Fabrication d’un régulateur d’allure

Farolito le 02/21/2005

Suite à l’envoi très sympathique par mail de batelier de la vodka, concernant la fabrication d’un régulateur d’allure, je me permets de vous le faire partager sous forme d'article. A noter que les croquis et les explications sont sauf erreur source du magazine « Loisirs Nautiques » parut il y a déjà pas mal de temps. Je n’ai absolument rien inventé, mais le sujet étant récurant, j’ai pensé que c’était une bonne idée d’en faire profiter un maximum de monde.

fabrication dun regulateur dallureRégulateur

Notes explicatives de fabrication

Les disques et couronnes supportant la girouette sont en ertacétal mais le plexi marche bien aussi (rotation serrant juste donc possible voir aisé à la main mais pas entraînée par la girouette)

Le tube peu être en inox ou en alu suivant les techniques de soudures possibles. Personnellement j’utilise un bout de mat de planche à voile et tout est repris en strate époxy ( c’est un peu mon métier)

Idem pour les tiges de renvoi ( tube carbone de flèche d’arc)

Les rotules doivent tourner facilement( se méfier de certaines rotules plastiques qui gonflent à l’humidité)

Les chapes son récupérées sur des poulies



fabrication dun regulateur dallureNotes explicatives de fonctionnement

La position du point C est essentielle et doit être réglée pour chaque bateau (si possible au vent arrière force 2) car c’est lui qui détermine la contre réaction, donc l’amplitude des lacés :

Plus prés de A, peu de contre réaction et le fletner entraîne le safran trop loin
Plus près de B, beaucoup de contre réaction et le fletner ramène le safran trop top

En effet, pour une position de D donnée par la girouette, C est déporté, ce qui dévie le fletner qui entraîne le safran. La distance CD ne variant pas, si le safran s’écarte, il entraîne le fletner. Le point C devrait se déplacer. Conté par la tige CD il ramène le fletner ce qui ramène le safran jusqu'à la position d’équilibre.

Ce phénomène est même accentué par le fait que le bateau se repositionnant par rapport au vent, la girouette remonte et donc le point D se déplace aussi dans le sens de la contre réaction

fabrication dun regulateur dallurePour essai

Sur mon premier bateau, j’avais percé plusieurs trous D les un sous les autres
Et la « barre » du fletner était équipée de plusieurs « tétons »

A noter, si les autres chapes et rotules doivent être retenues par des goupilles, écrous ou autres circlips je laisse la tige CD tenir par gravité en C, ce qui permet de débrancher le pilote facilement et rapidement

Autres remarques

Le débattement du point D limite de fait l’angle de rotation du safran et plus le point C est loin de A, plus il le limite

Si le bateau est équipé d’un safran sous voûte, rien n’empêche d’en monter un petit additionnel, équipé du système, ce qui est moins complexe qu’un pendulum complet (en plus on peut monter un pilote électrique sur ce safran après avoir équilibré le bateau avec le safran principal)
La pale de girouette doit être la plus légère possible pour éviter les phénomènes de ballant dû au roulis

[c]fabrication dun regulateur dallure[/c]

Les derniers commentaires :

1706331877
arnaudp

Si un safran extérieur,c est plus facile à faire avec la doc LN ,j en ai fait 2,mais j ai un ptt voilier 7 m,fabrication 15 H de boulot environ.

samedi 06 février 2016 18:43
Missing
Terralie

Merci.!
Voilà un bon retour !
Je co. mence juste à en construire un pour mon Chatam 37, et je me pose la question a propos de la fameuse tige en Z, sur la bonne incidence (angle) du Z. Voilà voilà...

vendredi 05 février 2016 22:08
Missing
mathello

Bien le bonjour aux Héociens!
Après plusieurs années d’absence sur le forum, je reviens suite au petit mot de Terralie, pour faire un petit retour sur ce régul...
Il à été monté sur la plateforme arrière de Java, un sun fizz avec lequel nous avons fait un bon tour d'atlantique en 2.5ans. Et grâce à ce régul! car le pilote auto était sousdimensionné et ne tenait plus à partir de 4B.
La mise en route à été un peu longue car le régul n'avait pas été testé en réel, j'ai fait retoucher par un tourneur en espagne car je l'avais ajusté trop serré.
Ensuite il a fallut augmenter le contrepoids de l'aérien, et raccourcir la pale immergée ( au moins de 20cm) car le régulateur était trop costaud et tirait vraiment trop fort à un tel point qu'il à commencé à pété une de ces soudures sur la partie émergée du pendulum (là ou sont fixé les drosses).
Le fait de raccourcir la pale immergé l'a rendu moins puissant, ce qui était le but recherché mais ca a aussi adoucit ses réactions.
Quand les réglage ont été trouvés, ca marchait super : enfin on avait pas un cap aussi rectiligne qu'avec un gros bon pilote mais il nous a emmené pendant tout le voyage par tout les temps et sans rien consommer!
Si un jour je repart en voyage, sûr, que mon bateau sera à nouveau équipé d'un régul...
Depuis Java et son régul sont reparti avec une autre famille en voyage. Ils doivent être aux canaries maintenant, si vous les croisez faite leur un petit clin d’œil de ma part.
Vive la voile et les voyages,
Tchao les héociens...

vendredi 05 février 2016 21:40
Missing
Terralie

Des nouvelles de ce regulateur ?

vendredi 05 février 2016 19:03
20150401_080158
4
ithaque

voila un dossier pdf de Loisirs nautiques sur les régulateurs...

si cela peut intéresser quelqu'un...

lundi 16 juin 2014 11:25 *** Message modifié par son auteur ***
Voir tous les commentaires
Retour