L’avitaillement

--- le 09/05/2002

La cuisine, à bord d’un bateau, est aussi importante que la navigation. C’est pourquoi, nous n’avons pas oublié de prendre avec nous, une bonne encyclopédie culinaire mondiale et d’autres livres de cuisine (exotique, poissons, antillaise, …).

Mais les livres se digèrent mal et ce n’est pas eux qui vont remplir nos assiettes. Avant le départ, des kilos de victuailles ont donc trouvé leur place dans les soutes et les coffres, et ce, pour au moins deux raisons : d’abord, parce qu’il n’était pas question pour nous de faire les courses tous les 3 ou 4 jours, comme à terre, hormis pour les produits frais, ensuite, même en s’accoutumant aux coutumes culinaires de chaque pays, et en s’y adaptant en achetant localement, manger un bon foie gras accompagné d’un Sauternes ou d’un Loupiac bien frais, à Noël, sous les cocotiers, ne doit pas être désagréable. Difficile de trouver un sapin, alors on se vengera le moment voulu.
Je joins, pour les futurs équipages en partance, la liste, non exhaustive, des achats effectués pour 3 personnes et pour des réserves de 3 à 4 mois.

Fichier a telecharger :
 

Ajouter un commentaire public :

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour