A l'échelle du siècle le besoin d'énergie est ULTRA croisant car :
- la démographie est fortement croisante (quadruplé sur le dernier siècle)
- le besoin par individu est croisant (notre mode de vie).
.
.
- On a utilisé en quelques dizaines d'année une immense partie des réserves pétrolières que la nature avait mit des milliers d'années a créer.
Il en est de même pour le bois, le gaz, etc ...
On consomme plus vite que ça ne se produit.
On vit a crédit, avec la certitude de ne pas être capable de rembourser.
.
- On veut développer les éoliennes et le solaire.
OK - mais rien ne se crée tout se transforme.
Y a t'il eu une étude sur l'impact climatographique des sources d'énergie "dite" renouvelable.
.
Nous, voileux, savons a quel point la météo est capricieuse, et que de petit changement (relief, type de sol, urbanisation, etc ..) vont changer le vent.
De grands équilibres sont en place depuis des siècles.
régime d'alizés, anticyclone des Acores, courants,etc ..
.
SI on développait des éoliennes en nombres suffisants, des panneaux solaires en nombres suffisants, des hydroliennes en nombres suffisants pour assurer la production d''énergie mondial.
Quel serait l'impact de ces milliards de m2 de panneaux - qui revoit le rayonnement solaire, alors qu'avant il réchauffait le sol dessous ?
Quel serait l'impact de millions (milliard ?) d'éolienne, qui vont nécessairement modifier le flux d'air- a grand échelle ne pourraient elles pas influencer le grand équilibre "météorologique actuel".
Quel serait l'impact d'hydrolienne en nombre - le flux d'eau serait ralenti - quel impact sur les courants, le marnage, etc ...
.
.
Quand je vois par expérience le nombre de ports ou la pose d'une simple digue, s'est soldé par un envasement non prévu malgré de pompeuse étude sur les courants.
.
Je crois que l'on maitrise très mal ces domaines là et que personne ne sait ou cela peut nous mener.
.
MODE PROVOC ON :
Finalement Donald Duck, Ben Landen, Putin1, King Kong 1, etc ... sont peut être les plus grands écolo .
En continuant ils vont nous mener vers une bonne petite 3 ème guerre mondial cela ramènera a un niveau raisonnable la population humaine - ce qui écologiquement aura des conséquences hypra bénéfiques.

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Numawan

"Globalement la Terre reçoit en permanence une puissance de 170 millions de gigawatt (soit 170 millions de milliards ou 1,7 ×?1017 joules par seconde), dont 122 sont absorbés alors que le reste est réfléchi. L'énergie totale absorbée sur une année est donc de 3 850 zettajoules (1021 joules, ZJ) ; par comparaison, la photosynthèse capte 3 ZJ[5], le vent contient 2,2 ZJ[6], et l'ensemble des usages humains de l'énergie, 0,5 ZJ[7] dont 0,06 ZJ sous forme d'électricité[8]."

Source: Wikipedia

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
Missing
4
outremer

Depuis toujours, l'animal humain maitrise mal les pensées confuses de son cerveau biologique, ordinateur super lent optimisé pour la survie primaire mais inapte à pouvoir embrasser correctement les infinies variables d'un univers sans doute infini. Cette faiblesse native conduit l'homme à se croire plus grand et plus puissant qu'il n'est et le place hélas au centre de son univers mental. Se système torve et souvent pervers peut lui faire ainsi croire qu'il a toute puissance sur lui même jusqu'à sa propre et complète autodestruction.
Pourquoi tant de frénésie morbide alors que notre destin est déjà fixé par le gigantesque jeu de billard cosmique à n bandes sur lequel nous de pouvons rien. Cela fait déjà au moins trois fois connues qu'il y a eu extinction biologique massive et notre mort programmée, à nous pauvres humains, tourne actuellement de façon infernale finalement pas très loin au dessus de nos têtes, à moins qu'un sursaut gamma dans notre Galaxie, ne fasse le sale boulot.
Ah si l'Homme pouvait être au moins conscient de son ridicule!

