artimon au mouillage

michel le 07/16/2001



L'un des (seuls?) intérêts du ketch, est de permettre la stabilisation des embardées au mouillage. J' avais vu souvent des anglosaxons le pratiquer dans les calas, avant de l'essayer avec succés.
La plupart des bateaux a fardage font des embardées réguliéres si le vent souffle sur le mouillage, ce qui augmente le risque de gèner le voisin, et surtout de riper: en effet, a chaque virement, le mouillage reçoit une traction violente, et c'est en général à ce moment que ça ripe!
Le phénomène d'instabilité dans le vent est naturel, similaire au drapeau qui flotte , ou à la drisse qui cogne: le bateau accroché au fond par une ligne assez longue, se met de travers, puis semble avoir envie de "remonter au vent", jusqu'a retendre la ligne et "virer de bord"! bien sûr chaque bateau le fait à son rythme, et le mouillage encombré est un joli ballet..

Une petite toile d'artimon bien tendue diminue au moins de moitié le phénomène:
-Prendre la plus petite (dernier ris)
-Trés plate (éventuellement remplacer la voile d'artimon par le tourmentin)
-La bome étarquée au centre ne doit pas bouger (ajouter éventuellement des bouts latéraux pour la tenir)

Grace à cet artifice, le mouillage tient au moins une force de vent en plus.

Les derniers commentaires :

Avatar
michel
le faux artimon
quelques précautions pour le tourmentin sur pataras: ne pas l'oublier quand on appareille sinon la bôme passe à travers! on peut le laisser en route si on est vraiment sûr d'un long bord de travers, sans risque d'empannage.
Ok aussi il faut un tourmentin bien conçu, donc en général avec une bande de ris et les crocs associés, et attacher la bôme des deux bords (elle ne doit plus bouger d'un poil) l'écoute normale même bien bordée ne suffit pas dans ce cas.

il y a des bateaux à moteurs type rétro qui ont un petit artimon comme ça et se stabilisent.
jeudi 17 juillet 2003 12:06
Missing
Osmose
Avec un ketch, oui,
l'artimon stabilise le bateau et évide les embardées. Avec un slopp, rien ne vaut une SPADE pour être tranquille au mouillage.

Là, je sens que je vais me faire engueuler...
jeudi 17 juillet 2003 11:22
---
artimon au mouillage: je confirme
je confirme (par expérience) que l'artimon au mouillage est un atout important (pour ceux qui font du mouillage forain évidemment):
- sur un sloop: gros coup de Mistral au mouillage dans le port d'ajaccio (au fond avant les travaux): tourmentin endraillé dans le pataras bordé comme une tôle: tenue parfaite (alors que de nobreux bateau chassaient autour. Seul inconvénient: remonter l'ancre soc de charrue pour appareiller! Mais quel satisfaction d'avair un mouillage de tenue parfaite quand tout s'agite autour de vous.
- depuis: un Gib'Sea 35 en ketch: confirme cette expérience ( sauf qu'il a fallu ajouter une bande de ris à l'artimon pour pouvoir le border ABSOLUMENT PLAT ("comme une tôle").
Bon vent
jeudi 17 juillet 2003 00:51
---
ok
et même on peut naviguer au travers avec ce "faux artimon" que tu décrits, mais les bouts sont un peu compliqués a gerer au virement!!
jeudi 03 octobre 2002 23:47
---
voile artimont
il est possible d'etarquer le tourmentin avec la balancine en l'amurant sur le patara et en le reprenant sur la bome par le point d'ecoute.Bon mouillage
jeudi 03 octobre 2002 19:47
Voir tous les commentaires
Retour