Tous les forums > Commentaires > Article : Réaliser une poulie en carbone avec une imprimante 3D

Réaliser une poulie en carbone avec une imprimante 3D

Cet article présente une méthode de conception et de fabrication d'une poulie en carbone. L'imprimession est réalisée avec une imprimante 3D Ultimaker 2 mais n'importe quel modèle avec plateau chauffant peut être utilisé. L'idée est de pouvoir fabriquer à la demande des poulies de tailles adaptées. Outre le plai (...)

Liste des contributions

  • - setubal dimanche 21 mai 2017 11:05
Missing
1
kalapas

Bonjour,

Super article ! Je fais de l'impression 3D et l'idée de produire une poulie me travaillait...question de temps !
Est ce que tu serais prêt à partager tes fichiers STL afin de ne pas réinventer la roue et surtout gagner qq heures. Je voudrais faire des essais avec du nylon également.

Cordialement,

Happy print !

JL2727 arobase HOTMAIL point COM

mercredi 03 mai 2017 07:16
Img_6125
SCORSEAU

BRAVO !!!!

mercredi 03 mai 2017 16:35
Image
Loran Voyager

Oui bien sûr je vais les mettre en pièce jointe.

Le nylon n'est pas recommandé. Il vaut mieux de l'abs carbonne c'est beaucoup plus rigide et résistant.

mercredi 03 mai 2017 21:13
Morvan
1
Lithops

Bon article en effet, on attend les fichiers

J'ai quelques interrogations :

As tu fais des essais de résistance ?

Un roulement à billes ou à aiguilles ne coûte pas très cher est il vraiment intéressant de le faire en impression 3D ? Sachant qu'on aura jamais la précision et la qualité d'un roulement industriel.

mercredi 03 mai 2017 13:57
Jambedebois
JambeDeBois

Non il n'est pas vraiment intéressant d'imprimer un roulement, mais pouvoir le faire peut dépanner au milieu de l'eau. Par contre l'impression 3D est réellement précise à+-0.2mm voir moins pour une machine bien réglée.
.
La résistance des pièces peut être très bonne, et même exemplaire si tu utilises du nylon par exemple. Le filament carbone n'est pas le plus résistant, mais il est léger et rigide. On peut l'impression d'une turbine type jetski en sandwich verre époxy, et la résistance est impressionnante.
.
Sinon bravo pour cet article intéressant qui a le mérite de banaliser un peu le sujet.

mercredi 03 mai 2017 17:40
Image
Loran Voyager

Oui j'ai fait des tests de résistance mais je n'ai pas d'instrument permettant d'avoir des elements chiffrés. le roulement n'est pas à bille mais à rouleau. La qualité est suffisante pour moi.

mercredi 03 mai 2017 21:11
Amiraut%c3%a9_de_bretagne_-_1%c3%a8re_version
mercredi 03 mai 2017 14:02
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

L'exemplaire dont les photos illustrent l'article est-il en fil carbone? Il ne semble pas.
Je pense qu'il faudrait faire un test comparatif pour la résistance; je me demande si par principe l'imprimante 3D est capable de pièce aussi résistante que celle trouvée dans le commerce.

Dès que j'ai eu entendu parler d'imprimante 3D, ça m'a toujours chatouillé mais je ne m y suis jamais lancé

mercredi 03 mai 2017 17:27 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Comme dit ci-dessus oui, une pièce imprimée en 3D peut égaler une pièce plastique du commerce. Dans certains cas on peut faire aussi bien que d'autres matériaux. Il m'est arrivé de remplacer des mors en POM par des mors imprimés sur un étau, ou de réaliser des outis, des poignées, des taquets, des rotules, etc. en impression 3D. J'ai actuellement des pièces imprimées qui ont pas loin de 3 ans sur mon 505 qui couche dehors.

mercredi 03 mai 2017 17:45 *** Message modifié par son auteur ***
Image
Loran Voyager

Les photos sont réalisées sur un modèle en pPLA. Je vois pour mettre des photos en carbone.

mercredi 03 mai 2017 21:08
Missing
onsecalme789

Voila à quoi cet "article" me fait penser !!!!!
http://www.dailymotion.com/video/x8b9u_rapide-asperge_news

(non mais) vous êtes sérieux ? (!!!)

jeudi 04 mai 2017 18:51
Morvan
Lithops

Je pense en effet que l'impression 3D est une technologie à prendre au sérieux :

http://www.usinenouvelle.com/article/l-impression-3d-prend-le-pouvoir.N375938

jeudi 04 mai 2017 19:03
Freres
Darwin

J'ai pu voir passé à la télé des réalisations assez grandes. Il n'est pas interdit de penser à la réalisation de coques de bateaux avec bien sur des matériaux qui feront l'interface entre les moyens et les besoins.

vendredi 05 mai 2017 16:25
Biloup
biloup 30e

onsecalme tu cherches peut être à pas rester calme,

si tu ne t'es pas intéressé aux avancées des imprimantes 3D évite d'être septique,
en regardant de prêt c'est impressionnant de capacité , ensuite il faut comme tout savoir utiliser à bon usage et pas n'importe comment,

jeudi 04 mai 2017 19:46
P8224828
1
hoolof

Bonsoir,
septique, c'est la fosse. Sceptique, c'est quand le doute t'habite.
Si tu regardes ton prêt, tu te rends compte que ton banquier te sodomise. Si cela te plaît, tu peux venir plus près... il faut comme tout savoir utiliser à bon usage et pas n'importe comment,

jeudi 04 mai 2017 21:00 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(tupperware )

Bof! Cette aventure était à la limite du foutage de gueule.

mardi 09 mai 2017 15:25
Amiraut%c3%a9_de_bretagne_-_1%c3%a8re_version
Ar Vag

Pourquoi ?

mardi 09 mai 2017 15:37
Missing
1
(tupperware )

Quand on prône (vend?) le partage le minimum est de partager à défaut de remercier.
Un minimum de retour pour le travail accompli voir une simple carte postale est toujours apprécié.
Je profite de remercier Loran Voyager pour ces stl

mardi 09 mai 2017 15:52
Avatarh_o-2
Now

L'impression 3D est effectivement en train de changer pas mal d'habitudes.

Au début il s'agissait de réaliser rapidement des prototypes avant de passer à une production plus classique, mais on peu maintenant imprimer avec un tas de matériaux dont le carbone cité ici (en fait un plastique renforcé au carbone) et on en viens petit à petit à de la production totale en impression 3D.

Il faut toutefois faire attention à la conception car si les efforts sont dans le mauvais sens, il peux y avoir un effet de délaminage (les couches se détachent)

En tous cas, il ne fait aucun doute que c'est une techno d'avenir (moi, ça fait plus d'un an que je l'utilise)

Cet article est très bien fait, très intéressant, bravo!

jeudi 04 mai 2017 20:53
Image
2
Loran Voyager

Bonsoir un exemple d'impression en carbone : j'ai utilisé un filament abs carbone qui donne de très bons résultats au niveau rigidité et résisitance.

Concernant l'utilisation de cette technique de fabrication, il faut savoir que la solidité n'a rien à envier aux techniques plus traditionelles. Il y a même certains cas dans lesquels la fabrication est plus résisitante. Cette technique est de plus en plus utilisée y compris dans l'aéronautique ou l'automobile.

Je comprends les réticences mais il me semble que c'est l'avenir.

jeudi 04 mai 2017 21:52 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(tupperware )

Je copie le message au dessus
Est ce que tu serais prêt à partager tes fichiers STL afin de ne pas réinventer la roue?

vendredi 05 mai 2017 16:33
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Bonjour tout le monde .
J'ai acheté un kit d'imprimante 3D Velleman K8200, avant Noël, et depuis, je "dessine" des pièces diverses et variées sous modeleur volumique ( je maîtrise Autodesk Inventor , Solidworks, et Catia... entre autres, depuis une quinzaine d'années) que j'imprime exclusivement avec de l'ABS.
Mon imprimante, "normalement capable" d'imprimer de l'abs aux dires de Velleman, est dans les faits bien "limite" pour ce matériau...les coins des pièces au contact du plateau se soulevant rapidement par différences de contraintes de dilatation entre les premières couches qui se refroidissent assez vite, et les couches superficielles sortant tout juste de la buse d'extrusion (l'abs s'extrude à des températures comprises entre 215 et 260 degrés...)
J'ai commencé par l'enfermer complètement sous une boite en carton triple cannelure retournée, avec juste une ouverture frontale fermée par une plaque de plexi...
Le plateau chauffant ne monte pas au dessus de 65°, et les atteint très péniblement, à cause d'une alimentation d'origine en 12V complètement indigente...alors qu'il faudrait chauffer le lit à 90-100 degrés....
.
Suivant les conseils , sur les forums , des gars qui ont eu le même souci avant moi... Je vais normalement résoudre ce problème avec une alimentation boostée du plateau chauffant en 24V 350w (une vingtaine d'euros chez Aliexpress...) pilotée par un power expander (de chez Reprap...) servant de relais en sortie du driver de la carte arduino.
.
Je confirme que l'ABS est un super matériau, très résistant, et assez dur superficiellement.
Il est usinable secondairement, on peut le limer, le poncer.
.
Pas du tout envie d'extruder du PLA...
.
PHIL

vendredi 05 mai 2017 18:30
Avatarh_o-2
Now

Moi, je préfère largement imprimer du PLA, mais c'est vrai qu'il faut le réserver à certaines pièces avec des contraintes moindres.

Pour ton problème de coins qui se rebiffent avec l'ABS, c'est "normal" et même en chauffant mieux le plateau tu auras probablement toujours des soucis mais moindres car c'est lié au matériau lui même.

Il y a des astuces de conception pour éviter ça (éviter les fils trop longs à la base en cassant avec du relief) ==> voir le net qui regorge de tutos et astuces.

Enfin attention avec l'ABS, il faut avoir une pièce ventillée et ne pas rester devant l'imprimante quand tu imprime car il y a des emmanations assez toxiques. (pas avec le PLA)

Je suis en train de faire des essais avec un filament en ASA qui à de bonnes propriétés mécaniques et qui résiste bien aux UV ce qui est indispensable pour l'utilisation en bateau et qui n'est pas le cas de l'ABS.

L'ASA est utilisé en automobile notamment (mais pas que).

vendredi 05 mai 2017 18:56
Bateau21m
Artamerenshort

@ PHIL [WINNIE II] Il faut du temps pour maîtriser une imprimante 3D, Ta prusa (welleman) doit avoir des modifications pour imprimer de l'ABS correctement. Premièrement l'extrudeur!
Quelque chose comme ça, tout métal! (juste la buse serait suffisant)
https://fr.aliexpress.com/item/3D-Printer-All-Metal-BullDog-Lite-Extruder-E3D-V6-hot-end-kit-set-1-75mm-hotend/32453039994.html
.
Ensuite il faut fabriquer un caisson (en bois par exemple) pour conserver la chaleur, fermée le plus possible. Quelque chose comme ça:
https://www.lesimprimantes3d.fr/forum/topic/1873-caisson-dagomatt/?page=4
.
Ensuite régler la vitesse et acceleration sur les contours extérieurs et les angles. Avec ça ça devrais déjà faire moins de retrait.

mercredi 10 janvier 2018 08:49
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Je ne savais pas que la Velleman K8200 est une Prusa ???
.
Je ne vois pas pourquoi ma tête d’extrudeur actuelle ne conviendrait pas ?
.
Je l’ai, bien sûr, entièrement enfermée dans un caisson en carton triple cannelure, avec une porte frontale transparente en plexiglass.
.
Régler la vitesse et l’accélération sur les contours extérieurs : j’ai adopté des réglages spécifiques à l’ABS glanés ici et là sur les forums...
.
Pas évident, tout ça...
.
PHIL

jeudi 11 janvier 2018 22:31
Jambedebois
JambeDeBois

La K8200 n'est pas une Prusa, évidemment ! Prusa c'est d'abord un nom, celui de Joseph Prusa, ensuite une série de machines dont certaines Open Source jusqu'à la I3 MKII. Aucune des Prusa n'y ressemble de près où de loin. Pas la même structure (en double triangle jusqu'à la I3 et à cadre aluminium et châssis de tiges filetées depuis). La seule chose qu'elles ont en commun c'est que ce sont toutes deux des cartésiennes : c'est un lointain cousinage !
.
Il faut du temps pour que toute cette technologie prenne du sens. J'en apprends encore tous les jours après plusieurs années de pratique assidue (je passe plusieurs dizaines de kg de fil par an), et la construction d'une quinzaine de machines et de kits...
.
Tu sais qu'il y a aujourd'hui des alternatives intéressantes à l'ABS, lesquelles sont peut-être un peu plus chères au kg, mais beaucoup moins problématiques à imprimer, colle le PETG ou l'ASA.

jeudi 11 janvier 2018 22:40
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Je vais tester bientôt l’ASA, sur le conseil de Now.
Je suis allé chercher hier, en point relais, une bobine d’AppolloX FormFutura noir en diamètre 2,85mm, que j’ai achetée chez Makershop.
.
235 - 250°C de température d’extrusion (Now me conseille 250...), ma machine le fait.
85°C de température du lit: elle monte allègrement et rapidement à 110 depuis que j’ai adapté une alimentation 24v sur le lit chauffant, en remplacement de l’alim 12V d’origine complètement indigente.
.
Yapluka !
.
P.S: je vais prochainement designer des joues et me fabriquer, pour mon usage personnel, toutes mes poulies, à base d’anneaux de friction Antal, sur le modèle des poulies Ino-Block que propose Ino Rope :
https://www.inorope.com/categorie-produit/accastillage/poulies-et-anneaux/poulies-ino-block/
.
Merci pour tous ces conseils !
.
PHIL

vendredi 12 janvier 2018 07:36
Image
1
Loran Voyager

Bonsoir,
Voici les fichiers STL de la poulie présentée ici.

vendredi 05 mai 2017 21:20
Missing
(tupperware )

Merci.

vendredi 05 mai 2017 21:42
Jambedebois
3
JambeDeBois

Je plussoie avec Now sur la précision au sujet du filament. D'ailleurs le titre est trompeur et il serait bon de le changer : on ne sait pas imprimer du carbone (même la Markforged). C'est un filament enrichi de fibre de carbone. Cela donne une pièce plus rigide, plus résistante, mais pas plus solide car la cohésion entre les couches est moins bonne.
.
C'est marrant Rapide Asperge, c'était un bon pastiche à l'époque. Mais l'impression 3D c'est une réalité depuis les années 1960, et ça s'est démocratisé dès 2005 une fois que le brevet a été caduc. Donc si vous doutez encore aujourd'hui, ne le dites pas trop fort, on pourrait vous prendre pour quelqu'un qui a (au moins) 10 ans de retard technologique
.
Vidéo récente (déjà postée sur un autre sujet), un safran réalisé en impression 3D : https://www.youtube.com/watch?v=SWag90J7M-U
Mais il existe nombre d'exemples, comme des hélices, des éoliennes, pas mal de choses en fait, pour ne parler que du domaine qui nous intéresse.
.
Quelques infos sur les thermoplastiques les plus courants utilisés en impression 3D :
- ABS, résistant, légèrement souple. Se ramollit vers 100°C. Tient bien en extérieur et au contact de l'eau, ne craint pas les chocs.
- PLA, plastique dur et cassant, non souple, moyennement résistant, craint les chocs et la compression, bio-plastique, bio-assimilable, tient en extérieur, résiste à l'eau, mais se ramollit dès 55°C donc une après midi ensoleillée peut être fatal à la géométrie d'une pièce.
- Nylon, très résistant, souple, faible coefficient de friction, se ramollit au dessus de 60°C mais le vit bien mieux que le PLA. En revanche, il absorbe l'humidité et gonfle.
-PETG (matière des bouteilles plastique), très résistant, légèrement souple, produit des pièces avec une bonne étanchéité. Se ramollit au delà de 70°C, transparent à la base, il existe des PETG opaques. Bonne résistance aux UV, tient bien en extérieur.
-PC (polycarbonate), moyennement souple, ne craint pas les chocs, c'est un des matériaux au top pour l'impression 3D, résistant, transparent de base, il reste en forme jusqu'à 145°C donc résiste à l'échauffement, bonne résistance aux UV également.
-POMc, peu souple, stable à l'eau et aux solvants, sensible aux UV, c'est la matière idéale pour vos raccords et pièces mécaniques, il tient la chaleur jusqu'à 115°C voire momentanément jusqu'à 135°C.
-Filaments flexibles (type Ninjaflex), permettent de créer des joints, des silent blocs. Existent en différentes souplesses qui vont de celle d'un élastique à celle d'un caoutchouc dur.
-Pour les filaments "chargés" (carbone, métal, etc), les propriétés principales sont celles de leur thermoplastique hôte. Ils apportent une propriété, au détriment d'une autre, généralement la cohésion entre les couches (fragilité relative).
.
On peut imprimer n'importe quelle pièce du commerce ou imaginée, et beaucoup vont être utilisables telles quelles. Mais au delà, l'impression 3D n'est pas forcément une technique isolée qui se suffit à elle même. On peut faire une lamination ou un composite à partir d'une pièce imprimée. La pièce imprimée peut aussi servir de moule, ou encore de matrice pour de la fonderie par exemple (le PLA notamment, puisqu'il fond vers 60°C, c'est presque de la cire perdue). Et la pièce imprimée s'usine également (taraudage, alésage, etc.).
.
Vive le XXIe siècle !

vendredi 05 mai 2017 22:33 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Balder 8

GENIAL! Une vraie ouverture pour le DIY et la maintenance!
Bravo pour ce fil!

vendredi 05 mai 2017 23:03
P8010019
PHIL [WINNIE II]

SODASTREAM... Vous connaissez ?
En voilà une invention géniale pour se faire 50 à 60 litres d'eau gazeuse par cartouche de gaz, avec l'eau du réseau de la ville, purifiée et fraîche, une fois passée à travers le filtre à charbon de votre frigo américain !
Une fois le kit acheté (machine + 2 bouteilles + une cartouche de gaz consignée), il n'y a plus qu'à remplacer régulièrement la cartouche vide par une pleine pour savourer de l'eau gazéïfiée ET NON SALEE pendant des années ???
QUE NENI mes amis !!! Ce ne serait pas assez rentable pour le fabricant...
Il suffit donc de sous_dimensionner UN composant indispensable au fonctionnement de la machine pour organiser son obsolescence programmée !
Cette pièce, c'est le levier, sur lequel on appuie pour injecter le gaz dans la bouteille !!! Il s'est complètement fendu au niveau de l'articulation sur le corps de la bécane...(J'en suis à mon deuxième kit en moins de trois ans...quand même !)
Sauf qu'à la deuxième casse programmée, Le Philou avait construit son imprimante 3D !!!
.
J'ai dessiné un levier "largement"surdimensionné pour une pièce en ABS, entaillé le dessus du couvercle cache cartouche pour laisser passer le renfort dessiné sur ma nouvelle pièce, et récupéré et collé sur ce nouveau levier l'extrémité (de couleur bleue)du levier fautif.
.
A mon avis, la prochaine fois que la machine montrera des signes de faiblesse, ce sera au niveau du joint souple, sur lequel s'appuie le goulot vissant de la bouteille !
.
PHIL

samedi 06 mai 2017 11:48 *** Message modifié par son auteur ***
Morvan
5
Lithops

Un autre témoignage maritime,

Notre association Terre Virtuelle donne un coup de main à une autre association Orion, qui aide des aveugles ou des personnes malvoyantes à naviguer.

Jusqu'à présent ils utilisaient des cartes construites à partir de cartons, de polystyrène, de sable,...

Nous venons de construire notre première carte S57 en impression 3D, avec le modèle numérique de terrain qui va bien.