6 jours
Tony
belespoir

Peut etre sommes nous faibles et surement mortels mais de là à mériter un tel charabiat....

6 jours
Missing
Lizher

J'adore la science fiction....

6 jours
Avatar
1
hi

Une pensée see philosophique peut donc s'avérer trop complexe pour un esprit scientifique... je n'y croyais pas, mais CQFD

6 jours
Tony
1
belespoir

Merci de me charier, mais c'est pas parce qu'un texte ne veut rien dire qu'il est philosophique...peut est il juste fantaisiste .

6 jours
Avatar
1
hi

Pour simplifier cette pensée complexe ( ), n'en retenons que ces quelques mots : "Cette faiblesse native conduit l'homme à se croire plus grand et plus puissant qu'il n'est".

En d'autres termes : la science, c'est bien, mais ce n'est pas l'alpha et l'oméga de l'humanité !

6 jours
Tony
2
belespoir

Moi je retiens:"tourne actuellement de façon infernale finalement pas très loin au dessus de nos têtes, à moins qu'un sursaut gamma dans notre Galaxie..."...Effectivement trop fort, je retourne au journal de Mickey...

6 jours
Missing
outremer

Ces quelques remarques banales, exprimées effectivement par un animal humain, ne font que rappeler quelques très basiques réalités biologiques et astronomiques bien établies, largement diffusées et souvent remarquablement illustrées, sur divers médias grand public. Je n'ose pas croire que les gens sympathiques qui interviennent sur ce Forum ne dépassent pas le niveau de maternelle supérieure.
A mon époque les hebdomadaires destinés à la jeunesse, comme Tintin, comportaient souvent une page de vulgarisation scientifique simple et bien faite. De nos jours on peut heureusement consulter Google et Wikipédia

6 jours
Missing
Lizher

Désolé mais l'astronomie j'ai l'impression qu'on en qu'à la lettre ''A'', alors tu sais les réalités bien établies...

6 jours
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

n'est-ce un Homme qui vient de s'exprimer ou un animal???

6 jours
Missing
Hervé PLex35

EDF avait choisi, comme point de raccordement des hydroliennes au réseau, la baie de Launay à Ploubazlanec: un havre naturel magnifique chargé d'histoire ("Sorbonne Plage"): il est désormais esquinté par un bâtiment industriel inutile, posé sur un immense parking encore plus sinistre et également inutile. Dans l'affaire, EDF avait bien manipulé la mère Denis, euh pardon, la maire de Ploubazlanec, qui avait marché à fond dans la com' du projet https://paimpolavivre.wordpress.com/2009/05/17/691/

6 jours
Tony
belespoir

Il n'est effectivement pas exclu que les activités EMR poUssés participent au sacage du littoral, travaux, activités, construction, navigation intensive etc..et le projet paimpolais n'est qu une ébauche de pilote!

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

Totalement exact, les joies de la production décentralisée et des sources diffuses

En travaillant sur l'énergie de la houle, on devait établir l'ordre de grandeur potentiel de la production française.
Hypothèse de départ : on récupère l'intégralité de l'énergie des vagues du golfe de Gascogne. Ce qui revient à construire une digue de la Galice au Finistère. L'ordre de grandeur obtenu, sous cette hypothèses extrême, était effectivement proche de la consommation électrique française...
Et ce sont ces calculs de coin de table qui parviennent aux politiques, certains nous affirmant fièrement qu'on pourrait se débarrasser du nucléaire en exploitant l'énergie des vagues.

6 jours
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

A propos des scientifiques, ou des anti-scientifiques, et de la science sensée sauver l'humanité par les promesses des progrès qu'ils portent :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/11/13/quinze-mille-scientifiques-alertent-sur-l-etat-de-la-planete_5214199_3244.html

Comme chacun sait, les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

6 jours
Tony
1
belespoir

Pour moi il ne s agit pas, encore une fois, de reclamer du tout scientiste mais de déplorer les grosses lacunes scientifiques de beaucoup (je ne parle pas du forum!), jetez un coup d oeil aux cv des politiques!...(science po science po..droit...).
Pour prendre exemple, nous avons eu un magnifique ministre de l enseignement qui se ventait d etre fils d ouvrier a l arsenal de Brest, mais son pere etait en fait technicien-ingenieur vendeur d armes en Afrique (!!). Lui même a laborieusement décroche une petite license de droit apres 7 ans d etudes et un debut de çarrirere consacré a l ´UNEF pour ensuite faire une brillante carrière politique sans jamais avoir vraiment travaillé. Il avoue avoir rejeté un poste de technicien a la DCNS, trop dur pour lui.
Attention ce nest pas un positionnement politique! Je peux trouver du similaire a droite mais la je parle DCNS et c est tout a fait dans le sujet.

A part le ricannement habituel, ou ai je faux, où ai je tord?

5 jours *** Message modifié par son auteur ***
Image
Lulu2

Oui, mais beaucoup de scientifiques ont de lacunes en économie, droit, histoire, philosophie, sociologie, psychologie, pédagogie, gestion, marketing, sport, politique, art, langues, lettres, santé, industrie, agronomie, etc.

5 jours
Tony
belespoir

Ha bon et en vertu de quel principe?

5 jours
Image
2
Lulu2

J'évoquerais volontiers le principe de realité qui consiste à "s'extraire de l'hallucination, du rêve, dans lesquels triomphe le principe de plaisir et d'admettre l'existence d'une réalité, insatisfaisante ou non conforme à son idéalisation".

5 jours
2016-02-15_1134
1
Yves (.)

Aïe !!!
Si tu nous trempes Belespoir dans la psychanalyse comme d'autres ont trempé une souris verte dans l'huile,
on en fera un escargot ... tout chaud !

5 jours
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

Donc les scientifiques s'émanciperaient du principe de réalité ?
Diantre, je n'imaginais pas trouver une critique épistémologique d'une telle profondeur sur ce forum !

C'est pourtant évident, quand on sait que les chercheurs se contentent de planer dans les vapeurs éthérées de la théorie, irrémédiablement séparés du reste de l'humanité, fatalement dénués du bon sens populaire.
Il me faut donc m'incliner, simple spécialiste, devant l'étendue du savoir universel de mes contradicteurs, dignes successeurs de Pic de la Mirandole, qui disposent de connaissances approfondies en - prenez une bonne inspiration :

"économie, droit, histoire, philosophie, sociologie, psychologie, pédagogie, gestion, marketing, sport, politique, art, langues, lettres, santé, industrie, agronomie, etc "

5 jours
Image
Lulu2

Non non. C'était une citation un tantinet humoristique dans ce contexte pour détendre un peu les échanges. Absolument pas une critique généralisée des scientifiques (qui serait infondée).
Il n'y a rien de péjoratif à ignorer certaines choses du moment qu'on en est conscient. L'ignorance consciente est d'ailleurs le moteur de la plupart des avancées majeures de la part des chercheurs.

5 jours
Avatar
hi

D'ailleurs, dans ta liste de lacunes, tu as oublié "second degré"

5 jours
Missing
Lizher

Ouais, ouais...Sans ricaner: Attention aux jugements de valeur des personnes...Soit on est intime de la personne, donc on la connait et alors on étale pas ça sur un forum...Soit on connait pas et là le jugement ? Tout laborieux qu'il fut, le monsieur a été ministre et ce, d’après tes dires, sans jamais avoir vraiment bossé...N'est-ce pas souvent le cas, d'ailleurs? A priori quand tu fais de la politique, c'est pas forcément de la compétence ( technique ou scientifique)qu'on te demande, mais de la tcache, de l'esprit de synthèse,de l'opportunisme,et j'en passe...Il y a des gens très brillants en politique et d'autres qui, effectivement, le sont beaucoup moins...A+

5 jours
Tony
1
belespoir

Ce ne sont pas des jugements mais des faits avérés (france inter, presse, connaissance du milieu DCN), des affirmations venant de sa propre personne. De plus le fonctionnement de l'arsenal est connu ici dans l'Ouest...

