Tous les forums > HEO Clubs > Problème Derive Feeling 36 DI
Missing
Quintet

Problème Derive Feeling 36 DI

Bonjour,

Je possède un Feeling 36 DI, la dérive reste en position basse sauf en vent arrière
Cependant, elle tape très fortement dans le puit de dérive dès que le bateau roule d'un bord sur l'autre, même par tout petit temps. Cela prend des proportions inquiétantes par mer formée. Propriétaire de feeling 36 avez-vous les mêmes soucis ?

Merci pour votre aide

bien cordialement

lundi 06 juillet 2009 23:53

Liste des contributions

  • Merci Flotant mardi 08 septembre 2015 20:07
Missing
Marcellin
glong.....glong....
Bonjour Quintet,
Je possède un 346 DI et comme toi la dérive bat dans son puit au portant, c'est normal au portant et dû au jeu nécessaire, pour réduire ce bruit je la remonte partiellement puisqu'elle n'est pas indispensable à cette allure.
Pour ma part, ce qui me gène le plus, c'est le glong, glong qu'elle fait au mouillage et la nuit lorsqu'il y a un peu de houle.
A+
Mars
mercredi 08 juillet 2009 15:16
Missing
Quintet
Merci
Merci mars pour ta réponse, si d'autre Feeling 36 ont déjà eu le même problème ou pas vous pouvez vous faire connaître pour partager

Cordialement
jeudi 09 juillet 2009 01:17
Missing
YVECO44
Suite 3 Bonjour,

Après avoir effectué un "périple" de 4 semaines au mois d'août en Espagne, (Fontarrabie Bilbao Santander entre autres), nous voici de retour sur le plancher des vaches près de Royan.

La dérive ne cogne plus, on ne l'entend plus, même lorsque le bateau roule, (en navigantion ou au mouillage), j'en arrive à l'oublier.

Je suis très satisfait des travaux effectués plus de 7 années après la
livraison du bateau, par le SAV d'ALLIAURA MARINE, et je les en remercie.

yveco44
mercredi 07 septembre 2011 14:29 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(60nora)
la derive
normalement sur un dériveur on n'utilise la dérive totalement sortie qu'au près , le reste du temps on la releve plus ou moins partiellement pour équilibrer le bato, et presque ou totalement au vent arriere ou au grand largue .cette manoeuvre se fait au feeling (qu'il soit 36 ou non)
contrairement à ce que l'on pense au mouillage
souvent le bato roule moins dérive relevée que dérive basse il n'y a pas l'effet de pendule
si c'est une dérive lourde .
pour le "glong-glong" il est possible que les bagues et les patins soient usés il y a un article sur H&O la dessus
alain :-)
vendredi 10 juillet 2009 10:50
---
probleme avec ma quille
bonjour,

J'ai un feeling 920 et je dois retirer la quille puisqu'elle est pratiquement plus mobile. Je me demande comment m'y prendre et si quelqu' n'aurait par hasard l'experience de la chose.

merci de votre aide

yves
mercredi 29 juillet 2009 14:40
---
Feeling 920 - Pbs Dérive
J'ai eu un Feeling 920 DL pendant 18 ans avant de passer au 36 DI. La dérive a été bloquée, après avoir échoué dans la vase. La solution, c'est de faire gruter le bateau, et de la tirer par en dessous. J'ai profité de cette opportunité pour demander au chantier de meuler les endroits ou frottaient les patins en téflon. Après cette opération le système fonctionnait beaucoup, à part 2 ou 3 fois ou il a fallut "l'aider" à sortir, en tapant avec une barre à mine depuis l'intérieur du bateau, une fois la table du carré démontée.

Cordialement.
vendredi 04 septembre 2009 11:44
---
Feeling 920 - Pbs Dérive
Lire ..... fonctionnait beaucoup "mieux".
vendredi 04 septembre 2009 11:49
---
Problème Derive Feeling 36 DI
Bonjour,

Propriétaire d'un feeling 36 DI acheté neuf en septembre 2003, je rencontre le même problème et suis plutôt inquiet.

J'avais ramené le bateau au chantier en septembre 2004. Le problème n'a pas été réglé.

J'ai ramené à nouveau le bateau fin mai 2009 au chantier.

Une fois au sec, il m'a été présenté un devis de 1500 € ~. Il fallait payer pour obtenir la remise à l'eau. Après négociation, le devis a été ramené à 1100 € puis à 910 €… ? .

Malgré cet investissement et l’échange des patins, la dérive cogne toujours fortement lorsque le bateau "roule", et pire, après avoir échoué, la dérive est bloquée en position haute. Il a été nécessaire de faire gruter le bateau pour pouvoir la remettre en position basse. Coût de l'opération 75 €.

