fabriquer un hamac

Equipage le 07/16/2001

Pour beaucoup d'entre nous, les vacances sont synonyme de détente et de repos
et où goûter mieux le silence, le chant des petits oiseaux que couché dans un hamac
.... avec le soleil pour témoin ?

Celui que nous vous présentons ici est prévu pour un adulte, vous pouvez donc en
réduire les dimensions le cas échéant.

dimensions du hamac

    DIMENSIONS
- Longueur du filet : 2 m
- Largeur du filet : 0.90 m
- Côté d’une maille : 7 cm (longueur du Gabarit)
- Diagonale d’une maille : 10 cm (distance entre deux marques sur la « corde* d’armature »)

Matériaux

fabriquer un hamac    MATÉRIAUX
Pour l'armature :
- 2  tasseaux de bois de 0.95 m de long et de section carrée de 30x30 mm
- 8 m de corde* chanvre de 8 à 10 mm de diamètre (scotcher les bouts pour les arrêter
… ce n’est pas du nylon !).
Pour le filet :
- 81 m de cordelette** de chanvre (plus doux que le cisal !) de 4 à 5 mm de diamètre
Pour les mains :
- une vieille paire de gants en cuir …. Surtout si vous optez pour le cisal
Pour les fesses :
- une couverture pour recouvrir le hamac …. Mais il faut le finir avant !

Outils

fabriquer un hamac   OUTILS
Après avoir percé les deux tasseaux , ayez près de vous :
- Un poinçon ou un épissoir très fin
- Une paire de ciseaux
- Un crayon feutre
- Une règle plate
- Un petit morceau de bois (baguette d’électricité) de 7 cm de long qui vous servira de gabarit  
- Un ti’punch

Détail des opérations

  DÉTAIL DES OPÉRATIONS

1 - Percer les deux morceaux de bois ainsi :
X à 2.5 cm de l’extrémité trou Ø8mm ou Ø 10mm, suivant le diamètre de la « corde d’armature* »
X à 5 cm un trou Ø6mm (2 brins de la cordelette passeront par là)
X tous les 10 cm percez un trou de Ø6mm [8 fois] (ils repasseront par là !)
X à 5 cm un trou Ø8mm ou Ø 10mm
S’il ne reste pas 2.5 cm en bout … retournez à la case « départ »,  sans toucher les 20.000 ni le ti’punch … vous vous êtes plantés !!

2 - Faire un œil avec une demi-clef et une épissure au milieu de la « corde d’armature* », faire un demi-nœud à 80 cm de part et d’autre de cet oeil épissé.

3 - Enfiler la première traverse et l'immobiliser par un demi-nœud de l’autre côté. De cette façon le bois et la « corde d’armature* » sont solidaires.

4 - Couper la cordelette** en 9 morceaux de 9 mètres.

5 - Plier chaque brin en deux.

6 - Fixer ensuite chacun d'eux à la traverse, en passant dans les trous de l’extérieur du
tasseau vers l’intérieur d’icelui, puis en rabattant les brins sous la boucle centrale …
deux demi-clefs seront les bienvenues.

7 - Accrocher l'ensemble assez haut afin que l’ouvrage pende en face de vous (assis)
… parce que ce n’est pas terminé !

8 - A 5 cm de la traverse, faire une marque sur la « corde d’armature* » afin de savoir sous quel toron passera la cordelette du filet.

9 - En vous servant du gabarit faire une marque sur chaque brin de cordelette.
II y a donc 18 marques à faire !

10 - Passer le brin 1 dans la corde de gauche et le brin 18 dans celle de droite en faisant coïncider la marque sur la cordelette avec la marque sur la « corde d’armature* ».

11 - Le nœud de tisserand dont on se sert ici et qui est la base de tous les ouvrages en filet n’est jamais qu’un nœud de cabestan fait avec 2 brins : une ganse d’un côté et un nœud d’écoute simple de l’autre.
- Il est  recommandé, de bien serrer chaque nœud avant de passer au suivant

12 - Nouer les 8 nœuds de tisserand de la première rangée. Les marques doivent être au ras du nœud.

13 - En partant de ces nœuds, marquer chaque brin de cordelette. Pour les deux brins extrêmes, partir de l’endroit où la ficelle passe sous la « corde d’armature* »

14 - Faire les 9 nœuds de tisserand de la deuxième rangée.

15 - Répéter ensuite les opérations 10, 11, 12, 13 et 14 jusqu'à ce que vous ayez terminé la quarantième rangée.

16 - Fixer la deuxième traverse comme la première : demi-nœud de part et d’autre du tasseau et terminez par un oeil épissé à 80 cm sur la « corde d’armature* ».
Bonne sieste !...

PS : ceci est la retranscription d’un article paru dans un journal de naturistes dans les années 68/70 que j’ai gardé dans mon sac à épissure tous ce temps …. J’ai du en fabriquer ainsi plus d’une centaine  … l’auteur était Gilles Faudot Bel … hommage lui soit rendu

PPS : cela n’est pas interdit de réduire les proportions pour en faire des filets à fruits frais … dans l’axe du voilier, cela suit même le roulis !
Un gabarit de 3 cm donnerait des mailles de 4.5 cm de diamètre, cela peut se faire avec de la garcette de nylon tressée de 2.5 ou 3 mm



Les derniers commentaires :

Missing
frankamak

Votre message est un peu vache ! J'achète des hamacs au Mexique depuis 25 ans, je me sers à Tixkokob, je pernd la qualité "Hilo del elefante" et je ne vois pas comment je pourrais faire mieux !!
Non mes hamacs ne sont pas industriels !

dimanche 26 janvier 2014 13:16
Missing
frankamak

Le hamac mexicain est vraiment l'idéal pour le bateau. L'idéal est de trouver ceux en 100% nylon mais dans une grande taille uniquement sinon ils ne sont pas confortables. Ce site en propose de très bons : http://www.tropical-hamac.com/14-hamac-mexicain-nylon-exterieur
Mon expérience du hamac en bateau est que si le roulis est faible, le hamac sur la baume du bateau annulera le tangage. par contre si le roulis est important, cela a pour effet de multiplier le tangage et là, il devient impossible de rester dans son hamac !! Très étonnante expérience !!
C'était dans les ïles des Mentawaï dans un trip surf, pour vous faire rêver un peu.....

samedi 25 janvier 2014 12:18
Voilier
chantevent
Bonjour,

Et où accrochez vous ce hamac, entre quoi et quoi ?

Merci pour vos réponses détaillées.

Stan
dimanche 16 décembre 2012 07:04 *** Message modifié par son auteur ***
---
proportions et dimensions
nous avons fait 2 hamacs selon l'article...et nous conseillons d'augmenter de 50% la largeur preconisee et d'autant la longueur.

En effet, le hamac une fois fini est bien pour un jeune adolescent en taille, mais guere plus.

Sinon, ca marche.
lundi 12 mars 2007 16:15
---
Ah, le Soling !
Alexis,

Bienvenue à bord !

De Vancouver?

Pour le hamac, un simple ourlet et une corde en rond à chaque bout d'un bout de drap plein suffisent selon certains.

Le remplacement des sièges et couchettes en dur par des expédients souples fut essayé sur la 2CV Citroën, les modules spatiaux américains Gémeaux et Apollon, le confortable lit Picot de l'Armée française et certains bateaux comme l'Elver ci-joint.

Celui-ci est dépourvu de quille et même affligé d'un fond plat amphibie: simple question d'équilibre, il fallait gagner du poids.

La lecture des articles annexes pourrait t'être utile.

A suivre donc.
samedi 29 mai 2004 01:19
Voir tous les commentaires
Retour