Tous les forums > La Taverne > Traversée pour la Corse en voilier pour la première fois ??
Missing
Petitmouss

Traversée pour la Corse en voilier pour la première fois ??

Bonjour,

Nous souhaitons partir du Golfe de St Tropez courant mai pour la Corse en voilier.

J'aimerai des conseils de navigation, d'organisation, des endroits sympa de mouillage.
Ou arriver ?
Que faut il comme nécessaire de sécurité (radeau, fusées...)
Merci par avance. ??????

samedi 18 mars 2017 11:26

Liste des contributions

Missing
marge

certains vont pensés a une question bizard ...

samedi 18 mars 2017 11:46
P8224828
hoolof

Vous avez dit bizard? Comme c'est bizarre...

mercredi 22 mars 2017 15:48
Missing
marge

il y a combien de mn ? , quel équipement ? basic ou hauturier !
cette année radio fixe ! ou pas ...
beaucoup de questions !
commencer par l'équipement obligatoire voir la liste !!
combien de bouteilles de rosé !!

samedi 18 mars 2017 11:51 *** Message modifié par son auteur ***
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

commence par acheter une carte une régle cras et un compas ,c'est le minimum pour mesurer les distances et les caps ..
et surtout n'oublies pas que pour faire un capitaine de vaisseau il faut du wisky et un capitaine de corvette à abreuver .
alain

4 jours
Img_0503
5
Sarkis

Bonjour,
C'est une traversée de 100 milles de la sortie du Golfe jusqu'à la Revelatta. Avec un fifty, inutile de chercher à profiter des brises pas très marquées en mai et qui ne t'aideraient qu'une vingtaine de milles au maximum au début. Donc moteur et réserve de carburant pour 24 heures + une belle marge de sécurité. Prendre 2 ou 3 météos avant le départ. A 24 heures, pas de risque d'erreur. Si pas de brise, pas de contrainte d'heure de départ. Un départ après le repas de midi permet de s'amariner et, à 5 noeuds de moyenne, permet une arrivée en fin de matinée. Si le repas du soir est préparé à l'avance, c'est aussi bien. Si le temps est beau, on voit les sommets corses de très loin,une soixantaine de milles, sauf qu'un départ en début d'après midi te place à cette distance de la Corse à la tombée de la nuit.). Vérifier avant le départ la bonne marche des feux de navigation et du feu de hune (marche au moteur). Pour l'équipement, c'est radeau hauturier + feux (les feux à main suffisent si il y a une vhf à bord, sinon c'est feux à main + fumigènes + fusées) + côtier.
Les cross (crossmed puis crossmed en Corse sont audibles sur toute la traversée et à priori joignable si l'installation vhf est correcte).
Prévoir un tour de quart sur la nuit et une veille attentive. Le trafic est relativement dense (à l'approche de la Corse, on rencontre aussi beaucoup de navires qui se dirigent vers le Cap Corse).
La Corse au mois de mai, ça doit être le pied. Les gens sont plus disponibles et moins stressés, les mouillages vides et les ports accessibles au niveau des places.
Bonne nav

samedi 18 mars 2017 11:59
Missing
outremer

Par exemple: Hyères-Calvi, 109M, 20 heures à 5KnT, en direct, au moteur. Le même tout à la voile nettement plus long selon les vents
mais c'est nettement moins monotone. La météo est fondamentale. On peut aller du calme plat, tout au moteur, aux grandes émotions si la météo est à la hauteur, la Med pouvant être redoutable, plus difficile que l'Atlantique. Le bateau et le skipper doivent être aptes à faire face à tout ce qui peut arriver. Savoir anticiper est très important. Très agréable est départ en soirée, traversée de nuit et arrivée au matin, c'est magique. La veille est impérative en se méfiant de tout, cétacés, voileux, motoristes fous (assez rares au large, gros cargos, des ferries mais a priori il y a un officier de quart etc..(parfois de nuits rendez vous louches au milieu du néant, de jour contrôle des douanes en avion en radada (impressionnant) . Pointer sa navigation et tenir ses caps avec précision, même avec GPS.
En étant sérieux en navigation on passe de bonnes vacances et on rentre sans casse.

samedi 18 mars 2017 16:42
Img_0503
1
Sarkis

Départ en soirée. C'est un peu tard pour arriver le matin après 20 heures de traversée.

samedi 18 mars 2017 19:55
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

feux à main si vhf ASN DSC .
radeau côtier avec grab bag suffit .
de st trop atterrissage sur st florent plus sympa que calvi
ou direct la girolata si on veut descendre dans le sud par la suite .
alain

samedi 18 mars 2017 16:15
Img_0503
Sarkis

En effet, je me suis trompé. Un radeau côtier suffit (- de 60 milles d'un abri).

samedi 18 mars 2017 19:54
Amiraut%c3%a9_de_bretagne_-_1%c3%a8re_version
Ar Vag

Précision : 3 feux à main, puisque tu possèderas obligatoirement une VHF fixe (ASN ou pas).
Pas obligé d'avoir 3 fusées parachute + 2 fumigènes.

5 jours
5653
Polmar

Pour moi, ce fut départ après le déjeuner pour arriver au petit matin sur Calvi, ainsi les phares Corse sont encore allumés; c'est bien pour se recaler.

Ensuite ce fut le désert des Agriates. Personne au mouillage devant les plages, en juillet. Visite de la côte jusqu'à Saint-Florent.

Puis lors du retour, bloqué trois jours à Calvi pour cause de mistral
Enfin retour au moteur pour cause de vent plein dans le nez.
Un gag, en arrivant sur le Rabiou, obligé de toucher le pilote (enclenché à la sortie de Calvi) sinon on percutait la tourelle.

Deux Détails,
- le courant Ligure, Est-Ouest file à environ 1 noeud, à prendre en compte dans le réglage du pilote, sinon on arrive à Hyeres.
- Bloqué à Calvi nous étions à couple d'un catamaran de location dont l'équipage (un couple jeune) se fit établir un certificat médical (mal de mer chronique) pour une évacuation sanitaire à charge d'Europ Assistance. Ainsi pas de pénalité pour restitution à Hyères en retard du voilier pour cause de mistral. De vrais marins et certainement un problème pour le loueur.

samedi 18 mars 2017 20:57
Img_1702-2
sortilege

mai est le mois le plus venté de l'année,
bien prendre la météo et pas seulement celle du départ
tu traverses 2 à 3 systèmes météo différents sur ta route
donc une belle fenètre de 3 jours sur toute la route au cas ou..
prends des boules kies aussi parce qu'après 24 h
avec le bruit du moteur dans les oreilles,
t'es un zombi

dimanche 19 mars 2017 09:40
Atlantique_nord__first_30_little_wing
2
jeanlittlewing

bon plan queue de mistral

dimanche 19 mars 2017 10:13
Fritz_ze_cat
fritz the cat

un atterrissage sympa à l'entrée du désert des agriates
san ambroggio.
juste après le danger bien balisé de jour comme de nuit
exellent acceuil et le club med à coté
alain

dimanche 19 mars 2017 10:46
Missing
Vortex06

Si tu pars entre le 24 et le 28 sur Calvi. Tu risques d avoir du monde. Il y a la croisière bleue 120 bateaux Antibes calvi aller retour

dimanche 19 mars 2017 20:22
5653
Polmar

S tu pars le 9 juin, beaucoup de monde aussi: c'est la Giraglia!

dimanche 19 mars 2017 20:29
Amazing-hd-wallpapers-of-nature
tramo

Si tu a des craintes essai de partir avec un autre bateau de la meme categorie...

dimanche 19 mars 2017 20:35
Captainkradok
captainkra

http://dev.stw.fr/fr/blogs/les-aventures-des-captain-kradok-en-mediterranee/2014-10-28-conseils-pour-une-premiere
J'avais essayé de repoondre à la question à ma façon!????
Auwsi accessible plus facilement avec une recherche googlr« conseil premiere traversée corse».
Bonne nav et te bile pas...

lundi 20 mars 2017 11:10
Amazing-hd-wallpapers-of-nature
1
tramo

Des traverser j en fait 2 par an j ais toujour la boule au ventre le plus souvent en solo ou assimiler
Tu aura toujours des Terriens pour te dire que c est de la folie....
On se souviens de chacune d elle...
Ca reste un defis perssonel.
1) preparation du bateau, 2)meteo force 2 ou 3 pas plus une bonne fenetre de 48h. 3) le double de carburant nécessaires....et si possible partir en flotille la 1 er fois.
Pour la 1er prevoie de passer 2 jours au port pour te remetre et vive le mouillage....

lundi 20 mars 2017 11:45 *** Message modifié par son auteur ***
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

bjr,
si tu as un speedo et un gps
c'est utile de faire une comparaison vitesse surface/vitesse fond
en partant sur la corse ,il y a le courant ligure qui généralement va d'est en ouest en variant de latitude et de force .
donc en comparant la vitesse surface avec celle sur le fond on sait si on l'a dans le nez comme il peut aller jusqu'à 2nds c'est quand même intéressant .si c'est le cas on fait un peu plus de sud pour en sortir
sur une vitesse de 5nds ça compte.
et pareil pour le retour quand on l'a trouvé on le garde ,généralement la couleur de l'eau est différente légèrement moins claire et souvent il y a des saloperies qui viennent de l'est ....
alain

lundi 20 mars 2017 11:59
Img_4001_1_
TON'F

Bonjour,

Penser à un atterrissage de repli.

