Réparation d'un tambour d'enrouleur avec impression 3D

Réparation d'un tambour d'enrouleur Harken

1/ Le problème

Il ne faut jamais forcer sur la drosse d'enrouleur … c'est pourtant ce que j'ai fais lorsque le bout a surpaté le tout en tirant pas dans l'axe (le boulet pressé quoi)... résultat ...  

Evidement ça arrive au mauvais moment, un départ étant prévu dans quelques jours ... 

2/ Le constat

Après démontage du tambour, et récupération des morceaux, la joue du dessus du tambour est cassé en plusieurs morceau

il est bien évident que la réparation de la pièce par collage ou autre semble difficile voir impossible.

 

Après consultation des fournisseurs potentiels pour le remplacement de la pièce (Harken France, IBS, les ship du coin ...), il s'avère qu'il n'y a pas de stock en France ni même en europe (l'enrouleur à plus de dix ans).

 

La seule solution est de commander la pièce chez harken USA, mais dans ce cas, il sera impossible de la recevoir avant le départ prévu dans quelques jours.

 

C'est décidé, il faut donc se débrouiller tout seul.

 

Je vais refaire la pièce en impréssion 3D.

 

Les contraintes mécaniques sont compatibles la pièce n'est pas si complexe que ça.

 

Tout d'abord il faut démonter la partie de la joue restée sur le tambour (pas une mince affaire...) puis recoller sommairement les morceaux afin de pouvoir prendre des mesures fiables.

 

3/ Le design 3D

 Ensuite il faut quelques heures de boulot sur le PC pour obtenir un design le plus proche possible de l'origine.

 

Pour cela, j'utilise le logiciel gratuit 123D_Design (je crois bien qu'il est obsolète et plus maintenue, mais je le connais et il est déjà installé sur mon PC, donc je vais au plus court)

 

Voila le résultat

 

L'impression se fera avec un filament ASA ( Acrylonitrile Styrène Acrylate ) qui à de bonnes propriétés mécaniques et qui est fait pour une utilisation durable en extérieur. C'est un matériau utilisé notamment dans l'automobile pour des pièces de carrosserie.

 

Je n'ai que du filament blanc sous la main, les pièces seront donc blanches, il sera toujours possible de les peindres, bien sur il aurait été préférable d’imprimer directement avec du filament noir pour que les pièces soient teintées dans la masse car la peinture risque de ne pas durrer longtemps la ou il y a des frottements par la drosse d'enroulement.

 

Après impression, le résultat est plutôt pas mal et s'adapte bien au tambour au deuxième essai. en effet le proto comportait des petites erreurs de cotes suffisante pour que le montage ne soit pas parfait. 

La deuxième partie de la joue n'était pas complètement cassée, mais bien fendue, j'en profite donc pour la changer aussi, les deux parties étant symétriques, il suffit d’imprimer une deuxième fois la même pièce.

 

Résultat après 2 x 4h d'impression.

 

Tout étant bien ajusté, on peu passer les pièces à la peinture histoire que ça ne jure pas trop avec le reste du tambour. J'utilise pour ça de la peinture en bombe noir mat.

 

 

Après trois couches de peintures, sèchage et remontage, Voila le tambour réparé 

 

Il n'y a plus qu'a remonter le tout sur l'enrouleur...

 

La pièce à été cassée le Dimanche après midi, le tambour réparé à été remonté le Mercredi matin de la même semaine.

 

Yapluka tester en nav …  

 

 

Les derniers commentaires :

Missing
Jean-Yves

Super boulot, félicitations !!!

Est ce que tu as déjà utilisé la numérisation (scanner) de la pièce cassée et reconstituée afin de l'usiner en 5 axes ou l'imprimer à l'identique ?
J'ai pu faire cela pour une charnière de hublot Goïo car il fallait alors remplacer la totalité du hublot ...
La matière première utilisée était du PEEK , indestructible et résistant à tout, mais je crois qu'il ne s'imprime pas, juste usinage.

Encore Bravo !

vendredi 27 octobre 2017 19:38
35301_1461275684631_3837433_n
ptiplouf

Bonjour,

J'ai des vieux winchs Lewmar Wavegrip. Les mors du self-tailing sont usés. Lewmar vient de me répondre que le moule de ces pièces a été détruit et qu'il n'existe plus de spare. Crois-tu que la matière que tu as utilisé avec ton imprimante serait suffisamment solide pour fabriquer de telles pièces ?

Bonne journée

lundi 16 octobre 2017 08:02
Freres
Darwin

Champion! Merci pour ces informations.

dimanche 08 octobre 2017 23:04
Avatarh_o-2
1
Now

Hello tous,

Après quelques jours de navs, la réparation n'a pas bronché. C'est donc validé.

Je pense que je ne vais pas commander la pièce neuve finalement.

dimanche 08 octobre 2017 22:35
Avatarh_o-2
2
Now

Pour info, mon imprimante est une Flashforge Creator Pro.

Je l'ai depuis 3 ans environ, mais elle n'est pas du tout dépassée.
Il y a juste un nouveau modèle avec quelques petites évolution, mais ça reste la même.

C'est une imprimante qui coûte maintenant dans les 1000 euros.

J'ai pu comparer les résultats d'impressions avec un imprimante 2 fois plus chère au moins acheté par une des usines de ma boite pour faire du prototypage et c'est très comparable.

Je ne sais pas ce que valent les imprimantes à 300 ou 500 euros, mais ce que je sais c'est qu'il faut une mécanique de précision et que ça n'est pas encore presse bouton.

Avec la mienne j'ai fait quelque dépannage rigolos, comme pour un collègue qui avait cassé un clip de maintien de la plage arrière de sa voiture. en plaisantant, je lui ai dis, regarde si tu trouve un modèle de ta pièce sur thingiverse (base de donnée de fichiers 3D libres)

Sans y croire il a été voir et quelqu'un qui avait eu le même problème avait posté le fichier de sa pièce. Le lendemain, il avait sa pièce neuve !

Si vous ne voulez pas investir dans une imprimante, vous pouvez créer vos fichiers et les faire imprimer soit par un fablab si vous en avez un pas loin de chez vous, soit par un service payant en ligne. Vous envoyez votre fichier et ils vous envois votre pièce.

ça à des inconvénients. c'est pas donné et par expérience, je sais qu'il faut souvent plusieurs essais pour obtenir la bonne pièce. Comme l'imprimante peu travailler la nuit et que la matière n'est pas très chère, c'est valable si on a une imprimante à disposition, mais pas réaliste si il faut payer l'impression des protos pour rien.
De plus j'ai eu l'occasion de voir une pièce faite par un service assez connu et j'avais été déçu par la qualité, je m’attendais a voir un truc parfait (ils n'ont pas les mêmes machines que nous ) et j'ai vu un truc un peu moins bien que ce que je sors...

Autre point, il faut quand même maîtriser un peu la modélisation 3D (c'est comme tout ça s’apprend ) car on peu améliorer l’aspect et la solidité de la pièce par design, il n'y a pas que le matériau qui compte.

Sinon, j'ai re-gréer mon solent ce midi, je l'ai enroulé et ... so far so good !

vendredi 29 septembre 2017 16:23
Voir tous les commentaires
Retour