Je ne sais plus quoi faire.
mercredi 02 septembre 2009 15:54
---
dérive
bonjour,
j'ai un feeling 36 di neuf mis à l'eau en mai 2009 et j'ai deux bouts de manoeuvre pour la dérive un pour la montée et un pour la descente. cette dérive ne cogne pas du tout mais il est vrai que le bateau est neuf! je suis en préparation pour un départ aux antilles dans environ un mois!
pour avoir eu un feeling 30 di avant et un first 26 précédé d'un first 210 je suis plutot un habitué du glong glong de "l'appendice mobile" et cela ne m'inquiete pas plus que ça!
d'une manière plus générale, je suis aussi preneur d'infos sur ce bateau et vos avis de "vieux"propriétaires m'intéressent.
merci
rlb
mercredi 02 septembre 2009 18:29
---
Probleme derive feeling 36 DI
Bonjour,
Pouvez-vous me dire si, en partant de l'avant de la dérive, (de l'axe), et après les 2 patins verticaux, il y a d'autres amortisseurs. C'est à cet endroit que la dérive cogne à l'arrière à l'intérieur du puits, (voir photo). Je joins une autre photo représentant la dérive en contact avec le puits coté tribord.
Slts.
mercredi 02 septembre 2009 20:55
Missing
Quintet
Enfin la solution?
Bonjour à tous
Le rideau va-t-il enfin tomber sur le feuilleton Quintet ?
Et non ! Nous pensions qu’après près de 4 ans de Galère avec la dérive, notre problème serait résolu.
Résumons:

Acte 1
Septembre 2005 : commande d’un Feeling 36 DI au grand pavois. 3 mois après la livraison au printemps 2006 et quelques sorties, une des deux vis de l'axe de dérive a disparu. La réparation est faite par le chantier Polypat à Bourgenay. Excellent commercial mais pour le service après vente…. Passons.

Acte 2
Eté 2006 : traversée du Golfe de Gascogne par des conditions musclée, la dérive bat de plus en plus fort dans son puit. Echouage en Galice, nous constatons que les deux vis de l'axe sont complètement dévissées. Impossible de faire gruter le bateau à la Corogne et rentrons sur La Rochelle dérive relevée.
Hiver 2006 : nouvelle intervention après plusieurs mois d'attente mais directement avec le chantier Alliaura aux Sables d’Olonne.

Acte 3
Eté 2007 : Traversée du Golfe de Gascogne et la dérive recommence à taper après une Journée de navigation par mer belle. L’échouage dans la ria de « villaviciosa » (les connaisseurs apprécieront..) nous permettra de constater qu’une des vis a disparu, l'autre est cassée à l'intérieur de l’axe. Retour à nouveau sans dérive.
Automne 2007 : nouvelle intervention par un technicien Alliaura, qui nous indique avoir changé les vis qui tiennent l’axe, l’ensemble a été noyé dans la choucroute, enduit de gelcoat puis antifouling.

Acte 4
Eté 2008 : quelques jours de chauffe dans le pertuis Rochelais et nouvelle traversée du Golfe et …………..mêmes problèmes que les années précédentes. Malgré cette intervention les vis ont réussis à traverser la choucroute et la dérive tape toujours très fort. Retour à nouveau sans dérive.
Automne 2008 : changement d'interlocuteur chargé du service après vente, nous ramenons le bateau au chantier sablais. Le chantier nous indique que la dérive a éclaté à l’axe, qu’il y a « en effet un défaut de conception ». Installation en Décembre 2008 d’une dérive « nouvelle génération » bien plus lourde mais beaucoup plus efficace au près. Lors de la récupération du bateau nous voyons 3 dérives déposées de 36DI, éclatées à l’axe. Le chantier reconnaît avoir d’autres cas (on se sent moins seuls) car il n’y avait, d’après le technicien ,« pas assez de jeu dans l’axe ».
Nous repartons enchantés et soulagés sur La Rochelle. Fin de l’histoire ?, mais non !!
Après quelques miles la dérive tape plus fort qu’avant. Désespérés, essayons en vain de contacter le service après vente. Malgré plusieurs tentatives et messages laissés….pas de réponse, (salons d’automne, en déplacement, en intervention, occupé etc…) .
Mai 2009 suite à l’envoie de plusieurs lettres recommandées et décidés à prendre un avocat, nous avons enfin un interlocuteur, le nouveau responsable du service après vente. Ce dernier fait intervenir un technicien à la Rochelle fin juillet. Grutage du bateau. Réglage des patins latéraux du puit de dérive et changement de petites cales en ipalon dans le bas du puit. Miracle !

Acte 5
Printemps 2009 : la dérive ne tape plus et le bateau navigue magnifiquement. Une tenue en mer améliorée, un meilleur cap au près… le bonheur ! Nos problèmes sont enfin réglés….enfin presque.
Août 2009 : avant de repartir pour l’Espagne et le Portugal, nous décidons d’aller passer s’échouer dans le fier d’Ars. Départ avec la marée…., mais la dérive ne veut plus descendre. Nous appelons le chantier mais nous sommes le 3 Août. Plus personne au bout du fil. Notre projet de vacances espagnoles est terminé avant d’avoir commencé. Sommes obligés de rester dans les environs, charmant, mais on connaît par coeur…
Peut être la rage, mais la seule solution que nous trouvons pour se défouler de ces mésaventures et (accessoirement) de faire descendre la dérive, est de taper avec un madrier en bois et une masse par la trappe arrière du puit de dérive.
Nous plongeons et remarquons deux traces importantes qui permettent de situer l’endroit précis où elle se bloque. Il semble que cette nouvelle dérive soit très légèrement trop épaisse, ou que les patins soient mal réglés. En outre, nous prenons des repères qui permettent de confirmer qu’au moment de l’échouage, la dérive remonte plus que nécessaire dans son puit, et se bloque (le sable , le poids du bateau ??, on ne se l’explique pas). Les vacances étant terminées, nous nous disons qu’au prochain carénage nous raboterons la dérive aux endroits marqués. La solution devrait donc se régler mais nous tenons quand même à demander l’intervention d’Alliaura.
2 Novembre 2009 : nous ne pouvons nous déplacer, et expliquons donc par téléphone au technicien qu’il faut : soit raboter la dérive, soit mettre une cale en ipalon sur l’arrière du puit afin que celle-ci ne remonte plus à l’échouage. Nous lui laissons un maximum d’informations, notamment les dimensions de la cale, et laissons l’accès à la trappe arrière du puit ouverte. Le technicien nous assure que la dérive remonte et descend sans problème et qu’il a effectué la même intervention avec succès à Arcachon la veille. Toutefois, si le problème n’est pas résolu, le chantier s’engage à sortir le bateau et raboter les parties concernées de la dérive.
Nous arrivons quelques jours plus tard, pressés de naviguer avec un bateau au top !

Epilogue
Des cales ont bien été posées, mais à l’avant du puit de dérive (gros soupir !!!). Nouvel appel à Alliaura. Le responsable du service AV comprend que la cale a été posée au mauvais endroit. Une nouvelle intervention est prévue dans les semaines à venir. Nous restons philosophes dans l’attente. La solution est proche. Au pire, lors du carénage annuel, nous en profiterons pour faire nous même ce rabotage en douceur. J’espère tout de même que nous n’aurons pas à recourir à cette dernière solution car la nouvelle dérive est parfaite pour l’équilibre du Bateau.
Voici donc peut être, la fin de nos aventures, et le début d’une autre, l’équipement grand voyage de Quintet, un très bon bateau par ailleurs, car le but du rêve, est quand même bien de partir, au plus tard en 2012 , un peu plus loin que la Corogne et un peu plus, voir beaucoup plus longtemps que les vacances estivales.
Bien cordialement à tous
J’espère que mon intervention donnera espoir à Yveco44
Dernière info : on arrive sans problèmes à sortir les patins du haut sans problème, dérive baissée.

lundi 30 novembre 2009 17:49
Missing
YVECO44
Probleme derive feeling 36 DI
Objet : Probleme derive feeling 36 DI


Bonjour,

L'histoire de la dérive sur "NOSY BE" est un petit peu plus courte pour l’instant, mais le problème n'est toujours pas réglé.

1 - Septembre 2003, livraison du bateau à La Rochelle.

2 - Les premiers pbs sont apparus en août 2004. Après une première intervention du chantier Polypat en novembre 2004, le bateau ne m'a été rendu qu'en février 2005, l’élévateur était en panne. Sur l’axe de la dérive, une bague pour un Feeling 32 aurait été montée à la place d’une bague pour un 36 DI… ?. Le problème n'a pas été réglé.

3 - Après avoir recontacté le chantier à Bourgenay, OK pour effectuer les réparations sous garantie en mai 2008. Suite à des soucis de santé, l'intervention a été reportée en mai 2009. L’élévateur était encore en panne. Le bateau a été sorti en début de semaine par une énorme grue venue par la route, et remis à l’eau seulement le vendredi après midi, vers 16h30 avec la même grue…?., après avoir payé une facture de 950€, (à noter que le devis initial s’élevait à 1500 €, puis à 1150 €…?.). Même si les pièces étaient fournies gratuitement, j’ai trouvé les frais de grutage et de main d’œuvre plus que salés.