En attaché le goulet de Brest.

samedi 06 mai 2017 13:11
Avatarh_o-2
Now

ça c'est génial, bravo !

samedi 06 mai 2017 14:03
Image
1
Loran Voyager

Et voici la poulie imprimée en abs carbone avec son bout en dyneema

Les améliorations aue je me suis noté :
Agrandir le trou pour l'attache en dyneema pour faire une double boucle
Alléger un peu la structure en prévoyant quelques trous au niveau des jiues

samedi 06 mai 2017 22:36
Missing
Josselin

Impressionnant, ce que certains savent faire avec les nouvelles technologies. C'est dans ces cas là que l'on réalise que l'on a (beaucoup) vieilli, encore bravo, et merci de partager.

dimanche 21 mai 2017 04:17
Missing
2
FredericL

Par sécurité, faire passer le bout d'attache par l'axe du réa.

dimanche 07 mai 2017 08:28
P1300109
chrysm

Super. Mais tu ne détaillés pas l'étape finale (la partie carbone)... ou est ce à venir ?
Quelles conséquences pour la buse de ton imprimante ? Dans on calcul de coût as tu intègre le coût de l'imprimante aussi ?
Les perçages ont ils été effectués ensuite avec un tour ou font ils partie de l'impression 3D ?

mardi 09 mai 2017 12:02
Image
Loran Voyager

Bonjour, le carbone est un filament abrasif. J'ai changé la buse pour un modèle en acier. Je n'ai pas de pb.

Dans le calcul du coût je n'ai pas intégré le prix de l'amprtissement car cela fait 1 an que j'ai cette imprimante et j'ignore quelle est sa durée de vie et que je l'utilise aussi pour d'autres choses. Disons qu'elle dure 4 ans je peux imprimer 1 poulie toutes les 24 heures... elle m'a couté 3200€ ht... donc disons 3€/ poulie d'amortissement

dimanche 21 mai 2017 09:42
Avatarh_o-2
2
Now

" ... Les perçages ont ils été effectués ensuite avec un tour ou font ils partie de l'impression 3D ? ..."

Non, l'impression 3D se fait par ajout de couches de matières (enfin il y a d'autres techniques, mais c'est la plus répandue et c'est le cas ici) donc la matière n'est ajoutée que la ou c'est nécessaire "autour" des trous, il n'y a pas besoin d'usinage post impression.

Pour la partie Carbonne, c'est la même chose que pour le proto en PLA, on utilise les même fichiers, mais on change de bobine (et les paramètres d'impression) pour un fil renforcé au carbone.

mardi 09 mai 2017 15:11
Missing
hobi

Concernant la solidité des pièces imprimées un test avait été effectué avec différents filaments, et en faisant subir aux modèles une cuisson post impression...le pla a donné des résultats Etonnants ( positifs) par rapport à d autres filaments. Je ne suis pas spécialiste mais vu le côté pointu de l objet à imprimer, ça vaudrait la peine de vérifier cela...

dimanche 21 mai 2017 08:18
Image
Loran Voyager

Bonjour
Le pla reste de l'amidon (acide polylactique) biodégradable à l'eau donc très peu adapté à une utilisation marine. C'est pourquoi j'utilise des filaments en abs-carbone. Le chauffage est possible pour obtenir une meilleure résistance mais je ne l'ai pas testé.

Concernant la solidité des poulies que je fabrique, pour l'instant je les utilise pour des applications légères. Je n'ai pas constaté de problèmes.

Je suis en train de concevoir un anneau à friction dans le même matériau et la résistance me semble suffisante même pour des charges lourdes.

dimanche 21 mai 2017 09:35
Jambedebois
JambeDeBois

Loran Voyager, ce que tu dis sur la biodégradabilité à l'eau du PLA est une information fausse, désolé. En tous cas, c'est un raccourci inexact sur le phénomène de bio-assimilation du PLA. Le PLA résiste très bien à l'eau, et longtemps. J'ai des pots de fleurs en PLA sur ma terrasse depuis plusieurs années, et RAS. J'habite en Bretagne, pour les sceptiques. J'ai aussi fait des pompes en PLA, des raccords en PLA et ds bouchons en PLA pour mon dériveur et toujours RAS au contact de l'eau. Rien à voir avec les sachets dissolubles pour machines à laver...
.
Le PLA est bien bio-assimilable, mais dans certaines conditions. D'abord, il faut une forte concentration d'enzymes, et ensuite des conditions de pression et de température stables et prolongées, plus un environnement confiné. Donc la biodégradabilité à l'eau du PLA n'existe pas, et il faut des conditions de laboratoires car si l'on compte sur la nature, le PLA a de beaux jours devant lui !
.
En revanche, le PLA est sensible à la chaleur (il se déforme vers 55°C, ce qui arrive vite l'été au soleil), et aux UVs qui peuvent altérer sa surface, en particulier sur les couleurs sombres. Mais comme pour une gouttière en PCV, le fait qu'elle cuit petit à petit sous les UV ne veut pas dire qu'elle va faillir rapidement ; seulement à la longue elle devient plus terne et plus cassante. C'est ce que je constate.
.
La matière idéale au contact de l'eau est le PETG (matière des bouteilles d'eau), qui s'imprime aussi très bien et est plus résistante que l'ABS-Carbone. A noter qu'il existe aussi du PETG-Carbone et du Nylon-Carbone...

dimanche 21 mai 2017 15:17
Image
Loran Voyager

Je m'étais renseigné sur le pla et l'information qui m'a été fournie est qu'il se désagrège progressivement. Tes constatations sont cependant très intéressantes.

dimanche 21 mai 2017 17:46
Missing
setubal

@Loran
Merci de partager tes fichiers.
Un congé au lieu de l'angle droit, à l'intérieur, augmenterait la résistance du système, qu'en penses-tu ?

dimanche 21 mai 2017 11:04
Image
Loran Voyager

Oui pourquoi pas
Je teste aussi une modification des joues pour améliorer la solidité de la structure

dimanche 21 mai 2017 17:48
Missing
dimanche 21 mai 2017 11:05 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
dfr

Salut a tous,

Tout d'abord merci à "Loran Voyager", je vais lancer une impression en PC (polycarbonate) pour tester.
Sinon je suis nouveau venu sur ce forum et pas très expérimenté avec mon petit voilier et je tiens a vous dire que ce site et une vrai mine d'or !!! donc merci a tous et a bientot

mercredi 05 juillet 2017 03:29
Jambedebois
JambeDeBois

Si tu parles du PC, j'imagine que pas de souci pour toi. Cependant, pour les autres, toutes les imprimantes ne sont pas capables d'imprimer du PC. Il faut monter très haut en température, que la machine dispose d'un cabinet fermé et d'une surface d'impression adaptée à cette matière, tant pour que le PC accroche que pour qu'on soit capable de récupérer la pièce hors du plateau. En dehors de tout ça, ce serait une vraie galère sur une imprimante lambda.

lundi 24 juillet 2017 16:20
Missing
dfr

Bonjour JambeDeBois,
En fait il existe du PC (Polycarbonate) qui s'imprime à partir de 240° (moins que pour de l'ABS qui nécessite 250°) et il est très facile à imprimer et nécessite juste un plateau chauffant à 80° (il faut un plateau à 90° pour de l'ABS)
En fait il est beaucoup plus facile à imprimer que l'ABS par exemple, c'est aussi facile que pour du PLA car il n'y a pas de rétractation comme avec l'ABS donc pas besoin d'avoir un cabinet fermé. (Il est juste un peu plus cher que de l'ABS, sinon j’imprimerais tous en PC et non plus en ABS tellement qu'il est plus facile a imprimer je peux te l'assurer)
Pour finir il est plus résistant que de l'ABS et il est aussi plus résistant à la chaleur.
Regarde ici pour avoir un exemple sur les détails de cette matière :
https://www.makershop.fr/filament-polycarbonate/955-polymaker-pc-noir.html
Ici c'est un filament Polymaker qui fait la pub en imprimant un cric de voiture avec cette matière.
Il est noté qu'il est légèrement transparent ou translucide mais ce n'est pas vrai du moins a une certaine épaisseur (je n'ai jamais essaye d'imprimer quelque chose de très fin avec ce matériaux)
Ils disent aussi qu'il vaut mieux l'imprimer sur une surface buildtak et ça je n'ai jamais essayé sans, car j'ai effectivement un buildtak coller sur le plateau d'impression et j’imprime tous avec le buildtak et une couche de laque spéciale impression 3d, mais ce n'est pas une surface spéciale pour le PC et ce n'est vraiment pas cher un buildtak et une bombe de laque plateau 3d et cela dure des centaines d'impressions (voir plus même).

mardi 25 juillet 2017 01:06 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Je ne voudrais pas entrer dans une querelle d'experts, toujours stériles et très chiante pour les non initiés. Tes données sont, comment dire... étranges ! J'espère que tu prendras ce qui est dit par la suite bien amicalement, car c'est comme ça que ça a été écrit. La température du lit chauffant se règle sur la température de transition vitreuse du filament, voire légèrement au dessus (au cas où le lit chauffant ne serait pas uniforme). C'est une constante, quel que soit le fil. Donc pour l'ABS 100-105°C et 145-150°C pour le PC, etc. Voila pour la "science".
.
Le BuildTak je connais bien, à l'époque où c'est sorti j'étais un des rares à en avoir sur mes plateaux et on me demandait sans cesse ce que c'était. J'en suis revenu pour diverses raison, notamment sa fragilité et son inadéquation avec les hautes températures. Sinon, la bombe de laque + buildtak je lis ça aussi de temps en temps, ça divertit car ça fait clairement double emploi, à moins que le buildtak soit déjà ruiné évidemment. Passons.
.
De ma modeste expérience, j'ai de meilleurs résultats avec le PC à 265°C (soit légèrement plus chaud que l'ABS que j'imprime en dessous de sa température maximale à 255°C) et je n'imagine même pas l'imprimer du PC à l'air libre, sans compter la consommation pour maintenir l'imprimante à température. Bon, si j'étais le seul qui le dise, on pourrait dire que je me la pète ou que je ne sais pas ce que je dis. Or : "Notons que s'il nous était possible d'extruder à plus de 260°C, les problèmes de warpping seraient sensiblement moins importants. C'est parce que nous sommes limités à 260° C sur l'Ultimaker 2 (déjà une belle valeur pour une imprimante de "bureau" !) que nous avons du nous tourner vers la plaque trouée." et "Des tests supplémentaires sur machine fermée nous a permis d'obtenir de meilleurs résultats." Source : https://www.filimprimante3d.fr/content/25-comment-imprimer-le-polycarbonate-pc
.
Je ne fais donc pas exception : le wrapping est hélas bien une réalité avec le PC même s'il est un peu plus permissif que l'ABS en ce domaine. Après, tout dépend de la qualité qu'on attend ; personnellement j'aime avoir des pièces avec une tolérance très basse par rapport au dessin et avec les meilleures propriétés mécaniques possibles. Voila pourquoi j'ai aussi des machines fermées pour les filaments sensibles.
.
Concernant les 240°C, je conseille à ton revendeur de mieux lire ses fiches (ou d'arrêter d'écrire des boulettes, il y a des gens qui y croient et qui viennent les redire sur les forums) car le fabricant lui même conseille une température minimale d’extrusion de 250°C (source : polymaker.com). Trêve de plaisanterie, si tu imprimes du PC+ (que je connais bien, parmi d'autres marques) à 240°C, tu dois produire des pièces bien moins solides que ce que peut offrir le PC, notamment vis à vis de la pression et de l'étanchéité. En effet à basse température, la cohésion entre les couches est faible. Mais là encore, tout dépend de quoi on se contente.
.
Sinon, le Polycarbonate, c'est bien, surtout mécaniquement, c'est pas donné actuellement, et c'est pas non plus la panacée dans différentes situations, notamment dans l'eau chaude et à l'extérieur. Comme toujours, il faut adapter la matière à l'utilisation et l'ABS a encore de beaux jours devant lui, surtout à son prix.
.
En tous cas, à te lire, tu m'as l'air d'être enthousiaste vis à vis de l'impression 3D, ça fait plaisir ! Moi qui ais mis le doigt dedans et qui maintenant suis pris jusqu'au cou, je te comprends !

mardi 25 juillet 2017 02:01
Missing
dfr

Re,

Je disais simplement que maintenant il existe plusieurs types de PC et notamment des PC plus facile à imprimer, tu n'es pas obligé de me croire, je te parle de mon expérience personnelle et le filament dont je t'ai mis le lien dans mon post précédent est justement un PC particulier, développé spécifiquement pour sa facilité d'impression. J'imprime avec fréquemment et tout ce que je peux en dire c'est que c'est vrai il est très facile a imprimer. Tu peux ne pas me croire si tu veux pas de problème, ni même le fabriquant qui lui dit :

Facile à imprimer

D'abord destiné aux imprimantes industrielles, le Polycarbonate de Polymaker a été pensé pour les imprimantes de bureau afin d'associer qualité et facilité d'impression.

Caractéristiques :

- Très résistant
- Clarté optique
- Haute résistance à la chaleur
- Facile à imprimer

Tu devrais peut être le tester et tu verrait comme il est simple à mettre en oeuvre.

Sinon j'ai regardé onshape.com et le principe est sympa, rien a installer tout en ligne et ça à l'air puissant. J'ai regardé les vidéos gratuites des premiers tutos
Par contre le reste des tutos est payant dommage mais j'ai déjà trouvé quelques trucs gratuit pour aller un peu plus loin.
Avant d'investir un peu de temps d'en l'apprentissage peux tu me dire si sur la version gratuite on peut texturer les formes créées (j'ai l'habitude de texture un plan avec une image pour pouvoir partir d'une photo pour modéliser une pièce)
De plus J'ai vu que l'on ne pouvait pas faire de pièces ou document privé dans la version gratuite (seulement des publics). Aussi peut on quand même limiter l'utilisation des productions 3d, drawings, etc. ?

Merci d'avance si tu as les réponses

mardi 25 juillet 2017 03:32
Jambedebois
JambeDeBois

Comme je te disais, je connais bien le PC+ dont j'ai passé trois bobines même si j'en reste actuellement au PC-Max qui a une meilleure résistance au poinçonnement, la propriété qui m'intéresse le plus avec ce polymère. Je n'ai aucun problème pour l'imprimer. Cependant pour avoir lancé un test cette nuit avec une fin de bobine PC+, sans surprise le résultat est bien meilleur sur machine fermée, et point de vue aspect, et point de vue solidité.
.
Concernant OnShape, c'est vraiment un logiciel de CAO, orienté mécanique donc. Cela ne travaille pas du tout les textures, en revanche, cela prend en compte les matériaux. Les tutos que j'ai vu n'étaient pas payants et couvraient à priori toutes les fonctions disponibles. Sinon, il y a une communauté très active et toutes les questions que j'ai pu me poser durant son apprentissage avaient déja été posées et répondues. Je n'ai pas eu de souci pour m'en sortir.
.
Quand je suis arrivé sur OnShape, tu avais droit gratuitement à 10Go de données privées, ce n'est plus le cas. Du coup, j'ai tout basculé en public. Au début moi aussi je souhaitais garder mes créations privées, et puis finalement pourquoi ? Déjà tout ce qu'on dessine a déjà été inventé, on ne fait qu'adapter : pas de quoi se faire voler sa "propriété intellectuelle". Et si vraiment ce que tu fais sont des créations éligibles au Copyright, alors l'abonnement payant devrait être rentable...
.
L'aspect public est intéressant à plus d'un titre. Déjà, tu disposes aussi de la banque des réalisations publiques du domaine gratuit dont tu peut faire une copie pour débuter un nouveau projet en gagnant du temps. Par exemple un modèle de planche à voile pour ton projet de pied de mat, ou n'importe quelle pièce mécanique déjà modélisée : hélice, poignée, que sait-je ? Ensuite, le gros point fort de OnShape, n'est pas que le Cloud sur lequel tu peux travailler de n'importe où avec n'importe quelle machine, mais bien l'aspect collaboratif. Tu peux travailler à plusieurs sur le même projet, et pas forcément avec des gens que tu connais. Je suis contacté par des gens qui voient mes travaux et qui ont des idées d'amélioration ou d'adaptation, et l'on peut échanger, travailler ensemble un moment. Inversement, il m'arrive de poser des questions à un membre sur ses raisons qui l'ont poussé à exploiter telle solution plutôt qu'une autre. Notamment dans la mécanique des fluides dont je ne connais pas grand chose. Tu peux aussi initier les choses différemment : aller sur le forum et dire "j'ai le projet de développer un wich électrique open source pour voilier, je cherche des collaborateurs dans le domaine du Design, de la Mécanique, de la fonderie, moi j'apporte mon expérience de course à la voile et de la gestion de projet" et constituer une équipe. Dans sa forme actuelle, OnShape est un outil très performant pour la CAO
.
Maintenant, si tu me parle de textures, peut-être n'es tu pas dans la même démarche. Si par exemple tu veux modéliser ton salon, créer des abats-jours design, des spinners ou des figurines, alors ce n'est pas le type de soft qu'il te faut. Vas voir du côté de Fusion360, gratuit également, mais qui est plus une boite à outils 3D qu'un logiciel de CAO. Il permet d'appliquer tout type de textures, y compris percer un volume avec un motif de Voronoi.

mardi 25 juillet 2017 15:32
Bug_bunny
PhilippeG

Pfuuuu ça m'a rajeuni et vieilli en même temps...
J'ai bossé des années dans le prototypage rapide et dans les premières boites qui se sont créées dans les années 90.
Dommage, je n'ai plus Catia ni mes fichiers STL, j'en aurait bien refait quelques unes.

lundi 24 juillet 2017 00:24
Jambedebois
JambeDeBois

Philippe, il existe aujourd'hui des logiciels CAO en ligne, gratuits et relativement puissants, dont la prise en main ne pose aucun problème aux utilisateurs de Catia ou de Solidworks. Mon choix : onshape.com

lundi 24 juillet 2017 16:21
Bug_bunny
PhilippeG

Merci, je vais voir ça car je suis sous Linux maintenant.

mardi 25 juillet 2017 00:57
Jambedebois
JambeDeBois

Je suis sous Linux aussi. Et c'est justement pourquoi je suis passé sur onshape, et : aucun problème

mardi 25 juillet 2017 14:43
Bug_bunny
PhilippeG

Vu, compte ouvert, reste à retrouver mes STL et à me rappeler Catia ou SolidWorks, là, c'est pas fait !
Et reste le problème de l'imprimante 3D.
Merci pour le lien !

mercredi 26 juillet 2017 16:50
Jambedebois
JambeDeBois

Si tu n'as pas d'imprimante, tu peux utiliser des services d'impression comme 3D hubs. Sinon, les imprimantes n'ont jamais été aussi abordables qu'aujourd'hui. Si tu as besoin de conseils, n'hésite pas.

jeudi 27 juillet 2017 14:59
Bateau21m
Artamerenshort

Avec ce que je viens de lire, c'est certain que je vais me prendre une imprimante 3D sur mon bateau.
Et je vous partage mon expérience pour faire avancer le shmilblick!

Bon pour dessiner des pièces d'après moi le plus rapide c'est sketchup! Les STL sont toujours parfait. Pourtant je maîtrise pas mal SW et j'ai commencé autocad en 1994. Pas que catia ou solidworks ou autocad ne soit pas bon, mais c'est long et lourd! Et fuc..g cher!!! Vous êtes au courent que c'est payant??? (bien que SW à le même module de crack depuis 10 ans, à mon avis c'est exprès, un genre de sharware en somme)
Pour le tranchage et la commande de la machine je reste avec Repetier host, et le firmware est repetier aussi. Quelque fois cura, mais bon c'est pas mal limité.

Et sortit de la guerre des températures avec des sensors réglé comme de la M. pour la plupart vous n'aurez pas les mêmes températures même avec le même model de machine. Mais pour le reste, fermer la machine, ventiler la sortie de buse et surtout avoir la température d'extrusion la plus proche du max je confirme... c'est un atout! Par contre 1 de mes extrudeurs tien le PEEK (350°C), donc si j'ai besoins de truc vraiment solide c'est ce que je vais utiliser.

Pour les matériaux, il y en a pas un, mais des centaines, chaque polymère dois être utilisé par rapport à l'utilisation. C'est le besoins qui décide du matos, et fibre de carbone dans PLA ou ABS ... c'est pas vraiment plus solide (tant que la fibre n'est pas en déroulement continu en tout cas)! le seul plastique qui tiens la fibre c'est le nylon (voir les différent test sur youtube). Mieux vaux dépenser plus de plastique dans les supports et avoir un angle adéquat de couche que d'utiliser des fibre qui rendent le matériel moins étanche et fabriquant des microfisures qui te détruiron
Pour la résistance au temp du PLA, J'ai des objet dans mon jadin qui se font du 50 au soleil à -35, en hivers québecois et cela depuis 5 ans, dont des crochets qui tiennent plusieurs kilos. Par contre avec du PLA tu pollueras moins les océans... c'est certain. Car effectivement ils se dégrade après 15 ans... c'est plus que les 10 ans de l'ABS qui deviens inutilisable car cassant.

Quand à la résistance aux UV, c'est certain qu'un PLA est plus fragile qu'un PC qui est plus fragile qu'un ABS, mais bon pour une poulie qui vas de toute façon peter dans 5 mois, je crois qu'on s'en tape un peu. Car d'après moi mieux vaut avoir une poulie imprimé en 6 heures, que de rentrer au port... surtout dans le pacifique.

Je vois souvent des pièces imprimées en copie conforme de la version moulée... On fait pas ça svp. Une pieces imprimée c'est plus gros, plus épais, mais surtout il existe pleins de technique pour renforcer, de la tige carbone en passant par l'inox!!! Quand, j'ai besoins de pièces plus solide souvent je les couvre d'epoxy en plus!

vendredi 05 janvier 2018 09:43
Missing
kalapas

Bojour Artamerenshort, je cherche une imprimante un peu sérieuse, tu évoques pouvoir chauffer à 350°C, peux tu nous donner le modèle d'imprimante ?

Merci, et bon vent

vendredi 05 janvier 2018 10:45
Jambedebois
JambeDeBois

Je te conseille une Creality CR10 mini (attention, il existe 2 modèles, prends celui tout en profilés aluminium). La température maximale d'extrusion dépend principalement de la buse (Hotend). Seuls les modèles de Hotend "tout métal" peuvent imprimer au delà de 250°C.

samedi 06 janvier 2018 15:41
Bateau21m
Artamerenshort

@Kalapas
Il y a ça
https://shop.re3d.org/products/e3d-hotend

Pour le miens, à la base c'est ça.
https://fr.aliexpress.com/item/5PCS-E3D-All-Metal-1-75mm-B3-Bowden-Short-Distance-Extruder-Hotend-High-Temperature-3D-Printer/32717377505.html
.
Vissée sur une tête MK8 comme celle ci
https://fr.aliexpress.com/item/12-24V-Fan-3D-Printer-head-Makerbot-3D-Printer-single-exturder-MK8-Extruder-Free-Shipping/1987122502.html
.
Un block d'Inox avec 2 résistance céramique, Home-made.
.
un nozzle inox aussi
https://fr.aliexpress.com/item/MK10-M7-Stainless-Steel-Extruder-Nozzles-0-2-0-3-0-4-0-5-0-6/32799636869.html

Pour la thermistance, j'ai pris une qui avais un casing et des fil blindé sensée être plus précise à haute température, en chine avec pas de donnée lol !(pour donner une idée j'imprime de l'ABS à 212°)

Pour le filament il y a lui.
https://www.3d4makers.com/products/peek-filament?variant=13704093060

Mais j'ai trouvé chez e-sun je les ai rencontré au maker faire à NY en 2014. Un deal de 10 bobinne de 750g pour 1200$ qui marche bien. Mais je n'en ai pas vu dans leur catalogue.

Par contre le lit chauffant doit être à 120-130. pour les conseils d'impression il y a ça:
https://www.3d4makers.com/blogs/news/best-practices-in-3d-printing-peek-fdm-filament

Voilà le principal!
Une imprimante 3D standard vas prendre cher, si elle contiens du plastique sur les axes, une toute métal est clairement recommandée et je vous conseil de faire un boitier intérieur à raz le plateau latéralement, en plus du boitier externe à la machine et de ventiler les axes.

mercredi 10 janvier 2018 09:45
Jambedebois
JambeDeBois

Voici l'exemple typique sur les forums du "je conseille ce que j'ai en presupposant que ce soit une référence". L'alimentation type MK8-12 développée en Chine est probablement une des pires qu'il soit ! Le filament n'est pas guidé dès la sortie du galet. Comme vous le cobstatez les parties metalliques de l'alimentation en fil font office de pont thermique et diffusent et dans le moteur et vers le radiateur, lequel est placé trop en aval pour maintenir froid tout ce qui n'est pas corps de chauffe.
.
Qu'on se le dise, la référence du moment est l'E3D Titan qui ne vaut guerre plus cher dans sa production Sino-anglaise sous la marque Tevo. (11€)
.
Le filament eSun est un filament d'entrée de gamme qui doit être imperativement conservé à l'abri de l'humidité et sans grande variation de température. Il devient rqpidement cassant, specialement en fin de bobine où l'effet ressort du filament lui même suffit a le casser pendant les impressions. Bref, vu qu'il n'est pas specialement d'un rapport qualité prix avantageux, il n'est a recommander que si vous viderez votre bobine en moins de 5 semaines.

mercredi 10 janvier 2018 10:04 *** Message modifié par son auteur ***
Bateau21m
Artamerenshort

OMG, quand c'est juste pour contredire, ne pas lire, critiquer et dire de grosses conneries!
Mois ça fonctionne sur du PEEK à 350° (surement 400 en vrais)!!! pas 240°....(pour tout le reste l'E3D iras très bien).
Pour du PEEK sans soucis, tout le hot-end c'est INOX parce que c'est un conducteur thermique merdique! De l'alu sur de l'inox et du laiton sa dilate pas la même chose et c'est niqué en moins de deux (testé). Le moins de vis, de tube et de raccord. (Quand au guide, la vis du MK8 est remonté à raz le moteur quand elle est vissée sur le B3, faut même la limer et vas très bien.)
Ce que j'ai pour du PEEK fonctionne avec, mon conseil, c'est que ça marche pour.
Je demande à voir E3D qui tiendra peut-être limite, et encore j'ai des doute à 400°C, du plastique avec de l'alu directe) pas refroidis sur le haut.... bon courage. Rien que le ventilateur fixé sur le e3d vas fondre en 2 minute chrono a 400°C.
Pour e-sun! Du PEEK il n'en font plus! Question réglée. Mais 120$ la bobine de 750g de PEEK faut me dire ou! (le PEEK qui doit être le plus pur possible, alors qu'il vienne de là ou d'ailleurs...)

jeudi 11 janvier 2018 20:02
Jambedebois
JambeDeBois

Quelle mouche te Peek ? Je sais lire et écrire (sans fautes), merci. L'expérience est une lanterne qui n'éclaire que le chemin parcouru, et visiblement tu ne connais pas mieux. C'est ton avis versus des millions d'avis contradictoires. C'est un vieil extrudeur et depuis sa sortie tout le monde est d'accord que cet extrudeur est bas de gamme, monté sur des machines bas de gamme, et tout utilisateur sérieux le remplace au plus vite vers un modèle sans défauts. Le guidage est flou et la régularité de l'alimentation problématique. Quand en plus il est monté sans rupteur de pont thermique comme sur le lien que tu donnes, on atteint les sommets du n'importe quoi. Je te rappelle qu'il est sorti après l'Hexagon et la E3D V5, donc on savait largement faire mieux à l'époque. C'est donc un furoncle qui a été produit et qui continue d'être vendu en connaissance de cause. Seul bénéfice : il est rentable pour ses vendeurs. Après si tu veux camper sur sa perfection, libre à toi. Personnellement j'en ai trois qui campent au fond d'un tiroir et je n'en céderai même pas un à mon pire ennemi...

jeudi 11 janvier 2018 21:22
Bateau21m
Artamerenshort

Le MK8 n'est pas utilisable tel quel...comme indiqué 2x.
Par contre il comporte presque tout les élément pour un prix dérisoire et il ne manque que le "refroidisseur" pour moins de 5$ à mettre entre les deux. (pour une utilisation normale le E3D fonctionne très bien, y compris le guidage, car la vis sur lequel on met le E3D remonte à ras l'entrainement).
J'en ai 4 qui fonctionne super bien en "dual" avec la modif ci-dessus et évidement rajouter des ventilateurs avec qui souffle par exemple sur le PLA! Une qui fonctionne avec du PEEK comme mentionné dans le post précédent.
.
Je suis "pro" entrainement direct pour du 1.75mm, certain sont contre comme JambeDeBois. (en 3mm je met un moteur avec plus d'ampère) Et c'est bien d'avoir des avis et des expériences différente. (heureusement)
.
J'ajouterais que je crois qu'il est difficile de faire de l'impression 3D avancée sans être au moins un peu bricoleur.
Si vous n'êtes pas bricoleur et (ou pas de temps) c'est mieux d'avoir plus d'argent.

lundi 22 janvier 2018 00:28
Jambedebois
JambeDeBois

Ais-je dit que j'étais contre l'entraînement direct ? Assurément non. Le fait que tu en aies 4 qui te satisfont ne font pas pour autant du MK8-12 un bon extrudeur. Et il y a tellement mieux, pourquoi ne pas le reconnaître ?
.
Les kits où il fallait avoir les mains dedans tout le temps c'est fini. Justement, actuellement sortent des machines très abordables et sans grands défauts. Et l'on ne perd pas de temps ni à les monter, ni à les régler, ni a les réparer. Comme la CR-10 à 300 euros.

lundi 22 janvier 2018 00:43
Bateau21m
Artamerenshort

JambeDeBois prend celui qui traîne dans un de tes fonds de tiroir et que tu ne donnerais pas à ton pire ennemis, dévisse le block chauffant, met le refroidisseur alu de l'E3D sur la vis, et remonte le block en dessous, teste et reviens moi!!!! Après on discute.

lundi 22 janvier 2018 07:37
Jambedebois
JambeDeBois

Je n'ai pas pour habitude de parler de ce que je ne connais pas. À moins d'être borné comme une mule ou d'être totalement réfractaire au progrès, pourquoi camper sur ce vieil extrudeur conçu pour faire du profit ? Encore une fois, au jour où l'on trouve pour le même prix des extrudeurs comme le Titan qui sont meilleurs sur tous les points : poids, çouple, entrainement, réglages, polyvalence, il n'y a aucune bonne raison de conseiller le pire. Si encore il y avait des économies substantielles à espérer, je ne serais toujours pas d'accord mais ca se comprendrait. Mais ici ton bouzin va te couter plus cher car il reclame un moteur beaucoup plus coupleux pour espérer faire la même chose. A 360° je ne vois objectivement pas matière a changer d'avis sur la question.

lundi 22 janvier 2018 08:44
Bateau21m
Artamerenshort

Vu que j'aime faire avancer les choses (des liens, pour vous faire votre kit:en 1.75mm)
MK8 (complet)
https://www.banggood.com/fr/12V-0_4mm-Upgrade-MK8-Extruder-Latest-Nozzle-For-Makerbot-Prusa-i3-3D-Printer-p-1100781.html?rmmds=search&cur_warehouse=CN
J-Head du E3D
https://www.banggood.com/fr/E3DV6-Extruder-Radiator-For-Remote-All-Metal-Long-Distance-1_75mm-Filament-3D-Printer-p-1101406.html?rmmds=search&cur_warehouse=CN
Visser le guide fils (en enlevant le block thermique et le contre écrous). Mesurer la hauteur qui dépasse (en dessous) arrivé à raz le roulement (de la vis-guide fil, et avec une rondelle teflon c'est mieux) , percer de la profondeur mesuré dans le j-head, un taraudage pour rentrer la vis et remonter.
ou
sans percer, mais avec coup de scie/lime sur la vis guide fil. (Et avec upgrade PEEK possible)
https://www.banggood.com/fr/1_75mm-Stainless-Miniature-M4-B3-Heat-Pipe-Radiator-Tube-For-3D-Printer-p-1187465.html?rmmds=detail-left-hotproducts__1&cur_warehouse=CN
.
Pour vous faire un Titan:
Titan style kit (box+gear)
https://www.banggood.com/fr/TEVO-Titan-Extruder-Full-Kit-For-3D-Printer-1_75mm-3mm-Filament-p-1254974.html?rmmds=search&cur_warehouse=CN
Moteur nema 17
https://www.banggood.com/fr/Nema17-1_7A-1_8-42MM-Stepper-Motor-With-1m-Cable-For-3D-Priter-p-1236040.html?rmmds=search&cur_warehouse=CN
J-Head du E3D (sélectionner le 0.3_1.75)(j'ai pas trouvé la version avec ventilateur)
https://www.banggood.com/fr/1Pc-8-Types-All-Metal-J-head-Hotend-Extruder-For-1_75mm-Filament-RepRap-MakerBot-p-1023514.html?rmmds=search&ID=519982&cur_warehouse=CN

rajouter de la ventilation sur le J-Head, j'ai pas trouvé pas cher avec!

J'espère que cela pourras en aider certains

lundi 22 janvier 2018 10:50 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Et bien avec ça pas sur qu'on avance ! "Le JHEAD du E3D" ça ne veut absolument rien dire. JHEAD est un modèle de buse qui n'a pas été développé par E3D qui est un collectif ET une marque. Cela ne ressemble en rien à ce que tu donnes en lien. Tu as dit un truc qui n'a pas plus de sens que de dire "l'Oceanis du Fountaine-Pajot"...
.
Au sujet des liens que tu donnes il y a aussi à redire. D'abord le moteur Nema 17 que tu preconises n'est pas adapté à l'alimentation type Titan, laquelle reclame un moteur de 24mm. Ensuite la copie V6 dont tu donnes le lien est un prix, mais il n'y a aucune garantie de qualité là dessus : impossible de voir le rupteur de pont thermique qui est pourtant la pièce majeure. Sur une vraie V6, elle est taraudée M6 côté corps de chauffe et M7 côté radiateur, avec un rupteur de 200 microns de paroi. Copies à pas cher ont des rupteurs qui n'en sont pas, avec parfois des tubes Téflon dedans qui finissent par, fondre. Cela fait toute la différence entre une buse qui fera bien son travail et une pâle copie qui t'emmerdera à tout bout de champ. Peux-tu garantir que la buse de ton lien fait partie des "bonnes copies"? Moi je ne donnerai pas ma main à couper. En réalité ici on n'en sait rien. Attention aux liens que l'on donne.
.
J'ai du mal à te suivre. Tu preconnise une procedure alambiquée ou il faut démonter, mesurer, visser à ras, scier, limer et je ne sais quoi encore. Effectivement : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
.
Moi j'espère surtout que des pauvres gars n'entreront pas dans l'impression 3D en prenant tes propos pour parole d'evangile, car l'expérience a toutes les chances d'être dissuasive...

lundi 22 janvier 2018 12:31
Missing
(tupperware)

J'ai pas compris
" mais bon pour une poulie qui vas de toute façon peter dans 5 mois"
Cela vous semble normal qu'elle pète dans les 5 mois?

vendredi 05 janvier 2018 09:56
Jambedebois
JambeDeBois

Il y a du vrai et du faux dans les messages ci-dessus.
.
Les pieces imprimées sont aussi durables que la meme matière en injection. Il faut juste les imprimer pleines si necessaire.
.
Le PLA ne se degrade pas en 10 ans, d'où vient cette affirmation ? Le PLA est bio assimilable certes, mais dans des conditions particulières, et notamment en présence concentrée de cerains enzymes, et à pression et temperature élevées. En clair, une pièce de PLA sur la rive du Saint-Laurent a de belles années devant elle. Le fond de la mer sera ok niveau pression mais probablement ni assez chaud, ni assez chargé en micro-organismes. Ce qui est vrai c'est que le PLA étant bio-assimilable, il ne rentre pas dans les produits dits polluants.
.
Des centaines de matières disponibles en filament, peut-être pas, mais plusieurs dizaines oui. Il y a une petite quinzaine de matières, lesquelles ont des dérivés ou contiennent des additifs, fibres ou autres. Voici l'état actuel de l'offre.
.
Attention, le nylon est hydrophile et gonfle, c'est peut-être pas le top pour un bateau.
.
Niveau dessin des pièces, certaines peuvent être copiées telles quelle, d'autres doivent être repensées pour être primables ou robustes imprimées, d'autres imprimées en plusieurs parties, il n'y a pas de règle.
.
Je ne partage absolument pas l'analyse ci-dessus concernant sketchup qui edt un vieux logiciel de modelisation 3D, totalement dépassé, et qui produit des pieces STL crénelees qui souvent ont des erreurs. Il ne sait pas gerer les congés, les chanfreins, et n'est pas paramétrique. Pour faire de bonnes pièces facilement il faut un logiciel CAD (conception de pieces), ce qui n'est pas plus long à l'usage. Je conseille OnShape, logiciel en ligne, puissant, collaboratif, gratuit.

vendredi 05 janvier 2018 10:42
Bateau21m
Artamerenshort

Sketchup n'est de loin pas un prog génial pour quelqu'un qui maîtrise un vrais logiciel CAD. Pour faire des pièces mécanique certainement.
Par contre pour un débutant, c'est gratuit, le plus rapide en courbe d’apprentissage et un gamin de 15 ans le maîtrisera en 3 heures.
On peut finir une pièces avant que solidworks soit chargé sur un I5, sans compter la visualisation ou pour tourner une pieces ça ne saccade pas. (ex: un PC portable moyen).
La liste des plug-in (extension warehouse) gratuites est longue dont celle qui te permet de travailler en "solide", faire des chanfreins se fait super bien avec 1001 tools, controller sa pieces avec solidspector, si les exports foirent en STL, et faire les export avec CADspan! Pour les facettes et crénelage, je ne vois pas de quoi tu parles? Moi j'ai pas ça... (bien que j'utilise essentiellement Autocad la majorité du temps)
.
C'est tellement rapide pour dessiner des formes, "jolie" ou "Désign". (on peut faire des nurbs sur 3DS max aussi) Mais pour moi, mieux vaut les commencer la dessus, puis exporter avec SimLab sur solidwork ou autocad (attention! les cotes, les axes, les calque et la structure doivent être fait correctement). Faire les aménagement, plus mécanique sur le logiciel paramétrique et print!
.
Pour la durée, du PLA qui se ramasse des UV, se dégrade En ce sens sa durabilité est de 15 ans (et pas 10). Mais il est utilisable plus longtemps (c'est pas clair mais faudra faire avec. précison que j'adore le PLA c'est mon principal filament). Mais avec une couche de peinture sur une piece sans contrainte ça tiendra beaucoup plus longtemps.
Pour aller dans ce sens:
https://www.filabot.com/blogs/news/57233604-the-misleading-biodegradability-of-pla
.
Merci de préciser que le nylon est hydrophile. Par contre les nylon carbone sont extrêmement résistant par rapport à ce que j'ai testé. Des test là:
https://www.3dxtech.com/blog/updated-test-data-on-carbon-fiber-filaments/

mercredi 10 janvier 2018 10:49
Jambedebois
1
JambeDeBois

J'ai utilisé ce soft un temps et je ne l'utilise plus pour plein de raisons. Sketchup etait une alternative il y a pas loin de 10 ans. Aujourd'hui, c'est carrément dépassé et le logiciel pâtit beaucoup de ses parti pris. C'est un logiciel 3D, pas un CAD, qui sait faire a peu près tout mais bien mal. En clair il sculpte, ce qui esr un vrai problème lors de l'édition car tu peux difficilement modifier une intervention passée sauf a la combler puis la refaire. Les extension sont discutables, comme celles qui permettent de faire des congés ou des chanfreins, couvent ca manque de compatibilité ou de finesse dans les resultats, et toujours ca pose problème après application pour revenir dessus. Bref, ce soft est top pour modéliser une boite d'alumettres, mais pour un projet mobilisant des pièces complexes ou multiples, il atteint vite ses lumites, comme pour développer et faire evoluer ses creations. Ici on perd donc le faible avantage de la modelisation intuitive.
.
Actuellement, un bon soft est en cloud, pour ne rien perdre, partager et travailler de n'importe où, sur n'importe quel ordi. Il est paramétrique et relationnel, c'est à dire que toutes les pièces d'un assemblage peuvent evoluer juste en changeant une seule mesure. Il sait Il est collaboratif, donc on peut travailler simultanément à plusieurs sur le même projet. Sketchup ne sait rien faire de cela, hélas !
.
Solidworks est un logiciel puissant offrant des choses que Sketchup ne proposera jamais, comme les banques de pièces, de faire des circuits electriques intégrés ou des simulations avancées dont les echanges thermiques ou les circuits de fluides. C'est juste incomparable. 3DS Max est aussi un vieux tromblon, ses equivalents actuel sont Fusion360 ou Blender.
.
Niveau rapidité, montre en main, je suis certain que je dessine un engrenage simple plus rapidement sur OnShape que toi sur Sketchup. Si dans un deuxième temps on doit changer le nombre de dents ou leur angle, toi du dois recommencer à zéro, moi je le fais en deux clics...

mercredi 10 janvier 2018 12:33
Missing
1
manu84

Bonjour,
L'impression 3d c'est super y'a pas de doute !
Mais cette fameuse.poulie, il serait bien d'une part de savoir a quelle charge elle casse en fonction de la matière et deusio jusqu'à quelle charge elle joue son rôle de poulie!
Sinon je ne voi s pas a quoi cela sert si ce n'est une jolie impression ....

samedi 06 janvier 2018 12:56
Jambedebois
JambeDeBois

Ta question n'a pas de sens, tu n'auras aucune donnée chiffrée, car il s'agit de pièce "maison". C'est valable pour toute pièce faite soi même quelle qu'elle soit.
.
La résistance d'une poulie, c'est avant tout son roulement qui la procure, et ça, c'est de la pièce standard dont tu trouveras facilement les données. La partie imprimée n'est que le guidage, la surface de contact. Le fait que ce soit imprimé influe peu sur la résistance. Bien entendu, il faut l'imprimer pleine et non en structure alvéolaire. Note, pour les cas extrêmes, rien n'empêche de stratifier par dessus une poulie imprimée, mais une poulie en PET ou en PC tiendra aussi bien qu'une pièce plastique du commerce, ni plus ni moins.
.
Il y a trois avantages à imprimer une pièce imprimée en 3D :
- pour dépanner en transat en évitant de transporter un double de chaque pièce dans ses coffres
- pour produire une pièce non disponible dans le commerce, ou une spécificité quelconque (renforcée, augmentation du diamètre, etc.)
- pour réduire drastiquement les coûts, au détriment d'un aspect moins bien fini.

samedi 06 janvier 2018 15:52
Missing
1
manu84

Cela a du sens de savoir si tu peux l'utiliser ou pas et pour quel usage!
si c'est juste pour se toucher le kiki et dire que l'on peut imprimer une poulie ou je ne sais quoi pendant une transat, mais quel intérêt??

samedi 06 janvier 2018 21:51
Jambedebois
1
JambeDeBois

Si tu n'as pas passé l'âge de te palucher, libre à toi. Tu sais, on ne va pas polémiquer des heures : les sceptiques sont ceux qui n'ont jamais approché une imprimante 3D, et donc l'intérêt pour eux est une question de perception, d'esprit ouvert ou pas. Pour les autres, l'intérêt au quotidien et surtout quand tu es loin de tout est évident.
.
Pour toi, comme pour les autres sceptiques, allez voir, apprenez déjà ce qu'on peut faire avec et la place que ça prend, et on en reparle.

samedi 06 janvier 2018 22:19 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
manu84

c'est ça que j'aime sur les forums : la stérilité des conversations !

Chacun jugera si c'est polémique de savoir si une poulie imprimée en 3d est utilisable et dans quel mesure, cad : résistance à la traction max et utilisable.

Soyons sérieux! Je ne nie pas l’intérêt de l'impression 3d. J'en utilise dans mes projets!
La question est simplement de savoir si avec cette techno et les matieres actuel cela a un intérêt sur un bateau. Donc on me présente une poulie imprimée en 3d
super! Je peux te fabriquer une poulie en pate a modeler si tu veux et même juste avec mes petits doigt! un truc de fou! tu devrais essayer ça passe le temps pendant une transat.
je demande juste à combien elle casse cette poulie??

samedi 06 janvier 2018 22:40 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Entend celui qui veut bien entendre... Ne le prends pas mal, mais je doute que tu aies approché une imprimante 3D de près ou de loin, sinon tu ne poserais pas ce genre de question qui n'a pas de sens dans cette technologie.
.
Les données mesurées ne valent que pour des pièces standardisées, ici ça n'est pas le cas, chaque pièce imprimée en 3D est quasi unique. C'est du fait maison, il n'existe pas de mesure, il faudrait emmener un lot de poulies imprimées avec dans un labo et faire des tests d'endurance. Les données que tu recevras ne te donneront des informations que pour cette poulie imprimée sur cette imprimante avec cette matière. Tu attends vraiment qu'on te donne une mesure ? Sérieusement ou c'est juste par mauvaise foi ?
.
Prends les données d'une poulie du commerce, modélise la et imprime la à l'identique dans le même matériau et tu auras grosso modo la même chose à 10% près en mieux ou en moins bien, ça dépend de la qualité de la pièce d'origine et de celle de l'impression. Voila la donnée la plus précise que tu peux recevoir ici.
.
Si tu étais ingénieur, tu saurais ou trouver la valeur du module de Young pour chaque thermoplastique, ce qui te suffirait pour faire éventuellement une simulation. Considérons donc que tu es néophyte dans ce domaine et je vais te fournir quelques informations brutes qui te donneront une idée des choses. Des tests ont été réalisés et un crochet imprimé en polycarbonate a soulevé une tonne sans broncher. Le PLA, le thermoplastique le plus répandu en impression 3D résiste à 140kg.mm² en effort de traction...
.
La matière est la matière, imprimée ou non. Si tu veux remplacer une pièce plastique produite en injection ou par usinage par son équivalent en pièce imprimée, tu auras sensiblement la même chose. Dans certains cas tu peux remplacer une pièce initialement produite dans d'autres matériaux par une pièce en thermoplastique. J'ai refait des engrenages d'outils, initialement en alu et en zamak, en ABS et après trois ans d'usage intensif je n'ai pas encore eu à les changer. J'ai des taquets imprimées en 3D, des passe-coque, une manille, parmi d'autres raccords, protections, bouchons, et rien à signaler. Il faut juste que soit le dessin de la pièce, soit la matière soient adaptés à l'usage.

samedi 06 janvier 2018 23:25
Missing
hobi

Hello

140kg/mm2? Ca me paraît vraiment beaucoup. Ca serait pas 140N/mm2?

A+

dimanche 07 janvier 2018 09:46
Bateau21m
Artamerenshort

On trouve pleins de test chez lui:
https://www.youtube.com/channel/UCb8Rde3uRL1ohROUVg46h1A
.
Mais il y a d'autre matériaux
https://www.youtube.com/watch?v=sJER9QYnAcw&list=PLDJMid0lOOYl8TZJV9xHznKFq5yA5ZTi2
.
Si vous avec un double (triple, quadruple) extrudeur, on peux s'amuser à faire des bordures plus élastique avec des intérieur plus rigide et l'inverse! Juste se méfier de leur miscibilité.

mercredi 10 janvier 2018 11:14
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Bon....
Artamerenshort et JambeDeBois...
.
Même si vous semblez "bien connaître l'affaire" et apporter l'un comme l'autre des éléments intéressants sur le sujet...
.
Pourriez-vous arrêter de vous écharper (mettre votre testostérone de côté, quoi...) lors de vos échanges passablement contradictoires...
.
ça devient FRANCHEMENT pénible !
.
PHIL

lundi 22 janvier 2018 13:32
Jambedebois
JambeDeBois

Phil. Tu as l'air plus fâché que je ne le suis :) Je me borne ici à rétablir une part de vérité. J'essaie de rester factuel, correct, et de laisser la passion de côté. Les forums sont pleins d'affirmations douteuses et c'est là tout le problème. Tout ce que je dis ici ne sort pas d'un chapeau et chacun peut le vérifier. Après que faire ? Laisser circuler de fausses informations sous prétexte de conserver une "bonne" ambiance ? Peut-être cela ne saute pas aux yeux du néophyte, pourtant confondre JHEAD et V6 en dit long niveau competence. J'en connais qui se sont fait pourrir salement sur ce forum pour moins que ça...

lundi 22 janvier 2018 13:56
Bateau21m
Artamerenshort

Ouaip... Phil [WINNIE II] Je suis d'accord.
Pour en revenir au poulie et de leur résistance, plein de paramètre rentre en jeux. Il sont aussi important l'un que l'autre pour la résistance finale.
Que ce soit: les réglages de la machine, la matière, les paramètre de tranchage et remplissage et surtout de la qualité de l'impression (et bien d'autre).

voici quelque model de poulie dont certain imprimé en 3D
http://www.yeggi.com/q/rope+pulley/?s=tx

Est-ce que le fil carbone vaut la différence de prix! ça dépend pourquoi! Pour une poulie, j'en suis pas certain.
Souvent, si la place le permet on peut redimensionner, pour que cela tienne le coup.

mardi 23 janvier 2018 10:19
Jambedebois
JambeDeBois

Le fil carbone augmente la rigidité de la pièce, mais la rend plus fragile car forcément il y a moins de cohésion. Pour moi c'est pour faire des pièces légères et rigides, mais pas plus résistantes. Pour la résistance, rien ne vaut un plastique pur mais solide et une pièce imprimée sans vides ou sans treillis.

mardi 23 janvier 2018 13:55
Avatarh_o-2
Now

@JambeDeBois,

Tu dis "Pour la résistance, rien ne vaut un plastique pur mais solide et une pièce imprimée sans vides ou sans treillis."

Tu veux dire que dans ce cas tu met le paramètre "infill" à 100% ?

J'avais lu quelque part (je sais plus ou désolé) que au delà de 60/70% et avec une bonne épaisseur de parois, la résistance, n'augmente plus, voir peut diminuer?

Je n'ai jamais imprimé à 100% d'infill mais j'ai une pièce en préparation qui va devoir être solide (un guide chaîne pour mon guindeau).
J’envisageais de faire un proto fonctionnel en impression 3D pour valider la pièce puis de la faire usiner à l'identique dans un bloc d'ertalite ou quelque chose du genre.

je me dis que finalement en imprimant bien rempli en ASA, ça peux, peut être être assez solide?

La pièce est assez massive, un genre de bloc rectangulaire mais qui épouse la forme de la poupée pour éviter que la chaîne ne vienne se coincer à la remonté en s'enroulant dans la poupée.
le guide d'origine, qu'ils appellent "doigt de guidage" est mal foutu et la chaîne vient se coincer en dessous, ça fait la deuxième pièce d'origine que je change et ça recommence

Dans ce cas, tu préconiserais un remplissage à 100%?

