Croatie

Equipage le 06/20/2003

La Croatie


"C'est comme la Bretagne, sans le marées et avec du soleil" c'est ce qu'on dit de la Croatie, qui après une triste période de guerre redevient une des destinations phare  de la méditerranée.

En gros, plus d'un milliers d'iles reparties dans deux zones différentes: entre le nord et Split, et au sud de Split.
Dans le nord, il y a une majorité d'iles de dimensions assez réduites, dans la partie sud par contre il y a moins d'iles mais plus grandes (Korcula, Hvar, Mljet, etc).
Cela dit,  soit dans le nord que dans le sud, un abri pour se protéger d'un coup de vent ou simplement pour déjeuner n'est jamais à plus de quelques milles de distance.
Les villages sont pour la plupart tous petits, et ont été laissés assez tranquilles pendant la guerre; dans beaucoup d'entre eux il y a souvent des petits bijoux  d'architecture vénitienne (ou si on veut on peut remonter le temps jusqu'au Palais de Dioclétien).

La navigation est partout très facile, presque pas de courants, pas de déclinaison, etc.
Par contre beaucoup plus difficile naviguer de nuit: il y a très peu de phares et beaucoup trop d'iles! Une nuit de pleine lune on s'est lancés "pour voir" parmi les Kornati, on a eu sans doute des émotions inoubliables, meme si on aurait préféré avoir prévu des couches pour adultes, mais bon on connait la plupart des endroits par coeur et  personne n'a dormi!  Mieux éviter.
S'il le faut, mieux vaut sortir vers la mer ouverte et naviguer bien écartés de la cote.

Les saisons plus indiquées: juin avec ses journées très longues et pas encore beaucoup de monde, et septembre pour le début des parfums d'automne. Il faut faire un peu  plus attention avec le temps par rapport à juillet aout, mais souvent on a des dizaines d'iles seul pour son propre bateau.


Nos coups de coeur
Le mouillage entre  Sv.Petar et Ilovik (14°33'E, 44°27'40"N) surtout en basse saison;
le port microscopyque de Silba (14°42'14" ; 44°22'30") avec un resto à tomber  par terre;
Zapuntel (14°47'50" ; 44°15'50");
Luka Telascika (15°10'42" 43°53'52") et les Kornati au sud, où on navigue sur la lune;
Lavsa (15°22' ; 43°45'15") où on  peut plonger sur 3/4m de fonds et s'accrocher à une chaine immergée;
la remontée du fleuve Krka à partir de Sibenik (15°53'; 43°44') on croit toucher le pont avec le mat mais allez y tranquilles, jusqu'à Skradin, paysage magnifique;
Trogir (16°13'; 43°30') très beau petit village mais très fréquenté
Bobovisce (16°27'30" 43°21') sur l'ile de Brac;
puis Hvar, Korcula, les criques autour Scedro (16°42'; 43°05');
l'ile de Vis, sauvage, encore récemment fermée au tourisme ;
Luka Polace dans Mljet (17°22'40" 42°47'20") y faire l'excursion vers le lac,  10-15minutes à pied;
Dubrovnik, un bijou.
Je suis allé il y a plus de vingt ans dans les bouches de Kotor (au sud de Dubrovnik), un vrai fjord, avec ces deux églises-iles de carte postale; aujourd'hui ça appartient au Montenegro je ne sais plus quel genre de formalités sont  prévues.  

Mais bon il faut dire qu'il y a plein plein d'autres endroits, on ne reste  presque jamais déçus. C'est un des avantages de toute la cote, on peut toujours décider où aller à la dernière minute selon l'envie.

Météo
Pendant l'été, la météo résonne plutot dans le style "Vent faible à modéré de direction variable". Le soleil manque très rarement.