Les travaux suivants ont été réalisés.

o L’axe de la dérive à été remplacé.
o Une bague "téflon" a été usinée à la demande avec moins de jeux qu’une bague neuve. Celle qui était en place était encore en très bonne état.
o Les 2 joues de diamètre 100 mm environ, perforées par les 2 grosses vis de "centrage" en téflon également ont été remplacées par 2 pièces équivalentes. Je ne suis pas certains qu’à ce jour elles soient encore en bon état.
o Les 2 grands patins verticaux ont été échangés et ajustés, (enfin presque).

La dérive cognait toujours, (peut être un tout petit peu moins qu’avant ?), mais ne remontait pas entièrement.

4 - Août 2009. J’ai du échoué le bateau en Espagne sur une cale en béton, pour nettoyer le lock et l’hélice qui étaient recouverts de coquillages. Le bateau à nouveau à flot, il a été impossible de redescendre la dérive. Même en tapant dessus avec des madriers ou autres. Il a fallu gruter le bateau, passer un bout à cheval sur la dérive, ancré ce dernier au sol, et lever le bateau en douceur pour la décoincer enfin. Coût de l’opération, 75 €.

Par contre, à ce jour, la dérive n’a pas été remplacée, et je trouve son efficacité moyenne. Avant j’avais un Feeling 920 DL, acheté d’occasion et utilisé pendant 18 ans avec beaucoup de satisfactions. Je trouvais la dérive plus performante, et à mon avis, le bateau remontait mieux au vent. Si vous avez des informations sur une nouvelle dérive plus performante, cela m’intéresse.

5 - Septembre 2009. Envoi de lettres recommandées au chantier Polypat & à Alliaura Marine.

J’ai eu beaucoup de mal à joindre le responsable SAV d’Alliaura Marine. Une nouvelle intervention, au titre de la garantie, est prévue au mois de mai 2010 près de Royan, (port d’attache), lors du carénage.

------------------------------------------------------------

En fait la dérive cogne sur la partie arrière du puits.

Le système de dérive actuel est-il bien conçu…?.

Suggestions pour que cela fonctionne :

· Un petit peu de jeux entre l’axe et la bague téflon pour éviter l’éclatement d’une pièce ou d’une autre. Jusqu’à ce jour, je n’ai pas rencontré ce genre de problèmes.
· Bien ajuster les 2 grands patins pour qu’ils maintiennent bien la dérive en position basse, tout en la laissant libre en position haute. Dans cette dernière position, ils ne sont pas d’une grande utilité, la dérive n’est pratiquement pas sollicitée.
· Monter à l’arrière du puits, là où la dérive cogne, 2 autres patins dans une matière semi-rigide. Ces patins seraient fixés soit sur la dérive, soit à l’intérieur du puits. Ils limiteraient le débattement et feraient office d’amortisseurs. L’idéal serait de pouvoir les fixer en formant un triangle le plus grand possible par rapport aux 2 autres points,( axe et grands patins)… ?. , mais pas sur la même ligne.
· Modifier la forme de la dérive pour augmenter son efficacité, tout en utilisant la place disponible dans le puits quand la dérive est relevée, afin de la maintenir sur la plus grande surface possible en position basse.
· Je ne suis pas convaincu de l’utilité des grosses vis de centrage, situées entre l’axe de la dérive et les 2 grands patins… ?.



A suivre.

P.J. : Dérive coincée
dimanche 13 décembre 2009 14:39
Missing
YVECO44
FEELING 36 DI - Pb derive - Suite 2.msg
Bonjour,

Au moi de mai dernier, profitant d’une mise au sec pour carénage, un technicien du chantier (Alliaura Marine), est intervenu pour régler le problème du jeu dans la dérive.

Les travaux suivants ont été réalisés :

- Perçage de 2 trous diamètre 8.5 mm, de chaque coté du puits de dérive, à 1 m de l’axe, et à 7 Cm du bas, (pas facile),

- Fixation de 2 butées tronconiques en téflon à l’arrière de la dérive. Chaque patin fait 10 Cm de diamètre à la base, 6 Cm en haut, épaisseur 2 Cm. (Voir photo).

- Suppression des 2 grosses vis en téflon (~ 2 Cm de diamètre), situées entre l’axe de la dérive et les 2 gros patins verticaux. Ces 2 vis ne servaient à rien. Elles sont à l’origine de la perforation de la dérive, et cette dernière ayant pris l’eau, il y a eu formation d’osmose. Cela a entraîné un gonflement des œuvres vives.

Suite à ce dernier problème, il a été nécessaire de "raboter" énormément les 2 grands patins verticaux, de façon à pouvoir monter et descendre la dérive.

