Turquie : Kusadasi

Equipage le 03/06/2001

La ville

Difficile de dire, depuis la marina, que l'on se trouve dans une ville turque. Kusadasi, d'ailleurs, est franchement occidentale, et il faut se perdre dans la vieille ville pour deviner que l'on est ailleurs. Dépaysement non garanti, donc, mais excellente escale en revanche pour qui veut s'acquitter des formalités d'entrée en Turquie, faire un ravitaillement ou réparer les bobos du bateau.

Les formalités d'entrée

Elles sont rapidement exécutées par l'administration du port. Il suffit de fournir les papiers du bateau, la liste de l'équipage, les passeports en règle, le port de provenance ainsi que la prochaine destination. L'administration dresse un transit-log : il nous a coûté 50 $. Les changements d'équipage doivent être portés sur ce transit-log.

La marina

L'équipage est d'accord là-dessus : il s'agit de la Rolls Royce des marinas. Imagine-t-on, en France et particulièrement à la Rochelle, les services portuaires suivants : placement et amarrage du bateau par le gardien du port, douches luxueuses, eau chaude à volonté, éviers en marbre, piscine, poste internet, station de gonflage des bouteilles de plongée, laverie moderne avec patio intérieur, télévision et bouquins, le tout pour 26 $ (150 F) par jour. L'eau et l'électricité sont payantes à part. Seule faiblesse : il n'y a qu'un tout petit supermarché sur le port, et il est très cher. Une station technique intégrée au port permet de régler les problèmes sur le bateau et de recharger les bouteilles de gaz. La marina est à environ 2 kilomètres du centre-ville.

Les tarifs

Pour un 12 mètres, comptez 26 $ par jour pour la marina Vie pas chère : on peut manger pour 1,5 millions de TL, soit 20 F. Si on a l'intention d'aller se balader, on trouve des pensions de famille à 5 millions pour deux, petit dej' turc compris. Gazole : assez cher (4,20 F le litre)

Utile

Compte tenu de l'inflation galopante, il vaut mieux changer son argent au fur et à mesure des besoins.

  • Police secours : 155
  • Urgences : 112 (ambulance).
  • Pompiers : 110.
  • Gendarmerie (zone rurale) : 156.
  • Ambassade de France à Ankara. Tél. 312.468 11 54 (de 8 h à 22 h). 312.468.08.47 (de 22 h à 8 h). Télécopie: 312.467.94.34 et 312.466.17.05.
  • Consulat général de France à Istanbul. Tél. 212.292.48.10 et 11. En cas d'urgence, 24h/24, 212.243 43 87/88/89 - fax : 212.249.91.68

Les derniers commentaires :

545px-blason_maurienne.svg
Sabaudia

Purée ça à l'air d'avoir bien changé "Kuscha". J'ai connu, c'était un ptit port de pêcheur lors de ma première saison de moniteur de voile au club Med.. Super resto au caravanserail à l'époque .aH oui c'était en 1970..

vendredi 06 février 2015 15:27
Avatar_1104
anterak

Petites mise à jour :

- En 2014, le service donné par Setur Marina de Kusadasi est toujours impeccable et au top, personnel hyper sympathique, toujours à votre service, comme décrit ci-dessus

- Un supermarché Migros est situé à l'entrée du marina

- Il y a maintenant des bornes partout pour l'électricité et l'eau, tout est informatisé, y compris l'entrée au marina avec une carte magnétique d'accès, le système va évoluer vers une reconnaissance automatique des plaques d'immatriculation

- une surface de 500 m2 a été ouverte par West Marine à l'intérieur du marina facilitant l'achat de tous types de matériels et jouissant de la puissance du réseau national de ce "Décathlon de la plaisance"

lundi 04 août 2014 12:06
---
BIEN le bonjour de Kalkan...
... ;-) côte sud de la Turquie

Certes la Turquie est devenue touristique (quel pays ne l'est pas ?)

Certes les prix sont uniformisés, nous avons payé 50 Turkish Lira (25 euros) d'excellent repas aussi bien dans un restau très classe avec serveur en costar qu'au fond d'un mouillage amarré à un ponton en bois servi par des gus en schort...

Pour ce qui est des coins sympas, pas de problème, ils sont très bien décrits dans les guides nautiques, et les gulettes ne soont pas partout, il en reste encore beaucoup sans elles.

Et la sympathie des turcs (avec les touristes ???) est sans pareil.

Au fait, c'était comment St Tropez il y a 60 ans ?
Vous avez vu comment c'est devenu ?

;-)
dimanche 27 septembre 2009 19:33
---
Salut Jacques de Kaj...
...et si tu nous parlais des bons coins qui restent... ;-)

Parce que effectivement le tableau est plutôt noir. :-(

;-)
samedi 07 février 2009 19:46
Missing
(ATLAS.)
Hivernage prés de Bodrum
à Bodrum même, je conseille vivement un petit chantier : Yatlift
http://www.yatlift.com/Default.asp
Pour un 8m, il faut compter environ 750 EUR. Ce prix comprend : 12 mois d'hivernage à sec et les 2 grutages.
Un détail trés agréable : le responsable parle trés bien français.
samedi 07 février 2009 19:26
Voir tous les commentaires
Retour