Le Mara Verde

leptikimousse le 06/25/2004
Vous trouverez dans ce dossier les plans complets pour la construction d'un dériveur de croisière.
Les plans inclus sont de trois sortes (plans de principe, plan d'étude, plan de construction)

le mara verde
  • Ils ont été réalisés sur des logiciels de DAO en 2D et 3D
  • Ils sont libres de droit, mais n'engagent en aucune manière la responsabilité de son auteur.
  • Ce travail n'étant pas clos, il a été mis en ligne dans un esprit d'échange de connaissance ,et toutes critiques et suggestions seront donc bienvenues.le mara verdeLE BATEAU
    C'est un dériveur à quille fixe, les plans ont été conçus pour une construction de type sandwich (bois-résine), réalisation sur un mannequin avec couples en contre plaqué habillé de lisses jointives en red cedar ( mais nous y reviendront).

    Voici quelques vues 3D en avant projet
    Principales caractéristiques
    Longueur carène (coque) : 12,73 m
    Longueur à la ligne de flottaison : 12,46 m
    Largeur carène au maître couple (le plus large) : 4,54 m
    Largeur tableau arrière : 4,48 m
    Hauteur tableau arrière : 1,04 m (dans l'axe verticale)
    Inclinaison du tableau arrière : 18°
    Franc bord avant : 1,32 m
    Tirant d'eau carène (sans sa quille) : 0,33 mle mara verdeNote : Ces représentations graphiques ne sont que des avant - projets, aussi la quille, les dérives, et le gréement, ne sont représentés qu'à titre indicatif.
    La forme de la carène ( la coque) elle est arrêtée. Comme ce bateau est de type dériveur, l'on peu noter une forme générale plutôt plate et symétrique dans son axe de quille.
    le mara verdeVues 3D


    le mara verde









    Bien, après cette entrée en matière, je vous propose de détailler sa carène

    Principe de la carène

    Pour avoir un comportement optimal en mer une coque de bateau, doit répondre à de nombreuses caractéristiques, coefficient de pénétration à l'élément liquide (forme de carène), équilibrage de sa coque (symétrie, définition de son centre de gravité), résistance(choix structurels) et bien d'autres paramètres que je passerais sous silence. Aujourd'hui, les architectes navals les conçoivent grâce à de savants calculs. Il ne faudrait pourtant pas oublier, qu'il n'y a pas si longtemps, les charpentiers de marine traçaient l'épure avec leur bon sens et leur expérience. Ce travail amateur de conception est je l'espère un bon compromis des deux.le mara verdePour ce qui est du choix de la forme de la coque, je dois avouer, que se travail c'est inspiré librement des différentes documentations disponibles sur internet. Il semble aujourd'hui, qu'un certain consensus de recherche fait que les bateaux dessinés et construits ressemblent au modèle que j'ai dessiné au dessus (vue de dessus) et au dessous (vue en plan).
    le mara verdeIl semble aussi, au vue des différents modèles que j'ai pu étudiés que la symétrie parfaite des forme de couples (dans l'axe de la quille) soit une constante. Alors pourquoi dérogé ?
    Ci contre une vue de face de la carène.le mara verdeLa résistance structurelle
    La résistance structurelle de la coque est dépendant d'au moins trois variables : son raidissage transversal, son raidissage longitudinal, et la répartition judicieuse sur la coque de charges importantes (exemple : la quille, le gréement).
    En un premier temps nous allons étudier les deux premières variables, raidissage transversal et longitudinal.le mara verdeLe raidissage transversal sur une coque de bateau est assuré principalement par ses couples. (couple : pièce de construction de la coque d'un navire placée perpendiculairement à l'axe du navire) c'est en fait son squelette. Extérieurement le couple créé la forme de la coque à un endroit précis, intérieurement ses grandes lignes d'aménagement. Pour notre dériveur nous allons en un premier temps diviser dans sa longueur la coque en 11 parties. Ce sont nos couples

    Note : le couple le plus large est appelé maître couple


    le mara verdecouple
    Le couple le plus à l'arrière et fermant la coque sur la poupe est appelé le tableau arrièrele mara verdeLe franc bord avant est la mesure, dans l'axe verticale, affichée entre le point supérieur du premier couple (la proue) et sa ligne de flottaison.
    le mara verdeComme les couples sont l'ossature de la coque et qu'ils participent pour l'essentiel à la rigidité de l'ensemble ils seront en phase construction dessinés intérieurement mais ne seront découpés qu'ultérieurement.le mara verdeSur cette vue avant projet du réseau des couples se dessinent déjà les grandes lignes de l'aménagement intérieur, qui sera divisé en 5 parties principales, les couples peu évidés sectionnant ces parties et assurant une rigidité transversale satisfaisante.
    Avant de poursuivre plus avant, voici détaillé un couple type avec la dénomination de ses différentes parties.


    1ER PLAN DE CONSTRUCTION

    Positionnement et côtes partielles des différents couples de la carène
    Le positionnement des couples dans l'axe longitudinal est un entre axe, leur positionnement dans cet axe sera traité dans la partie mannequin (voir plus loin)
    le mara verdeVue de dessus
    Vue de coté2éme PLAN DE CONSTRUCTION

    Repérage des différents couples de la carènele mara verdeAfin de détailler chaque couple individuellement et les replacer dans un plan général chaque couple à sa dénomination propre. Ainsi en comparant ce plan et celui d'avant , nous appellerons désormais le couple maître la pièce c10.le mara verdeNous traiterons chaque couple dans le détail ultérieurement, chaque c(x) aura le droit à un plan de traçage, intérieur et extérieur (voir exemple ci dessous, l'extérieur c6) mais pour accéder à ce niveau il nous faut parler du mannequin.
    Le mannequinle mara verdeLe mannequin
    Les couples tracés puis découpés, doivent être alignés et axés suivant un plan précis, en phase construction nous avons besoin pour ce faire de construire un mannequin. Le mannequin est une structure de type charpente sur laquelle viendront se fixer les couples, et permettront leur habillage en longerons pour former les bordées. Une fois les bordées en place, poncées et recouvertes de leur peau extérieure en résine et mat de verre, la coque sera désolidarisée du mannequin, et celui ci démonté pour être recyclé. A ce stade la coque sera partiellement finie, mais nous n'en sommes pas là.
    le mara verdeImportant : le plus grand soin devra être apporter à la réalisation de ce mannequin, ainsi qu'au positionnement des couples sur ce dernier. C'est la pierre angulaire de notre ouvrage, au sens propre comme au figuré tout repose sur lui.
    Lui même reposera sur une surface bétonnée rigoureusement plane(si plane qu'elle se nomme un marbre).le mara verdeLe MARA VERDE étant un bateau de 13 m sur 5 m prévoir la réalisation d'un marbre de 16X8 (pour pouvoir tourner autour et tracer et réaliser les pièces qui le constituent.

    3 vues de principe de la partie du mannequin supportant les couples


    3éme PLAN DE CONSTRUCTION

    Cotation plan de masse du mannequinle mara verdeCe mannequin est réalisé en bastaing standard de type 185mmX65mm.

    Les cotes ont été établies pour supporter des couples de contre plaqué d'une épaisseur de 7,5cm constitué de 3 feuilles de cp de 2,5 cm.

    En noir la représentation des bastaings, en vert la représentation de la future carène.

    L'ensemble des couples sont fixé au bastaing coté proue, excepté le couple c 13 qui lui regarde la poupe. Son bastaing de soutient est d'ailleurs incliné de 18° par rapport au plan horizontal.4éme PLAN DE CONSTRUCTION

    Cotation plan en élévation du mannequinle mara verdeQuand le mannequin sera terminé, il devrait ressemblé à ces dessins. Le marbre a été dessiné en 15 m par 8 m, pour vous donnez une idée de la zone de travail disponible. Pour la réalisation de ce mannequin, il vous faudra compter prés de 80 m de bastaing en 185 mm par 65 mm.le mara verdeDans le prochain chapitre, nous étudierons en détail, les tracés extérieurs des couples, et leur alignement sur le mannequin… à suivre

  • Les derniers commentaires :

    ---
    l'important est de réver et de faire
    Comencer par un bateau un peu grand, c'est pas forcément le plus simple... mais aprés tout, je pense que pour le "petit mousse", il ch à "apprendre", et manier les concepts, les calculs, de prendre en compte l'expérience des autres et les avis (ceux qui apportent qq chose de concret), c'est la bonne démarche. Il y a toute une bibliographie citée dans le fil, qu'il faut lire, interpréter.. et essayer de mettre en oeuvre, pas facile mais fort instructif.

    Concernant les matériaux, je suis septique sur la méthode pour la coque. pas sur le résultat excompté, car il fat savoir en tant qu'amateur sortir du sempiternel CP-epoxy, ou acier à bouchain. Il y a autre chose sur le marché!

    Car faire un moule male en polystyréne.. le résiner, puis virer le polystyrène, mettre le béton allègé.. réenduire.. cela s'appelle faire un sandwich.
    Et pour faire du sandwich, il y a plus simple je crois... des mousses "qui vont bien", on en trouve et ce n'est pas compliqué à mettre en oeuvre (au contraire même)!!! (voir le HS Loisirs nautiques "les matériaux composite").
    Continuez...
    mardi 26 octobre 2004 14:36
    ---
    Pour participer...
    Salutations nautiques.
    Puisque il y en a un qui avance dans son projet, projettons...(un projet n'est pas une realisation!)
    Le beton allégé, Leptitkimousse, c'est quoi? Du beton cellulaire?
    Prevoyais-tu de l'armer (ferrailler) à la façon des bateaux en beton et de le recouvrir ensuite d'une couche interieure de stratifié?
    Penses-tu que cette construction va apporter un plus sur le moins(!)couteux ? Par rapport a un sandwich balsa par exemple, ou meme avec la mousse que tu prevois d'utiliser en prevoyant des liens en resine entre les deux couches?
    Pour la culture generale:
    Il y a eu des batiments COLLECTIFS construits sur le principe de la division des forces qu'apporte le sable emprisonné dans un corp creux. Le probleme c'est que les residants non architectes(...) ont mis le batiment en peril en faisant de betes petits trous pour accrocher les tableaux de famille. Les paroies se vidaient de leur sable.
    Experience : Emprisonner du sable dans une grosse papillote faite avec un simple papier journal, comme un gros petard. Bien fermer les extremitées avec de la colle ou du ruban adhesif bien serré . Mettre la chose entre 2 chaises par exemple et montez dessus au milieu: cela supporte votre poids sans probleme, meme si vous depassez le quintal.
    Pour les materiaux pas cher il y a encore a Sete le bateau fait par des americains avec des palettes et bois de recuperation des chantiers de construction (panneaux de bois de coffrage ctbx). Il a traverse l'atlantique et bien qu'abandonné, semble-t-il, il flotte toujours.
    Il n'y a pas bien longtemps un breton (je crois) c'est decide a fair un bateau avec la roche locale... Je ne sais pas s'il flotte encore mais il a flotté! Le tout c'est de faire un bateau selon l'usage que l'on prevoit d'en faire : un coursier, une traversee ,un depot recyclable ou une decoration pour la cheminée ou...un souvenir.
    Bonne continuation
    mardi 26 octobre 2004 03:30
    Ornement%c3%a9
    Pythecanthropus Erectus
    poids
    entre 600 et 1200 kg ne me parait pas si leger que ça. Faut pas oublier que viennent les aménagements, environ 30% de lest, les réservoirs, le gréement, le capitaine et Gilligan... sans oublier le bar j'espère!!
    Tout bien compté encore au moins 4500 kg qui amènent la bète à un poid en rapport avec la taille pour un dériveur rapide ou une bête de course.
    lundi 11 octobre 2004 16:35
    ---
    et en plus
    vous avez oubliez les mordeurs de fesses touts les boats qui ont il n'y pas encore si longtemps etaient construits sur des bases qui sont encore trés loin du mara verde. Oui un peu d'indulgence il est plus facile de démolir que de construire.Pour une fois que vos avis sont pris en compte... combien d'archi tres tres tres competent dessinent des truc qui sont loin de vos désirs. Jeune homme on s'accroche votre démarche quoi qu'il en soit est intéréssante car ouverte... Puis souvenez vous les......et la caravane passe . BY
    vendredi 20 août 2004 11:19
    Missing
    patrick_1140
    Il n'est PEUT ETRE pas parfait, mais au moins ...
    Des idées, du reve..peut être du concret et quelqu'un qui ose... et qui ose demander des avis... Félicitations !!!!!
    lundi 16 août 2004 15:46
    Voir tous les commentaires
    Retour