Juillet-Aout, quelques probabilités.
Le régime le plus fréquent (je dirais 50% du temps) est celui de brise thermique: le vent se lève vers 11 heures du matin, renforce pendant l'après midi, puis les  ventilateurs s'éteignent au coucher du soleil. On parle de 5/15nd de vent.
Ensuite, 4/5 jours par mois on peut avoir des belles journées de vent SE ou NW bien établi à 15/25nd. Le grand avantage est que entre les iles et la cote la mer reste très  maniable. Le vent monte peu a peu, on a le temps de tout préparer.
Si on continue dans notre mois-type, il faut le dire: 4/5 autres jours par mois c'est le calme plat. Donc moteur ou baignade.
Et puis un jour par mois on peut se prendre un coup de bora. C'est un vent catabathique de N-NNE-NE (donc de terre)  qui peut etre d'une éxtrème violence.Très soudain  et peu prévisible, ce n'est pas rare de voir l'anémo partir en quelques minutes de 5 à 50nd. Cela peut durer entre quelques heures et 2/3 jours. C'est un vent qui peut causer beaucoup de degats: sans doute par précaution, souvent la météo locale annonce bora meme si la probabilité est plutot faible, donc garder les yeux ouverts dans les deux sens...
Il y a la bora chiara: ciel dégagé, grosse chute de temperature; et la bora scura: plus facile à prévoir, une couche de nuages stratiformes derrière les montagnes du  continent font comme semblant de vouloir se déverser en mer.
Les pires endroits pour la bora: le canal du Velebit au nord, Sibenik, Split; au sud le vent devient moins violent.
Une fois on était mouillés tranquillement, au coucher de soleil, la thermique en train de faiblir: on voit une ligne blanche arriver de la mer, en cinq minutes il y avait  trente noeuds, le temps de mettre un tshirt et le vent soufflait déjà à 40/45nd. Sauf cas bien particuliers (ex scirocco bien établi), il vaut toujours mieux prévoir un  mouillage qui soit abrité du N-NE: surtout si la nuit tombe, il peut ne pas etre évident du tout de quitter un mouillage pour aller en cherche un autre.
Si on veut avoir une idée de ce que peut faire du vent a 95noeuds (sic! 48m/s)
http://www.quotidianiespresso.it/ilpiccolo/speciali/bora/bora.html

Sinon, un autre monsieur à traiter avec beaucoup de respect est le "Neverin". L'adriatique étant une mer très chaude, surtout en présence d'air frais il y a des mouvement  convectifs assez rapides avec formation de cumulunimbus. Ce sont des grains qui viennent en général de la mer, ils amènent beaucoup de vent, grele et pluie, mais cela ne dure pas très longtemps; de plus ils sont assez bien annoncés par la météo locale.

En mai juin-septembre il y a un peu plus de vent, il peut y avoir un peu de pluie et un peu plus de probabilité d'avoir le coup de bora, mais vous etes presque tous seuls...
En hiver, probabilité encore plus élévée de bora, mais c'est le spectacle de la mer bleue, les iles désertes, la lumière jaunatre de janvier..

Les horaires des bulletins sont ici (attention lien cassé en deux)
http://pollux.nss.nima.mil/pubs/pubs_j_rna_qresult_ch3.html?qmethod=geo_loc&area=51&rid=8555

ou
  http://www.euro-agent.com/nautica/metizv.htm

Mouillages

Mouillage libre... un peu partout, les criques ne manquent pas où que l'on soit. On vous le répète, préférer si possible une zone de mouillage abritée des vents secteurs N et NE, c'est de loin le pire danger de toute la cote.

Il y a ensuite des mouillages sur bouées: il s'agit en général d'une coopérative locale qui entretien un certain nombre de bouées, il peut y avoir une pendille qui arrive  jusqu'au quai/rive, ou bien la bouée toute seule. Il faut payer une petite taxe (selon taille du bateau et nombre de personnes, de l'ordre de quelques euro), le personnel  s'occupe de la poubelle et parfois peut vous donner un peu d'eau en dépannage. Attention, ce sont des concessions pour des zones de mouillage: si vous mouillez avec  votre ancre là où il y a des bouées vous devrez tout de meme payer la taxe.

Ou bien les marinas. Toutes les coordonnées et les prix dans
http://www.aci-club.hr/

dans le meme site aussi d'autres info d'ordre pratique

Coté pratique
Si on veut se familiariser un peu avant d'y aller, il y a des instructions nautiques (en anglais) dans
http://www.hr/hrvatska/navigational/Harbours.html

Pour naviguer avec son propre bateau, il faut acquitter une taxe de navigation annuelle, valable pendant un an meme si vous y restez deux jours.. Si vous laissez le  bateau là bas faites attention, il y a des limitations au nombre de personnes d'équipage qui peuvent etre changées (en dehors de la famille), au délà on paye des taxes  supplémentaires (c'est fait pour éviter le dévéloppement de charters "sauvages").

On trouve de l'eau et du gazole un peu partout dans les marinas (sauf Piskera dans le Kornati, où la disponibilité est réduite) et aussi dans des petits ports, parfois il y a  des quais avec exclusivement le distributeur de gazole! Il y a vingt ans on pouvait troquer des citrons avec du gazole, maintenant ça ne se fait plus mais ce n'est pas cher  non plus.
Demandez en capitainerie ou au bureau de tourisme un petit plan gratuit qui donne la liste de tous les distributeurs de fuel, des marinas et des endroits à mouillage sur  bouées.

On trouve assez souvent de quoi faire de premières réparations: soudures, résines, éléctricité, voilierie, etc; moins efficace par contre pour pièces détachées  particulières, éléctronique, etc.

Les gens sortent d'une guerre durée plusieures années et donnent l'impression de bien vouloir en sortir définitivement: l' accueil est généralement plus que correcte,  meme s'il faut avouer qu' en moyenne les croates ne sont pas des brésiliens.
A part le croate, on y parle l'allemand, l'anglais et un peu d'italien selon les régions, mais meme avec le français on reussit à bien s'entendre.

Pour d'autres infos, on est à votre disposition

Les derniers commentaires :

Image
1
Sea Fox

Bonjour Michel,
Je suis rentré hier de Croatie. Je ne peux pas te donner plus de renseignements sur le chantier, (qui fait aussi rent a boat). Les croates sont très disponibles et ont tjs une solution. J'avais simplement remarqué qu'il y avait une grue pour mise à l'eau et de la place pour laisser voiture et remorque. Regarde sur gogol, le chantier se trouve dans le SE de la marina Dalmacija. Il y a une sortie directe depuis l'autoroute pour Sukosan. Pour l'avitaillement, il y a un nouveau supermarché "Spar" à env. 1 km en direction de Zadar.
Je reste à ta dispo pour plus d'infos si besoin.
Bonne journée
G

mercredi 12 juillet 2017 09:09
Image
Sea Fox

Seatuveux
Je termine 6 semaines de nav entre Croatie centre, nord, et même une semaine à Venise. Nous avons eu un peu toutes les conditions, surtour du vent du sud au début, et même un orage au mouillage avec des rafales à 35 nds + de la grèle !...
Maintenant il fait très chaud et il y a bcp de monde. Tout les bateax de loc sont en route. Tu pensais mettre à l'eau du côté de Zadar. À Sukosan à env 10 km au sud de Zadar il y a un petit chantier avec grue et possibilité de parking pour voiture et remorque. (pas la marina). Bonnes vacances.
J'oubliais, l'eau à 24 degrés et il n'y a pas de méduses.
G

lundi 10 juillet 2017 19:57
Oldsailor
Jaba

C'est pour ça que j'ai précisé au moteur.
Les "pavillon belge" au moteur se voient aussi réclamer un permis en Croatie alors qu'ils en sont dispensés ailleurs. Mieux vaut le savoir...
Sinon, le piège !

samedi 27 mai 2017 13:22
Oldsailor
Jaba

Au moteur, ils n'oublient pas de réclamer le permis!
Et le CRR, et l'assurance !

samedi 27 mai 2017 13:07
Img_1433
Solent

Les Croates sont en général agréables, mais ce sont des slaves, ils ne sont pas très démonstratifs. Ils sont aussi d'une honnêteté scrupuleuse.
Pour les propriétaires de bateaux, les autorités par contre ne sont pas très cools.
Il vaut mieux connaître les règles et les appliquer à la lettre.
Quand j'ai loué sur place on m'a demandé mon permis une fois. Comme je n'en ai pas je montre un permis bidon, un certificat de stage et ça passe.
Par contre le CRR est exigé.
En tant que propriétaire sous pavillon français, on ne m'a pas demandé de permis, ce qui correspond aux règles internationales, vu qu'il n'est pas obligatoire en France.

samedi 27 mai 2017 12:35
Voir tous les commentaires
Retour