Monter au mat

Basile le 06/02/2007

Résumé des différentes techniques, et liens vers les sujets de discussion.

Différentes solutions ou moyens existent.

1° Ceux nécessitant une aide extérieure :

• chaise

2° ceux pouvant être utilisés seul :

• échelons de mat posés à demeure (fixes ou rabattables).
• moyens amovibles (échelle textile, bois, alu, spéléo, corde à noeud).
• accessoires d'escalade utilisés sur drisses (poignées, grigri).

La solution par aide extérieure est contraignante pour tout le monde. Nécessité de planifier l'opération (rendez-vous). Nécessité d'une aide présente pendant toute la durée de l'opération ne permettant pas d'effectuer sereinement tous travaux peut-être utiles découverts une fois là-haut.

Les échelons de mat posés à demeure ne peuvent être envisagés que sur les bateaux de taille importante, pour lesquels le fardage supplémentaire qu'ils provoquent peut-être considéré comme négligeable comparé à la masse du bateau.

Sur un bateau de taille moyenne ou petite, il faut du matériel amovible, ou alors la simple force des bras et jambes.


1. MATÉRIEL D'ESCALADE

Il se compose :
• d'une poignée d'escalade (Pelz) pour monter,
• d'un grigri pour assurer la sécurité et la redescente en douceur,
• un baudrier


L'ensemble peut coûter de 150 € avec un baudrier de base, à 300 € voire plus avec un baudrier d'élagueur.

Cette technique, peut-être très bonne pour les habitués d'escalade ou spéléo, fait quand même usine à gaz. Les instruments doivent être placés sur la drisse dans une position précise. Cette drisse doit faire minimum 10 mm, donc souvent il faut monter un bout spécifique car la drisse de GV est plus faible. Il faut ensuite soulever le corps en tirant la poigné d'une main tout en poussant d'une jambe. Ensuite monter la poignée tout en soulageant la jambe. Pas évident déjà au magasin en présence du vendeur. Je vous laisse imaginer le sac de noeuds que vous ressortez d'un coffre une fois par an.

2.  ÉCHELLE

Elle peut-être en sangles et se hisse à la place de la GV. Des coulisseaux empéchent le débattement latéral. L'ensemble est assez cher.

On peut la faire soi-même avec échelons de bois, alu, inox de récupération. Il faut dans ce cas bien positionner les noeuds pour éviter des écarts qui se cumulent et aboutissent à des échelons de travers.

Les plaques ou cornières à acheter peuvent donner un prix assez élevé. Compter 30 échelons pour 10 mètres. J'ai donc utilisé des plaques alu de réupération, mais assez faibles en épaisseur. Pour palier ce problème, j'ai utilisé 3 bouts (un central) pour répartir les efforts.

Chaque bout fait 6 mm (600 Kg mini de résistance par bout) ce qui est suffisant (en théorie) mais inquiétant (en pratique).


monter au mat




Pour placer les noeuds à distance identique sur chaque bout, j'ai fait un gabarit.

monter au mat




Il suffit de souquer à la force de la main chaque bout et chaque noeud, ce qui donne une traction à peut-près égale, donc un alignement correct sous tension. J'ai doublé le dernier échelon (celui d'en haut) pour répartir les efforts sur les autres bouts en cas de rupture de l'un d'eux.

monter au mat



Le dernier échelon (celui qui va en tête de mat) possède un noeud en dessous (pour le poids du pied) et un au dessus (pour répartir les efforts sur tous les bouts)

monter au mat




Le gabarit est maintenant adapté pour positionner l'avant dernier échelon, à 25 cm

monter au mat

monter au mat



Positionnement des autres échelons.

Le gabarit fait maintenant la longueur de 2 échelons. Il le restera jusqu'à la fin. Le dernier échelon terminé est remonté (provisoirement) sous les noeuds du précédent (à gauche). Leurs noeuds vont servir de butée pour souquer les noeuds du nouvel échelon (à droite).

En souquant les nouveaux noeuds on contribue ainsi à tasser les noeuds précédents. A la fin de la fabrication, tous les échelons sont donc remontés sous le noeud de l'échelon supérieur. Pour l'utilisation, on les fera redescendre.

monter au mat

monter au mat




Ne pas oublier les coulisseaux (flottants dans ce montage). Ils sont tordus à l'air chaud pour rester dans l'axe. J'en ai mis 1 tous les 2.50 m, mais c'est un peu limite, on n'est pas assez maintenu en latéral.

Tous les mètres serait mieux.

monter au mat

monter au mat




D'en bas, c'est pas si haut que ça. Mais je vous garanti que même pas aux barre de flèches, on commence à baliser, surtout avec un seul coulisseau tous les 2.50 m. J'ai dû en ajouter 1 par échelon à partir de 2 m.

monter au mat




Il ne reste plus qu'à s'assurer. On peut opter pour une simple sangle de harnai passée à travers un échelon autour du mat une fois au sommet, mais la sécurité lors de l'ascension n'est pas assurée. On peut donc utiliser une poignée d'escalade en sécurité sur une deuxième drisse, qui a l'avantage de nous suivre lors de la progression.


Mise en place de l'ÉCHELLE

On envoie l'échelle en tête de mat à l'aide de la drisse de GV, puis on la tend fortement à l'aide du winch de pied de mat. Dans mon montage en bout de diam. 6, la longueur des échelons passe de 25 cm à 30 cm. On utilise ensuite la balancine pour s'assurer.

Attention, la drisse de la poignée d'escalade doit faire minimum 8 mm de diametre. Cependant, à ce diamètre, lors d'une chute "lourde", il y a le risque que la gaine lâche et que la poignée ne parvienne pas à vous bloquer par manque d'épaisseur de l'âme de la drisse. Si vous avez ce risque, il faut envoyer une drisse de 10 mm. (éventuellement inverser : drisse de GV pour la poignée, et balancine pour l'échelle). Personnellement, j'ai utilisé la drisse de 8, mais sans faire le c**. Une fois en haut, j'avais toujours les pieds en appui sur l'échelle, et je ne mettais jamais tout mon poids sur le harnais, même pour percer, même pour me reposer. Pour me reposer, je mettais le dos contre le pataras.


Utilisation de la poignée d'escalade

La poignée d’ascension PETZL, réf B17R (R pour droitier) permet d’arrêter une chute pour 38 €. Pour notre usage, les trous inférieurs ne sont pas utiles. On se sert du gros trou supérieur pour passer un mousqueton à la fois dans le harnais et la poignée.

monter au mat

Lors de l’ascension, la poignée vous suit en glissant sur la drisse sans aucun à-coup, le poids de la drisse (au bout d’un ou deux mètres de montée) suffit à la maintenir tendue. Vérifier lors des premiers mètres si la drisse glisse bien, sans être entraînée avec vous par la poignée.

monter au mat



En cas de chute, le recul de la poignée, ne serait-ce que de quelques millimètres, est impossible, par auto serrage sur la drisse. Vous ne tombez donc que de quelques centimètres, le temps que le harnais se tende. Inutile donc d’utiliser une drisse dynamique à effet amortisseur. Pour redescendre, il faut appuyer sur le mécanisme en permanence. On peut le libérer totalement pour les derniers mètres. La poignée fait son office dès le diamètre 8, mais par prudence, on peut mettre du 10, ou alors se contenter du diamètre 8 (comme moi) mais sans trop faire le zouave là-haut.

A noter que le mousqueton doit impérativement passer derrière la drisse, pour empêcher celle-ci de s’éloigner du fond de la gorge de la poignée. Sans cela, certaines chutes ou mauvaises utilisations de la poignée peuvent amener la drisse, par un mouvement vers la droite, à pousser sur le mécanisme de blocage et l’ouvrir.

monter au mat


Conseil : passer les mains autour du mat lors de l'ascension.

monter au mat


Sujets traitant plus en détail ces solutions :

Fil de discussion de juillet 2003
http://www.hisse-et-oh.com/forum/index.php?action=detail&id_message=14020&tab=bk

Fil de discussion d'octobre 2004
http://www.hisse-et-oh.com/forum/index.php?action=detail&id_message=58232&tab=bk

Fil de discussion de mars 2006
http://www.hisse-et-oh.com/forum/index.php?action=detail&id_message=154392&tab=bk

Les derniers commentaires :

Image
Lulu2

Attention, les harnais prévus pour rattraper un bonhomme en cas de chute ne sont pas les mêmes que ceux prévus pour rester assis dedans pendant le temps de faire une bricole. Il y a un risque sérieux à utiliser un harnais non prévu pour ça.
Faire une petite recherche Google "syndrome du harnais" ; c'est assez édifiant.

mercredi 09 août 2017 16:46 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Tobago

mon échelle mat de 9m pour un poker
barreau en alu
Yves

mercredi 09 août 2017 16:11
Img_1084
1
Aurose

Personnellement j'utilise un harnais spécifique pour travaux en hauteur et la drisse de grand-voile; j'attache l'autre extrémité de la drisse au quai et il suffit de faire avancer le bateau de la longueur voulue. Je ne peux pas montrer de video, car mon smartphone est tombé à l'eau avec moi quand le mât s'est cassé...

mercredi 09 août 2017 16:10
Coded_150
Ete42

Salut à tous,
Je reviens sur une technique jamais évoquée et qui pourtant semble avoir fait ses preuves dan le domaine pro terrestre.
J'aimerais bien en débattre pour savoir si cela vaut le coup de s'investir.
Quand l’élévateur à nacelle ne passe pas ou quand ils n'ont pas les moyens certains utilisent des "grimpettes" ou "pole climbing hooks".
Il en existe différents modèles à différents prix (50€ en chine avec le port) sans compter le DIY Indien pas triste, mais c'est l'idée qui est intéressante.
Pas besoin de drisse (sauf pour s'assurer).
On peut coupler avec la technique décrite par vonik (sangles).
Le principe revient à avoir des échelons que l'on transporte avec soi.
Je joins des liens, ça vaut toutes les explications.

https://www.youtube.com/watch?v=MwP3iN8dWAE&t=82s
https://www.youtube.com/watch?v=mPbhixnkdIk
https://www.youtube.com/watch?v=qa7HD0zQo3I
https://www.youtube.com/watch?v=oXieOlKG72U (un peu encombrant)
https://www.youtube.com/watch?v=XPB1znA0mXU (pour rire)
www.youtube.com/watch?v=wHL42qil2wY (sangles "vonik")
https://www.youtube.com/watch?v=-FGax-3-GCk (sangles)

mercredi 09 août 2017 15:55 *** Message modifié par son auteur ***
What_do_you_mean__they_re_too_big__by_shini_smurf-d6frac5
Ptitlouis

Chaise de mat uship et drisse de gennaker winch 48 et 2 jeunes équipiers.temps 12min pour 17m

lundi 07 août 2017 23:58
Voir tous les commentaires
Retour