Faut-il faire une croix sur les daurades coryphène

Equipage le 09/21/2007
Valeur sûre entre toutes dans les exceptions à la large diffusion de la ciguatoxine dans les espèces tropicales (avec les langoustes, thons et bonites), voilà ti pas que des informations récentes semblent jeter un (petit) discrédit sur ce noble animal…
Alors que nous n’avions connaissance d’aucun ichtyosarcotoxisme ( intoxication par la chair de poisson) spécifique à la coryphène, autre que des intoxications par mauvaise conservation , une collecte d’informations et d’expériences personnelles nous conduit à les rapporter ici :



coryphène femelle

faut-il faire une croix sur les daurades coryphene

- sur notre expérience atlantique de septembre 2006 à avril 2007, une trentaine d’individus ont été capturés au large ( plus de 100 milles sauf 1 très près des côtes d’Aruba ), tous consommés crus ou cuits sans le moindre symptôme .

- trois dorades seulement pêchées dans le Pacifique entre Panama, les Perlas, les Galapagos et les Marquises ; Après ingestion d’un des poissons, apparition chez 2 sur 3 d’entre nous (le troisième en avait consommé très peu ) de symptômes à type de crampes abdominales, nausées, vomissements et diarrhée 4 heures après l’ingestion, suivis pendant 24 à 36 heures de fatigue, douleurs musculaires et articulaires et de maux de têtes. Cédation de tous ces signes sans traitement particulier, pas même symptomatique .

- Sur la même traversée, contemporaine, du Pacifique, l’expérience d’un autre équipage va dans le même sens :
Mêmes symptômes, strictement, chez l’ensemble de l’équipage, d’intensité semblant plus corrélée à la sensibilité individuelle qu’à la quantité absorbée, après consommation de 2 poissons, à quelques jours d’intervalle.

Le même équipage avait subi les mêmes affres il y a quelques années en Atlantique au Costa Rica ainsi que des amis à eux .

D’autres bateaux rencontrés aux Marquises ont depuis raconté la même mésaventure, soit en tout une petite dizaine de cas, sans étude biologique
( pas de congélateur, pas de laboratoire à proximité)…


coryphène mâle

faut-il faire une croix sur les daurades coryphene
Notre intention jusqu’à plus ample informé est de l’éviter dorénavant dans les zones où les cas sont les plus fréquent et de continuer à la consommer notamment en Atlantique compte tenu de la rareté des incidents, du caractère bénin des affections relevées, et de la qualité gastronomique de la coryphène !!!

Merci de collecter ici toutes les expériences personnelles directes et indirectes concernant ce sujet (et pourquoi pas quelques recettes originales )

Gatsby le patromal

Les derniers commentaires :

Avatar
UGO
n'ALLER pas si loin, j'en ai attrapées...
aux Baléares en septembre et début octobre à la hauteur du phare de Formentor (NE de Majorque) devant la bair de Pollenza. Très bonnes crues et cuites.
jeudi 23 octobre 2008 14:36
---
la cuisson!
Un tour du monde de 5 ans (entre 2000 et 2005) et les multiples rencontres et expériences qui y sont associées, me font dire que dans la cuisson se trouve le salut.
samedi 08 mars 2008 18:52
Imgp0562-001
vendesir2
sur une traversée
de l'Atlantique, nous avons péché des dorades coryphènes pratiquement tous les jours, juste assez pour notre besoin, et cuisinées à toutes les sauces, cuites ou crues, mahi mahi etc...
Jamais malades ! C'est un très bon moment de pêche, surtout que je ne suis pas pécheur ! N'est ce pas cette meme intoxication que l'on dit risquer si l'on mange du baracuda aux Antilles Nord ?
jeudi 11 octobre 2007 18:21
Avatar
CERIGO
Comme indiqué ...
dans ton préambule, ce poisson a une très faible durée de conservation. J'ai entendu deux cas d'intoxications "digestives" qui, manifestement étaient dûes à un laps de temps trop long entre la prise et la préparation. Personnellement, dès que la dorade est dans le cockpit, rasade de rhum dans les ouïes, découpage des filets cuisson immédiate et direction frigo. Jamais eu de problème.
Il y a aussi les cas des amateurs de poissons crus qui souffrent avec le temps d'une certaine susceptibilité envers les spécimens à la fraîcheur discutable. A voir.
mardi 02 octobre 2007 09:03
Avatar
kouros
Rien constaté sur Panama
Je suis dans la baie de Panama depuis 1an et demi et j'ai eu l'occasion de pécher des daurades coryphènes dans le coin, notament dans les Perlas. J'ai également souvent consommé dans les restau ou acheté auprès des pêcheurs. Je n'ai encore jamais connu d'incidents, directement ou auprès d'amis.
Mais je vais ouvrir plus grandes mes oreilles au cas ou ... (Mais sans changer mes habitudes pour le moment, c'est trop bon ;-))
Merci pour cette information.
mardi 02 octobre 2007 02:31
Voir tous les commentaires
Retour