La valeur assurée doit être modulée

Voilà plusieurs expertises à la suite de sinistres où j'applique la règle proportionnelle sur le coût total des réparations après abattements pour tenir compte des vétustés et avant la franchise.

Comme vous le savez, en tous risques, votre bateau est assuré pour une certaine valeur qui est soit la valeur vénale soit une valeur agréée.

En cas de sinistre, l'expert missionné par l'assureur déterminera la valeur vénale ou économique au moment du sinistre en s'appuyant sur les cotes des revues  spécialisées, quelquefois en chiffrant séparément la coque et la motorisation pour tenir compte d'une propulsion différente de celle d'origine.

Il complétera son estimation par un panel de prix de bateaux à vendre du même modèle et de la même année proposés par les principaux annonceurs sur internet.

Si son estimation de la valeur vénale au moment du sinistre est inférieure à la valeur assurée, l'assuré aura payé à l'assureur des sur-cotisations pendant x années pour ne pas être mieux couvert.

A l'inverse, l'assureur appliquera la règle proportionnelle.

Exemple :
valeur assurée 15 000 €
valeur économique 30 000 € (l'assuré a oublié de déclarer le remplacement de son moteur par un neuf)
Coût des réparations après application des vétustés et avant franchise 5 000 €
Franchise 500 €
Proposition d'indemnisation : 5000 x 15 000 / 30 000 = 2 500 € ::-(:
Indemnisation après application de la franchise : 2 000 € :cry:

Conclusions :
Le but est de moduler la valeur assurée de votre bateau pour ne pas payer de sur-cotisations et pour qu'en cas de sinistre, vous soyez indemnisé sans abattement.

Deux paramètres contradictoires sont à prendre en compte ;
- inexorablement la valeur de votre bateau chute d'année en année donc revoir à la baisse sa valeur assurée en estimant sa cote au moins une fois par an avant le renouvellement du contrat
- installation de nouveaux équipements de confort, d'une nouvelle motorisation, de nouveaux matériels d'aide à la navigation..., conséquence : revoir à la hausse la valeur assurée en prenant en compte les valeurs d'achat la première année uniquement. Les années suivantes, vous devez appliquer des vétustés.

Les derniers commentaires :

Voir tous les commentaires
Retour