Réglage de l'orin

michel le 02/15/2001

Rien de plus simple théoriquement qu'un orin: un filin avec un flotteur, accroché au diamant de l'ancre pour la repérer et la remonter si elle s'est trop bien crochée. mais:

  • Si le filin est trop court, la bouée est sous l'eau et on a l'air malin!
  • Si le filin est trop long et lourd, il s'emmèle sur l'ancre
  • Si le filin est trop long et flotte, il gène tout le monde


Utiliser un cordage qui flotte (polypropylene, je crois, en plus c'est le moins cher), plus long que la profondeur maxi prévue, et le lester au milieu (1kg max): il ne peut s'emmèler ni au fond ni en surface.

Pour fignoler, on peut aller dessus en annexe ou a la nage (selon le climat)et le raccourcir sur la bouée,(à la profondeur maxi +20%, marée incluse)
Autre astuce lue sur un forum: le filin, de deux fois la profondeur maxi, passe simplement dans l'oeil de la bouée (un anneau) et retombe droit lesté par un petit lest.: ce pouliage rudimentaire donne au bout et à la bouée la position optimale! Avec deux bout prèts à l'emploi, de 5m et 20m par exemple, c'est bon. Attention, le marnage complique tout le calcul!

Les derniers commentaires :

Missing
ozone
Salut,
je fais un peu comme Rodrigue sauf que je n'ajuste pas la longueur du bout.
J'ai à poste sur l'ancre un petit bout de 3 mètres 50 avec au milieu et à l'extrémité une petite boule de filet en polystyrène dans une anse.

En fait la petite boule du milieu sert à éloigner l'ensemble pour pas que ça s'emmêle à la descente.

3,5 mètres c'est parce que j'ai essayé avec différentes tailles et qu'il se trouve c'est que c'est celle où, Ô miracle, l'orin ne s'entortille jamais autour de l'ancre et de la chaîne. (oui parceque c'est bien joli un orin, mais 9 fois sur 10 ça s'enroule autour de la chaîne et on se demande bien à qui ça peut servir en cas de besoin...)

Bref, l'ancre est toujours au fond avec un bout bien droit qui tend une anse à 3,5 mètres au dessus d'elle.

Ensuite, si ça croche, je plonge passer un bout dans l'anse...

Comme je descends facilement jusqu'à 10/12 mètres, ça m'autorise des mouillages vers 15 mètres...

Et dans un mouillage classique 5 mètres, il n'y a qu'un mètre 50 à descendre...

Je dévie de sujet mais la discussion est plaisante..: devinette: comment déplacer votre ancre (genre pioche cul à la paroi comme en Grèce ou t'as bien tout fini, tu plonges et tu t'aperçois que t'es pile à 5 mètre d'un rocher et donc t'aurais été mieux à 20 mètres plus à gauche...) quand on a pas envie de se taper tout le bigntz...?
lundi 11 février 2013 16:34 *** Message modifié par son auteur ***
Image
Lulu2
Une idée parmi d'autres : utiliser comme orin une bouée "cachalot" (bouée antivol pour casiers). L'orin est attaché a l'ancre (naturellement) et enroulé sur une bobine flottante. L'ensemble va au fond. Un dispositif électronique dans la bobine permet de libérer celle-ci et de dérouler l'orin jusqu'à la surface, soit par télécommande, soit par programmation.

Un peu cher certes (probablement moins qu'un ensemble de plongée), mais ça doit éviter beaucoup des inconvénients des autres systèmes.

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/il-invente-bouee-antivol-pour-casiers-peche-18-05-2012-55585


lundi 11 février 2013 16:01
Vito
Vito
J'utilise comme bouée d'orin un petit pare-bat', une poulie fixée dessous, et un orin lesté par quelques maillons de chaîne. Comme dans le dessin en pièce jointe du message masqué. L'auto-réglage ainsi permis est bon dans la plupart des cas. L'orin à la verticale de l'ancre présente l'intérêt de la 'visualiser' - par nous et par les arrivants candidats au mouillage.
Sur le petit pare-bat' j'ai dessiné une ancre. En dépit de cet avertissement, il est arrivé deux fois que des gens veuillent s'amarrer dessus !!
lundi 11 février 2013 15:57
C281-d2a3
margotte
On trouve ça chez les ships, mais on peut en bricoler un pour bien moins cher
lundi 11 février 2013 15:25
Voir tous les commentaires
Retour