plans d'aménagements

Equipage le 11/21/2000

le choix de plan de pont et d’aménagements intérieurs va définir le style de vie à bord, et dépends des goûts et du programme de navigation, selon que vous ètes plutôt "soleil et farniente" ou "traversées tous temps"!.


plans d'aménagements

plans d amenagementsPlans d’aménagement

Pour faire un plan d’aménagement personnel sans architecte, il faut d’abord vérifier ce que vous avez le droit de faire en discutant avec lui : Les deux ou trois cloisons structurelles ne peuvent être déplacées ou ouvertes sans son accord. Pas plus que les ouvertures de pont, les épontilles, cadènes, etc…

Je ne discuterais que des monocoques, qui représentent 95% des bateaux et 99% des projets de construction amateur. Il faudrait un autre sujet complet sur les multicoques. La discussion tourne plutôt autour du 10-12m, le projet moyen pour beaucoup d’entre vous, car les possibilités et choix sont beaucoup plus vastes sur les grosses unités.
Le choix du style de bateau est très passionnels, chacun étant sûr d’avoir fait le bon, mais connaître les avantages et inconvénients de chaque aménagement évite de choisir sur un coup de tête.

Remarque préliminaire : Il est impossible de traiter séparément du plan général de pont et des aménagements intérieurs, sans gros déboires (hauteur sous barrots invivable, bateau fatigant à vivre, etc..)

les aménagements typiques

Il n’y a pas de plan idéal, sinon ça se saurait, mais les architectes ont tourné autour depuis si longtemps que les bons concepts ne sont pas si nombreux entre 10 et 12m.

  • « cockpit arriere /carré central »

90% des bateaux : cockpit arrière , carré central avec cuisine d’un bord et table à carte de l’autre, et cabine avant. Selon la largeur et les hauteur arrière, on peut loger une ou deux petites cabine, ou les toilettes. En général toilette et placards entre le carré et la cabine avant.
Avantages : cockpit agréable au mouillage, accés à bord facile, grands coffres, C’est le bateau de tout le monde . Presque le seul possible en dessous de 10m
Inconvénients : c’est le bateau de tout le monde !

  • cockpit arriére/ carré arrière

Genre Beaujolais ou Kelt39 pour les bateaux de série, et pas mal d’amateurs soixante-huitards.
Avantages : on peut ainsi augmenter la taille des cabines, et des soutes avant, à longueur égale on a beaucoup d’espace intérieur.
inconvénients : moteur bruyant au milieu du carré, on se cogne pas mal à table, descente qui mouille tout, manque de coffres de pont et de cockpit.
A partir de 13m les inconvénients s’atténuent : le compartiment moteur et la descente peuvent être séparés du carré, on peut avoir des grands coffres, et on peut obtenir des bateaux très confortables .

  • cockpit central

Genre Amphora, des bateaux volumineux, sécurisant, mais la hauteur sous barrots nécessaire sous les banquettes , pour passer à l’arrière, oblige à un cockpit très haut, un franc bord conséquent.. Nombreuses variantes à l’intérieur : cuisine en coursive, cabine ou carré arrière, etc..
Avantages : grand volume, cockpit protégé, grand carré (ou cabine) arrière
Inconvénients : fardage, beaucoup de marches de descente. bôme très haute, peu de coffres extérieurs.
Notre premier bateau était de ce genre (photo de plan ci-dessus), et les avantages et inconvénients sont donc vécus. En passant à un plan classique de même taille, l’impression de perdre en volume était évidente, mais les performances nautiques et la facilité de manœuvre améliorés..

conclusion rapide

On ne peut pas espérer de miracle en dessous de 12m : la place restant dessous est le reflet du plan de pont !

  • un cockpit bas et protégé à l’arrière= couchettes arrières inconfortables
  • un cockpit haut pour des cabines arrière confortables= des marches de descente en plus !
  • un cockpit central= fardage, mauvaise performances en voile par petit temps, moteur costaud pour la manœuvre de port.
  • 3 grandes cabines, 2 toilettes(comme sur les locations)=peu de rangements, table à carte miniature, peu adapté à vivre longtemps à bord !

Le style dépends d’abord du programme : combien serez vous à bord en général, et la vie sera-t-elle plutot

  • « soleil et baignade » : le cockpit arrière, la jupe s’imposent ; ou
  • « traversées tout temps » : le cockpit central ou la timonerie abritée vous manqueront..

Chaque petit détail doit étre imaginé en vie à bord prolongée :

  • monter 4 marches raides 20 fois par jour pour surveiller l’horizon, ça va 15j en croisière, au bout de 3 mois, vous regretterez qu’il n’y aie pas une marche de moins, ou qu’on ne voie pas l’horizon sans monter.
  • idem baisser la tête pour aller aux toilettes , escalader un « bridge-deck » pour arriver à la descente depuis le cockpit, se contorsionner autour des haubans pour aller à l’avant…

« flush deck »,« deck-house » « deck saloon » ou timonerie ?

Après avoir vanté la beauté des ponts sans excroissances (flush !) comme sur les bêtes de course, et constaté que la première adjonction des voyageurs est une capote de protection ou une bulle de navigation, même les grands chantiers reviennent à des plans plus agréables à vivre : descente moins acrobatiques, carré ouvert sur l’horizon (salon de pont ou « deck saloon »)

La timonerie abritée a longtemps été méprisée chez nous , sauf pour les « fifty » ou par des chantiers atypiques (Amel) alors que dans les pays du Nord , c’est presque la règle si on voyage vraiment.
Les doubles postes de barres (intérieur/extérieur) posent beaucoup de problèmes (encombrement intérieur, commutations, débrayages) : avec le progrés des pilotes et de l’electronique, le poste de navigation « a l’abris » peut être réduit à un simple répétiteur prés du GPS/carto. L’essentiel est de voir sur tout l’horizon, ce qu’aucun « deck saloon » ne permet. Un bon compromis est une capote de descente bien conçue (éventuellement partiellement « en dur ») avec une console d’instruments et un siége amovible dans la descente. On ne prends la barre que pour se faire plaisir , ou en cas de panne du pilote.

A l’usage, les grands hublots latéraux et frontaux sont souvent occultés quasi définitivement en pays chauds, sauf si on veut faire une serre tropicale à l’intérieur : Ils sont très beaux au salon, ou sur les catalogues de catas de location . Deux hublots latéraux assez grands pour voir la mer depuis le carré, c’est bien agréable.

ergonomie des aménagements

Il faut en permanence comparer le plan aux mensurations de l’équipier moyen : longueurs de couchettes , hauteur de sièges ou de dossiers, passages de panneaux de descente. Etc..
Michel-Ange à fait l’essentiel du travail avec son dessin des proportions idéales du corps humain dans un carré et un cercle (Manpower !).
Un livre encore d’actualité sur ce sujet (complètement dépassé par ailleurs dans d’autres) est le Nauticus « aménagements » de Borg. Il donne les dimensions agréables à vivre pour tous les aménagements (marches, couchettes cercueil, tables, etc).

J’ai utilisé une méthode simplifiée très pratique : on utilise pour tout le plan un quadrillage / grille d’environ 23cm , qui sert d’unité (notée : u) aux plans.

Les dimensions humaines sont arrondies en multiples de la grille :

  • taille humaine 8xu=1m84
  • hauteur de siéges 2xu=46cm
  • table à carte mini 4x3xu=92x69cm
  • table à carte très confortable 5x4xu
  • largeur de descente ou coursive 3xu

Le bateau lui même est dessiné sur cette grille, par exemple :

  • longueur de flottaison 40xu=9,20m
  • entre couples 4xu=92cm
  • largeur au maitre bau 16xu=3,68m
  • franc bord avant 6xu=138cm
  • longueur de coque 48xu=11,04m

(on vient de refaire l’exercice de Michel Ange, pour les dimensions idéales du bateau !)

Les volumes de coffres et réservoirs sont faciles à évaluer sur plan car: u3=10L=0,01m3 (à10% prés).
On peut descendre très loin dans le détail (diamétre d’une bouteille, etc)

Cette méthode peut étre appliquée en variante avec le pieds anglais très lié aux mensurations humaines :

  • taille humaine=1,83m=1 brasse=1 fathom=6 pieds=2 yards

Les plans anglo-saxons sont donc beaucoup plus faciles à aménager en gardant la grille en pieds,( ou en « tiers de pieds » soit 4 pouces=10,16cm )!

Sans utiliser de CAO , on peut ainsi refaire très vite des plans d’aménagement variés et ergonomiques, avec correspondance entre les aménagements et la structure des couples et varangues.
Après quelques mois de cogitations, on connaît par cœur le plan dans la grille, et on peut le refaire sur n’importe quel papier quadrillé, dans le train, l’avion, etc..pour penser à un détail oublié.


un bon plan classique

plans d amenagementsA partir de 12-13m, la plan ultra classique avec cockpit arriere, carré central et trois cabines, devient vivable à 7 ou 8: exemple avec le sun-odyssee 42. On peut noter:

 
 

  • La largeur proche de 4m permet de faire une cuisine en coursive, et la longueur d'ajouter une couchette de quart à l'avant.
  • Les deux toilettes douches prennent énormément de place
  • le coffre moteur trés réduit donne un maximum de largeur aux couchettes arrières
  • mais il est sans doute difficile d'être à 8 autour de la table


un aménagement propriètaire

plans d amenagementsC'est le même bateau, en version "cockpit central", mais optimisé pour vivre à 4 en tout confort:




  • immense cabine arrière
  • cuisine en coursive sous le cockpit
  • grande "salle d'eau"

pourtant, malgré tout le soin possible, le moteur au milieu de la cabine arrière la rendra invivable en mer si le vent n'est pas là! et comme sur le plan précédent, on cherche une vraie table à carte (pas uniquement pour faire les cartes postales..)



Les derniers commentaires :

Avatar
bleu marine
Nous avons racheté une coque en cours d'aménagement;
c'est un plan Bruce Roberts 35 pieds en acier. Les cloisons cabine avant et cabinet de toilette étaient déjà posées de même que le chassis de la table à carte. (cabinet de toilette à babord de la descente, table à cartes à tribord). Nous gardons ça comme point de départ. La cuisine en L ou en U à babord; nous préparons le bateau pour nous 2, avec possibilité d'accueillir un couple dans le carré (banquette tribord transformable en couchette double, avec ou sans la table?); il y a également une spacieuse couchette "navigateur" sous le cokpit à tribord. et nous réfléchissons aux rangements, aux réservoirs d'eau et à tout le reste. Si quelqu'un a des idées ou des plans qui pourraient s'adapter à ça, merci de les partager avec nous.
lundi 31 juillet 2006 16:15
---
alu dériveur integrale plomb ou pas plomb?
je suis en passe d'aqeurire une coque alu dériveur integrale de 8m abandonnée à "l'abri" de quelques arbres, mais qui vu mon interêt ne l'était plus, comme par miracle, enfin j'ai pu négocier. après quelques fouilles dans les hautes herbes j'ai pu trouvé la dérive qui me semble fort légère. la question que je me pose est la suivante dois-je la lestée au plomb ou pas :-)
vendredi 29 juillet 2005 00:25
Missing
patrick_1140
Seuls...
Ceux qui n'osent pas essayer d'avancer reculent...

à mon avis bcp de critiqueurs ici devraient méditer.. à moins qu'ils sont si bons dans la contruction ou rénovation qu'ils n'ont rien à faire ... en plus des non inscrits....
vendredi 22 octobre 2004 20:24
---
poids
pourquoi se taire c est ce qui fait avancer les idées,tu ne serai pas un peu integriste
jeudi 21 octobre 2004 21:09
---
Stef, tu n'es pas serieux..
Voila tout a fait le genre de conseil completement CREUX..

ton idee ne serait valable que si tu construisais tout les amenagement ensembles et d'un seul coup de baguette magique. et bien evidemment en ayant le mat, le mouillage et tout l'avitaillement en place..

Quand on n'a rien de serieux a dire.. il vaut peut être mieux se taire???
mercredi 21 mai 2003 17:27
Voir tous les commentaires
Retour