Architecture amateur

michel le 10/21/2000
Ces petits articles, d’un architecte totalement amateur et repenti, ne sont destinés qu’à initier un peu aux problème de l’architecture navale, dans les domaines ou un amateur peut facilement intervenir et comprendre :
  • hydrostatique des carènes et stabilité, en particulier les calculs et grandeurs utilisées dans les logiciels de carène

  • idées et choix d’aménagements intérieurs

  • options et choix de plan de pont selon le programme


  • Si vous vous lancez dans la conception, il vous faut beaucoup plus de documentation et de conseils. Mais si vous concevez avec un architecte, vous saurez un peu mieux comprendre les problèmes, et en tout cas avoir envie de creuser la question..


    Architecture amateur

    Architecte amateur ou professionnel ?

    Je ne donnerais AUCUN conseils sur ce choix ! Après avoir conçu le premier depuis le crayon et le papier, j’ai acheté un Sunfizz comme second bateau, alors.. sachez seulement pour alimenter cette réflexion que:

    Le diplôme d’architecte naval plaisance n’existe pas, seuls comptent l’expérience et la réputation. Après avoir conçu un bateau qui marche à peu prés, tout amateur peut vendre ses plans et se déclarer architecte. Je n’ai pas eu cette audace, mais d’autres ne s’en privent pas , et certains sont devenus des architectes connus (Y Caroff a commencé dans « loisirs nautiques » en 68).

    Ces plans de premier essai ne sont pas chers voire gratuit, alors que les plans d’architecte connus sont à 10000f et plus: le constructeur très limité en budget (comme moi en 69) est donc très tenté de faire ses plans.

    Concevoir complétement son bateau procure un plaisir supplémentaire pendant la construction et une satisfaction irremplaçable s’il marche bien ensuite. Le risque évidemment est de concevoir un sabot qui ne remonte pas au prés, qui roule et qui épuise son équipage, quand il n’est pas franchement dangereux. Mais comme c’est son bébé, on s’y habitue et on l’aime quand même !

    Il faut connaître ses limites : une éducation un peu technique, au moins de niveau technicien ou projeteur professionnel est indispensable pour utiliser correctement les logiciels et calculs, un peu d'expérience nautique permet de faire une carene sans originalité qui marche à peu prés. Pour faire un très bon bateau, sans faire une copie d’un existant, il faut de l’inspiration, beaucoup d’expérience , et un peu de chance..

    Un bateau de construction amateur est plus difficile à vendre, a fortiori si c’est une architecture amateur.

    La conception personnelle permet de mûrir le plan pendant que le programme et le budget se précise. Un ami a commencé son plan en célibataire et a fini son bateau avec 4 enfants. Il rajoutait une couchette au plan tous les ans...Comme on lui a fait remarquer, sur son chantier, la reproduction marchait beaucoup plus vite que l’atelier !...

    Dans ce qui suit, je ne décrit qu’une approche limitée aux améliorations ou réaménagements d’uns coque existante, à l’aide de logiciels shareware et de méthodes simples.

    les logiciels « shareware »

    J’ai utilisé « prodemo » (disponible en shareware sur le site «boatbuilding » de l'annuaire), pour recalculer les courbes de stabilité après changement de lest.

    La version gratuite de Prodemo permet de tout faire, sauf de sauvegarder les résultats : on doit donc tout faire sans coupures ! (éviter les jours d’orage). Compter quelques jours d’essai pour bien maîtriser le logiciel, avant de vous lancer sur les dessins et calculs définitifs, car le réglage des échelles, courbures, etc.. est délicate.

    La version utilisée ne sortait pas les courbes hydrostatiques directement, la version actuelle (prodemo2) le fait

    Le logiciel en français « carene2001 » (proposé sur le site "carene cad" de l’annuaire) est similaire, mais un peu moins riche que « prodemo » qui sort par exemple le plan des panneaux développés pour une carène à bouchains.

    Les limites

    En utilisant ces logiciels, vous ne deviendrez pas un architecte pour autant, car ils ne vous donnent aucune indication « dynamique » sur la carène : elle aura toutes les caractéristiques « statiques » souhaitées, mais peut naviguer cependant comme un sabot..
    De plus, les calculs de résistance et d’échantillonnage, de gréement et de voiles, ne sont absolument pas traités .

    Mon problème était beaucoup plus cerné : le bateau existait avec ses qualités et défauts, je voulais le modifier un peu dans le bon sens, en profitant de grands travaux de révision, avec une nouvelle quille.
    Le logiciel m’a permis d’une part de vérifier tous les calculs fastidieux que j’avais fait à la main 20 ans avant, d’obtenir la courbe de stabilité avant et après modification, et surtout de belles images en 3D de ma carène à afficher au bureau..

    (a suivre : les notions utiles)



    Les derniers commentaires :

    ---
    recherche
    sur quel site trouver le logiciel prodemo?
    merci......
    mercredi 19 septembre 2001 20:49
    ---
    recherche conseils
    Bonjour
    un ami possede un bateau et aimerait faire quelques changements dessus. Or il ne possede ni permis de construire ni experience architecturale.Il a les plans originaux du bateau.
    Il recherche donc un architecte amateur ou professionnel naval pour l'aider à remplir sa demande de permis de construire et à creer de nouveaux plans pour son bateau.
    Pourriez vous par e-mail m'indiquer si possible quelques noms d'architectes amateurs ou professionnels dans vos connaissances et si possible dans le departement de l'ain ou la région rhone-alpes?
    Je vous remercie d'avance.
    Max Ruffo
    dimanche 16 septembre 2001 21:13
    Voir tous les commentaires
    Retour