Dicton: serai toujours désolé de n'avoir pas oser la magnifique faute d'orthographe possible sur un texte de Victor Hugo : "Il était trop homme de terre pour être bon marin"

Auteur: alain

Retour