un week end trépidant

Je retrouve un mail envoyé à un copain relatant un week end trépidant en février 2012 entre Port Grimaud et Port Cros. Il y a prescription, et certains épisodes sont plutôt rigolos à postériori, et anachroniques en cette période de canicule, donc je ne résiste pas au plaisir de partager ce récit :

Ici dans le Sud c'est franchement frisquet, mais Casus Belli étant réparé, je n'ai pas
pu m'empêcher de partir 3 jours en solitaire le we dernier, malgré une météo
prohibitive.
 
Après une journée de vendredi dans la houle et sans trop de vent, arrivée à
Port Man vers 17h ou je me suis mis au mouillage. So far, So good.
 
Le soir vers 20h après une bonne choucroute arrosée de Riesling, alors que
le chauffage ronronnait et que je m'apprêtais à une nuit calme, avec la baie
pour moi tout seul,  le vent s'est renforcé de Nord Est, ça s'est mis à
bouger beaucoup à Port Man et mon ancre a commencé à chasser.  Le bms de
Meteo France que j'avais un peu négligé parlait de force 8.  Ou aller ? Une
arrivée au Port Abri, de l'autre coté de l'ile, à quai ou avec prise de corps
mort seul avec ce vent et de nuit m'a paru hasardeuse. En revanche derrière
les Mèdes on est bien abrité par Est. Va pour Porquerolles à 1h30 de la...
Je lève l'ancre et au moteur, je commence à faire route. De nuit, ça
déferlait avec des creux impressionnants, gros coups de gîte en vent arrière. Gilet + harnais par
sécurité. Je ne parle pas du froid... À 1/3 du chemin, vers 22h, la bôme se
décroche dans une rafale et se met à battre d'un bord à l'autre du bateau.
 Pilote auto, et la raccrocher avant qu'elle ne me flingue les bastaques, ou
pire, le mat... Ensuite le vent est passé Nord, toujours fort 20/30nds et la
je me suis rendu compte qu'aux Mèdes ça ne le faisait plus. J'ai été tenté
l'espace de 10 mins d'aller à Hyeres au port mais vent contraire et trop
loin. Je me suis demandé ou j'allais finir... Bref, retour à Port Man et à la case départ ou je
suis arrivé à minuit pile. Ca bougeait toujours, mais moins de nord que
d'est donc bonne option. 55 m de chaine, une alerte au sondeur a 9,50m et au
dodo ! L'ancre a tenu et le vent est finalement tombé. Super soirée !
 
En fait ça ne s'est pas arrêté la, le lendemain matin à 9h, bruit de moteur,
je sors le nez dehors pour voir, grosse vedette de la Douane tournant autour
de mon bateau, dialogue :
-"bonjour Monsieur, Douane Française !"
-" bonjour, oui je vois bien !" ( il y avait marqué "DOUANE" sur le côté de
leur rafiot en lettres de 3x1m...
Bref, ils mettent un zodiac à l'eau et 4 types dedans, enfouraillés jusqu'aux oreilles
arrivent sur Casus Belli . Le 1er me tend une carte barrée bleu blanc rouge.
Réponse de ma part : "vous fatiguez pas, j'imagine que le bateau vous ne l'avez
pas volé ?". Ça ne les a pas mis dans les meilleures dispositions... Ils
sont restés une heure à bord, ne comprenaient pas ce que je faisais la vu la
météo (force 10 annoncé sur golfe du Lion, 6 à 7 chez nous et températures
entre -7 la nuit et +3 le jour avec risques de neige... En effet en 3 jours je n'ai pas vu un
autre bateau. Bref, persuadés que j'attendais un chargement de drogue, ils
ont fouillé le bateau dans les moindres détails, un dans le carré, un pour chaque cabine arrière et un dans la cabine avant, m'ont posé toutes sortes de
questions subtiles, d'où je venais, pourquoi j'étais la, mon métier, ou
était basé le bateau ("vous êtes ou par rapport à la pharmacie à Port
Grimaud ?"). À la fin ils sont repartis, un peu dépités, mais après avoir
quand même admiré mon bateau et discuté en marins, il y en avait même un qui
voulait me l'acheter ! (en revanche je ne leur ai pas dit ce que je pensais
du leur !).
 
Retour lundi contre les vagues et le vent d'est, heureusement pas de neige. Bref un weekend assez
trépidant, mais je n'ai pas eu froid, le chauffage au fuel fonctionne bien,
et sous la couette c'était bien douillet même avec 8 degrés dans le bateau
au matin (je coupe le chauffage la nuit par précaution). Un peu moins pour
aller prendre ma douche... 
Encore un super week end en bateau et dire qu'il y en a qui n'aiment pas ça !

Les derniers commentaires :

Image
Dth

Il est vraie qu'on pense souvent à nos douaniers (d'amour) surtout la nuit.
j'ai ,avec deux équipiers dont un vrai pro, remonté mon fantasia de Bénodet à Paimpol début décembre, une fenêtre s'ouvrait à nous. Pour profiter des courants favorables nous avons, d'un commun accord, décidé de faire la route de nuit. Vent favorable, mer sympa surtout dans le raz de sein. Peu de bateau sur l'eau, c'est là où on pense à nos douaniers, ormis les pêcheurs qui coupent leurs feux pour ne pas montrer où ils vont, ais compris et un remorqueur dont sa remorque était non éclairée, pas de feu. C'est Juste le phare arrière qui nous faisait comprendre où était sa remorque.
Je peux vous dire que c'était un pur bonheur ce voyage même avec deux ris et un P.A. digne de ce nom, merci "plastimachin". Reste que certains nous ont pris pour des fous (@ mayko) naviguer de nuit en décembre surtout quand le cap est au zèro on met la polaire sur le balcon et hop ton cap tu l'as.
Je remercie les deux équipiers et surtout le pro qui m'ont initié à la nave de nuit. Arrivé dans la baie j'ai pris la barre connaissant bien les pièges du chenal. C'est un plaisir de rentrer aux alignements et aux feux à éclats la carte sur les genoux.
Je pense le refaire.
Kenavo
Dth

samedi 24 décembre 2016 18:29
Arzach_avatar
misurarca

Merci pour l'article, histoire bien racontée, et j'en apprécie la chute !

mercredi 19 octobre 2016 12:42
P1010007
2
mayko

c'est vrai que quand on navigue hors saison ou en mauvaises conditions ca intrigue les zotorités qui prennent les plaisanciers pour des charlots..
je ne suis fait controler deux fois en pleine mer par la douane (ou un autre truc officiel) en novemvre et decembre..
dans un de ces cas je leur ai dit " vous n'avez pas tout fouillé , il y a les cylindres des moteurs pour cacher la cam"..et il on voulu que je demarre les moteurs ( hb et IB). je leur ai pas dit qu'il y avait un crash box a l'avnat de la quille , on ne sait jamais !!!

mercredi 19 octobre 2016 09:37
31eb_1
genavigue

C'est l'odeur de la choucroute qui les a intrigué, ils ont trouvé ça louche....

mercredi 19 octobre 2016 06:56
Voir tous les commentaires
Retour