Qu'en penses tu?

ou qu'en pensez vous, les autres on le droit de donner leur avis bien sur

mardi 23 janvier 2018 14:17
Jambedebois
JambeDeBois

En fait, dans les paramètres de tranchage tu as du remarquer qu'un recouvrement prevu. C'est ce qui permet aux tracés de coller les uns aus autres quand ils se touchent. Souvent c'est par défaut de 15%. Dans ce cas, inutile de monter au delà de 85% d'infill.
.
La résistance est complexe avec l'impression 3D, car elle dépend du type de filament, de l'orientation des couches vis à vis de l'effort, de la hauteur de couche par rapport au diamètre de la buse, entre autres. Je vais tenter de faire court. Le type de fil fait la résistance à l'usure et les propriétés mecaniques globales. Plus c'est imprimé chaud sur lit chaud, moins on risque une séparation entee les couches. L'épaisseur du périmètre fait la résistance au poinçonnement et le remplissage la resistance à la compression. Un faible remplissage allège la pièce et revient moins cher. Mais moins il y a de plastique, moins c'est solide. A moins d'avoir une coque ou un sandwich très rigide, le vide à l'intérieur de la pièce est une fragilité. En impression 3D le remplissage se fait generalement moins vite donc la fragilité est augmentée en raison d'une pauvre cohesion entre les couches de remplissage. Quand on imprime une pièce pleine, on elimine cet inconvenient.
.
Mon avis est qu'il faut bien evaluer la pièce à imprimer et les efforts qu'elle va devoir tenir. Je n'aime pas avoir à réimprimer une pièce trop fragile. Du coup je prevois costaud dès le dessin, mais je ne m'arrête pas là. dans le cas d'une poulie, j'ajouterai une bague en bronze ou un roulement pour eviter l'usure de frottement sur l'axe, et comme la poulie sera probablement imprimée à plat, je ferai une petite stratification avec du ruban de verre sur la bande de contact. Ainsi le risque de delaminarion entre les couches serait réduit à néant. Et tu te retrouve avec une poulie qui ne craint pas la comparaison avec un modèle du commerce. Après, c'est sur que si c'est pour un bout de garcette, juste sortie du plateau elle fera l'affaire telle quelle.

mardi 23 janvier 2018 16:11
Avatarh_o-2
Now

Merci pour cette analyse, je pense qu'on est globalement en ligne.

Le matériau que j'utilise (ASA) est censé avoir une bonne résistance mécanique intrinsèque, supérieure à de l'ABS.

Ma pièce n'aura pas à subir une forte compression (pas d'appuis dessus), par contre des choc de la chaîne sur le coté qui seront répétés mais normalement pas énormes (difficile à quantifier) si la pièce est bien dimensionnée car elle ne fera que dévier la chaîne dans le cas nominal d'utilisation.

Par contre, elle devra avoir une bonne résistance aux frottements répétés de la chaîne et la je ne sais pas trop dire si l'ASA se suffira à lui même je manque d'expérience avec ce matériau?

Il faudra peut être que je prévois une pièce d'usure rapportée (donc changeable) en Ertalon (par exemple) ou bien une couche de résine epoxy ??? ...

Donc en résumé:
- Forte épaisseur des parois pour supporter les coups de chaîne
- Remplissage "medium"

Le coût de fabrication n'est pas important dans ce cas la car il s'agit d'une pièce unique, donc un peu plus de filament ou un peu moins ne sera pas dimensionnant.

mardi 23 janvier 2018 17:07 *** Message modifié par son auteur ***
P8010019
PHIL [WINNIE II]

@Now
Je viens d'imprimer ma première pièce en ASA (Appolo'X de chez Form Futura en 2,85mm):
Une petite poulie réa (j'en ai deux à faire...) , servant aux prises des deux premiers ris, et tenues sur un axe de 6mm dans la pièce en extrémité de ma bôme...
Bon...ben... le résultat n'est pas terrible...
Tu m'avais conseillé 250° en T° d'extrusion (Form Futura indique une plage de 235-255°C sur l'étiquette de la bobine), j'ai donc entré cette T° dans les paramètres d'extrusion de mon trancheur (Slic3r) pour l'ASA...
Souci n°1:
La tête d'extrusion de ma brave Velleman K8200 parvient à monter à 250°C... Mais elle semble avoir du mal à les tenir...dès que l'extrusion a commencé, elle redescend à 235° jusqu'à la fin de l'extrusion....
Souci n°2:
J'ai une buse d'impression de diamètre 0,5mm, mais j'ai l'impression qu'elle dépose des fils de section plus petite, qui du coup ne sont pas totalement jointifs...et nuisant à la cohésion des couches et à la solidité des pièces imprimées...
Je jongle avec 2 buses, que je fais tremper dans un flacon d'acétone pour finir de les décaper , et que je débouche avec une corde à piano de ...0.4mm (jamais trouvé de corde à piano en 0.5 chez tous les CastoMerlin...)
=> Essayer de trouver des forets de 0.5mm chez des fournisseurs de composants électroniques ???

=> Je vais peut-être essayer d'indiquer un diamètre de buse de 0.4mm dans les paramètres de tranchage ???
=> je vais aussi essayer de passer l'Infill à 85%...
.
A suivre...
.
PHIL

mardi 23 janvier 2018 17:51 *** Message modifié par son auteur ***
Avatarh_o-2
Now

@ PHIL,

Ne cherche pas, si tu ne maintient pas la température, le résultat sera mauvais.

Les premiers essais que j'avais fais en ASA était catastrophiques au niveau aspect (faut que je retrouve une photo, ça vaut le coup) mais maintenant j'ai des résultats vraiment impeccables tant au niveau aspect que tenue de la pièce.

J'utilise aussi le ApolloX mais en 1.75mm

Tous ceux à qui j'ai montrer mon support de tablette au salon ont été bluffés ...

Il faut dire aussi que ma Flashforge est bluffante !

N'oublie pas qu'il faut aussi chauffer assez fort le plateau (85° de mémoire)

Il faut persévérer ...

mardi 23 janvier 2018 17:59 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Tu sais que les buses sont une pièce d'usure. Je change les miennes régulièrement au moins 2 fois par an. Quand ça commence à déconner c'est poubelle. Bon c'est pas la ruine non plus. Celles en bronze, il ne faut rien entrer dedans, ça les déforme et tu te retrouves avec un diamètre de sortie plus grand et une impression sale.
.
Je parie que ta chute de température vient de ton ventilateur de pièce qui refroidit le corps de chauffe. Il faut l'isoler et/ou baisser le ventilo pièce (le ventilo radiateur lui reste à fond tout le temps).

mardi 23 janvier 2018 18:00
P8010019
PHIL [WINNIE II]

@Now
La température de mon plateau, je la régule à la main avec un interrupteur sur une multiprise, vu que le relais ( acheté chez RepRap) de mon alim additionnelle en 24V ne fonctionne pas terrible ...
En fait c'est bizarre... En début d'impression, il ne marche pas et peut me faire monter le plateau à 120°C si je ne lui coupe pas le jus à la main... Au bout d'un certain nombre de couches, j'ai l'impression qu'il se met à réguler la T° plateau...en la laissant plutôt descendre un peu en dessous de la T° de consigne...
.
@JambeDeBois
Pendant toute l'impression, je n'ai pas vu mon ventilateur de pièce se déclencher...donc, je ne peux, à priori, pas l'incriminer...
Le "ventilo radiateur"... je ne vois pas ce que c'est... je n'ai pas de radiateur (ou ce qui y ressemblerait...) sur la tête d'extrusion non plus. Une bonne partie du chassis tenant l'extrusion est constitué de pièces en aluminium... qui font peut-être office, de facto, de dispositif d'évacuation de la chaleur ??
.
Bon, je vais arrêter de vous apostropher avec mon imprimante... (solide et bien construite mécaniquement... mais apparemment bas de gamme sur certains postes-clé, comme l'extrusion...?)
.
Merci pour votre patience.
.
PHIL

mardi 23 janvier 2018 18:19
Jambedebois
JambeDeBois

Visiblement il y a un peu de maintenance à faire sur ta machine. Un relais c'est un relais, tu en trouveras un fonctionnel pour quelques euros, et ça me semble plutôt indispensable de le changer que d'avoir une procédure empirique pas vraiment sécurisée. C'est vrai que sur la K8200 certains modèles ont des hotends sans radiateur, je ne l'avais plus en tête. Je pensais que tu avais une V5 dessus. Tu n'as jamais fait d'upgrades à ce niveau ? A mon sens des porte-ventilateurs imprimés ne seraient pas du luxe. Il y a quelques pré-requis de base pour faire de belles impressions.

mardi 23 janvier 2018 18:30
Jambedebois
JambeDeBois

L'ASA est un matériau resistant. Tu peux essayer tel quel tu vois combien de temps ça tient. Je n'ai pas beaucoup de recul avec l'ASA sur la tenue dans le temps. Dans le pire des cas, en réimprimer une dans quelques mois et l'ameliorer si besoin n'est pas un gros problème... Sinon preventivement un bout de chambre à air sur la bande de roulement peut suffire.

mardi 23 janvier 2018 17:37
Avatarh_o-2
Now

Oui, l'ASA est résistant et également résistant dans le temps et aux conditions en extérieur (UV, Eau, ...). C'est un matériau utilisé dans l'automobile notamment.

C'est pour ça que je l'utilise maintenant à la place de l'ABS (que je n'aime pas du tout pour l'impression 3D).

Je n'ai pas énormément de recul pour mes pièces imprimées en 3D en ASA, mais j'ai quand même une pièce de mon enrouleur Harken que j'avais réparé ( http://www.hisse-et-oh.com/articles/2476-reparation-d-un-tambour-d-enrouleur-avec-impression-3d ) qui est dehors depuis quelques mois et également un support de tablette que je laisse dehors (exprès pour test) depuis plusieurs mois aussi.

So far so good, pour l'instant, ça ne bouge pas, c'est encourageant.

mardi 23 janvier 2018 17:50 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Pareil ici, ça ne bouge pas mais j'aimerais laisser la belle saison sous les UV pour être sûr.

mardi 23 janvier 2018 18:01
Bateau21m
Artamerenshort

Pour la resistance du infill et des paterns, j'ai trouvé ça (en englais) avec des graphiques. (on trouvera surement mieux si on cherche plus longtemps)
https://engineerdog.com/2015/09/02/mechanical-testing-3d-printed-parts-results-and-recommendations/comment-page-1/

mardi 23 janvier 2018 20:25

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums