Tous les forums > HEO Clubs > Perfos du Bi-quille
Missing
Lechui

Perfos du Bi-quille

Question annexe: le Fantasia biquille est il vraiment moins performant que le quille longue? Angle de remontée au près/ Vitesse ?
Merci, Cyril.

dimanche 07 juillet 2013 19:03

Liste des contributions

Missing
outremer

Un biquille ayant par définition une surface mouillée de quille double du quillard équivalent, ce qui justifie un biquille est l'utilisation qu'on envisage (tirant d'eau modéré et posée).

dimanche 07 juillet 2013 19:05
Sans_titre
1
Nemo le grisé

Non, pas double et, précisément, par définition.

Un biquille a certes, deux quilles mais la longueur de chacune d'entre elle est différente de celle du quillard (la quille bâbord est plus courte que celle d'un quillard et celle d'un quillard est plus longue que la quille tribord) pour un rappel et un plan antidérive identique.

lundi 08 juillet 2013 08:20
Missing
Bikeel

Dans une revue Bateau ancienne (années 80) il me semble qu'il y avait eu un essai comparatif entre un Bi-Loup 77NV et deux autres bateaux de taille similaire en Baie de Quiberon. Le biquille ne s'en était pas si mal tiré, les conditions avaient été musclées.
Le Fantasia avait aussi fait l'objet d'un essai ("A la barre du...", si je me souviens bien) dans une revue de ces années là, mais je ne sais plus si la version biquille avait été testée.

On peut dire que dans le petit temps, le quillard sera favorisé par rapport au biquille (incidence de la surface mouillée), par contre dans des conditions assez vivantes, la raideur à la toile du biquille lui donnera un avantage sur le quillard, qui effacera le handicap de la surface mouillée.

On peut résumer ainsi :
- sensations = quillard
- confort = biquille

lundi 08 juillet 2013 01:17
Avatar
hotelgolf

Ça se saurait si le fantasia biquille était un avion dans la brise !

Mdr

lundi 08 juillet 2013 08:37
Missing
outremer

A noter que le biquille, en dehors du Biloup qui avait son marché ciblé, est revenu à la mode pour des raisons plutôt commerciales pour proposer une voie de faible tirant d'eau autre que l'époque DI (Cf "Tient, revoila le biquille!" article de Fricaud/Joubert, dans LN)

lundi 08 juillet 2013 10:51
Missing
Tam-tam II

j'ai un biquille depuis 3 saisons et c'est un très bon bateau pour naviguer dans le sud Finistère ( les Glénans ,Groix et d'autres...) c'est sur ce n'est pas un avion !!!

dimanche 12 juillet 2015 18:15
Missing
pema

Bonsoir à tous
Mon fantasia biquille est à l'eau depuis 1 mois, nous nous apprivoisons...
dans le petit temps - moins de 10 n de vent apparent il se traine. Par contre il y a deux jours au bon plein 16/17 n de vent apparent il filait à 7/ 7.1 n ce qui ne doit pas être loin de sa vitesse théorique.

vendredi 24 juillet 2015 19:12
Missing
1
penloch

Ah non tu avais dépassé la vitesse théorique de ta coque, si on applique la formule ( issue de Hisse et Oh ):

Vitesse max= 2,4 * racine (L)
vitesse max : vitesse max sans déjauger en noeuds
L longueur de flottaison en métres

soit: 2.4x (racine2 6.56 ) =6.14 nds

Soit il y avait du courant soit un ré étalonnage du speedo est nécessaire .

samedi 25 juillet 2015 11:40
Missing
Malevolence

Parce que cette formule est empirique et ne s'applique pas à tous les bateaux, surtout si tu es en surpuissance.

samedi 25 juillet 2015 14:52
P8190479_1
juno

Oui la grosse différence est par petit temps : < 10 nds, ça se traine :
Il faut de la puissance, avec un spi assy c'est mieux.
› 10 nds la différence sera peut être plus au niveau voiles gréement que quilles avec les quillards mono (angle du foc / haubans).

vendredi 24 juillet 2015 19:56 *** Message modifié par son auteur ***
Armoirie
1
ALB

Bonsoir,

Juno, je n'ai pas tout compris ?...

J'ai un biquille dont je me satisfais, c'était mon choix pour pouvoir exploiter les mouillages interdits aux quillards. Je ne voulais pas de dériveur intégral, ni de dériveur lesté (éviter les problèmes de dérive) et à l'utilisation le biquille marche aussi bien que la majorité des bateaux (à taille égale), avec moins de gite.

http://ladesirade4.blogspot.fr/p/un-biloup-comment-ca-marche.html

Il y a toujours un risque à poser un dériveur sur ses 2 safrans, même sur un sol plat (voir photo jointe, Allures 39.9)

vendredi 24 juillet 2015 23:07
P8190479_1
juno

Oui je suis d'accord.
Mais ce que je dis est simple : avec plus de surface mouillée, il faut d'avantage de puissance pour avancer. Par vent fort la différence est négligeable, mais par petit temps elle est évidente.
Enfin c'est mon avis.

vendredi 24 juillet 2015 23:15
Missing
penloch

C'est vrai pour une même carène, mais le choix souvent se fait pour le Fantasia entre le biquille ou le DL, du moins en Atlantique .

samedi 25 juillet 2015 11:49
Missing
penloch

Pour la gite, tout dépend de la forme de carène, sur le B 77, larg limitée au gabarit routier, je peux assurer que ça gite nettement + que sur mon précédent Sun 2500, mais les carènes sont très différentes ainsi que le maitre baud qui contribue à la stabilité de forme . De même 1 RM 800 ( 8m de flottaison )avec 3.40 de baud a une gite très réduite, mais il faut accepter les bastaques .

samedi 25 juillet 2015 11:47
Missing
pema

ok penloch tu as raison, ma vitesse était mesurée au gps, or j'étais à mi marée descendante à mi chemin du port de st jacques vers hoedic par marée de coeff 61 - donc ça a joué un peu !

samedi 25 juillet 2015 13:30
Missing
Lechui

Merci pour ces précisions, finalement j'ai acheté un fantasia biquille :)
Mais il ne fait pas 7 kts bon plein, plutôt 5.

samedi 25 juillet 2015 23:26 *** Message modifié par son auteur ***
Tango-charlie_
yoruk

Juste un témoignage, sur le Fantasia Bi-quille. Il y a une quinzaine d’année, nous en avons mené un depuis Piriac, jusque en Turquie. Puis nous avons navigué 7 mois par an en Égée, avec le joli meltem qui va avec, pendant 4 ans. Je l’ai ensuite ramené solo de Finike en Turquie, jusqu’à la Grande Motte.
Alors, oui dans la brise c’est un bateau puissant et rapide. Comme écrit plus haut, une des quilles travaille en plan anti dérive et l’autre en rappel. C’est très efficace, mais… très instable, on ne peut pas lâcher la barre, c’est une motte de beurre dans une poêle chaude !!!
Sous force 4… Il se traîne
C’est un bateau que je regrette, et c’est toujours l’équipage qui a lâché le premier…

Michel

NB sur la vitesse limite, elle s'améliore un peu à la gite, qui augmente la longueur de flottaison. Mais bien à plat, il part aussi facilement au surf. 7 nœuds, j'a fait, mais on tient aussi facilement 5 nœuds de moyenne sur 24 H

dimanche 26 juillet 2015 07:50 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
pema

bonsoir
Novice sur le fantasia biquille j'aimerais savoir qu'elle est la bonne voilure dans les conditions suivantes :
vent apparent 18/22 nds - mer bien clapoteuse (estuaire de la loire) route au prés 45/50 °- je prends un ris dans la gv et des tours de rouleaux sur le genois et là je me vautre impossible de remonter correctement je fais du 70°. finalement je roule completement le foc, garde un ris dans la gv pour asseoir le bateau et démarre le moteur - pénible à 3.8/4.2 nds
Qu'aurais je du faire ?
prendre 2 ris et garder plus de génois ? mais le bateau aurait été déséquilibré .
Installer auparavent un étai largable avec une trinquette ou un tourmentin ?
merci pour vos conseils

dimanche 26 juillet 2015 20:21
Missing
penloch

je plussoies pour l'étai largable, bien installé , reprise d'effort avec tirant dans la baille à mouillage .

lundi 27 juillet 2015 09:58
Jem
bil56

un étai largable avec une trinquette plate + gv 1 ris ...

dimanche 26 juillet 2015 20:36
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

En attendant ça vaut le coup d essayer genoa, selon le plan de voilure ça peut marcher

lundi 27 juillet 2015 10:29
Missing
pema

En faisant la tournée des pontons au crouesty je m'aperçois que sur la petite dizaine de fantasia au mouillage un seul a un étai largable, Comment font les autres ?
Par ailleurs sur YouTube zorrito n'a pas d'étai largable et dans deux vidéos à plus de 25 nds de vent il semble faire un bon cap avec un génois roulé !
y a un truc que je n'ai pas su faire, pas réglé - peut -etre ais je trop roulé le génois - à voir

lundi 27 juillet 2015 14:08
Missing
penloch

Bon, en 1er un génois en très bon état n'égalera pas une voile sur mousqueton pour le près , ensuite un génois en TB état fera c'est une évidence un meilleur près qu'un autre fatigué ou déformé ou mal coupé d'origine .
regarde si la drisse de ton génois est bien tendue , sinon pas grand chose à faire sinon bien équilibrer entre la GV et le génois enroulé et ne pas trop titiller en dessous de 45° de cap au vent apparent .

L'étai largable est aussi une question de sécu si tu comptes faire régulièrement du semi hauturier ( Anglos ou traversée du golfe de Gascogne )

Perso sur mon Biloup 77, je ne cherche pas la petite bête au niveau cap au près et au delà de F5, je préfère viser une anse ou mouillage abrité et je n'ai pas d'étai largable .

AMHA 2 points négatifs pour l'étai largable : il faut l'installer tranquilou au port, mais pas une fois que le vent est monté, sinon ça devient merdic en équipage réduit .
2nd point un jour ou l'autre mal assuré le cable viendra faucher tout ce qui est sur son passage y compris le spot de pont ( expér. perso vécue ) et ensuite la montée au mat dans 2m de creux, j'ai dit une fois suffit . . .

lundi 27 juillet 2015 16:30
Missing
pema

Merci de ta réponse,
avant de me lancer dans l'étai largable, je dois refaire une expérience par 20 nds de vent
1) en prenant moins de tours de rouleau
2) en avançant le point de tire de l'écoute de foc pour l'aplatir dans le haut
3) en bordant fort le foc pour bien serrer l'enroulement quitte à relacher un peu ensuite
pour info le génois est neuf et à priori de bonne facture
En ce qui concerne l'étai largable ce qui me gène c'est d'aller l'établir en route. je n'ai plus 30 ans depuis longtemps, la souplesse et le sens de l'équilibre sont mollissants et ce même si j'ai confiance dans ma matelote préférée...
donc ton idée est bonne de l'installer dés le départ et si le vent vient à mollir il sera toujours plus facile de le larguer à ce moment.
quant à la surface : 50% de génois ? avec un point d'écoute assez haut ? un pontet derriere le puits à chaine avec une cadene de reprise sur la cloison du puits ?
autre solution supprimer l'étai largable genre hauban +mousquetons de trinquette par un cordage genre dyneema intégré à la trinquette
à réfléchir posément

lundi 27 juillet 2015 18:05
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

@pema
attentionpour le genoa meme si ce n'est pas instinctif c'est le contraire, tu recules le point de tire ca "depower" le genoa, en haut ça fera une cheminée d'évacuation !

lundi 27 juillet 2015 22:32
Armoirie
1
ALB

Bonjour,
Au-delà de 20 nds je suis pour la trinquette bien raide et bien plate comme une tole. Il est impossible de serrer le vent avec le génois roulé.
En principe nous connaissons la météo avant de prendre la mer, donc possibilité de monter l'étai et la trinquette avant de partir.
En méditerranée c'est différent, le coup de vent n'est pas prévisible longtemps avant, l'enrouleur sera préférable !!!...
http://ladesirade4.blogspot.fr/2012/06/la-trinquette.html
ALAIN

lundi 27 juillet 2015 21:19
Missing
penloch

ce qui n'est pas mal non plus est d'avoir un ris dans la trinquette, ça permet d'élargir la plage d'utilisation sans repasser au génois en cas de doute sur l'évolution du vent .

mardi 28 juillet 2015 14:29
Armoirie
ALB

En général il y a un ris dans la trinquette pour le transformer en tourmentin et étaler les gros coup de vent ...

mercredi 29 juillet 2015 09:59
Missing
pema

Bonjour
J'ai refait l'expérience du génois roulé par 18/20 nds au prés - nette amélioration en raidissant à fond le pataras même si ce n'est pas encore génial comme cap

lundi 24 août 2015 15:49

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums