l'Unité Amateur

Equipage le 11/27/2001
Les constructeurs amateurs soixantehuitard de l'époque héroique ont laissés la place à d'autres moins chevelus ou barbus, mais aussi passionnés, pour se procurer du matériel, se donner des coups de mains, ou juste en parler!


L'union des constructeurs amateurs

l unite amateurLa saga de l'UA

Ce que je sais de l’époque héroique n ‘est que partiel, déformé par les ragots de ponton et la tradition populaire, car je n’ai rejoint l’UA que depuis 5 ans. Il peut donc y avoir des erreurs, et je prie les anciens de m’en excuser, eventuellement de les corriger sur le forum..

L'UA, c'était à  l'’origine une bande de soixantehuitard chevelus et barbus qui construisaient des coques en ferrociment ou en acier pour fuir la société abhorrée, en rèvant de cocotiers , de vahinés ( et de pétards !).,pendant que d'autres allaient èlever des chèvres dans le Larzac.
Ils se sont organisés pour négocier des achats en nombre de matériel, s’entr’aider, et faciliter les démarches administratives.

Ils ont progressivement crée une association nationale, la FIUA, une coopérative d’achats, le GCUA, et des associations  régionales  (une dizaine).
Il y a eu des avatars variés de trésoriers et de présidents, comme dans toute association de bénévoles qui grossit trop en  chiffre d’affaire, et actuellement,  la FIUA ne groupe plus que deux associations régionales sur dix
( je résume pour apaiser les polémiques, car les AG des 5 derniéres années étaient de vrais romans épiques !)
Bon, il paraît d’après les anciens que c’est cyclique, tous les 5 à 10 ans : le premier trésorier  des années 70 serait déjà parti au bout du monde avec la caisse, ça va donc s’arranger, comme à chaque fois !

En attendant la refondation  dont rèvent les responsables de la FIUA, les UA régionales tournent rond et continuent ( vive la décentralisation !). Je ne connais personnellement que les UA de Midi Pyrenee et de Rhones Alpes, mais ça tourne aussi ailleurs (Bretagne, Ile de France, Picardie, PACA, Aquitaine, etc...).



Les achats groupés et les prix négociés

C’est sans doute ce qui interesse le plus les constructeurs : comment trouver moins cher tout ce matériel de luxe indispensable : accastillage, matériaux, moteurs, voiles, etc, qui nous obligent a aligner les francs (ou les Euros) avec au moins quatre chiffres a chaque fois.
Sans passer par l’occasion, les UA arrivent à approvisionner en neuf a environ 20 ou 25% sous le « prix public recommandé » des catalogues. Aucun miracle à cela, c’est la remise courante de tous les « gros clients » des fournisseurs (accastilleurs, chantiers, coopérative maritimes, loueurs …) Il suffit de savoir par exemple que si on achete plus de 100 batteries marines, comme « France pèche » ou « mooring » on a environ 50% de remise !

Bien sûr il faut faire quelques sacrifices parfois sur le délai (pour grouper !) se donner la peine d’y aller, ou d’aider les bénévoles qui négocient et traitent le secrétariat: C’est l’ "esprit UA » qui va donc bien plus loin que les appros « discount ».

Qui peut être membre ?

Tous ceux qui construisent entièrement ou partiellement un bateau, ceux qui l’ont fait ou qui veulent le faire, le degré de « rénovation » ou de « transformation » qui fait de vous un membre actif, n’est pas écrit dans les statuts ! mais le principe est de rester dans un « style d’esprit »,

Pas question donc d’adhérer à l’UA pour acheter juste votre survie neuve une fois tous les dix ans, en ralant parce qu’elle arrive une semaine en retard.

Et puis ?

L’achat de matériel reste bien sûr le moteur principal d’intérêt, mais la plupart des UA organisent des réunions techniques, se passent des trucs divers et des coups de main, s’échangent de l’outillage, ce sont de vrais groupes de copains : quand un bateau sort enfin du hangar, il y a du monde !

A suivre

Dés que j'aurais des nouvelles fraîches sur la refondation de la FIUA , ou des annonce officielles des UA régionales, je vous en ferais part,  bien sûr , car l'UA est éternelle, comme la construction amateur!





Les derniers commentaires :

Avatar
mimivivi
Je tombe sur cet article...
dont le premier post date de 2002.
Je fais justement partie de ces années folles de 70.
Je ne veux pas parler ni polémiquer sur les chevelus de l'époque par rapport aux tondus d'aujourd'hui' hui.
Je vois simplement qu'à l'époque, les jeunes fumaient (beaucoup) moins de pétards qu'aujourd'hui,qu'ils avaient des rêves plein la tête et essayaient de les atteindre.
Je retrouve cette idée dans les yeux brillants de ceux qui viennent visiter mon chantier de construction. Pendant une heure ou deux, ils sont partis ailleurs.
Aujourd'hui, c'est comme s'il n'y avait plus d'espoir dans la jeunesse. Les constructeurs amateurs ne sont pas bien jeunes.
L'alternative, pour une partie de la jeunesse, c'est d'acheter pour trois ronds un fourgon, de l'aménager pour voyager. Mais le temps passe et les fourgons pourrissent dans un pré ou sur les parking comme les coques d'autrefois...
Le bonheur est dans le pré, mais les voyageurs ne le savent pas.
A notre époque, le voyage en bateau se résume souvent à un tour de l'atlantique une fois la retraite là.
Les années 70 étaient l'époque ou tout était possible même si la majorité échouait. Les années 2000 sont l'époque ou l'on veut nous faire croire que plus rien n’est faisable, ou les libertés se réduisent comme peau de chagrin, l'époque des psychoses dont l'écologie fait partie (et je précise que je suis écologiste!)
J'arrive à l'âge d'une retraite d'artiste c'est-à-dire réduite à sa plus simple expression.je ne suis pas solidaire des manifestants de ces jours.
J'apprécierais que mes concitoyens manifestent dans la rue pour défendre justement nos libertés...
Pour l'unité amateur, il en va comme pour le reste.
J'ai pris ma cotisation à l'ua Île-de-France.
Cela m'a couté, je crois, 50 € et rien rapporté qu'une prise de tête avec le responsable de la centrale d'achat de l'époque, mal poli, et incompétent.
Comme quoi les années passent et ne se ressembles pas, il faut le voir et l'accepter!
Amicalement à tous
Michel
mardi 19 octobre 2010 11:48
Missing
martooTF10
acheter plan voilier avec stabilité validée
Bj
C'est toujours une solution, mais avec la foultitude de plans de voiliers similaires qui naviguent.....
De plus, si vous immatriculez en 1 ou 2 vous devez faire valider les calculs de stabilité une duexième fois, car certaines sociétés de classification repassent à la moulinette toutes les données et en regardant bien ce que demandent les classes......

De surcroit, les calculs de stabilité ne sont valables que si vous suivez tous les plans (peu ou prou ) et au cas ou vous modifiez achetez la construction vous devez repasser au tiroir caisse..

Donc la moralité est d'acheter un "study plan" au USA (par exemple) pour 75 USD et le plan entier 12 500 USD et de le remodeler soi même.

Il est vrai que celà n'est possible que si vous avez des notions de stabilité, mais très économique, mais m'a pris 2 mois pour le recréer à partir des plans généraux et d'y intégrer les paramètres de la "division 240 navires de plaisance -24 mètres"

Désormais ce plan est une contruction amateur "martooTF10"

Amicalement

MartooTF10
samedi 02 octobre 2010 07:37
Missing
roger67
et à Strasbourg.
bonjour à toutes et tous,

J'ai il y a quelques années remis un jaguar 25 en état sur lequel je navigue près de chez moi sur un plan d'eau...
J'ai récupéré d'un ami, une corvette herbulot.. nue et à refaire entièrement, existerait il une Ua toute proche de l'alsace..

Merci

Roger
lundi 19 avril 2010 16:25
---
Unité Amateur sur le Nord?
Existe t-il une UA sur le Nord? Le cas échéant, qu'elle est la plus proche et la plus pratique?
Merci pour vos réponses.
JF
mardi 09 juin 2009 19:45
Avatar
KpitaineK
OUI...
...à MARSEILLE.
mercredi 15 octobre 2008 11:26
Voir tous les commentaires
Retour