Soudure or not soudure, ou kezako du mig/mag, argo

Equipage le 10/27/2005
Je me suis longtemps demandé si la soudure était si compliqué que "ça"...
J'étais débutant et je n'y connaissais rien.
Sur les forums j'ai posé des tas de questions mais les avis étaient souvent divergents... Enfin étant assez jeune, en posant des questions les "vieux" se faisaient souvent un devoir de me faire rapeller que j'étais un "jeune con ignorant" et que je ferai de mieux laisser tomber... Je citerai donc en retour Brassens "Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con, qu'on ait vingt ans, qu'on soit grand-père, quand on est con, on est con. » ...
En effet, beaucoup de cons structeur amateurs dans le cadre d'un bateau de grand voyage veulent souder leur coque mais, les mêmes questions reviennent souvent...
Souder est un métier, mais souder son (futur) bateau pour son plaisir ne doit pas devenir un cauchemar ni une barrière réserver à un pro. Cette article n' a pas la prétention de vous apprendre à souder, mais de vous aidez dans le cheminement technique de pensée pour la construction amateur d'un voilier de TDM tel que je l'ai eu, afin je l'espère, de vous évitez des éceuils ainsi que le côté mystique et dédaigneux des gens qui "savent". Il sera complété au fur et à mesure de mes (modestes) acquis et connaissances théoriques et pratiques et pourquoi pas des votres!
Enfin sachez quand même qu'internet reste internet et que rien n'égalera une bonne formation chez les compagnons du devoir et des heures à vous entraîner sur des bouts de tôle...

Tout d'abord je ne traiterai que des procédés Mig et Mag appelés également GMAW (Gaz Metal active welding/soudure par gaz actif) de l'autre coté de l'atlantique, qui sont des procédés qui se font avec des postes semi-automatiques qui sont entre autre utilisés dans l'industrie pour leur fiabilité et leur rapidité d'execution.
Ces postes sont à mon sens idéal pour la construction naval.J'en détaillerai les raisons plus loins.

Cependant si vous savez souder avec un poste à electrodes fourrés, vous n'aurez peut être pas besoin de cet article...

Mais si vous êtes débutant et que vous avez optez pour la construction d'un bateau en alu, ou en acier, cette page est peut être faites pour vous.
Avantage des procédés mig mag : Il peut souder tout type de métal y compris l'alu très en vogue en France pour la construction de bateau de grande croisière , il s'apprend TRESvite et ne nécessite qu'un poste à souder.
Inconvénient : le poste coûte souvent cher (1500€) en moyenne pour de l'occasion correcte... (mais le service des domaines en vend aux enchères...sans garantie, mise à prix 250€...)

Le succès de l'opération dépend quand même de quelques facteurs :

Le type de métal que vous soudez,
Son epaisseur.
Le mélange gazeux que vous utilisez
L'ampérage (l'intensité) et la tension (en volts)
Le type d'electrode (la bobine de fil) et son type de transfert, (ils en existent 4 (voir tableau))
La qualité du poste que vous utilisez
L'isolation du lieu où vous soudez...
Votre entraînement

Petit rappel:
OUI! MIG veut dire métal inert gaz et MAG metal activ gaz ...ET?
Je vais peut être être vulgaire, mais un constructeur amateur dans mon genre n'en à rien à f... et n'est pas plus avancé que moi au départ de savoir ça!
Oui sauf que quand on creuse... On comprend l'intérêt des dénominations.

MIG (re : métal inert gaz) emploie un gaz inerte.
Ces gazs sont l'ARGON (Ar), l'helium (He), ou une combinaison d'argon et d'helium (Ar-He)

MAG (re-re metal activ gaz) utilise un gaz actif, parmis les gazs actifs on trouve :
Le CO² et L'oxygène (O²). Ce procédé utilisera donc un mélange d'Argon et de CO² ou un mélange d'argon et d'oxygène AR-O².

A ce propos, voici quelques indication pour les gazs à utiliser pour la soudure selon les matériaux utilisés. Je détaillerai ensuite dans le tableau les 4 différents modes de transfert (en gros comment faire entrer les métaux en fusion avec une torche mig mag ainsi que leurs adaptations aux tâches recherchées...)

http://berilune.blog.expedia.fr/album/le_saint_graal_de_la_soudure_mig_mag/cover-gazetcourant2.jpg

Bon c'est tout pour aujourd'hui mais bienvenue dans l'acquisition de la force à tous les jeunes padawan! ;-)
Je vous tiens au courant dès que je commence à souder mon bébé, donc très bientôt!
La prochaine fois : comment (bien)régler l'intensité et la tension de son poste mig mag pour souder son BaTô (acier et/ou alu)!!!
Bon courage
loLO

Les derniers commentaires :

---
Besoin d'avis éclairés
Bonjour, lancé aussi dans la grande aventure de la soudure, je restaure une vedette acier de 9m.
J'ai changé toutes les tôles des oeuvres vives quille comprise, aujourd'hui tout est pointé "reste plus qu'à souder" j'ai quelques soucis pour les montantes et les "mal placées" à l'électrode enrobé.
Le semi auto est il vraiment plus facile et quel matériel pour de la tôle de 4 ..avec ou sans gaz..fil fouré ou non..quel ampérage mini et diamètre du fil.. la technique est elle semblable ? ?
Cordialement
vendredi 04 novembre 2005 08:55
P1000830
STephane
Après une breve expérience dans un chantier naval
Alu (le plus connu) hj'ai vu comment ils travaillaient. Tout est soudé au Mig classique sauf les bordés qui sont soudés au pulsé. Le Tig ne leur sert jamais sauf sur le réservoirs.

Les bordée sont assembles de la manieres suivante:
-pointage serré à l'extérieur
-soudure continue à l'intérieur
-meulage des points extérieurs et rainure en u
-cordon continu extérieurs.
-meulage
-ressuage
-reprise des zones défectueuses
-meulage
-ressuage
-coup de masse à l'interieur pour faire filer les bouchains.

Je souscris totalment à ce qui a été dit sur la qualité du matériel surtout avec l'alu.un problème de régularité dans le défilement du fil est on est collé sur le tube contact et très vite celà devient agaçant.
Le Tig sur Alu est vraiment agréable à utiliser mais c'est vrai que le rendement n'est pas le même.


STéphane
(soudeur radio HLO45 acier, inox,alu faible épaisseuer)

(Moi je m'interroge toujours sur le matérieu de ma future coque Alu ou Acier. toujours pas réussi à me faire une idée définitive.)

mercredi 02 novembre 2005 16:29
---
Pour le fun... quelques astuces :
Le bricolage de dinosaure que je suis, pour améliorer un bête poste de soudage de bricomachin à 100 euros :

Montage d'un pont de diodes pour avoir du courant continu, plus un gros condensateur pour élever la tension d'amorçage, et un bon ventilo pour refroidir la bête.

Pour améliorer les baguettes : une étuve constituée d'un morceau de tube de 50 mm fermé en bas, tenant debout par trois pieds et pouvant être suspendu par un crochet. Au fond, une résistance de 150 watts… on ne reconnaît plus les baguettes ! A peine on affleure la tôle que ça amorçe ! :-)

En secours pour souder les anodes sur la coque au carénage au milieu de nul part : trois batteries 12 volts en séries. (apprit en Afrique);-) ça dépanne bien. :tesur:

_/)
dimanche 30 octobre 2005 00:15
Missing
Fast 30
vu ton blog
Ta coque et deja pontee je pensais que tu te lançais dans ton construction a partir d'un marbre de soudage.
En fait tu doit plus faire des amenagements et finitions je cmprends mieux le facteur prix.
Si de plus tu ne fais pas de soudure structurelle la qualite de tes soudures n'est plus aussi fondamentale ,dis-moi si je me trompe ?
A+ stephan
vendredi 28 octobre 2005 19:08
Missing
mig951
Je vois que ça avance...
Salut Kokolapin,

Ca fait un bail que tu n'intervenais plus sur ce forum. Je te croyais disparu, découragé et dépité mais non..

La dernière fois tu cherchais des conseils sur la soudure et puis plus rien... Hier tu resurgit ,tel un phenix, plus fort que jamais. Je te cache pas que pour moi c'est un peu du chinois votre débat mais je suis content de voir que maintenant tu maitrises la soudure. Tu vas enfin avancer sur ton projet. Au fait, t'en es où maintentant, toujours au même endroit (tu parlais de quitter le chantier de Conf...s).

Ce que j'ai dis est toujours d'actualité.

A+
vendredi 28 octobre 2005 12:55
Voir tous les commentaires
Retour