Les belles miches du bord

Equipage le 03/09/2001

Problèmes de stockage de la farine, charançons, nettoyage d’ustensiles, gourmandise du four en gaz et élévation de la température du carré après l'emploi de ce même four… Pas simple, de faire du pain à bord. Et pourtant !

les belles miches du bordEt pourtant, quel plaisir rare de sentir l'odeur du pain frais embaumer le carré à chaque cuisson. Et pour peu que celui qui s'y colle soit d'un quart du matin, vous pouvez être sûr que l'équipage entier ne tardera pas à venir lui tenir compagnie (et abréger ainsi son quart…).

Si nous n'avons pas la prétention d'être devenus des maîtres-boulangers, nous restons tout de même assez fiers du pain qui sort chaque fois du four.

La recette de Djinn III est inspirée de la lecture du Guide de la Cuisine à Bord, Et vogue la Cambuse (Editions du Plaisancier-Loisirs Nautiques), mâtinée d'une bonne dose d'expérience.

Ingrédients

  • Farine (entre 500 g et 1 kg)
  • Un bol d'eau tiède
  • Levure de boulanger déshydratée : laissez tomber les petits sachets ridicules… en pratique, on en met beaucoup parce que ça fait lever le pain plus vite… et ça donne du goût ! On en trouve en paquet de 500 g. Deux cuillerées à soupe pour un kilo de farine.
  • Une cuillère à café de sucre roux (pour favoriser la fermentation de la levure)
  • et SURTOUT, ne pas oublier une cuillère à café de sel.

Fabrication

Faire gonfler la levure dans l'eau tiède et le sucre roux. Verser dans un saladier. Ajouter le sel, puis la farine en pluie en remuant jusqu'à ce que le mélange s'épaississe.
 
Pétrir à la main sur une plaque en bois, en ajoutant de la farine jusqu'à obtention d'une pâte qui ne colle plus aux doigts. Pétrir avec amour, étirer lascivement, la tourner et la retourner (…) pendant au moins 10 mn, la pâte doit alors être élastique et homogène, comme une… heu, bref.

Au repos

Laisser reposer dans un saladier fariné, recouvert d'un torchon propre, pendant une heure au moins. Lorsque la pâte a doublé de volume, pétrir à nouveau pendant 10 mn sur la plaque en bois fariné.
 
Si vous avez du temps et du courage, surtout du courage d’ailleurs, parce que pendant ce temps les copains nagent dans le lagon, vous pouvez laisser encore reposer (1 heure ou plus) et repétrir. Donner au pain la forme voulue, puis le poser sur la plaque de cuisson, farinée.
 
Avant de mettre dans le four, pratiquer des incisions sur le dessus du pain, laisser le reposer quelques minutes pour qu'il gonfle à nouveau un peu.

La cuisson

Et enfin le laisser cuire à four chaud pendant 40 mn. Pour que le pain soit croustillant, on peut humidifier la pâte avant enfournement. Un peu de patience… C'est prêt… et c'est bon !
 
Cette recette est celle d'un pain classique mais il est possible de tester quelques variantes, pain au fromage, aux lardons, aux olives, aux noix… Il suffit, en fait, de couper en petits dés les ingrédients que vous désirez ajouter, puis les incorporer à la pâte juste avant le dernier pétrissage.

Mohamed bread

Si vous n'avez pas le temps de faire un tel pain, Mohamed, notre équipier soudanais, avait une autre méthode rapide et efficace : de la farine, de l'eau, un peu de sel ou de sucre éventuellement. Ca fait une sorte de pâte à crêpe, en un peu plus épais. Ensuite, hop, à la poële, et c'est prêt.

Les derniers commentaires :

Missing
PHILAE-BX
PAIN EN COCOTTE de MICHKA


PAIN (çà monte et c'est bon)
Lien http://home.tele2.fr/philae-bx/site03.htm
Pain en cocotte minute (Michka)
En navigation ou au mouillage la boulangerie n'est pas à proximité, autant faire son pain.
La recette : 1/4 de litre d'eau (quantité variable en fonction de la farine, en principe il faut rajouter de l'eau, proportion de base que j'utilise 150ml d'eau pour 250 grammes de farine) - 1/2 cuillère à café de sel - levure : dans une 1/2 tasse d'eau tiède 37 degrés à 40 degrés mettre la levure en granulés avec une pincée de sucre (1 sachet/500g) - si tout va bien, la levure se couvre de bulles en quelques minutes. Si cela ne s'est pas produit au bout d'1/4 d'heure, recommencez l'opération.
Pétrissez la pâte pendant 10 minutes au moins, en l'écrasant et en l'étirant avec la paume de la main, en saupoudrant vos mains et le plan de travail de farine; elle doit être flexible et élastique, ni dure ni molle.
Formez une boule et posez-là dans la cocotte minute, après avoir bien huilé les côtés et le fond. Mettez le couvercle en en place et installez le tout dans un endroit tiède.
Lorsque la pâte a doublé de volume (1 à 2 heures), posez la cocotte sur le réchaud sans la secouer, et faite cuire à feu aussi doux que possible. Placez un diffuseur sur la flamme s'il vous est impossible de réduire la flamme correctement. La cocotte doit être fermée durant la cuisson (laissez la valve ouverte pour laisser échapper la vapeur).
Après 1/2 heure de cuisson, passez la lame d'un couteau tout autour du pain, retournez le aussi délicatement que possible pour faire dorer le secondé côté. Le pain est cuit lorsqu'il rend un son creux quand on le tape. La recette n'est pas compliquée, la réussite demandera un certain temps d'expérience. Bon courage et bon pain.
vendredi 24 juin 2005 10:45
---
Four palestinien
Nous utilisons une gamelle spéciale pour cuire le pain et même pour cuire soufflets et autres préparations culinaires.
J'ai toujours entendu appeler cette gamelle "four palestinien" et par les espagnols "cazuela horno".
On trouve ça en Espagne, Portugal, Amérique du sud (et probablement ailleurs) pour un prix très modique. Son avantage ? cuisson bien plus rapide que le four et son prix. Son inconvénient : ne remplace pas totalement le four classique car les résultats sont en forme de couronne.
Pour l'anecdote : j'ai acheté mon groupe électrogène pour utiliser le batteur de blancs en neige car je suis un gros gourmand et ma femme n'acceptait de me faire du soufflet que si je battais moi-même les blancs d'oeuf.
Bon appétit à tous ! (pas pour moi, je n'ai vraiment pas besoin de plus d'appétit) !
mercredi 09 mars 2005 07:58
Balise_belge_2
ecumeur
Les plus belles.....
...sont celles de la boulangère, mais c'est un point de vue personnel!!!
mardi 08 mars 2005 22:11
---
le saviez-vous?
Bonsoir, Il existe des moulins à grains manuels,(ou électriques pour les paresseux ou les excédentaires en énérgie,)permettant de moudre son grain à la demande, ce qui évite de transporter de la farinne moulue depuis x temps d'une part et il me semble que des graines sont plus faciles à garder que des farines.
mardi 08 mars 2005 02:04
Avatar
papyjeff
Pain cocotte
pour ce que ça interresse j'ai retrouvé le livre des recettes du pain en cocotte minute ou Pain de "Michka".
Livre " Le grand départ et la vie sur l'eau" aux editions Albin Michel
ou dans Partir manuel de vagabondage à la voile de Jacques MASSACRIER aussi au Albin Michel.
Aux besoins je peux faire des photoscops pour ce que ça interrese, je n'y ai jamais gouté, pour une bonne et simple raison que je n'ai encore jamais fait de traversé assez longue pour manquer de pain, et sur les bateaux plats (PA), il y a toujours un cuisto et une boulange à bord
Salut à tous et bonne Nav
lundi 07 mars 2005 19:24
Voir tous les commentaires
Retour