Mini môme : une étude de plan à suivre en ligne

Jean-Claude MICHAUD le 06/25/2004
Architecte naval de son état, Jean-Claude Michaud, vous propose de suivre l'étude de Mini Môme dans les forums de HEO.

mini mome une etude de plan a suivre en ligneLe challenge mini-môme est né d’un conversation sur le forum de : hisse-et-oh.com
On peut voir actuellement le bateau se concevoir « en live » sur le site où je donne des informations à chaque étape de conception et où je tiens compte des critiques très souvent constructives des intervenants.
Il s’agit dessiner en un temps le plus court possible, pour diminuer les coûts d’étude, un bateau de grand voyage minimum réalisable en amateur ( ou par un chantier artisanal).
La longueur retenue est 10m
Le matériaux : du Contre-plaqué de la fibre de verre et de l’époxy.
La technique consiste à commander les pièces du bateaux à un spécialiste réalisant de la découpe numérique de panneaux ( adresse à disposition).
A réception réaliser un pré-assemblage des pièces puis une assemblage de la structure d’un part, du bordé et du pont et rouf d’autre part.
La structure est conçue pour se monter comme un meuble en kit : elle s’auto aligne et s’auto équerre. Etant assemblée hors de la coque toutes les faces et recoins sont accessibles facilement pour les soudures qui seront réalisés en joint congé époxy. Cette structure comporte en même temps toutes les cloisons et éléments d’ameublement.
La coque est assemblée par le procédé cousu collé : Chaque pièce comporte en périphérie des trous espacé de 250mm. En présentant face à face les pièces, les trous seront en face les uns des autres. Une liaison sera lors réalisée en passant dans ces trous des colliers plastique type électricien. Assemblant ainsi l’ensemble de la coque, de même pour le pont. Des piges et un mannequin de montage livrés par la découpeur ainsi que le châssis d’assemblage permettront de garantir la géométrie de l’ensemble.
Les éléments de coques sont ensuite assemblés définitivement en soudant par un joint époxy entre les colliers. On fait sauter les colliers au cutter et on termine les soudures. On imprègne la coque d’époxy et on pose les nappes des tissus de verre selon le prescriptions à l’intérieur et a l’extérieur de la coque ainsi que du rouf. Ensuite on descend le structure dans la coque on soude les deux éléments au joint congé époxy. Au endroit voulus on pose les bandes de tissu de verre de renfort.
Voici les caractéristiques principales :

Long de coque : 9.97 m
Maître bau : 3.49 m
Tirant d’eau dérive relevée : 0.80 m
Déplacement en charge : 3994 kg
Lest envisagé : 1.8 T
Coefficient prismatique : 0.559
Long flottaison à ce déplacement : 9.51 m
Largeur flottaison à ce déplacement : 2.96 m
Commentaires sur la carène :
Le brion très arrondi au dessus de la flottaison en charge à deux raisons principales : a) Pouvoir monter à pleine vitesse sur un OFNI sans impacte frontal, la forme de l’embryon de quille a la même fonction, les deux safran prévu au tableau seront également escamotables, b) permettre des formes en V a l’extrême avant pour un passage dans le clapot.
La forme générale du flotteur est un profil très hydrodynamique dont le maître bau est malgré tout reculé. Cette forme est très équilibrée dans la répartition des volumes puisque le centre de la courbe des aires est exactement au milieu de la flottaison avec une parfaite symétrie de la courbe.
Le bouchain est le plus large possible au centre de la carène pour profiter au mieux de la stabilité de forme ( nous sommes en configuration dériveur). Les bordés s’évasent pour permettre des passes-avant assez larges ( 0.40m) sans diminuer la largeur du rouf, donc l’habitabilité.
L’embryon de quille contiendra un partie du lest. Ce lest sera en tôles d’acier empilées ( densité 7.85 t/m3) comportant une fente pour lasser le passage à la dérive. Une découpe plasma résous facilement le problème à moindre coût.
Pour satisfaire au challenge, le coût de revient est étudié pour qu’il soit au plus bas ( d’ou le lest acier). Ainsi j’avais envisagé un lest béton coulé dans l’embryon de quille, mais la densité du Béton est faible et remonte le centre de gravité de l’ensemble ( béton densité 2.7).
Pour le reste le bateau est entièrement prévu en CP 12mm+ tissus de verre assemblé à partir d’éléments découpés en numérique selon la technique du cousu/collé.

Je n’ai pas encore de dossier de présentation puisque que le bateau est en cours d’étude.
Mais je peut donner des explications ici complété des information visibles sur hisse-et-oh.com

Agencement intérieur :
Carré arrière, pouvant recevoir 8 personnes minimum, transversal sous cockpit de relaxation. Sur tribord dans le carré couchette de mer par transformation de la banquette du carré.
Sur bâbord cuisine en L
En face table a carte parallèle à la marche ( accès de face utilisation debout éventuelle).
Ensuite sur le même bord salle d’eau avec placard à ciré avec wc et lavabo.
En avant du mat cabine double sur bâbord lit de 1.40m dans sa plus grande largeur pour une longueur de 2.00m en bout de la cabine et sur toute la largeur penderie. Face à la couchette double couchette simple formant canapé de 0.65mx2.00 m. Des coffres sont aménagé sous les banquette et les lits.
Agencement de pont :
Cockpit en deux partie avec à l’arrière zone de barre pouvant recevoir 4 personnes, en avant cockpit de veille abrité pour 4 personnes. Transversalement et avant du cockpit de veille, cockpit de bronzage, lecture, relaxation. La descente situé a près le cockpit transversal comporte un capot transparent assurant la lumière à l’intérieur ( outre les hublots plexi latéraux) mais aussi une protection capot demis ouvert sur compas de maintiens pour une veille à l’abris assis sur le cockpit transversal et les pied sur les marches de la descente.
Le pont est strictement pas pour des facilité de réalisation et dégagé sur l’avant du bateau.

Propulsion :
Moteur en standard 15 cv HB pour une bonne maîtrise des coûts Mais un moteur a transmission sail drive sera prévu le yanmar entre facilement sous le cockpit.
Voilure et gréement en cours d’étude : Les intentions sont : pas d’enrouleurs et un minimum de winch pour diminuer sensiblement les coûts. Une voile d’avant bômée avec bande de ris pour réduction type Solent qui permet de gérer cette voile uniquement avec des poulies et des palans. Une grand voile, soit sur mat aile en cours d ‘étude ou tube d’alu du secteur industriel, a rond de chute assez prononcé pour le portant contrôlée par palans. Deux éventuels winchs pourront assister les efforts de réglage. Cette voilure de route sera complétée d’un tourmentin indispensable et d’un voile de portant envoyée sur un bout dehors. Cette voile semi creuse ( geneker par exemple) pourra être utilisée de travers au plein vent arrière. Le gréement dormant et le mat sont simples : Mat à forte quête, implanté dans les fonds du bateau avec maintien au passage du pont ( étambrai) est maintenus en place par un étais et deux haubans seulement de fort diamètre. Des bastaques n assister le haubanage lors de l’envois du geneker.
J’étudie la possibilité de poser un minimum de pièce inox techniques par des la sangle haute résistance pour diminuer le poids dans les hauts et favoriser la maintenance.

Tirant d’eau direction :
Les deux safrans posée sur le tableau arrière sur des fémelots sont facilement accessibles.
La dérive est puits et permet un près acceptable sur un bateau de voyage en garantissant la sécurité en cas de rencontre avec un objet entre deux eaux.

Tant que le dossier de plans n’est pas terminé il est difficile de garantir la totalité des options ci dessus qui vous nécessairement évoluer.

Les derniers commentaires :

---
ailleurs
bonjour,
il semblerait que JC MICHAUD exerce maintenant son activité au maroc,mais pour l'instant n'a pas d'acces a internet de chez lui! il vous en dira certainement plus, lui méme bientot!
voili voilou!
bonnes fetes a tous et meilleurs voeux
guy
samedi 29 décembre 2007 14:09
---
Plus rien depuis un an?...
JC est mort ou il a lache l'affaire?

En tout cas, si il me lit, j'en profite pour l'avertir, si il ne le sait pas deja, que l'email de contact de son site web reponds "utilisateur inconnu"...
jeudi 27 décembre 2007 14:52
Missing
vanvan
Saine réflexion !
En tout cas, bravo pour la réflexion que tu nous propose avec ce projet, JC.
C'est super intéressant de lire toute cette discussion.
samedi 30 décembre 2006 03:34
Missing
petibout
Les priorités se traitent en urgence...
ou le contraire, je sais plus.......
Et tout le monde sait que la "gamelle"
a de l'importance. Rien à dire à celà.
Si ce n'est,Bonnes Fêtes et a bientôt.
Salutations.
vendredi 29 décembre 2006 19:37
---
Mais où est elle ?
Bonjour,

Avons nous des nouvelles de cette jolie môme que je vois parfois se profiler au sommaire de HE0 ?

Juste une aguicheuse ?

Cordialement

JJB
mardi 05 décembre 2006 16:01
Voir tous les commentaires
Retour