LA CAMPAGNE DE LA JEANNE CORDONNIER

Paroles :

En passant par Nantes voulant naviguer
Bouvron me demande si je veux embarquer
A la ville de Rouen le capitaine Porcher
Me dit j'prends le commandement de la Jeanne Cordonnier.

REFRAIN

* Allons-nous en puisque l'on nous y engage *
* Allons carrément sur ce bâtiment *
* Allons au bureau toucher trois mois d'avances *
* Et sans plus tarder commençons par nous amuser. *

Le lendemain matin le second L'Hôtelier
Il fait larguer les voiles prépare à manoeuvrer
Hissons les aussières bordons les volants
Et dans quelques instants on va doubler Ouessant

En quittant Hobart pour Honolulu
Le tafia du matin nous l'avions déjà bu
On se casse les reins à coup de guindeau
Le soir y'a pas de femmes qui nous grattent le dos

Il paraît que les officiers veulent nous déclarer la guerre
Le capitaine commande le feu le second le pousse par derrière
Et les officiers une sacrée bande de cons
Nous emmerderons bientôt jusqu'au Chili

Sur les côtes du Chili on débarque le lest
L'exercice d'aviron le soir est réglementaire
Et l'on va s'éloigner de ce maudit ponton
Pour aller chercher des bouteilles de whisky

Retour