Rénovation d'un circuit électrique

Article basé sur la synthèse du forum suivant : http://www.hisse-et-oh.com/forums/equipements/messages/1249504-renovation-d-un-circuit-electrique

Rénovation d'un circuit électrique
Que conseiller comme matériel, où le trouver et comment procéder?

Step by step :
Répertorier tout les équipements à installer.
Rédiger un schéma en centralisant tout sur le tableau électrique.
Eviter au maximum les raccords en faisant au plus simple : une paire de câbles pour chaque appareil.

Virer tous les instruments inutiles
Identifier et virer tous les vieux fils utiles?

Sortir les fils n'est pas toujours simple, mais rarement le plus compliqué.
Remplacer les connexions par des connexions faites uniquement aux bornes des instruments (lampes, ...)? Le repiquage de fil au plus court d'un équipement à l'autre est une bonne solution pour les lampes connectées en grappe, surtout si on utilise des LED.
Concrètement, ça signifie que si un fil part du tableau pour aller à un domino sur lequel sont reliées plusieurs lampes, remplacer le premier fil par un fil plus long qui va sur une lampe, la seconde lampe étant branchée sur la première, etc ...? 
D'une manière général les fils vieillissent plutôt bien et peuvent être réutilisés s'ils sont assez long pour une nouvelle connectique et que les sections soient toujours adaptées (en 20 ans les consommations électriques ont pas mal augmentées sur les bateaux)
C'est passer les nouveaux câble qui est le véritable challenge.

Pour une rénovation dans les règles de l'art, tout d'abord il faut tirer des fils de la batterie au tableau porte fusible.

Utiliser du 6mm² pour prévenir d'éventuelles surtension et pour régler les problèmes d’oxydation,? 
Passer en 6² ne prévient en rien les surtensions, cela permet simplement de limiter la chute de tension en ligne.

Le top est de séparer :
• éclairage extérieur, 
• éclairage intérieur,
• instruments 
• confort à bord 
Une ligne pour chaque instrument, prise de courant, ou lampe, en pensant toujours à un éventuel démontage ou modification, ?Tirer un fil pour chaque appareil à un inconvénient....le poids et le coût d'une protection (fusible, différentiel) par ligne, à moins de regrouper par ensemble dans le tableau.

Raccorder de la même manière qu'un tableau bâtiment tous les négatifs sur un bornier, les positifs sur un autre, 

Connectique
Les "bons vieux' dominos à serrage sont à éviter. Surtout, si l'on raccorde deux fils de sections différentes, l'un des deux sera forcément mal branché.?

Utiliser des boites de raccordement pour protéger les connexions.
Dans les coins humides et difficile d'accès protéger avec des résines/gels que l'on utilise dans les raccords électrique dans les jardins.
http://www.bizline.fr/fr/nos-produits/accessoires-de-cablage-et-d-installation/systemes-de-connexion/gel-d-etancheite-biz-gel-1-litre-p-325.html

Les Wago à levier sont un must très accessible, ils existent en 2/3/5 câbles, très pratiques et fiables, ça change vraiment la vie! 
Attention, bien prendre ceux à levier prévus pour tout type de fils souples et semi-rigides/rigides 
Les contacts ne sont pas inox, les ressors risquent donc de rouiller sur le très long terme, les graisser à la seringue comme le sont les ScotchLock pour les télécom. Il y a un orifice pour passer une sonde de multimètre idéal pour bien graisser.
Il faut que ça dégueule de partout et il faut tremper l'extrémité du fil dénudé dans la graisse avant de l'introduire dans le trou du bornier.
Lorsqu'on utilise les 3/5 en laissant un/des emplacement libre, bien les boucher (avec une gaine de dénudage par ex.) ils deviennent des nids à merde à l'usage.
Tout ceci fait des connexions qui vont durer. Cela permet aussi de se passer de l'étamage des extrémités de fils dénudés, gain de temps appréciable, pour un résultat quasi parfait.
Les systèmes à levier sont plus rapide, ils permettent de monter et démonter de manière simple et supportent très bien les vibrations. Le gain de temps au montage peut s'avérer conséquent.
Moyens de fixation des Wago :
Première solutions : Les monter toujours plus long (5/7cms) et les fixer avec un collier plastique sur le support en groupant les câbles en grappe. Ce montage permet de ne pas avoir de contrainte sur les câbles à proximité de la connexion et de pouvoir les manipuler facilement.
Seconde solution : utiliser des supports spécifiques, surtout dans les tableaux. http://radiospares-fr.rs-online.com/web/p/accessoires-pour-blocs-de-jonction/7581654/?origin=PSF_435793|acc
Problème plus vicieux....
Ce sont de petits objets assez atypiques et jolis, il faut donc rester rigoureux car on a tendance à courcircuiter!?
Explication, dans la foulée d'une modif de câblage, d'habitude, pour ne pas laisser un câble nu trainer, on y fixe UN domino mais il faut y fixer DEUX Wago!.. Un pour chaque pôle. Quand on est fatigué ou agacé, la connerie est courante...?Enfin, la qualité des ressorts est telle que le claquement répété des leviers sur le bout des doigts à la fermeture peut devenir vraiment douloureux....