5 jours *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
hi

@belespoir : Peut-être que tu as tort quand tu écris "Il n est pas curieux de constater que les anti nucleaires sont egalement peu formes scientifiquement ou techniquement. Les pro nucleaires vont plutot se trouver dans le secteur des gens de l industrie et de la vraie recherche.
Ce qui motive les anti, c est la peur en generale (la bombe atomique) induite par le manque de connaissances.
Je ne suis pas un pour extreme mais quand je vois le style des opposants et la culture technique des pros, je fais mon choix...
Hi avait vous une formation scientifique? Je crois connaitre la reponse...
"

...

5 jours *** Message modifié par son auteur ***
Tony
belespoir

C'est vrai que je voulais dire "il est fréquent de constater" (foutu correcteur)..ce sont mes stats perso mais je ne vais pas publier mes carnets de note..
Mais pour Monsieur Hi c'est vrai je n'aurais pas du le formuler ainsi..
Mea culpa!

5 jours
Avatar
hi

Non, c'est pas là-dessus que tu as tort, puisque je n'ai en effet aucune formation scientifique. Par contre une bonne part de mon boulot consiste à rendre intelligible pour le lecteur lambda, certains langages jargonnants, administratifs surtout, mais parfois techniques... Et j'ai suffisamment de culture pour m'autoriser – comme beaucoup de monde et c'est tant mieux –, à avoir des avis sur certains choix qui engagent l'humanité entière, et pas seulement les scientifiques et les techniciens. Il n'est pas nécessaire d'avoir des compétences en physique nucléaire pour savoir que cette énergie est potentiellement infiniment plus destructrice que toutes les autres réunies, même si, bien maîtrisée, elle est aussi infiniment moins polluante. Le problème est que, dans ce domaine, le défaut de maîtrise a des conséquences infiniment plus graves que pour les autres énergies, et on sait tous, scientifiques ou pas, que le risque 0 n'existe pas...

5 jours
Tony
1
belespoir

Merci pour ces explications et moi je serai plutôt rédacteur à l'inverse, c. a d. rapports, spé, expertises, publications... j'ai travaillé dans le secteur des EMR (cf http://www.marinet2.eu), nous ne sommes pas toujours d'accord entre nous et l'inertie en France et le brexit ne va pas arranger les choses, les britanniques sont plus avancés que nous et on n'est pas prêt de les rattrapper....
Ce que j'ai dit sur la compétence technique en France me semble absolument véridique et extrêmement problématique pour l'avenir, cette propension de sciences po et autres m'irrite profondemment, alors la chasse aux X dont je ne suis pas (malheureusement pas assez traps)...
Pour le nucléaire, je serais plutôt contre les anti qu' à fond pour les pros (ai déjà expliqué pourquoi) mais ma prose n'est absolument pas comprise...je dois etre mauvais, je ne vais pas non plus y passer mes journées (j'ai mes fenêtres à repeindre, j'aurais pu dire mon antifooling mais mon canote est loin...)..
Bien à vous...

5 jours
Tony
belespoir

De plus, tu ne sembles pas m'avoir bien lu non plus. Car je ne réclame pas du tout le bac + 7 en physique pour avoir le droit de causer du nucléaire, je déplore just en général le manque de culture scientifique ET technique, c'est pas pareil (moins d'étudiants en psycho et histoire de l'art et plus en mécanique, ça fera moins de chômeurs..)...D'autant ici, que pour bien faire de la voile, il faut, justement, un minimum de culture technique. Ajouter une dérive de courant à une route, c'est tout simplement du calcul vectoriel...

4 jours
5653
Polmar

Les STEP consistent à remonter l'eau au barrage supérieur avec l'électricité produite en excès à un instant "t", la nuit ou autres.

Or, sauf erreur, l'excès d'électricité est la position des centrales nucléaires dont le fonctionnement est très linéaire.

Ne trouvez-vous par croquignolesque que de l'électricité classée verte soit un sous-produit de fait de l'énergie nucléaire tant décriée?

6 jours
Missing
1
Lizher

Ben non puisque qu'on ne peut pas, sauf erreur de ma part, stocker l’électricité produite en excès...Donc autant l'utiliser, non?

6 jours
30287_karibario
viking35

Polmar : les"centrales nucléaires dont le fonctionnement est très linéaire. " Il s'agit encore d'une idée recue qui se répète.

Même si le plus réactif est l'hydraulique, le nucléaire a une belle souplesse dont j'ai cité les délais courts précédemment.

Par ailleurs, les échanges d'énergie entre pays se pratiquent quotidiennement.

5 jours
Avatar
Numawan

Oui c'est exact. Les centrales nucléaires sont assez flexibles.

5 jours
30287_karibario
viking35

"On " dit blanc et on fait noir.

Les barrages hydro électriques de Vezins et de la Roche qui Boit vont être détruits pour que les saumons puissent remonter frayer comme avant guerre.

Il en est de même de plusieurs centrales hydro électriques privées qui étaient opérationnelles depuis des dizaines d'années, sur la Vire dépt 50.

5 jours
Images_(large)_(2)
5
pierre 2

J'ai tout lu et personne ne m,a convaincu,la solution c'est la decroissance

4 jours
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
Palchoa Foyalé

Je repars a la charge, mais le Jancovici qui fait tant débat, c'est un fameux décroissant

3 jours
0086
trebor.n

Et pourquoi faudrait -il avoir une "croissance" constante de l'utilisation des ressources ?

3 jours
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

question naîve : à qui profitent la "croissance" ?

3 jours
0086
trebor.n

https://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20160710.OBS4373/decouvrez-le-graphique-elephant-qui-resume-tout.html
(Je profite maintenant que le fil est à l'encre, car je suis d'accord que ce n'est pas le sujet initial)

3 jours
13043666_10208613500473402_8979467476499702941_n
1
Palchoa Foyalé

Sachant que la consommation perpétuellement croissante ou même perpétuellement constante d'un stock de ressources non renouvelables est impossible, ça répond à la question...

3 jours
Arzach_avatar
misurarca

Par bêtise et conservatisme obtus.

Alors que des solutions pour faire décroitre rapidement le gaspillage d'énergie existent dans (presque) tous les domaines.

3 jours
Missing
Tomate

La décroissance c'est un autre débat. Prévoir d'être plus pauvre dans l'avenir, quelle vision! Après moi le déluge, version économique.

3 jours
0086
trebor.n

C'est pas sur que décroissance = être plus pauvre.. Il faudrait bien définir et préciser ce qu'on englobe dans ce terme.. Pour moi c'est surtout l’arrêt du gaspillage et de la sur-consommation qui génère plus de nuisance et déchet, et être plus riche en qualité de vie, en santé et en bien-être..
Mais oui cela est un autre débat tu as raison, et on est avant tout sur un forum de marin.

3 jours
Missing
xabia

Sur ce je vais manger mes croissants !

3 jours
Freres
Darwin

Pour en revenir à l'hydrolien thème de la discussion. J'ai bien peur qu'avant de tirer un câble tous les essais et tests n'ont pas du être fait comme ils se devaient. Hormis le "motif" de la corrosion, je pense que tout le monde fait sa petite cuisine dans sa bassine.
Ce fil serait-il prémonitoire? ma petite radio, m'a dit ce matin qu'il fallait s'attendre à des coupures cet hiver.

2 jours
Freres
Darwin

De toute façon pour l'instant on parle de transition énergétique.C'est à dire sortir du nucléaire progressivement et le moins polluant et le plus opérationnel pour l'instant sont les centrales au GNL Qui d'ailleurs pourront servir de secours à du renouvelable.

2 jours *** Message modifié par son auteur ***

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums