pour un bon mouillage

michel le 04/09/2005
Non! ce n'est pas un comparatif d'ancres ou la recette de l'empennelage parfait!
Mais l'aménagement de la baille à mouillage du Sunfizz, pour éviter les problèmes de chaine (et économiser la pharmacie)
et la suite d'un chapitre "préparation du Quetzal" d'il y a deux ans
(p.... deux ans déjà!)


difficulté: assez facile
temps de préparation: pas mal de temps , étalé sur une semaine
ingrédients: un guindeau, un taquet, 1m2 de tissus, chutes de cp et bois, 2kg de résine, 500g de gelcoat
aromates: papier de verre, catalyseur, acetone, chiffons, mastic, boulons, ecrous , rondelles larges
cout: 100E (hors guindeau et taquets)

Reflexions:

A la sortie chantier il y a 20 ans il n'y avait rien qu'un grand trou triangulaire avec un petit support pour guindeau manuel. Un guindeau electrique de 1000w a été ajouté avant nous ,fixé sur un chassis boulonné a la cloison de cabine, avec une commande "mono poussoir"( montée seule)

aprés une dizaine de mouillages, cette configuration a montré ses faiblesses prévisibles:
-l'enorme support du guindeau electrique rajouté bloque tout accés au fond de puits:
-il faut se pencher en équilibre par devant pour ranger le tas, car la chaine bloque tous les metres a la remontée,la position est trés périlleuse s'il faut partir dans le clapot
-le systeme de debrayage manuel est trés dur a declencher (clé de plombier a poste!)
-deux mouillages avec leur bouts et chaines s'emmelent inextricablement
-quand le guindeau tire, le support tire sur la cloison de cabine, (elle se deplace de plus de 2 cm !)
-il n'y a pas de taquet ou de bite pour la chaine, c'est le barbotin qui encaisse tout

photo: état initial

pour un bon mouillage

Il faut un montage plus rigide, qui permette de voir le tas , de débloquer facilement le barbotin, de ranger tout sans peine, donc un autre support et du cloisonnement.

En regardant sur les pontons, je vois aussi un guindeau exterieur sur un Sunshine (m^me plan avant) mais le couvercle de triangle a été coupé , dommage, et ce guindeau qui baigne dans les embruns..
Mais ça libére beaucoup plus de place dans la baille.. (a vous de voir)


Amélioration electrique:

voir l'article "commande de guindeau"

controle mecanique du guindeau:

aprés demontage du carter arriere : le moteur un peu rouillé est ok, les charbons a peine usés, nous découvrons qu'il y a bien deux bornes "monte" et "descend" , dont une est en l'air.

aprés demontage du couvercle inférieur:
les engrenages du carter sont comme neuf, l'huile est pure, merci Goiot! c'est costaud (et plastimo, c'est...) la plaque inférieure doit recevoir un nouveau joint au remontage (en sika ou de chez goiot)

dégager l'existant:

le vieux support est decollé. Collé au sika sur 30x30cm il tenait bien!
mais en improvisant un arracheur avec une tige filetée de 12 et des madriers il est venu. la surface est nettoyée du sika (1cm par endroits!)au ciseau et a la spatule coupante,jusqu'a mettre le tissu a nu sur toute la zone des pieces nouvelles

Un modèle en agglo jetable est fait pour vérifier l'ergonomie, et être sûr que la pièce finale rentrera, que le couvercle ferme, etc
(trop bète de faire une semaine de boulot sur la vraie piece et ça va pas!!)

pour un bon mouillage


faire un nouveau support:

La réalisation en bois et polyester de pièces robustes et non esthétiques ne pose aucun problème technique (c'est même un bon essai avant d'attaquer des parties esthetiques , comme une jupe)
Pour le détail de la stratif, voir d'autres articles du site, comme "faire une console d'instruments en sandwich polyester"et "technique bois/polyester"et d'autres excellents ouvrages sur le sujet...

-Un nouveau support en T est réalisé, avancé d'environ 20cm (au maximum que permet le triangle), en ctbx de 15mm, doublé de bois dur de 25mm (total 40mm avant stratif). il sera fixé a la coque et à la cloison, avec un renfort vers l'avant encaissant l'effort de traction.l'accés au fond se faisant alors par l'arriere, on voit tout le tas de chaine. La chaine rentre dans une encoche
derriere le barbotin, elle est donc facile a decoincer (car ça arrivera quand même!)


photo:la nouvelle piece, avec renfort avant de séparation, avant montage

pour un bon mouillage

Noter l'encoche de guidage de chaine a l'aplomb du barbotin, bien meilleure qu'un trou qui coincerait, et la chaine est facile a sortir si on tire à la main par exemple.

photo: la même vue de dessous

pour un bon mouillage

Noter le renfort en T, qui assurera la rigidité , en particulier sous le gros taquet

-le corps en bois doit etre préparé pour stratif: rayons d'angle au moins 1,5cm, sinon le tissus ne collera pas,poncer les angles exterieurs et mastiquer les interieurs, puis vernis d'accrochage.

-la piece est stratifiée séparément recto verso avec un mat 450 ou rovimat de 300/300, aprés un essai a blanc (ça doit rentrer en place avec qq mm de jeu),
les angle de ragage sont renforcés par une deuxieme couche

-la pièce est collée à la baille par choucroute et equerres de tissus,
selon la methode classique, avec deux couches du même. Les zones de collage doivent étre préalablement meulées jusqu'au tissus, a la disqueuse (protégez les yeux et les poumons!)

-Comme une partie de la stratif de collage se fait "a l'aveugle", il reste toujours des brins en l"air, voire des plis rebelles,d'ou finition avec elimination des brins coupants residuels au gros papier de verre.
On doit pouvoir passer le doigt partout sans saigner. Cette phase est fastidieuse, mais indispensable (ou alors prévoir plus de pansements dans la pharmacie du bord)

-gelcoat de surface, puis controle a nouveau des brins coupants et petit ponçage éventuel des grosses anomalies (pas de soucis esthetique, heureusement)

-les zones de ragage seront garnies soit d'inox , soit de bois "martyr",
en particulier l'encoche de guidage de la chaine sous le barbotin qui souffre enormement.

-avant de repercer et fixer le guindeau, vérifier que le mouvement de la bringueballe est ok, et que la chaine peut passer aussi a coté du barbotin. (et bien sur que le couvercle ferme hé hé..)

photo: le gros est fait, ça inspire confiance , un éléphant peut s'y asseoir (dés que j'en trouve un, j'essaie)

pour un bon mouillage

Le compartiment arriere est entierement occupé par les 50m de chaine du mouillage principal (CQR, eh oui!).Le compartiment avant reçoit le second mouillage (mixte 20m de chaine et 50m cablot avec une Brittany) et d'autres accessoires
on voit les petits casiers fourre-tout, et le reste du support d'origine chantier, trop dur à retirer
Les cables sont protégés par une gaine.

gadgets utiles:

pour etre très propre, prévoir des pattes et appuis pour fixer le second mouillage, des clips pour le levier,un crochet pour le boitier de commande etc

des équipets latéraux recuperent la place perdue dans les angles, pour loger boitier, gants, eventuel tuyau de quai ou raccord 220v

un gros taquet est fixés avec boulons de 10 et contre-plaque, pour soulager le guindeau de tout effort aprés mouillage.

Une amélioration possible est la pose de galets autour du passage de chaine sous le barbotin, et a la sortie de la baille,car la stratif ne durera pas longtemps


aggrandir la baille:

le fond triangulaire peut être retiré, et la mousse dure creusée pour augmenter la profondeur de 30cm environ.
D'autres possesseurs de sunfizz l'ont fait avec succès, mais j'ai reculé devant le travail:
casser les angles au ciseau, degager la mousse a la scie et a la spatule, nettoyer, restratif et gelcoat ,tout ça la tête en bas pendant des heures avec masque et lunettes!!
il faudrait aussi refaire les dalots plus bas également. Mais c'est faisable.(un jour peut etre!)

et puis finalement ce compartiment de mousse dure a l'etrave fait un crashbox trés utile! (quand on est paresseux, ..)

Les derniers commentaires :

Missing
skollouarn
Et la pioche?
Le travail est impressonnant et le procédé séduisant, mais peux tu encore rentrer des deux ancres dans le puits? Je ne pense pas judicieux en effet de laisser l'ancre sur le davier dès que la navigation est un peu importante, surtout lorsqu'on risque de trouver du mauvais temps
mardi 04 mai 2010 19:17
Missing
delos 06
tres intéressant... merci...
bonjour,
je suis sur gibsea 126 depuis 2 ans.
l'ancien proprio a fait une séparation longitudinale sous le guindeau au centre (tigre 1200W, axe horizontal).
ça marche aussi. mais je dois aussi aider à ranger mon mouillage à la main (100 m de 10 mm).
mon 2ème mouillage est sous la poupée (40m de 10 mm + je ne sais plus combien de cablot - faudra que je remesure-).

ps merci aussi pour remettre un rappel sur la strat'.
ps2 d'accord avec zampano pour le systeme de main de fer (idem)pour soulager le guindeau.

bon vent...
stf
dimanche 25 octobre 2009 21:35
---
Captain pose..
...La question que je me posais,en me rasant...
Que ceux qui sont passés de l'un à l'autre lèvent le doigt..
Risque de surpatte?
@+
mercredi 10 octobre 2007 13:54
Avatar
CataPleiades
Guindeau à axe vertical
N'as-tu pas envisagé d'installer un guindeau à axe vertical qui prend bcp - de place?

Avantages et inconvénients des 2 systèmes?

Merci

RV
lundi 08 octobre 2007 15:46
Conge_2014_003
SOLEIL NOIR
Est ce que la chaine
ne s'entasse pas dans le fond et ne vient pas se bloquer sous le suport
Sur le Sun Shine j'ai la meme baille et j'ai monter un guindeau electrique mai la chaine a du mal a glisser sur le plan incliner et sentasse sous le gaindeau d'ou la nessecite de debourer a la main
avez vous une solution?
mardi 12 avril 2005 17:54
Voir tous les commentaires
Retour