Internet et E-mails à bord

Equipage le 02/08/2001

on peut discuter du besoin (?) envahissant d'internet, mais le courrier electronique (E-mail) est rentré dans les usages: à bord, ne serait-ce que pour contacter un fournisseur pour une pièce de rechange à l'escale, donner sa position aux amis, avoir des nouvelles de la famille.

un faux besoin?

Les futurs voyageurs , habitués aux communications permanentes, et à leurs forums ou sites favoris, demandent comment continuer en mer comme s'ils étaient à terre.

Les anciens leur répondent que ç'est un faux besoin, que le plaisir c'est la solitude et la coupure de toutes ces attaches inutiles, que l'argent et le temps perdu avec cette technologie servent mieux à changer les voiles ou à bourlinguer 6 mois de plus..

Les médias nous montrent tous les bateaux de course bardés de radomes et d'ordinateurs, dévorant bulletins météos et routages sur leur table à cartes dignes d'une station spatiale!

Comme sur les choix d'énergie ou le PC à bord, chacun fait son choix selon selon son vrai besoin: Pour envoyer des images en direct, mieux vaut être sponsorisé par FR3, et l'accés à internet "comme au boulot" depuis un mouillage forain ou en plein océan coûtera beaucoup plus cher que l'envoi de quelques E-mails aux copains, mais celui qui fait du journalisme à distance ne peut s'en passer! Ces articles essayent de faire le point sur quelques systèmes abordables, et vous aiguillent vers les sources d'information.

Les systèmes, débits, couvertures, etc..
La technologie moderne vous propose toute la gamme de systèmes et d'offres!
 
Les systèmes ont des performances trés différentes
en débit: de 300bds ou 1200bds en  BLU suffisant pour quelques E-mails, à 64Kbds pour le gros Inmarsat, avec accés à tous les sites de météo, de catalogues etc
en couverture: les services basés sur le GSM couvrent les cotes Européennes et américaines à 10nm , les Globalstar vont jusquà 200nm et Inmarsat couvre toute les mers, sauf au delà du cercle polaire
en disponibilité: le temps d'acés, les files d'attente, les coupures imprévues réduisent l'usage possible: votre E-mail peut arriver dans l'heure ou le lendemain.
 
vous devrez ajouter dans votre choix:
Le prix du matériel: De 1000f pour un gsm, à 50000fr pour un Inmarsat phonie
les contraintes d'installation: etes-vous prèts à installer l'antenne BLU, ou le radome de 1m de diamètre
les contraintes d'énergie: ces engins consomment souvent 200w en émission!
le prix de communications: de messages gratuits radioamateurs aux factures à 100f la minute (il faut plusieurs minutes pour envoyer une belle photo numérique à un copain! )

les messageries amateur en BLU

les E-mails en BLU
Si on peut se l'offrir, un Inmarsat c'est bien, sinon on est condamné à attendre l'escale pour aller dans un cybercafé. Avec une Blu, un modem, et des logiciels , les E-mails sont possibles en HF. Ce mode est très utilisé par les canadiens et américains, souvent à la fois navigateurs et radio-amateurs.

Les limites
Ce n’est pas comparable en débit à Inmarsat, Globalstar ou le GSM près des côtes. La propagation fluctuante et les brouillages rendent les transmissions longues difficiles, il faut réapprendre à être bref!
Les meilleurs modems passent à 1200bds quand tout va bien , et descendent parfois à 100 ou 300bds! rien à voir avec notre classique 33Kbds (c'est donc 4 à 100 fois plus lent). On est content quand on a passé une page de texte, inutile d’essayer des images ou des fichiers un peu volumineux.
De plus, les réseaux ne couvrent pas toute la terre en permanence : il faut choisir son heure et expérimenter pas mal.

Comment ça marche?
Un canal BLU (une "fréquence") est utilisé pour passer des données, en modulation de fréquence ou de phase, il faut donc d'abord un bon émetteur récepteur  BLU, et une antenne bien adaptée. La modulation et démodulation est faite par une boite noire (modem) spéciale reliant le BLU au PC. Un logiciel spécial dans le PC gére tout ça et établit le protocole de transmission des messages, enfin un logiciel de messagerie au bout fait ressembler à n'importe quel "outlook express".

Les liaisons se font entre le bateau et des stations relais à terre , qui sont connectées au net par leur serveur. Le bateau apparait ainsi comme une adresse E-mail.

Un peu de technique
(vous pouvez sauter si ces lignes vous paraissent écrites en javanais)

Il y a différent “ protocoles ” et “ modulations ”, mais seul le “ Pactor ” est normalisé sur Winlink et Saimail : votre modem doit donc au moins fonctionner selon ce standard . Le Pactor 1 est en FSK simple (modulation de fréquence), moins performant (300bds max) mais avec plus de choix de modems économiques (comme le PK232). Le Pactor 2, mélange FSK et PSK (modulation de phase)  monte à 1200bds et nécessite un modem PTC2..

La base du protocole de connexion utilise des appels , des accusés de réception, et des codes correcteurs, tels qu’il n’y a aucune erreur, contrairement au RTTY simplex genre SITOR ou AMTOR  .
   
Combien ça coute?
L'installation et les logiciels, de 10000à 30000f selon vos compétences en bricolage , sont les mêmes pour tous les systèmes.

  • Un bon émetteur-récepteur BLU : 15 à 20Kf neuf, la moitié en bonne occasion
  • Un bon modem : 4Kf neuf pour un Pactor2 , peu d’occasions, mais un Pactor1 se trouve en occasion à 1Kf
  • Antenne et Coupleur automatique : 5KF neuf, zéro si vous étes bricoleur radio

Le reste dépends des services:

  • Les systèmes radioamateurs (comme "winlink"), avec des relais bénévoles, sont gratuits (sauf parfois une licence logicielle shareware) Il faut une licence amateur pour y entrer.
  • Le système "sailmail " est semi-amateur: il suffit de payer un abonnement annuel, et les messages sont gratuits. Il utilise les bandes marine, et la licence est inutile. Pour éviter la saturation, les messages sont limités en volume.
  • Les autres systèmes sont commerciaux et on paye chaque message.

L' installation idéale
D'abord et avant tout une bonne installation d'antenne, de masse, de cablage  comme décrite dans les sites Winlink et Airmail
 
Ensuite un bon émetteur récepteur blu, de 50w au moins: de préférence avec coupleur automatique, interne ou externe, une fréquence très stable ( option TCXO de préférence) et un filtre étroit  . Les contraintes des protocoles et fréquences rendent l'automatisation trés souhaitable: le logiciel pilote le modem, le transceiver et le coupleur d'antenne, au gré des changements de fréquences nécessaires. Sinon, il y a beaucoup plus de manipulations.

Enfin un modem intelligent genre PTC2e, qui change de vitesse selon les conditions, sinon vous étes condamnés au minimum (300bds!)

Le PC portable de préférence 100Mhz ou plus, équipé du logiciel AIRMAIL qui fait marcher la messagerie et le modem
 
Les infos
Le site de SAILMAIL contient toutes les infos et adresses nécessaires pour ce système. Les infos sur les systèmes amateurs sont plus diffuses, on trouvera les fréquences des stations relais (PMBO’s) sur le site WINLINK, mais il faut se prendre en main pour savoir la quelle est accessible selon la propagation.  

Le logiciel AIRMAIL à télécharger sur le site du même nom, ou on trouve également beaucoup de conseils et explications utiles.

les messageries commerciales en bande marine

Marinenet, Globemail, pinoak...
Il y a pas mal de services Emails commerciaux dans les bandes marine, qui ont fleuri aprés que les radioamateurs aie démontré que ça marchait, en développant notemment des modems et logiciels. Ils utilisent aussi le PTC2e et le logiciel AIRMAIL à bord.
Ils ne fonctionnenent qu'en bande marine, comme SAIMAIL, il faut donc soit un transceiver "marine" soit un modèle radioamateur "déplombé" (les transceivers radioamateur sont en général limités par logiciel aux bandes radioamateur)
ICOM France commercialise aussi une station complète en bande marine pour les Emails.
Comme tous les services commerciaux, il faut se méfier de leur stabilité financière (mais c'est vrai aussi d'IRRIDIUM ou GLOBALSTAR qui ont couté 1milliard de dollars!)  

Marinenet
voici quelques infos sur "marinenet" obtenues sur leur site "www.marinenet.net"

Ce service fonctionne à partir d'une seule station située en Floride (à Jupiter), et ne couvre donc régulièrement que la zone US Caraibes Atlantique.
Les 20 fréquences couvrent toute les bandes marines , de 4 à 24 MHz, pour s'adapter à la propagation.
Ils commercialisent une station compléte de bord en kit pour 3000$ environ sans antenne.
Le service est au mois (30$) ou à l'année (330$)
Pas de détail sur la durée et le prix des liaisons.
 
Globe wireless
Quelques infos obtenues sur leur site "www.globewireless.com"
C'est un service plutôt destiné à la marine commerciale, qui utilise les standards anciens SITOR, beaucoup plus répandu que le PACTOR, mais moins performant. La liaison est en duplex avec des fréquences séparées "ship-shore" et "shore-ship".
La couverture est mondiale, gràce à 22 stations utilisant une dizaine de fréquences chacune.
Les tarifs annoncés sont de 4$ la mn, avec semble -t-il en plus 2$ la mn pour le lien au réseau .


Les derniers commentaires :

Missing
FANFOU
Mini-M et Skyfile
Bonjour à tous,
je suis tout nouveau sur votre forum et n'ai pas l'habitude de ce genre de démarches.
J'ai traversé 2 fois l'Atlantique en utilisant avec grande satisfaction un Mini-M avec un logiciel Skyfile installé en 2003 par un spécialiste breton.
Je dois changer de PC et voudrais donc installer le même logiciel sur le nouveau PC car je suis à plus de 2000 km de mon bateau, et donc du Mini-M, et crains vivement de ne pas maîtriser la configuration en cas d'installation d'une version plus récente du logiciel (cela n'avait pas été facile en 2003 !).
Quelqu'un aurait-il un "tuyau" pour obtenir la version 2003 du logiciel Skyfile car je n'ai pas le CD d'installation ?
Merci de votre aide.
dimanche 25 avril 2010 12:59
---
e-mail à bord
Bonjour,
Pour les mails, il y a le GSC 100 très fiable (sujet déja évoqué sur H et O) Acheter l'appareil de préférence à Saint Martin côté Hollandais.
Cordialement
mardi 06 février 2007 16:13
Corto_silhouette
ARGOS
GSM ...GPRS. J'ai testé in situ
Depuis le début de ce forum (2001° il y a des nouveautés: l'arme absolu des glob-neteurs, embarqués.
le GPRS, carte émétrice, avec une carte sim utilisable également sur votre votre portable.
A enfoncer dans la fente de votre ordi. et si vous etes sur une zone de couverture GSM vous avez internet comme à la maison: mais moins vite.
Mails, sites, météo, je traite tous à distance, mais aussi virements bancaires, achats de pièces, etc........
Ca marche au port, au mouillage et même en nav au large des côtes Landaises entre hendaye et la Rochelle, jusqu'à 4 Milles des côtes.
Côut de l'opération: Votre portable ou 700 Euros, et l'abonnement en locccurence Orange GPRS illimité 80 Euros par mois
Bon vent à tous
Jean-Louis.
lundi 15 janvier 2007 20:29
---
Numéros d'accès via GSM et PC portable...?
Le sujet étant en page d'accueil, il tombe très bien !!!

Merci pour le N° de Free, mais est-il toujours valable ?

Y-a-t'il d'autres N° d'accès ?

Merci d'avance pour toutes vos réponses. ;-)
lundi 15 mai 2006 13:42
---
mail pas cher
le probleme des mails a bords pour la grande croisiere et une question de sous ,mais on peut limiter la depense. Soit vous avez des ronds prenez des systemes style mini m ,standar c soit par la blu avec un modem pactor2 et un pc ,j ai une icom 706 un pactor 2 et un pc nous avons passé l hiver aux antilles du trajet france antilles et retour le systeme a tres bien fonctionné je passe par le reseau Winlink car je suis radio amateur d autres avaient Sailmail ,aucun probléme ,moi c est gratuit ,Sailmail c est 250 dollars par an .Le systéme de Monaco radio c est le méme principe mais ca coute 1.50 euros envoie ou reception torp cher de plus avec Sailmail ou winlink carte des vents gratuite sur 7 jours,tres utiles méme aux antilles
mercredi 21 juillet 2004 16:51
Voir tous les commentaires
Retour