Comment conserver ses médicaments à bord ?

(farfa III) le 11/16/2005
Quelques notions utiles sur la conservation des médicaments,
pour ceux qui naviguent sur un bateau….

Sur un bateau, un voilier, nous aurons (ou avons eu) besoin de médicaments et, au moment des utiliser, de les avaler, nous nous posons deux types de questions :
comment faire pour bien conserver les médicaments que nous avons en stock sur le boat ? peut-on consommer un médicament dont la durée d’utilisation est finie ? Bien sur, dans le cas où nous sommes très loin d’une pharmacie, et que nous avons besoin de ce produit ?


Télécharger le fichier ici:

Fichier a telecharger :

Les derniers commentaires :

---
Gestion intelligente des médicaments :
Cela est certes hors sujet pour nos phamacies embarquées, mais j'aime bien cette histoire...

J'ai eu un jour un petit accident, et me suis retrouvé dans un hôpital au Kuweit. Après m'être fait réparer, le toubib de service m'a donné un bon pour la pharmacie de l'hôpital, et là j'ai constaté que c'est (amha) géré plus intelligemment que chez nous : le pharmacien dispose de grands bocaux dans lesquels il puise le nombre exact de pilules et autres gélules correspondant au traitement prescrit ! :-)

Pas obligé de prendre deux boîtes de vingt pilules pour en bouffer vingt deux et en gaspiller dix huit ! :-(

_/)
jeudi 17 novembre 2005 23:08
---
Pharmacies
En relisant l'article, la phrase "et qu’ils sont périmés, ben faut les rapporter à votre pharmacien", ça m'a rappelé une histoire :

Il m'est arrivé une fois de rapporter des médicaments périmés au pharmacien, je les avais achetés le matin même chez lui ! :reflechi:

_/)
jeudi 17 novembre 2005 22:35
---
Mise à jour ....
Farfa a mis le fichier à jour ... il vaut donc mieux télécharger la nouvelle mouture ;-)
jeudi 17 novembre 2005 10:20
---
Un truc qui fonctionne souvent aussi.
Sauf les trucs liquide et en particulier les collyres (qu'on peut aussi utiliser pour les oreilles en général) et qui ne valent plus rien 3 à 4 semaines après ouverture.
Date dépassée ou proche : on essaye à la posologie normale une journée.. si rien on double la dose.. si rien on cherche la prochaine pharmacie (pas si souvent possible que ça).
Ca a le bénéfice de ne pas racheter pour rien (tout le monde n'est pas remboursé par la sécu de par le vaste monde :-) ) et de ne pas jeter pour rien.
C'est un toubib (américain il est vrai et je ne sais pas si c'est valable ;-) ) qui m'a conseillé ça. Et un toubib alsacien (ça je suis cetain que ce n'est pas valable :-D ) qui m'a confirmé que c'était bon pour tous les comprimés, cachets, gélules "habituels" (antibio, antalgiques, antiinflam,..).

jeudi 17 novembre 2005 00:55
---
Si j'ai bien compris,
les médicaments, c'est comme les batteries :

En effet, une batterie donnée pour 10 ans à 20°C, ne survit que 5 ans par 30°C... :tesur:

_/)
mercredi 16 novembre 2005 23:01
Voir tous les commentaires
Retour