LES PRISONNIERS DE LA TOUR.

Stroumpf grognon le 01/29/2007
LES PRISONNIERS DE LA TOUR.



PS. Genre : BD de SF.


Soudain, une boulette de papier venue de nulle part tombe et rebondi sur le clavier.


les prisonniers de la tour

Qu’est-ce ?

Je lève les yeux vers le sommet de la Tour.

les prisonniers de la tour


Rien.

Juste une gargouille qui semble m’observer par un mâchicoulis

les prisonniers de la tour



Je défroisse la feuille.

les prisonniers de la tour

Qui a lancé cette boulette ?
Ca semblait venir de cette chose.
Etait-ce vraiment une gargouille ?
N’est-ce pas plutôt un de ces malheureux martyrisés par le Maître de la Tour ?

Derrière la feuille, une mystérieuse tache d’encre.



les prisonniers de la tour



En regardant plus attentivement, ça ne peut pas être une tache car les traits ne sont pas aléatoires.

Signifient-ils quelque chose ? Je cherche dans mes planches de Rorschach.


les prisonniers de la tour


Rien de ressemblant.

J’éclaire la tache avec une lampe ultraviolette.


les prisonniers de la tour

Bizarre, rien de cohérent.

Cependant, on dirait que les traits sont ordonnés et forment des rayons qui partent du centre.

Ces lignes regardées séparément ne veulent rient dire, mais une fois assemblées, délivreront-elle un message caché ?

Je colle la tache bien au centre du volant de mon Yanmar et je bricole une lampe stroboscopique avec une baladeuse fluo à 50 balles achetée chez Carfou comme je l’ai lu quelque part.

Je mets le moteur en route et monte progressivement le régime en espérant décrypter un message dans la mystérieuse tache.

Les tours montent de plus en plus mais toujours rien de lisible.


les prisonniers de la tour


Soudain, à 2980 tours minutes, une forme se dessine vaguement dans la lumière blafarde du tube fluorescent.

les prisonniers de la tour

Je suis secoué d’un rire nerveux.
Pourquoi ris-tu me dis-je ? Oui, pourquoi rit-il répétais-je.

Je crains de n’avoir jamais la réponse.
On dirait les doigts du gant de Poy qui a disparu lui aussi.

Je décide d’escalader un coin de la Tour pour voir qui sont ces malheureux enfermés là.

Je prends la carte et me dirige NNE vers le Grand Coin.


les prisonniers de la tour


Arrivé au coin Coin de la tour, je repère quelque chose de collé au pied de la tour.

Est-ce un indice posé là par un des prisonniers ?


les prisonniers de la tour


Horreur ! C’est un décalcomanie de Malabar des années 50 !

Ces malheureux sont-ils enfermés là-dedans depuis tout ce temps ?

Je me hisse et haut jusqu’à une meurtrière.


les prisonniers de la tour


Je crie vers l'intérieur :

Qui êtes-vous …?
Vous êtes combien là dedans …?
Pourquoi êtes vous enfermés …?
Que faites-vous là …?


Les derniers commentaires :

Ours_nageur
(Vieil_Ours)
Bonjour à tous
C'est marrant ce fil qui renait de ses cendres tel le phénix.

Ca rappelle le bon temps (on était plus jeunes quand même)

Bonne continuation

:litjournal:
vendredi 25 février 2011 13:39
Missing
(CARTHAGE)
allons, les prisonniers, je vais vous aider :
il faut aller dans le fil Moitessier et le suivre sans erreur, du début à la fin. Dans l'ordre.
Ce qui, entre les digressions et les messages "cachés", n'est pas facile !
Ni très drôle...
vendredi 25 février 2011 12:08
Avatar
STP
le joli petit biloulou doré à sa Tatage ? Basilouou-houuuuuuuu !
elle nous aura tout fait !!!
jeudi 24 février 2011 20:14
Avatar
STP
Basile , c'est bien lui ,!
passe moi les caisses à outil de jp , ségalen , et tilikum ...
jeudi 24 février 2011 20:08
Missing
(CARTHAGE)
Tiens ! Basile !
Tu es réveillé, Basile ? Ca va mieux, ce gros bobo ?
jeudi 24 février 2011 20:07
Voir tous les commentaires
Retour