Prix des Wago à levier :
20€ c'est pour 50 connecteurs, ca fait 40c le connecteur. Au final 40c pour ne pas avoir de problème de maintenance et de modification c'est pas forcement une si mauvaise idée que ça. 
http://www.conrad.fr/ce/fr/product/522322/Lot-de-50-borniers-Wago-3-points-222-413VE00-050/SHOP_AREA_17270
http://www.lepointelec.com/PBSCProduct.asp?ItmID=2955712

Autres connecteurs les ScotchLocks :
Ce sont de petits connecteurs qui ne nécessitent pas de dénuder le câble et qui sont déjà graissés donc prêt à être utiliser dans un tableau de bateau.
Les petits ScotchLocks sont limités à 0,9mm2.
http://www.connexion-internet.com/astuces-fiches-pratiques/cablage-desserte-interne/connexion-fils-telephonique-scotchlock?
http://www.conrad.fr/ce/fr/product/540012/Connecteur-autodnudant-jaune-section-04-07-mm-2-ples-3M-UY-80-6113-2772-9
Les Scotchlok 314 bleus sont limités en section de câble à 1,5 mm2 et 3,8 mm de diamètre (on peut tricher en dénudant le câble mais on perd en résistance et en isolation).
Ils existent en trois câbles. 
http://multimedia.3m.com/mws/mediawebserver?66666UuZjcFSLXTtNxf_48T2EVuQEcuZgVs6EVs6E666666--
http://solutions.3m.com/wps/portal/3M/en_US/Marine/Home/Products/Catalog/?PC_7_RJH9U5230GE3E02LECIE20S4K7000000_nid=GSV0X23YGMbeVB2NDGZBTHgl 
Le modèle 316 IR est noir et IP 66 spécifique pour l'irrigation!
http://www.conrad.fr/ce/fr/product/541587/Connecteur-Scotchlock-MGC/SHOP_AREA_40306&promotionareaSearchDetail=005
Ils ne sont pas démontables, il n'y a pas de fixation prévue.
Connecteur fixe, à ressort sans levier
http://www.conrad.fr/ce/fr/product/522361/BORNIER-5P-PE-N-L1-L2-L3-Wago-862-1505/0200226&ref=list
Ils sont prévus pour des installations tri-phasé avec de trop gros fils mais s’accommodent très bien des fils super fin type NMEA, Anémomètre, Réseaux, Antenne, etc...
Attention au risque de modification de l'impédance à cause de la rupture du blindage.
Etamage :
L'étamage des fils dénudés est un plus coûteux en temps qui limite l'oxydation.
Etamage : les dominos sont remplacés par des soudures plus gaine thermo, si c'est fait correctement, on n y revient pas. 
Entamer les fils n'est pas une solution parfaite, ça supporte relativement mal les vibrations disent certains. 

Cas d'immersion du câble :
Etamer les fils et les raccorder à l'aide d'un domino laiton ou un connecteur plus technique, lequel sera mis dans un embout plastique du commerce du type raccord de tube PVC. Ensuite remplir les deux extrémités de l'embout plastique, soit par de la résine, si vous voulez un raccordement fixe, soit par du silicone incolore si vous voulez quelque chose de démontable facilement - coût assez négligeable. Ce genre de raccordement est bien étanche, et peut passer en cale avec immersion accidentelle. 

Passage des câbles :
Gaines ISO
quel type?
Une gaine fait une superbe protection contre les frottements et l'usure et facilite le passage des câbles et les adaptations ultérieures.
Pas de réponse claire, sujet à compléter

Comment identifier chaque fil?
Les numérotations sont préférables à du texte les étiquettes avec des noms sont plus dures à lire que des numéros dans un emmêlement de câbles. 
Si on refait tout, c'est bien de prévoir quelques classes de couleurs pour les câbles (éclairage = mauves, équipement nav = rouge, etc ...) en fait seul le noir est bloqué pour la masse, et on trouve facilement au moins du mauve, rouge, marron, le vert et le jaune sont un peu moins simple mais se trouvent.
Plan de numérotation avec une suite logique style A01, premier inter de la première ligne du tableau, A02, etc. 
Il suffit alors de coller le schéma avec les numéros dans un endroit ou on ne peut pas le perdre. 
Quel genre d'étiquettes utilisez vous pour repérer chaque fil?
- Une petite imprimante genre Dymo. 
Etiquettes adhésives assez fragile, mais pratique pour du texte si on a la machine
- Etiquettes à Clipser 
Les clips de marquage numérotés sont plus fiables en terme de tenue sur le câble, dans le temps.
- Etiquettes coulissantes tubulaires thermo rétractables.
Utilisable sur de gros câbles en glissant l'étiquette imprimée sous le tube transparent puis flammer pour retreindre. Attention au papier thermo, il noirci!

Réserver les identifications par texte à certains câbles importants ou d'usage différent, du style câble d'antenne, batterie, etc…
http://www.conrad.fr/ce/fr/overview/6401060/Identification-de-cble ??

Calcul du diamètre d'un câble :
http://forcepas3.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=44%3Aelecabord&catid=53%3Aelectron&Itemid=27
Merci ForcePas!

Difficulté, temps :
Lutter contre les chutes de tension, l'électronique moderne y est particulièrement sensible. 
Ne pas hésiter à passer la section supérieure (10mm2 entre les batteries et le tableau, 6mm2 entre le tableau, le frigo, le pilote )
Lutter contre l'oxydation est le premier objectif. ?

Réfection de l'électricité sur un Sun Fizz, pas loin de 20 jours, mais cela comprend la fabrication de nouveau caissons à batteries, la modification des boiseries pour intégration du tableau 12 V et 220 V, l'installation d'une éolienne, d'un chargeur de quai et d'un régulateur de charge alternateur, plus de tous les shunts pour pouvoir mesurer exactement ce qui se passe un peut partout.

Bon courage!

Les derniers commentaires :

Imgp0563
bendix

peut être si tu grimpe ton bateau en haut d'un pilonne

mardi 18 août 2015 20:48
P1010007
mayko

edf ca bouge pas et parfois ca pete( dans ma rue par ex)

mardi 18 août 2015 20:31
P1320600
1
jbillosxm

article tres interessant surtout les liens pour les differents type de connexions qui comme par hasard n'existent pas chez les shipchandlers ou alors à prix d'or (à part les dominos!) ceci dit un bémol je navigue depuis 15 ans et vis depuis 8ans sur un bateau qui est plein de fil sous les planchers et sous la ligne de flottaison, moteur, batterie, pompe, cable de guindeau ...etc et ça marche sans pb. bien sur faut des bons cables et assecher dès qu'on a de l'eau ds les fonds, mais dans un bateau "normal" y a pas d'eau.

vendredi 05 juin 2015 00:32
12032195_10153210432442984_3431264976242974512_n
phazon972

Bon alors les manchons thermofusibles de chez Wurth c'est juste tout pourri, je deconseille fortement et je vais leur jeter à la tete. Par contre leur 'loctite' c'est une tuerie.

vendredi 29 mai 2015 02:37
12032195_10153210432442984_3431264976242974512_n
phazon972

tout est sous la ligne de flotaison mais il faut bien que je raccorde les pompes de cales, le groupe d'eau et les capteurs divers. de plus j'inclus,dans la renovation, des gaines qui n'etaient pas présentes.

jeudi 14 mai 2015 01:32
Voir tous les commentaires
Retour