installation de tubes "IRO" dans un mat alu

fritz the cat publié le 06 juillet 2016 20:35:56 Article en WikiHEO

le mât doit étre posé a terre sur deux trétaux, débarrassé de ses drisses et le pied et la tête doivent être enlevées.

on en profite avec soit le pataras soit un hauban pour le nettoyer avec un chiffon fixé au bout en va et vient

puis on colle les tubes iro bout à bout pour obtenir la longueur voulue et on y insère un messager en fil de fer pour que le foret lors du perçage ne puisse pas l'attrapper .

sur le mat posé on marque le perçage tous les 50cm, puis on perce a 5mm .

on enfile le tube dans le mat sur lequel on à prevu les sorties intermèdiaires eventuelles (radar,feu de hune,phare de pont exct..et passé les messagers nécessaires .

on équipe sa perceuse d'un foret de 4,5mm bien affuté, avec la main on plaque le tube vers le haut dans le mat et on perce le premier trou et on pope avec un rivet de 4mm spécial pour plaques minéralogiques qui sont protégés et surtout s'ouvrent en éclatant,pour le trou suivant on passe un crochet dans le troisème trou ce qui permet de plaquer le tube en face du deuxième trou de percer et de poper et ainsi de suite jusqu'en haut .

après il suffit de passer ses cables electriques ainsi qu'un messager disponible, ne pas oublier d'étamer les extrèmités ou de souder les cosses, après branchement enduire de graisse silicone.

conséquence :
plus de bruit dans le mat au mouillage, pas de risques d'arrrachage par une drisse sauvage .

alain

Les derniers commentaires :

Maido_2
1
Domde

Moi mon mat est en deux morceaux manchonnés à l'intérieur sur 2m environ au niveau des barres de flèches tenu par plusieurs lignes de rivets en bronze (Cupro nickel?) tous les quelques centimètres.
Renseignements pris il s'agissait de renforcer la structure du mat à l'endroit le plus sollicités en flexion.
Il a 40 ans et sans doute deux ou trois tdm et récemment après démâtage démontage et inspection minutieuse, il est en parfait état (et extrêmement lourd par rapport à des mats plus récents).
Je ne crois pas que quelques petits trous tous les 50 cm fragilisent à ce point le mât que cela soit dangereux.

samedi 07 avril 2018 14:41
Missing
riga

Pourquoi ne pas plutôt mettre 3/4 colson serrés sur le tube IRO, collés les uns aux autres de sorte à former une étoile, et espacés de 50cm/1m ?
Evidemment, il ne faut pas couper l'excédent.

Pas de perçage, et enfilage aisé du tube.

Pas trouvé d'image sur le net..

samedi 07 avril 2018 14:21
Img_2974
JM de Bassa Da India

1 trou ou 200 trous, c'est ma même chose au niveau résistance, il suffit qu'ils ne soit pas sur le même plan mais répartis sut toute la longueur.

samedi 07 avril 2018 13:52
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
1
babouch

Ma gorge de grand voile rapportée est fixée à l'arrière de mon mât par des rivets tous les 10cm !!! Le mât a 42 ans comme le bateau et c'est un croisière croisière raide et bien toilé...
Je n'ai pas d'échelons de mât mais je n'hésiterai pas à en rajouter si ça me devient utile. Le mât à une multitude de trous correspondant à des equipements anciens dont certains sont bien agrandis par la corrosion.
Si des gens veulent supporter les bruits de câbles dans le mât pour paradoxalemenr avoir l'esprit tranquille ça ne me dérange pas mais à mon avis et ça n'engage que moi c'est aussi irrationnel qu'avoir peur des souris

samedi 07 avril 2018 10:34 *** Message modifié par son auteur ***
Fritz_ze_cat
fritz the cat

un tube iro ça doit faire 4/10eme de mm d'épaisseur
je te rappelle que ton mat travaille plus en compression qu'en flexion
en plus le marco polo c'est un pieu
avant d'ovaliser les trous de 4mm avec la compression on n'y est pas encore arrivés
alain

samedi 21 février 2015 14:13
Voir tous les commentaires
Retour