Tous les forums > Commentaires > Article : Connaissance et renaissance du ferro-ciment en construction navale « plaisance »

Connaissance et renaissance du ferro-ciment en construction navale « plaisance »

(Adaptation d’un article dont l’objet est plus large)

 Le choix du meilleur matériau avec lequel construire un voilier est bien controversé. Comme on dit dans la littérature : « C’est la bouteille à l’encre », signifiant qu’on va pouvoir user des litres (...)

Liste des contributions

Missing
4
aikibu

Voila au moins une etude circonstanciée precise et fouillée, qui nous change des avis à l'emporte piéce de quidams n'ayant que des 'on dits' à affirmer.
Maintenant, il semblerait que la construction beton soit, avec ces nouveaux betons, hors de prix, ou tout du moins d'un prix equivalent aux materiaux dits modernes..
Evidement au vu des qualités intrinseques avancées, le jeu en vaut peut etre la chandelle, si on a les fonds, mais on est loin de la philosophie initiale.....

dimanche 15 janvier 2017 22:41
Prbw
Poisson rouge

Intéressant.
Le calcul ; pour 3 tonnes de coque, à 80€ les 25 kg, ça fait plutôt 9600 € que 100 000. Surtout si une partie est constituée de fibres, métalliques ou autres.
Le Ductal est sous contrat Lafarge, dommage qu'il ne soit pas en vente ne serait ce que pour des essais.

dimanche 15 janvier 2017 23:01
Missing
(papytee)

qui peut prétendre que pour un prix inférieur on soit capable de produire mieux qu'une fabrication sur moule polyester ou époxy? l
La fabrication en série a prouvé depuis 50 ans sa suprématie.

samedi 01 avril 2017 18:00
Missing
Pedro31

Belle synthèse
merci
Nombreuses qualités pour le Fero
Mais il me semble que l'on doit rajouter dans la colonne soucis: la mauvaise resistance du béton aux hydrocarbures (fuites fuel, huile..)

lundi 16 janvier 2017 09:58
Missing
FredericL

Un coque de 3 tonnes en ferro-ciment, ça fait un tout petit bateau.
Autrement, les caractéristiques mécaniques annoncées pour ces nouveaux matériaux indiquent toujours une résistance à la traction 20 fois plus faible qu'à la compression, ce qui rend le matériau très peu adapté pour un bordé travaillant à la flexion : compression d'un côté et traction de l'autre.

lundi 16 janvier 2017 10:00
Fritz_ze_cat
fritz the cat

bonjour ,
sans être affirmatif ,c'est une peu comme l'acier plus c'est gros plus c'est léger puisque l'épaisseur est la même .
le matériau ne touche pas l'eau puisque les finitions se font généralement à l'epoxy ,en NZ ils font de superbes coques dans ce matériau ...
alain

lundi 16 janvier 2017 17:32
3dauphinsmini3
CLK

Oui, bien sur il faut isoler le béton de l'eau par un enduit epoxy. Quoique dans la plupart des ouvrages maritimes il reste nu.
http://www.eau-mer-fleuves.cerema.fr/IMG/pdf/AGj_WebR11-03_UtilisationBetonsFibres_290911_Sign_cle031676.pdf

lundi 16 janvier 2017 19:24
Photo_avatar
JeanL

bonjour, on ne peut pas comparer le ferro à l'acier, aujourd'hui le ferro est oublié dommage, car quand le dernier chantier à fermé qui construisait le gambade 38 le ferro faisait à certains endroit 15 mm d'épaisseur, aujourd'hui le plus gros soucis ne serait pas de trouver le ciment qui va bien, mais plutôt le grillade à maille carrée que fabriquait la tréfilerie de Rougement à Belford, le grillage à poule ne convenant pas car galvanisé, ou alors se servir de grillage de carreleur (maille plus grande donc plus de couche).
Voir aussi les temps de construction, puis la cure, c'est très long.
Pour l'acier c'est autre chose l'histoire du poids n'est plus, ces 40 dernières années les aciers ont fortement évolué, et on ne fait plus de coque avec les mêmes épaisseurs d'il y a 40 ans, prenez simplement de l'acier à container maritime acier corten, un container de 40 pieds higt cube ne pèse que 4 tonnes, le principal du poids étant dans la structure, et son châssis en tube carré de forte épaisseur, chose que nous n'avons pas sur nos bateaux acier, si on construit un bateau de 40 pieds en acier, quant vous serez arrivé à 4 tonnes d'acier vous serez pas loin de la fin de la construction acier.
Par contre ce qui grève le coût de construction en acier sont les sablages et traitement anti-corrosion, c'est pour ça que lorsque vous construisez en alu plutôt qu'en acier le delta entre les deux se réduit sérieusement, l'alu n'ayant pour ainsi dire besoin d'aucun traitement, sauf passivant bien sur.
Aujourd'hui l'alu se travaille se soude comme l'acier au semi, et la ou il faut se poser une question pourquoi les chantiers prennent ils aussi cher en mains d'oeuvre pour faire une coque en alu alors que le travaille est le même que l'acier, la chaudronnerie est toujours de la chaudronnerie qu'elle soit acier ou alu, sans compter qu'il n'y a pas vraiment besoin de gros outillage.

c'est matériaux quoiqu'il en soit sont les matériaux de l'avenir pour la plaisance, le composite étant non recyclable, quand les bateaux devrons être cassés personne ne voudras payer pour les détruire.

amicalement

vendredi 20 janvier 2017 17:51
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

Un gros attrait du ferro résidait je pense dans son coût de revient faile (matériaux pas cher, main d'oeuvre faisable soi même pour monter l'armature et le grillage, possibilité de se faire aider par les amis pour la journée de cimentage)
Par ailleurs il donne des coques lourdes, mais dans les années 60-70 l'échelle des poids était un peu différente, par rapport à une coque en bois classique ou acier épais le ferro n'était pas trop lourd.

Ajd'hui on pourrait utiliser des bétons plus performants pour faire des coques plus légères, plus solides et durables, mieux finies.
Les béton buhp restent des matériaux denses donc compte tenu de l'épaisseur minimale de la peau ça resterait je pense un matériau lourd (sur l'échelle actuelle)
Si on compare avec une construction amateur en sandwich par exemple, on utilise moins de matériaux car le poids final sera beaucoup plus faible, donc même si l'époxy est plus cher (le tissus pas spécialement), le prix de revient final n'est pas forcément très différent, et le résultat est beaucoup léger avec tous les avantages que cela présente

Même topo pour les constructions à bouchains en CP, la raideur étant très bonne pour le poids, avec l'aménagement structurel, on utilise moins de matière donc on économise sur ce poste.

Quant à la durabilité, un bateau en grp ou sandwich bien construit et entretenu peut durer 40 ou 50 ans sans problème, ce qui est largement assez si on considère que les idées en matière d'architecture navale et de plans de formes évoluent. Aujourd'hui un bateau de cet âge même bien conservé perd une bonne partie de son attrait car il est complètement dépassé par rapport aux carènes actuelles.

La destruction des bateaux en fibre et résine ne présente pas un coût tel qu'il freinera la popularité du matériau, à mon avis, d'autant que le recyclage d'un autre matériau présente un coût lui aussi.
Même la disponibilité de la ressource (pétrole, bois exotique) ne me semble pas un frein très grand car dans un bateau le prix des matériaux de la coque et du pont ne représente pas une part très importante de la valeur finie.

dimanche 02 avril 2017 01:38
Fioriture1
1
sailman

up suite à cet été...

oh le beton viellit...mal (cf genes, ou cathedrale royan pour le milieu salin).

Il faut se dire que c'est la meme chose qu'il y a 40 ans : bateau facile à construire, pas performant du tout, et avec une durée de vie aussi limitée...

Pourquoi s'emmerder quand il y a tant de choix en occase si c'est le budget qui coince?

Et si on veut partir sur 30 ans on prend un neuf , avec les techniques du jour ca devrait le faire ;)

mercredi 10 octobre 2018 09:50
Dsc02152
ARAFURA 40

sandwich polyester c est simple a construire

mercredi 10 octobre 2018 17:52
Missing
FrancoisXX

De toutes façon, la coque n'est qu'un (gros) accessoire sur le bateau.

Quand on regarde le prix du (des) moteurs saildrive, le prix d'un jeu de voiles, la matière oremière pour faire la coque, c'est peanuts...

Je suis prêt à parier que dans votre cas, 2 saildrive de 16cv vont couter plus cher que toute la mousse, résine et fibre d verre pour la réalisation de la coque ...
https://www.yachtzubehoer24.eu/epages/61687833.sf/de_AT/?ObjectPath=/Shops/61687833/Products/A022162
Au moins 15000€ les 2, ça fait pas mal de composite...

6 jours
3dauphinsmini3
CLK

Bien sur, mais il faut une approche globalement «décroissance» et «frugalité» pour tous les éléments d'un bateau. On n'en finirait pas d'énumérer des solutions alternatives au gros pognon...

6 jours
Dsc02152
ARAFURA 40

dans les 20 000 € pour un 12 m

6 jours

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums