LA CARMELINE

Paroles :

Je croyais en m'embarquant
A bord de la Carméline
Faire un voyage d'agrément
Depuis Nantes jusqu'en Chine
Mais je me suis foutu d'dans
La barque n'est qu'une sapine
Mais je me suis foutu d'dans
La barque n'est qu'un vieux sampan

Le second c'est un couillon
Le lieutenant c'est une canaille
Le bosco c'est un grand con
Le grand mât bouffe la volaille
Ils s'proménent comme des morpions
Sur l'arrière de la sapine
Ils s'promènent comme des morpions
Sur l'arrière du vieux ponton

Nous n'étions qu' six bons matelots
Sur dix huits hommes d'équipage
Tout l'restant des ostrogoths
Juste bons pour faire le lavage
Quand il faut grimper là-haut
C'est à nous de faire le singe
Quand il faut grimpre là-haut
C'est à nous d'faire le boulot.

Le matin dès le branlebas
Aussitôt après l'appel
Le second nous dit "Les gars"
Faut tourner la manivelle
Pompe pompe pompe donc
Pour assécher la sapine
Pompe pompe pompe donc
Pour assécher le ponton

Retour