Démarrant le midi de Hyères pour Calvi dans une fenêtre entre deux coups de mistral finalement plus courte que prévue, je me suis finalement dérouté vers Macinaggio pour atterrir.
Certes, sous mistral, il y a un gros venturi pour entrer en baie de Macinaggio, mais pas de houle. A 8 heures on était amarré dans le port. Je ne connais pas l'atterrissage à Bastia sous mistral.

lundi 20 mars 2017 12:10
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

à bastia il vaut mieux aller au vieux port qu'a toga c'est plus facile d'entrée et en plus c'est zouli
alain

lundi 20 mars 2017 12:13
Missing
gplfdoc

90 milles et c le bonheur ! sur toute la cote des mouillages enchanteurs et protégés!

lundi 20 mars 2017 12:38
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

protégés pas tous

lundi 20 mars 2017 12:47
Missing
vespa

Si tu pars entre le 24 et le 28 sur Calvi. Tu risques d avoir du monde. Il y a la croisière bleue 120 bateaux Antibes calvi aller retour

justement faut partir a ce moment la suffit de suivre le groupe et en cas de soucis il y aura déjà de l'aide sur place

lundi 20 mars 2017 13:12
Missing
Vortex06

C est sur , même pas besoin d électronique , juste suivre les feux des autres bateau, en plus même les paquebots s arrêtent pour laisser passer la flotte qui fait crépiter leurs radars
Sinon pour moi no stress ,en croisière c est traversé mouillage a la Revelleta avec une bonne sieste a l arrivé, c est assez grand on y trouve toujours une place , et même de nuit il n y pas de piège comme certain autres mouillages en Corse

lundi 20 mars 2017 13:32
Missing
1
aupilau

bonjour
pour une première traversée prend au plus court :
une ou deux étapes côtières pour amariner l'équipage et vérifier que tout marche bien
départ entre Antibes et Menton
vers Calvi : un peu plus de 90 Nm
ou vers le cap corse : pareil si on part de Beaulieu ou de Menton
avec un 7m50 cela me prend entre 16 (mon meilleur temps) et 20 heures
essaie d'avoir un peu de vent portant, ne part pas si tu dois tirer des bords
on arrive souvent à avoir du bon vent pendant plus de la moitié de la traversée pour avancer vite sans moteur (mes extrêmes : tout au moteur et un aller retour complet tout à la voile)
perso je pars très tôt (une heure du matin après avoir dormi un peu)
la nuit souvent pas beaucoup de vent, au moteur malheureusement (pas toujours), veille car on n'est pas visible (AIS + tout d'horizon toutes les 15 minutes ou bouquin dans le cockpit)
l'arrivée sur la Balagne est facilitée en mettant un way point GPS sur la Revelatta, si on ne connait pas on ne se positionne souvent pas exactement visuellement, toutes les montagnes se ressemblent à 20 Nm
ne pas oublier de reporter toutes les deux heures sur la grande carte la position (le GPS pourrait tomber en panne ?)
arrivée en fin d'AM à Calvi, c'est tellement beau que c'est dommage de le faire de nuit !
et puis c'est plus motivant de prévoir un bon repas à l'arrivée qu'un second repas sur le pouce (dans un petit voilier faire la cuisine au large c'est pas top)
mon seul conseil ne pas partir si une fenêtre météo est en train de se refermer, attendre .... cela est surtout vrai au retour, souvent je reviens plusieurs jours plus tôt que la fin prévue de la croisière pour profiter du bon créneau qui offrira du vent mais pas trop
tu verras, l'arrivée sur Calvi c'est génial !
et puis malgré tout ce que j'ai lu sur ce forum je n'y ai jamais eu de mauvais accueil, une fois pendant la croisière bleue j'y suis arrivé dans le mauvais temps venant du cap corse, ils ont mis plus d'une heure pour me trouver une place avec le zodiac mais ils ont fini par me mettre à l'abri (entre les coques d'un maxi catamaran
l'arrivée sur la Girolata c'est pas mal non plus, l'entrée dans Maccinagio avec les îles Finochiarola de nuit est un peu plus compliquée mais avec les traceurs aujourd'hui plus de problème
bonne navigation

mercredi 22 mars 2017 10:23
Run_manu
1
Erendil

C'est une belle ballade, et cela va probablement modifier pour longtemps tes navigations.

Tu peux déjà te rassurer. C'est une traversée facile. L'ile mesure une centaine de milles de long, que tu abordes après une traversée d'une centaine de mille par le travers, ou si tu es parti de Menton, par la cote NW, qui mesure 50 milles.

Aucun risque de la rater. Avec ou sans GPS, même sans carte du tout, même sans boussole.

La météo est par contre une contrainte très forte. A l'aller, tu ne partiras pas par vent d'est (il dure 2 jours, tu peux attendre) et tu surveilleras le mistral, qui n'est plus si fréquent et toujours bien annoncé, d'autant qu'il souffle dans la vallée du Rhone une journée avant d'arriver à St Trop.

Perso, je pense que l'histoire de la queue de mistral tient de la légende urbaine. Je l'ai tentée plusieurs fois, avec toujours aussi peu de succès. Il y a eu la fois où il a vraiment trainé à baisser, me laissant batailler dans 38 nds de vent pendant 6 heures. Il y a eu toutes les fois où il est tombé en route, me laissant dans la pétole et 2 m de houle.

Non, l'idéal au début, c'est du petit temps méditerranéen, avec la mer plate. Tu feras du moteur, et tu mettras les voiles si le vent te permet d'avancer dans le bon sens à 4 ou 5 nds.

L'arrivée, de jour, de nuit, au matin, au soir, est toujours magique.

Tu as beaucoup de choix d'atterrissage, en fonction notamment du temps que tu veux passer pour la traversée.

Grosso modo, en temps normal avec un bateau normal, comptes une vingtaine d'heures mini. Le trajet le plus court en partant de St Trop, c'est vers Calvi, Galéria ou Ile Rousse. Dans ces trois, il n'y a que Calvi qui a un port. A toi de voir si tu préfères atterrir dans un port ou dans un mouillage. Mais si tu aimes faire durer, tu peux aussi descendre vers Cargèse, Ajaccio ou Propriano.

Le retour est souvent plus pénible, puisque généralement en arrivant devant le Var, et spécialement autour de Camarat, tu as souvent du vent d'ouest.

Il y a des millions de mouillages sympa, très différents du nord au sud. Le nord est montagneux, le sud est beaucoup plus doux comme paysage.

Tu verras vite deux choses :

- Il n'y a pas beaucoup de ports, et ils peuvent être vite saturés.
- La Corse coté ouest, c'est des grandes baies profondes, qui sont chacune un monde particulier.

Mais perso, c'est bien les grandes plages du sud ouest vers lesquelles je reviens. Murtoli, Roccapina.

Jacques

mercredi 22 mars 2017 11:25 *** Message modifié par son auteur ***
Run_manu
Erendil

J'ajoute un truc sur l'horaire de départ.

Il y en a pour tous les gouts, et chacun a ses manies. Tu peux préférer te lever très tot pour partir en fin de nuit, tu peux préférer partir vers 11 h avec le thermique qui tiendra les 20 premières milles, tu peux partir après le repas de midi, tu peux partir le soir.

Moi, j'aime bien la nuit, et donc partir en fin de matinée pour arriver au petit matin. Et mon équipage aime aussi bien, ils dorment tout du long, venant me voir de temps en temps.

Avant, je tenais la nuit entière, et c'était mon plaisir de poser l'ancre en Corse au petit matin, et d'aller me coucher, les laissant se réveiller et découvrir où ils étaient arrivés. Maintenant, je tombe vers 4 h du mat, et si je ne suis pas arrivé, je vais en réveiller un ou une pour finir.

Mais là, c'est vraiment à toi de voir selon ton fonctionnement.

Pense juste qu'il est parfois plus stressant pour l'équipage de partir de nuit.

L'heure d'arrivée n'a d'importance que si tu comptes arriver dans un mouillage étriqué, sinon tu peux rentrer de nuit dans tous les ports et bien des mouillages.

Jacques

mercredi 22 mars 2017 11:33
Les_bouletons_sur_le_bateau
Pierre3

Quand je lis les post ici plus haut, pour certains cette traversée de 100 miles à bord d'un confortable gros cabinier est un défi personnel et ont l'impression de faire une folie, pour d'autre n'importe quel bateau est bon, même un 420 du moment qu'il y a suffisament d'eau et de sandwichs et ils partent en toute décontraction. Je ne me lasse pas d'observer l'immense écart qui sépare ces deux points de vue et me demande si c'est purement une question de personnalité ou également lié avec la manière/l'âge à laquelle ces deux catégories de plaisanciers ont appris la navigation/voile. Il faudrait faire un sondage...

mercredi 22 mars 2017 12:05 *** Message modifié par son auteur ***
P1000163_2
1
Flora :)

Pour alimenter ton sondage… une petite histoire qui m’a été racontée par celui qui était alors enfant.
ça se passe au début des années 60. Le bateau, un « petit » sloop de 8 m et quelque, avec voiles endraillées bien sûr, moteur IB assez puissant et rien d’autre pour naviguer qu’un compas fixe, un de relèvement, une sonde à main et des cartes papier. Pas de canot de survie, c’était non seulement pas obligatoire, mais incongru probablement ! Une belle annexe Zodiac avec un Seagull.

Une belle journée d’été, équipage familial, père, mère et deux jeunes garçons. C’était leur 2e bateau, basé à St Tropez et ils naviguaient le long de la côte régulièrement. Voulant tester l’autonomie du réservoir à carburant (on saura plus tard que c’était un prétexte…) le capitaine mit le cap au SE dès la sortie du port. Au soir, l’épouse, passagère plus qu’équipière, s’inquiéta qu’on ne voyait plus la côte… le capitaine lui répondit finement qu’ils avaient fait la moitié de la route en direction de la Corse, que l’on continue ou qu’on fasse demi-tour, ce serait pareil, autant d’heures à passer en mer encore. Alors, on continue… décida-t-il ! Au matin, ils entraient à la Girolata, fiers comme un bar tabac !

mercredi 22 mars 2017 15:17
Amazing-hd-wallpapers-of-nature
2
tramo

A l epoque des sangria, etap 23/25....tous se petit monde traversais au compas de route maintenant moins de 40 pied avec 2 gps, 1 survie plus l annexe.....il y a plus perssone.
ont trouve assez peux de continetaux dans les mouillage...si en plus la 1er semaine de guillet et de aout est venter comme l annee dernière il y a de la place partout....
J ais traverser la dernier semaine de juin en 2016....que du bonheurs la

mercredi 22 mars 2017 15:48
Amazing-hd-wallpapers-of-nature
1
tramo

Plus le temp passe plus les bateax grossisse, plus perssone ne traverse avec un bateau de 30 pied....

mercredi 22 mars 2017 12:36
Missing
1
Padre11

si, nous. à la surprise des gens quand tu arrives dans un port et qu'ils te demandent d'où tu arrives...

5 jours
Missing
marge

@ Pierre peu importe , la base est de se faire plaisir , bon marin petit marin , le capitaine du titanic avais des années d'experience
a chacun ses questions les forum son la pour sa !!!

mercredi 22 mars 2017 12:53
Run_manu
1
Erendil

La traversée est facile quand il fait beau. Elle peut être épouvantable par mauvais temps.

Mais effectivement, avant d'avoir essayé, c'est naturel de s'inquiéter.

On parle d'avoir des GPS de secours, de l'essence pour faire 2 fois la distance et autres conseils, un radar ou un AIS pour voir les autres, mais pour moi, l'essentiel n'est pas là.

Le seul vrai problème, c'est la météo. Elle est suffisamment fiable pour couvrir les deux jours que dure la traversée, mais elle n'est pas toujours binaire. C'est à dire ce n'est pas "grand beau temps" ou "sale mauvais temps".

Généralement, les problèmes viennent quand la météo est en transition. Un coup de mistral est annoncé, mais on a peut être le temps d'arriver avant et on se lance. Mais il arrive plus tot que prévu. Il y avait du vent annoncé dans le golfe du Lion, on se croyait pénard de ce coté, mais il dépasse cette zone et arrive en Corse.

Un autre problème peut venir de la houle. Il suffit d'un gros coup de tramontane en Roussillon pour se trouver avec un mètre de houle dans la traversée vers la Corse du Sud, sans avoir pour autant du vent.

C'est là, le problème. Evidement que quand un immense marais barométrique couvre toute la méditerranée occidentale, il n'y a pas de difficulté, ca sera du moteur et ca ira bien.

C'est quand ce n'est pas clair, que les sites de météo donnent des prévisions sensiblement différentes, que l'on voit bien qu'il y a truc qui se déroule mais que l'on pense pouvoir passer au dessus ou à travers, que l'on hésite. Et qu'on sait aussi qu'à trop réfléchir, on laisse passer ses vacances en restant à quai.

Il y a aussi le problème du retour, que j'essaie toujours d'anticiper au moins 5 jours avant la date limite. Ce qui ne m'a pas empéché déjà de laisser passer le bon créneau en début de semaine et de finir par me jeter dans la gueule du loup en voyant la situation se dégrader jour après jour.

Mais bon, on parle d'une traversée d'une vingtaine d'heure. Ce n'est pas très long même dans des conditions pénibles, et on fini toujours par arriver en face.

Et c'est surtout pour le retour qu'il faut envisager des solutions de repli. Contrairement à ce que l'on pense souvent, la Corse n'est pas au sud de Nice, mais au sud de Gènes. S'il y au mistral, piquer vers Nice ne change pas grand chose, ce n'est qu'à 20 milles de l'arrivée que le vent baissera. Il ne faut pas partir dans ces conditions, c'est tout.

Si le vent est à l'ouest de la Corse, cela peut valoir la peine de tenter de voir comment c'est en mer de Ligure qui est quand même mieux abritée.

Par contre, Camarat est souvent un sale coin, et c'est bon d'anticiper au retour soit en visant bien en dessous si l'on va vers Toulon ou Marseille, ou de viser Fréjus si tu veux aller à St Trop.

Jacques

mercredi 22 mars 2017 14:44 *** Message modifié par son auteur ***
Amazing-hd-wallpapers-of-nature
tramo

Pour mois le retour c est toujour la galere car madame est a bord....et deux capitaine pour lire la meteo ca ne le fait pas....????????????????????

mercredi 22 mars 2017 15:50
Missing
outremer

On ne peut pas reprocher à sa moitié de lire la météo à sa façon car sauf exception une femme n'aime pas tellement se retrouver malgré elle à fond de cale, quand l'homme de sa vie aurait tendance à ne pas détester pouvoir enfin voir les qualités du bateau, et quand cela dure, épouse admirable, de se retrouver peut être à la barre, le valeureux skipper fatigué .

6 jours
Vieux
mikou83

pareil pour moi ! si bien que la derniere fois je l ai foutue dans le ferry

6 jours
Amazing-hd-wallpapers-of-nature
tramo

Perssone ne parle des phares pour securiser sont arriver car tous le monde le fait aux traceur desormais

mercredi 22 mars 2017 15:53
Vieux
mikou83

il y a quelques années , je suis tombé en panne de GPS sur la route frejus calvi et ver 23 h j ai vu un phare , heureusement que j avai une vieille carte et en comptant les éclats je me suis apperçu que j arrivai a l ilie rousse ?? donc cap au sud

6 jours
Run_manu
1
Erendil

Tramo, c'est aussi qu'il n'y a pas tant de phares que ca. Tu as la Giraglia tout au nord, la Revelatta devant Calvi, les Sanguinaires devant Ajaccio, Muro entre Ajaccio et Propriano et Senetose au sud.

Tu peux complétement arriver à Calvi de nuit sans avoir vu la Revelatta, ou ne l'avoir vu que quand tu étais au pied.

Et je suis d'accord avec toi, la galère, c'est généralement au retour, rarement à l'aller.

Jacques

mercredi 22 mars 2017 16:00
Amazing-hd-wallpapers-of-nature
1
tramo

On oublie aussi la brume d ete qui cache bien la corse de jour....

6 jours
P1090093
2
papytee

la Corse se sent à l'arrivée, odeur de maquis, sublime...

5 jours
Les_bouletons_sur_le_bateau
Pierre3

Y aurait-il une corrélation entre l'âge auquel on a appris un sport et l'appréhension ?? J'ai commencé l'alpinisme que vers 18 ans et le moindre vide me fout la trouille, me donne les mains moites. J'ai commencé la voile vers 6 ans et en bateau je suis un peu comme les normands dans Astérix, je dois trouver un type pour m'expliquer ce que c'est la peur. Un 420 en bon état, un gps portable, un jerrycan d'eau et des sandwichs et je suis parti pour les 100 nm vers la Corse. Et pourtant je suis très strict sur les règles de sécu, port de la brassière, harnais etc...

mercredi 22 mars 2017 16:10
Vieux
mikou83

on ne fait pas du bateau si on a peur ! il n y a rien de plus dangeureux que quelqun qui panique au moindre probleme ! combien de gens ont abandonnés leur bateau dans la tempete alors qu il n y avait pas de danger ! quand ma femme commence a paniquer je l envoi a fond de cale pour ne pas la voir ni l entendre !

6 jours
Amazing-hd-wallpapers-of-nature
tramo

Elle obei ta de la chance....
Mois elle suporte pas de voir le bateaux filer au pret, sa penche,d etre en bas sa tape,d etre devant le mat sa mouille.....et pourtant j'adore quand elle mouille!!!
En plus elle est presser.

6 jours
Vieux
mikou83

quand elle mouille ,elle met une capote !

5 jours
Amazing-hd-wallpapers-of-nature
tramo

Je fait pas partie de club!
Hul hum

5 jours
2011-10-30_16_35_16
dofin

La corse depuis St tropez c'est en bas ,première a gauche

6 jours
Soiree-peace-and-love-xl
M@telot Phi

En bas de quoi ? de la carte ? c'est l'Algérie...!
moi j'irai légèrement à droite en sortant du golfe de ST Trop, mais certainement pas "en bas".

6 jours
P1010128_petite
1
fxvt

A droite... sur la carte ?
Alors tu dois tourner à gauche en sortant du golfe de St Trop.

Tu sais bien, le pied gauche, c'est celui où le gros orteil est à droite.

6 jours
Image
NATILEA

Ben si, 30° à droite en sortant!!

5 jours
2011-10-30_16_35_16
dofin

phi oui en bas vers le sud la latitude ,et a gauche tout de suite ,tu verras ça fonctionne ,,cool .. si tu vas a droite et que tu fais pas de Sud;ou même si t'en fais ben ça le fait pas . gnagnagna. Petite précision puisque tu m'as l'air demandeur ,on parle d'un départ du golfe , c'est écrit en haut et même si ça l'était pas ,pas grave. Chacun sa nav . j'ai pas de carto ,je fais tout au pif . .

5 jours
Fritz_ze_cat
fritz the cat

bjr,
si on sort de st trop tout droit c'est cogolin sortir du golfe par vent d'est c'est la galère surtout avec 45nds il y en a qui ont essayé
dont moi et qui ont fait demi-tour (voiles de st trop 2015 )
il y a même un maxi qui y a laissé un mat ..cette année aussi d'ailleurs
avec un blessé en prime .
mais pour une première si on connait bien son voilier avec un bonne météo italienne ,ce n'est que du bonheur
alain

5 jours
Missing
Vortex06

Rhoooo les gars vous avez effrayé petitmouss avec vos commentaires. Il en a perdu le nord.
Moi je dis traverses prends une boussole du vin du saucisson des bananes (ca se vomi bien) de toute façon au bout de 3 4 jours tu toucheras bien une terre peut importe la corse la Sardaigne ou la Sicile au pire la Tunisie Free ride no stress. Ceux sont les meilleurs vacances .

5 jours
P1090093
papytee

toujours pas arrivé en 6 jours,?
Faut il prévenir les secours?

5 jours
Vieux
mikou83

non c est trop tard !

5 jours
Missing
1
Vortex06

on ne sait jamais tout dépends de ton équipière ça vaut le coupe de se perdre

5 jours
Avatarh_o-2
Now

Il a dit "courant Mai" ... on est toujours en Mars

5 jours
2011-10-30_16_35_16
1
dofin

Il prend son élan .
Ca rapelle des souvenirs. Une petite histoire .
La première traversée avec le Dofin vers la Corse ,bon c'était il y longtemps et je l'avais fait avant comme équipier sur un Delph 28 comme équipier avec les potes, la découverte .Là j'étais avec ma chérie ,on partais ...
A bord un compas ,un loch ,une trés vague gonio même pas essayée ,pas de survie ,bref on y allais . Le but éviter la Corse et un éventuel contrôle ,donc le plan direction cap Corse ,on enroule et on va sur Elbe à l'aise Blaise . Et ensuite direction Italie et Sicile . Manque de bol au cap ,aprés deux jours de nav au petit matin ,de l'est la misére ,toute une nuit sous le vent de la Giraglia a tirer des bords en vrac .Mince .. Fuyons a St Florent tant pis on verra bien .
Une semaine bloqué le temps de faire notre première ..riez pas c'est vrai .
Et retour au cap ,et rebelote ,de l'est frais et le vrac ,pas assez équipé en voile ,du courant re-misère .
Toujours ce stress des contrôles.. mais bon on décide de passer par l'ouest ,Calvi ,ect ect ,on ballade on guette tout, tranquille ,on finit par arriver a Bonif ,et la nuit avant de partir sur Ustica ,toujours sans rien comme matos ou trés peu ,mais suffisant pour moi pour l'époque (j'avais une annexe quand même ...) on récupére un pote qui se refaisait la cerise, pour faire un bout de chemin avec nous.
Donc cela faisait 3 semaines qu'on flippait un peu a cause de ça pas en régle .
Pour nous faire discret ,nous prenons corps mort dans la toute petite anse à l'entrée du port de Bonif a babord ,et on dégaine la fiesta ..
Vers 1 h du mat ,blo blo blo blob blo ,un phare sur le bateau , (evidemment pas de vhf ) par éclats .schluff ,schluff .
Je venais de prendre la bouée des Gendarmes ...

Qui furent fort aimables ,tant que je daignais leur rendre leur bouée et me mettre a l'ancre ,ce qui fut fait dans les plus bref délai ,moi qui avait tout fait pour ne déranger personne .. Cétait raté
La suite ,la petite ballade jusqu'a Rhodes ,et retour ,toujours avec mon loch et mon compas plastoc suspendu au milieu du cockpit .
Bon maintenant je déconne plus tout à poste , j'ai même un petit MLR .Et j'améliore petit à petit seulement les impératifs .

5 jours
S_s
2
Faï Tira

Dofin, moi aussi ça me rappel des souvenirs...c'était en 2012, j'avais 23 ans.

Mes premiers bords je les ai tirés dans le golfe de St Trop' et j'ai vite compris comment ça marchait alors nous avions mis le cap sur les îles de Lérins.
Là bas, ma chérie et moi passions la nuit entre Ste Marguerite et St Honorat puis le lendemain matin, alors que nous nous préparions pour la traversée pour la Corse, nos amis des affmars faisait le tour des bateaux au mouillages. Seulement les pavillons français of course...Quand fut notre tour, je les invitèrent à bord, il ont bien sur refusé de peur de nous faire couler notre barquette de Lu.
-Vous faites quoi comme navigations?
-Oh moins de 6 milles, on débute... (Par chance le bateau était immatriculé à Cannes)
Bon il nous à dit d' envoyer le reçu d'achat de l'extincteur qui était périmé.
Une demi heure plus tard, nous mettions le cap sur Calvi.
30 heures de traversée a se relayer à la barre, sans dormir, mademoiselle n'as même pas eu peur!
Je leur ai quand même envoyé le reçu de l'extincteur... de Corse
Au final on à fini en Grèce quelques années après avec ce merveilleux Edel 6. Toujours à la barre bien sûr! Oh combien de belles rencontres avec lesquelles nous gardons encore contact.
Tout le monde nous appelais "les enfants" et malheureusement nous avons croisé qu'une seule personne de notre âge.
Maintenant, sur le nouveau bateau, nous avons tout le matériel de sécurité hauturier, pilote auto, régulateur d'allure, beaucoup de choses en double,triple ou même quadruple... Mais honnêtement si j'avais dû acheter tout ça au début je ne serai jamais parti.
https://www.youtube.com/watch?v=v-OMrEpOGFk
(Faites pas attention à l'écoute de génois qui passe sur la drosse d'enrouleur, nous étions trop occupé à prendre du plaisir)

5 jours *** Message modifié par son auteur ***
Img_4001_1_
TON'F

C'est clair, on respecte tous, humilité, respect et jalousie joyeuse,

Bonjour,

Continent Corse

Plus haut dans la forum : Juste des trucs que je pense factuels pour tenter de tutoyer et respectuer le F9 rencontré à Giraglia.

F12 relevé à midi la Capitainerie à Maccinaggio ce jour là un SUN MAGIC 44 couché à terre perforé par ses 4 pieux babords.

Un Ferry Corse Continent remontant, tangeant lentement à trois milles de nous dans la grosse plûme, à peine visible.

Nous :

Rien derrière, bastaques raidies, petit mouchoir tribord devant, tranquille, on est sur POP SEA, 3/4 arrière, le repas, la dorade et le riz cuisent, F9 ou F10 ?

Le premier Sainte-Maxime Calvi en Gin Fizz en 1978 (départ 02/07/78 14 h, retour 30/07/78 21 h, (où avions nous trouvé les sous pour cette location ?).
J'ai la carte que j'ai scrupuleusement annotée en 1978 sous les yeux, c'est "Bassin Ouest de la Méditerranée Deuxième feuille Edition N° 5 1978".
Gonio à bord, démerdes toi en 1978 avec cette électronique nouvelle à bord (là çà goniotte, là çà goniotte moins, là çà goniotte pas du tout).

Il y avait en 1978 des phares, des lumières et l'observation, mistral ou pas non intuitée par les Météos Marine inexistantes sauf pauvres papiers terriens, webs qui vont bien inexistants.

Alors, en vrai, dès que le phare continental derrière toi te lache (c'est lequel le continental qui avait le plus de portée en 1978), tu continues un heure, et le halo du phare de la Revellatta te pilote devant toi.

Et nous atterissont à Ajaccio au mouillage, maintenant c'est Calvi ou mouillage ou au port, où juste sous la Revellatta pour ceux qui connaissent, une seule place, j'ai pratiqué.

Depuis, GPS (acheté perso en 1998 pour la Croatie) et depuis traceur sur tous les canotes en location, j'aime toujours les Continent Corse aller retour (fait 9, 10 fois, plus, l'été en location).

45 pieds il y a deux ans en équipage, quinze jours, facile à coller à Bonifacio si on accepte de prendre le temps et l'aide des pousseurs, ponton mouchoir de poche aussi.

Fred

5 jours
Yo-portrait-hh-w
3
Poisson rouge

Et moi je me souviens, en 1863, à bord de...
Ha, c'était le bon temps..

On est plus dans les réponses aux questions initiales,
on est chez les anciens combattants ma parole !
..

4 jours
Missing
xabia

Allez Poisson rouge ...tu meurs d'envie de raconter tes traversées vers la corse !

3 jours
2011-10-30_16_35_16
1
dofin

Oui c'est vrai ,mais cela a quand même l'avantage d'avoir existé. Et dans un fil ou on te demande le nécessaire de sécurité ,chose qui à mon avis doit être envisagé avant même la pensée de vouloir traverser, comme de connaitre les panneaux avant de prendre le volant, et ou il n'y a aucune participation du petit mouss malgré que certains ,assez peu , soit allés dans le sens initial , là on dévie un peu pour ne rester que sur la traversée.

4 jours
20170322_155327
ALEBA

Un drapeau Belge, une écope et un bac de bière. Le reste est superflus.
Eventuellement plusieurs bacs de bières si tu sais pas faire le point.

4 jours
Rekin
1
Kaj

c'est une bonne idée cette traversée, préparez-vous à engranger de bons souvenirs même s'il ne se passe rien en traversée. Venant de l'Atlantique nous avons beaucoup aimé la douceur de la nuit, le calme de la mer et le ciel merveilleusement étoilé. Ce qui nous a le plus gêné ce furent les nombreux voiliers sans feux la nuit. Il faut aussi savoir que les ferrys font peur mais font la veille donc ils se déroutent (un peu) avant de vous écrabouiller. Il nous est arrivé de réveiller un banc de dauphins qui nous ont bien fait peur mais sans mal.
C'est une traversée très agréable avec une bonne météo. Bonne croisière !

3 jours
Fritz_ze_cat
fritz the cat

le dofin ne dort jamais il a un cerveau double quand il y en a un qui dort l'autre fait fonctionner la bête ,c'est un mammifère il doit respirer de temps en temps ..
alain

2 jours
2011-10-30_16_35_16
dofin

Exact ,de plus chez lui la respiration n'est pas instinctive comme chez nous ; donc toujours sur la brêche .
Bon allez je vous raconte la travérsée de la mer Egée en Juillet ,en mode sous marin . Non ça va je rigole ..j'dirais plus rien na .

2 jours
Rekin
Kaj

ben alors,pourquoi je les ai réveillés ? Ils sommeillaient peut-être ? ou ils rêvaient ? ou bien ils ne savaient pas qu'ils on deux cerveaux. Je connais bien des humains qui n'en ont pas du tout alors ?

1 jour

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums