Ballade Catalane

Kidd le 05/11/2005

J'ai commencé à naviguer en Med, entre Gruissan et Estartit, ça a du me marquer pisque keks années plus tard, j'ai acheté mon premier bateau à Ampuria Brava.
Ensuite le bateau est resté longtemps à Argeles, pis les choses de la vie ont fait qu'il a fallu remonter un peu...Aujourd'hui le bateau est à coté de Montpellier, mais j'aime toujours autant naviguer au pied des pyrenées.

Depuis 3 ans, la partie centrale du port de Barcelone a été reaménagée pour la plaisance, et on peut s'amarrer au bout des Ramblas...Alors si vous voulez allons-y ensemble!

Dimanche 17/04/05-18H
Le bateau est presque prêt, mais la Tramontane souffle fort ! Quoi faire ? Le golfe d'Aigues Mortes est abrité, et on peut naviguer sans soucis jusqu' à Cap d'Agde, mais aprés c'est plus pareil: faut serrer le vent et la mer peut etre trés mauvaise jusqu'à Leucate...
Les fichiers de vent annoncent une accalmie pour la nuit et la matinée du Lundi, mais le CROSS maintient le BMS. 20H le vent est tombé, nous pouvons enfin finir de préparer le bateau: c-a-d gréer les voiles, on dine et... On y va???? ZE question : naviguer la nuit et passer Creus avant que le mauvais temps revienne. 22H j'appele le semaphore de Sete, et je lui explique ce que nous souhaitons faire et que nous aimerions avoir les conditions de vent sur Leucate et Bear, le gars contacte ses collegues et nous renvoie les infos: 15/20 noeuds etablis dans le golfe de Narbonne, encore merci à eux!

C'est parti pour la premiere sortie 2005, au moteur jusqu'à Sete, pis petit à petit le vent arrive, au Brescoux on est sous voiles, GV au premier ris et solent, le bateau cavale sans trop giter.

Le bateau, c'est un solide HR31 suedois équipé d'un parebrise qui vaut presque une timonerie interieure, et d'un webasto qui permet la nav de nuit sans se geler.
L'équipage: Madame Kidd et son mec, com d'ab.

Petit matin, 20 miles au large de Leucate: On est pas les seuls à profiter de l'accalmie, les pécheurs de thons ont lancés leurs filets dérivants(tonnailles)
mais pas de soucis, le truc est bien balisé (à noter, au printemps on les trouve dans la zone Bear/Leucate, l'été entre Nice et le Levant)

Le jour se leve, et j'en profit pour inspecter le pont, et le gréement... Horreur, j'ai mal bloqué les lattes de GV, et yen a une qui est presque sortie de son gousset et en plus à l'affalage elle risque de se prendre dans les barres de fléche...Je la descend doucement, doucement et ça passe, ouf.

Et ya plus de vent, grrr ... Volvo please, jusqu'à Creus, que nous passons vers 14H. Baie de Rosas, là une petite brise d'aprés midi nous porte jusqu'àux Medas, maintenant on peut lacher la bride: les grosse difficultés sont derriere, et nous arriverons à Barcelone, on est plus à 24H prés.

Lundi 18/04/05-20H
Nous sommes devant Palamos, pas à la marina(fort désagreable)mais au club nautique, au fond du port commercial. Curieusement, les quais sont vides, on se colle entre deux gros, une soupe et dodo...

Mardi 19/04/05-7H
La meteo française(vhf) en est encore au BMS de N/O ! Ici ya rien, pas de vent, pis la capitainerie qui n'ouvre pas avant 9H...allez on regularisera au retour ;-)(n'en tirez pas de conclusions, c'est trés rare en Espagne)donc on repart vers 8H...Et on commence au moteur
ballade catalane bon bin yaka regarder la cote, on peut toujours y construire des chateaux...

Pis le vent arrive, de S/E, gentil d'abord mais qui monte quand même à prés de 25 noeuds. Comme on a le temps, on tire des bords jusque vers midi.Il est sympa ce S/E catalan, il se calme pour nous laisser casser la croute en paix.
Nous passons Blanes, la meteo espagnole de 11H avait annoncé du S/E à 4/5 et je me prepare à une grosse siesta.

J'aurais du me mefier un peu plus, aprés Blanes ya une longue plage, et une avancée sableuse dont il faut s'ecarter (hauts fonds) et on voyait des kite-surfs qui allaient bien vite...
A bord c'est surtout l'anemo qui monte vite, en keks minutes il est passé de 10KN à 30KN, et c'est pas fini, une fois passé ce cap sableux, on a un bon force 7 dans le pif, soit entre 30 et 40KN. Donc en fait de sieste, c'est prise de ris, les harnais, les gilets ect...On a deja pris autant de vent avec le HR mais c'est la premiere fois qu'on l'a au prés, autant voir ce que ça donne: Avec deux ris et le solent à moitié roulé on peut faire des bords à 50° du vent, ou rouler le foc et remonter au moteur avec un peu d'angle pour amortir les vagues, dans les deux cas le VMG est quasi identique: 3noeuds :-(

ballade catalane

En fait j'aurais pu essayer mon "stormfok" mais Arenys n'est plus qu'à 10M, alors on continue comme ça, pis si ça empire on peut toujours revenir a Blanes.

Y nous faudra prés de 4H pour arriver sur Arenys, seule avarie: moi même, je me suis fait la descente sur les fesses...
On a depassé un 36' allemand, qui n'etait pas à la féte dans ce clapot!
A la voile comme au moteur, il plantait des pieux impressionnants!
Il arrivera au port quand nous partons au restau ;-)
Je recommande la gargotte à poissons juste en sortant du port.

Mercredi 20/04/05-12H
On decolle vers Barcelone, la secretaire du port d'Arenys a été sympa, et nous a reservé un emplacement, soit au port Olympique, soit au RC nautic au bout des ramblas, faut juste se decider avant 17H.
On a une petite brise portante, et on se laisse aller. A partir de Mataro la cote devient franchement moche, mais on peut regarder passer les trains et les autos...
Et voici enfin le port Olympique:


Faut se décider, olympique ou ramblas ? Au depart je pensais Ramblas mais un pote qui connait bien m'en a un peu dissuadé, trop de bruit, d'autos, de pollutions ect... pis le quartier Olympique n'est qu'à 5' du centre en metro ou en bus, pis surtout on aime bien ce coté: la ville à la plage, go pour l'olympique.

ballade catalane

A noter, il se construit encore un autre port dedié à la plaisance dans les nouveaux quartiers du Forum (au nord de la ville).

Bon ça suffit pour aujourd'hui, si ça vous a plu, vous aurez la suite de la croisiere bientôt.



Chapitre 2: Barcelone

ballade catalane

D'abord la photo: vous l'avez reconnu ?
Le Kpk(atalan), je sais pas ce qu'il a fait aux barcelonais(es?) mais ils lui ont fait une statue , et c'est dans les ruelles du barrio gothico!

Barcelone est à l'image des catalans célébres Dali, Miro, Gaudi elle sait surprendre et faire frissonner, et ce quels que soient vos poles d'interêt(musique, sport, gastronomie, ect...). Je vais pas faire le guide bleu, mais on y a passé quatres journées intenses...

Coté pratique: la ville n'est pas trés chére, un forfait metro/bus coute ~5€ la journée, on peut faire le plein de tapas et de rosé de Navarre pour 15€ dans une bodega à la mode, et on trouve des restaux à tout les prix. Ya que les hotels qui sont chers, donc allez-y en bateau

En bateau, faut un port, et on s'est amarré au port olympique: 15€/J( le RC Nautic au ramblas est à 25), pour le tarif pleine saison, comptez 30/50% de plus.
Le port est ceinturé de restaurants(du macdo au superdelux), de discotheques, ya aussi le casino et ça bouge jusqu'au petit matin. Mais curieusement une fois revenu à bord, c'est calme et pas vraiment bruyant.

Le coté decevant, c'est les services plaisance:
J'avais gardé un excellent souvenir des artisans de Masnou(à 5/6M au Nord)qui m'avaient fabriqué des etagéres sur mesures en teck, des sangles ect... Et à des prix d'ami!
Là j'ai plein des petites réparations à faire sur les voiles, et le seul voilier de Barcelone est aux Ramblas... Caramba, encore raté !
Ici ya plein de loueurs, de brokers, keks mecanos, une laverie et un terminal internet.

On aurait bien déménagé un jour ou deux vers les marinas des Ramblas, histoire de comparer, mais bon, on a pas su trouver le temps.
Ce sera un excellent pretexte pour revenir!

Chapitre 3:Retour vers Argeles.

Dimanche 24/04/05-12H
Bon il est temps partir, ya un peu de brume dehors, et dans la tête aussi.
Meteo: vents variables 1 à 3, pour le moment c'est force rien du tout.
Ca se leve un peu en debut d'aprés midi, et on se traine à petite allure vers Blanes. J'aime bien ce petit port coincé entre la plage et les rochers.

Dans la zone pêche ya une enorme barge qui encombre l'entrée et des bouées rouges, on les vire du bon coté, et grosse frayeur: ce sont des flotteurs pour les pendilles geantes qui tiennent ce gros cube, ça a du passer fin sous la quille...

Du coté plaisance, c'est aussi chargé: ya deja deux gros voiliers au poste carburant, le marinhero nous demande la longueur du notre:- de 10M, il consulte le chef, pourvu que ça marche, il est tard et on n'a pas trop envie de se mettre à couple.
Ouf! il nous fait signe d'avancer, on se faufile car c'est vraiment engané ici: en bout de panne, y ont collé des pendilles en travers ce qui leur permet d'amarrer 3 bateaux de plus. Je voudrais bien voir les fins de WE par bon vent ;-)

Le lendemain c'est grand beau, mais sans vent...Comme on doit retrouver des potes à Argeles Mardi, faut plus trainer. Donc moteur ! beurk et rebeurk !!!

Dans ce coin vaut mieux éviter la nav de nuit, bcoz la péche au lamparo: je sais pas comment se debrouillent les espagnols avec les quotas européens
mais la nuit ya de la circulation! et pour avoir deja pris un morceau de filet dans l'helice, c'est une aventure que je ne vous souhaite pas.

Je profite du calme pour mettre à jour le livre de bord.
ballade catalane

L'aprés midi, on prend une petite brise qui nous dépose dans la baie de Cadaques. Comme les fonds ont mauvaise reputation(algues particulierement glissantes) et qu'il ya qu'il ya plein de corps morts libres, bin on s'y accroche.
A cette saison, mieux vaut éviter de mouiller dans les calas du Creus, la seule sure c'est port Lligat mais depuis un an, c'est en gestion et reservé aux amodiataires grrrr.

Mardi 26/04/05-7H
Le village est toujours aussi merveilleux:
ballade catalane

On passe Creus avec un filet de vent, voiles en ciseaux. De l'autre coté c'est la Medbonheur: un soleil chaud, 20neuds de vent portant, il est temps de penser au bronzage.

ballade catalane

Nous arrivons en tout debut d'aprés midi à Argeles et le canigou nous fait un petit coucou:

ballade catalane

Là, nous avons à faire: les copains, la famille. Bref de bordée en bordée on y passe trois jours.

Pis arrive le temps de rentrer dans nos penates, nous passons par Leucate et y saluons brievement Swanee (et son joli karaté) pis cap sur le Cap.

Le temps est moins chouette, on a du vent d'Est dans le nez, on fait des bords et on regagne not Palawaï, pas trop vite mais sans ennuis.

Vala, à la prochaine. Kidd le 13/05/05.



Les derniers commentaires :

Missing
Cacoeffix
Quelques infos sur le coin
Port LLigat : mouillage obbligatoire sur corps morts ; 10 euros par nuit

Cala Juntull : mouillage possible sur ancre ; des corps morts appartiennent au complexe restau/hotel et sont gratis si vous consommez au restau (concerts vendredi et samedi soir
mercredi 15 juillet 2009 17:43
---
Super idée .
Bon bin est quand vous voulez . souvent je n ai pas de but de navigation . a bientot :bravo:
jeudi 23 mars 2006 18:51
Avatar
Swanee
en juin
Pour moi, ce sera en juin...

Ca serait sympa une tite crémate sur le port ! :-)
jeudi 23 mars 2006 17:34
---
San feliu
c'est avant ou après Barcelone ? me rappelle plus.
Paske la prochaine fois, tu causes tellement bien que, si tu y fais escale, ça serait un vrai rêve de vous voir vous y ballader de bodega en bodega avé la camera :-)
jeudi 23 mars 2006 01:09
Missing
Kidd
J'aime pô Estartit !
Les ports espagnols sont souvent chers, mais avec un service de qualité (piscine, club house, gardiennage, etc...). A Estartit c'est trés cher, pour un service minable, donc j'y vais plus depuis longtemps.

Keks infos/contact ici:
http://www.topbarcos.com/puertos-deportivos/cn-l_estartit

Quand à la nav: les Medas c'est une zone protégée et surveillée, ça m'étonnerais que les jetski soient acceptés.

mercredi 22 mars 2006 13:20
Voir tous les commentaires
Retour