A noter que ces travaux ont été effectués au titre de la garantie. Le bateau a été acheté neuf en 09/2003.

Conclusions :

- La dérive se manœuvre maintenant très facilement et sans efforts.

- La pose des 2 patins tronconiques limitent le jeu en partie basse, et la dérive cogne beaucoup moins.

- Le système pourrait être encore nettement amélioré par remplacement de la dérive, et ajustement des nouveaux grands patins, afin de réduire le jeu en partie haute, (rendu nécessaire après le gonflement de la dérive actuelle). Cette dernière doit être remplacée au titre de la garantie, au mois de mai prochain, lors du carénage.

Une fois les travaux effectués, et après essais en mer pendant qq semaines, je ne manquerai pas de vous tenir informés.

A suivre

P.J. : Photo des butées tronconiques en place dans le puits de dérive.

mercredi 20 octobre 2010 19:45
Missing
Francois 260
Les journaux
Je ne possède pas de Feeling, j'ai eu un Via 42 où le mécanisme était autrement plus sérieux, mais avec des ennuis quand même. Ce que je trouve étonnant, c'est que sur un problème aussi récurrent, il n'y ait jamais la moindre information dans les journaux, les nombreuses fois où l'on présente le Feeling 36 DI comme un "merveilleux dériveur", qu'il serait peut être avec un peu de professionnalisme du chantier...
Tout ça incite à penser biquille plutôt que DI....
dimanche 13 décembre 2009 15:16
Voiles
Feeling346
Démontage dérive
y a t'il un propriétaire de feeling DI (quelque soit le modèle) qui a démonté sa dérive ?
comment a t'il procédé ?
je souhaite connaitre la méthode pour en faire de meme sur mon 346 DI recemment acquis
merci
mercredi 29 septembre 2010 02:28
Missing
YVECO44
Démontage dérive - 21-10-2010
Bonjour,

Sur le FEELING 36 DI, la dérive a été démontée en mai 2009, car elle cognait fortement lorsque le bateau roulait.

Pour le démontage, il suffit, une fois le bateau sur un élévateur :
- de le lever pour pouvoir descendre la dérive entièrement,
- de libérer les 2 bouts servant à la manœuvrer, ainsi que le câble inox destiné à la retenir en position basse, pour naviguer,
- ensuite, il faut la soulager à l'avant pour retirer l'axe en inox,
- puis la descendre doucement, et la poser à terre sur le coté.

Pour effectuer ce travail en toute sécurité, 2 ou 3 personnes sont nécessaires. L'utilisation d'un chariot élévateur facilitera grandement le travail.

Les modifications réalisées n'ont rien apporté…?.

En espérant que ces informations pourront vous aider.

A suivre.

YVECO44
mercredi 20 octobre 2010 16:13
Missing
(60nora)
serait'il possible
de chaque coté du puit de dérive d'inserer deux gros ecrous en inox avec des vis metaux sortant à l'interieur et mettre à l'interieur deux patins fixés sur l'extremité des vis pour pouvoir bloquer par serrage la dérive dans la position désirée .
j'avais fait ça sur un deriveur en alu et les deux vis avaient des tetes allen juste à la dimension des manivelles de winch sur la partie lisse il y a un joint spi de chaque coté pour empecher l'eau de rentrer
c'est une idée comme ça
alain
jeudi 21 octobre 2010 15:56
Missing
YVECO44
Serait-il possible d'insérer deux grosses vis en inox … ?.
Bonjour,

Je ne sais pas quel type de bateau vous avez, mais la pose de 2 grosses vis inox à l’intérieur me parait délicate, pour les raisons suivantes :

- Problèmes d’étanchéité, (vis situées sous la ligne de flottaison),

- Problèmes d’efficacité, (Vis situées presque dans l’alignement des autres points de maintient),

- Serrage délicat pour ne pas abîmer la dérive,

- Problèmes également en cas de talonnage si la dérive est bloquée,

- A éviter sur le sur le 36 DI, la dérive doit être en position haute ou basse. Par d’intermédiaire.

Sur le 36 DI, les travaux effectués par le chantier ALLIAURA MARINE me conviennent bien, et sont conformes à ce que j’avais proposé dans mon message du 13-12-2009 - Suggestions pour que cela fonctionne, points 3 & 5).

Le remplacement de la dérive permettra de réduire le jeu rendu nécessaire actuellement pour la manœuvre de celle-ci, lié au gonflement de la partie immergée.

Bon week end.
vendredi 22 octobre 2010 17:23
F1010036
0491472506
j'ai eu une quille à bulbe relevable...
Sur "miniou" petite série issue du glénans 5,70 m
380 kgs ds la quille et le bulbe....le tout tapait pas mal au tanguage en navigation un peu agitéé...tout a cependant tenu les 10 saisons de nav(20 mois de nav intensives)....Bref..Je trouve "scandaleux "que les grands constructeurs lorsqui ils proposent des qilles relevables(c'est rare) des dérives légères ou semi lourdes
(Sun O/31i,33i,First 30,Feeling...)n'aient pas mis au point des systèmes plus fiables et surtout plus faciles à entretenir....D'autant plus que l'option "dériveur" n'est pas donnéé!!Ex:plus de 5000 E pour le SO 33i!
Pourtant la configuration "dériveur lésté" c'est à dire une amorçe de quille(Te de 0,80 à 1 métre pour un 30/33 pieds)ds la quelle vient se loger une dérive semi lourde en fonte bien profiléé est une excellente configuration,sutout avec Bi safrans.2chouage sans béquilles,protection de l'hélice,possibilité de caréner,d'évoluer dérive relevéé car il reste toujours "du pied ds l'eau"
passages possibles par canaux fluviaux(C du midi par ex).Et meme pour la Méd accés à des "fonds de cri ques"M ou des zones de mouillages interdites aux grds tirants d'eau....Mais par pitié messieurs des chantiers améliorez vos systèmes!!
vendredi 22 octobre 2010 09:54
Missing
(60nora)
le serrage lateral
peut etre dosé pour conserver un glissement en cas de choc,c'est une idée comme ça ,certainement pas très bonne mzid elle a l'avantage d'en etre une par rapport a ceux qui n'en ont pas ...
alain ;-)
vendredi 22 octobre 2010 20:41
Missing
YVECO44
Suite 3

Bonjour,

En mai 2011, le bateau a été mis au sec qq jours pour carénage.
La dérive d’origine à beaucoup souffert suite à de mauvais réglage a pris l’eau, à été échangée.
Le butées tronconiques ajoutées l’année dernière dans le puits de dérive ont été ajustées pour minimiser le jeu, et donc le bruit lorsque le bateau roule d’un bord sur l’autre.
Elle peut maintenant être manœuvrée sans problèmes, (montée & décente).
Je dois effectuer un voyage en Espagne au mois d’août 2011, et je ne manquerais pas de vous tenir informé du comportement du bateau après ces différents travaux effectués, il faut le souligner, au titre de la garantie commerciale, plus de 7 ans après la livraison.

Pièce jointe : Photo de la nouvelle dérive avant mise en place.
mercredi 27 juillet 2011 11:06
Missing
YVECO44
Suite 4 Bonjour,

Après avoir effectué un "périple" de 4 semaines au mois d'août en Espagne, (Fontarrabie Bilbao Santander entre autres), nous voici de retour sur le plancher des vaches près de Royan.

La dérive ne cogne plus, on ne l'entend plus, même lorsque le bateau roule, (en navigantion ou au mouillage), j'en arrive à l'oublier.

Je suis très satisfait des travaux effectués plus de 7 années après la
livraison du bateau, par le SAV d'ALLIAURA MARINE, et je les en remercie.

YVECO44
vendredi 09 septembre 2011 09:20
Missing
charliebar
Fixation des butées
Bonjour,
Comment fixer les butées tronconiques à l'intérieur du puits de dérive (cf photo de YVECO44 d'octobre 2010) ?
Yannick
vendredi 09 septembre 2011 10:00 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
YVECO44
Bonjour Yannick,
Pour fixer les butées tronconiques, il faut percer la partie centrale du lest, (ce n'est pas facile), à 1 mètre de l'axe de la dérive, à 7 cm vers le haut, (si je me souviens bien). Ces butées, (en ertalon je crois), font 10 cm de diamètre à la base, 6 cm de diamètre à la partie la plus petite, épaisseur 2 cm. Elles sont très efficaces, je n'entends plus la dérive, même s’il y a beaucoup de roulis. Quel soulagement.
Si vous possédez un FEELING 36 DI, le mieux serait de contacter le SAV d'ALLIAURA MARINE, ils sont très sympathiques et très efficaces.
Bon courage.
YVECO44
vendredi 09 septembre 2011 16:36
Missing
charliebar
Fixation des butées

Merci Yves.
Je vais l'appliquer à un Feeling 920DL construit par Kirié. Le bateau n'est pas en Europe.

Yannick
vendredi 09 septembre 2011 17:08
Missing
YVECO44
Re bonjour Yannick,

J'ai eu un FEELING 920 DL pendant 18 ans. Attention, il y a déjà des patins en téflon ou autre matière à l'origine, mais ces derniers sont beaucoup moins épais. Ils sont peut-être tout simplement usés.
A voir une fois le bateau au sec.

YVECO44
vendredi 09 septembre 2011 17:59
Dsc09623
mleimgru
-- Perte de dérive sur Feeling 36 DI
Bonjour, cette situation avec les problèmes de dérive du Feeling 36 est inquiétante. J'ai passé ce printemps quelques mois chez le représentant Feeling pour les Pays-Bas pour finir la préparation de notre Feeling 39 et ai vu le cas d'un Feeling 36 ayant perdu sa dérive en haute mer. Le propriétaire hollandais venait d'acheter le bateau d'occasion en France et a apparemment perdu la dérive durant le convoyage retour... Cette situation n'est pas dramatique en soi (le bateau flotte aussi sans dérive), mais peut quand même être potentiellement dangereuse dans une mer scabreuse.
L'analyse du représentant local est arrivé à la conclusion que la dérive devait être totalement en dehors du puit au moment de l'incident (pas de butée ou retenue de sécurité) et que par conséquent l'axe s'est rompu. A lire les comptes rendus ici ceci ne pourrait qu'être une partie de l'explication, et il est vraisemblablement recommandé à tout propriétaire de faire un contrôle de ce point délicat.
Maurice
dimanche 23 septembre 2012 18:10
Missing
Flotant

Bonjour,
Savez vous si le problème de dérive existe sur les feeling d'après 2007 ou uniquement sur les 1 er modèles. En effet j'envisage l'achat d'un feelling 36.
merci

mardi 08 septembre 2015 08:31
Missing
quintet3

Mon modèle est de 2005 et je sais que la dérive a été modifié depuis. Puisque j'en ai bénéficie moi même. Aujourd'hui je n'ai plus de problèmes puisque l'axe est noyé dans la choucroute. Un entretien et vérifications régulières permettent de ne plus avoir de soucis. Cordialement

mardi 08 septembre 2015 08:44
Missing
Flotant

merci quintet3, y a t'il d'autres points particuliers à contrôler lors de l'achat ?

mardi 08 septembre 2015 17:47 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
quintet3

j'ai eu des problèmes de dérives qui se coinçait dans le puit lorsque je m'échouait après son changement car plus épaisse. J'ai dû régler le problème tout seul malgré l'intervention a plusieurs reprise du SAV Alliaura!!!! . Sinon c'est un très bon bateau. Nous avons traversé l'Atlantique sans problèmes particuliers malgré une mer très difficile.
Nous avons changé les bas hauban l'été dernier, Petite faiblesse mais normal après 10 ans et beaucoup de milles.

mardi 08 septembre 2015 20:03
Missing
bend35

Bonjour quintet
quand vous dites "j'ai eu des problèmes de dérives qui se coinçait dans le puit lorsque je m'échouait après son changement car plus épaisse. J'ai dû régler le problème tout seul " je souhaiterai savoir quels solutions avez vous mis en place?
par avance merci

lundi 23 novembre 2015 16:04
Missing
bgourvennec

Bonjour
J'ai rencontré le même problème que vous (dérive bloquée après un échouage) pourriez vous m'en dire un peu plus (forme , emplacement) au sujet de cette cale permettant de limiter la remontée de la dérive SVP ?
Merci par avance.
Bernard

lundi 10 avril 2017 15:11
Missing
Flotant

Merci

mardi 08 septembre 2015 20:07
Missing
(jean paul)

Bien qu ayant un oceanis 31 deriveur je rejoins votre file dérive basse au pres quand ca bouge meme bruit pas tres agréable par contre des que je la remonte a moitié plus de bruit
donc des que suis au portant je la remonte la même si ca roule aucun klong klong
au mouillage aussi complètement remontee pour ne plus avoir le bruit et comme dit plus haut ca réduit le roulis
en méditerranée je n échoue pas donc jamais de dérive coincée par de la vase rentrant dans le puis
Tous les ans pendant le carénage je demonte et graissr généreusement la vis sans fin du système de relevage c est assez bien foutu et facile a faire seul
une fois a l eau je verse 3 litres d huile dans le puis de derive par l event je sais pas si vous avez cet event de decompression sur les feeling s
le fait d avoir de l huile en haut du puit fait que mon système baigne dans l huile quand je relève la derive
j ai le bateau depuis trois ans et pour le moment aucun pb pourvu que ca dur nous vivons avec mon épouse a bord navigons la pluspart de l annee ce qui veut dire plusieurs centaines de manoeuvres de la dérive par an

même en méditerranée je ne regrette pas d avoir un dériveur car je mouille tres pres des plages quand c est possible et je fréquente des petits ports abris ou les autres ne peuvent pas aller il y en a plein en med
excusez mon intervention sur ce file des feelings mais le klong klong est commun a tous les deriveurs c est le troisième que j ai malgré cet inconvénient je n ai que ca les avantages priment sur cet inconvénient
bonne nav

lundi 23 novembre 2015 16:41
Missing
quintet3

Bend 35
J'ai mis un bout d'ipalon en forme de la dérive sur l'arrière du puits de dérive qui l'empêche de remonter complétement dans le haut du puits, mais suffisamment pour qu'elle ne dépasse pas dans le bas afin que je puisse m’échouer. C'est simple mais très efficace. Quand au balancement de la derive je regle régulièrement les patins et relève la dérive dès 120° du vent et au mouillage.
Simple mais Alliaura n'a jamais trouvé la solution malgrè, je le reconnais plusieurs interventions.

mardi 24 novembre 2015 13:15
Photo_logo
ploubaz22

'ai ma dérive qui a du mal à descendre et je me suis aperçu que un des patins était trop épais et bloquait la dérive en position haute.
savez vous si c'est possible de régler cette épaisseur ?
et de qu'elle façon.
Merci

dimanche 04 septembre 2016 14:55
Missing
(PLE)

Bonjour,

si vous parlez des patins qui sont dans le puits de dérive et si le principe est identique à celui des Feeling 32 DI :
j'ai sorti les patins sortis par l'intérieur après avoir enlevé le plexi du puis de dérive
je les ai rabotés avec une raboteuse électrique
je les ai remis en place de la même façon

dimanche 04 septembre 2016 18:58
Photo_logo
ploubaz22

bonsoir
Ce sont bien en effet les patins arrière du puit de dérive qui sont accessible en retirant les plexis comme sur votre 32.
Par contre comment et de qu'elle manière sont ils fixé ?
Merci

dimanche 04 septembre 2016 21:12
Missing
(PLE)

Sur le 32, ils sont juste placés dans 2 "gorges"dans le puits de dérive.
En enlevant le plexi, dérive baissée, on a une bonnes vision de la chose !

dimanche 04 septembre 2016 22:40
Photo_logo
ploubaz22

J'ai bien retiré les 2 plexi ce qui donne accès aux patins latéraux, mais je ne vois pas de qu'elle facon ils sont fixés dans les gorges

mardi 06 septembre 2016 10:08
Francis-2
courtox56

Bonjour,
les patins sont glissés dans les gorges et vont tenir entre la dérive et le puits.
Pour ma part, j'ai sorti le feeling32DI, ouvert la petite trappe bâbord du puits sous l'évier pour avoir accès au câble
de retenue, que j'ai décroché avec 2 copains dessous pour laisser descendre complètement la dérive
Avant j'avais fais une mesure de l'épaisseur théorique des patins pour faire l'ajustement avec 1mm de jeux pas plus.
Mise ne place des patins dans les gorges, repositionner la dérive.
Pas un bruit depuis 2 ans.

Sur le Feeling32DI la dérive est basse ou haute, pas entre les deux.

lundi 10 avril 2017 17:18
Missing
quintet3

Bonsoir
il y a deux accès à la dérive sur un feeling 36:
1) la plus grande trappe qui permet d’accéder aux patins sur les deux côtés
2) une petite trappe à l'arrière qui permet d’accéder à la pointe de la dérive lorsqu'elle est relevée. C'est à cet endroit que j'ai mis une cale en Ipalon en forme qui permet à la dérive de ne pas remonter totalement et donc d’éviter qu'elle ne se coince. Les dimensions de cette cale sont fonction de la dérive. L'important c'est qu'elle puisse rentrée dans le puit pour s'échouer sans forcer et surtout qu'elle ne remonte pas complétement dans le puit afin d’éviter qu'elle ne se coince, puisque le haut est trop petit par rapport à la largeur de la dérive.
Espérant avoir pu vous aider

lundi 10 avril 2017 21:14
Missing
bgourvennec

Bonjour
Oui vous m'avez aidé , merci !
Mais plus concrètement je ne vois pas trop comment fixer cette cale car le bout de relevage passe à cet endroit. Vous l'avez fixée à l'intérieur , sur l'arrière ? Elle est fixe ?
Éventuellement si vous avez une photo ou un croquis je suis preneur , je peux vous donner mon émail perso si besoin.
Encore merci !
Bien cordialement.
Bernard

lundi 24 avril 2017 11:00
Missing
YVECO44

Dérive FEELING 36 DI. Pose patins pour empêcher cette dernière de trop remonter dans le puit et de se bloquer.

lundi 24 avril 2017 14:26
Missing
bgourvennec

Super ! Merci .

lundi 24 avril 2017 14:30

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums