VIK 119

erik le 12/16/2009
Construction amateur d'un catamaran open de 12m - Un récent post sur Hisse et Oh parlait de l'éternel dilemme cata ou tri et mentionnait la possibilité du catamaran open pour résoudre la problématique coût et performances. En voici un exemple récent.

Un récent post sur Hisse et Oh parlait de l'éternel dilemme cata ou tri et mentionnait la possibilité du catamaran open pour résoudre la problématique coût et performances. En voici un exemple récent.

A l'époque où certains catamarans, dits de voyage, ressemblent plus à un appartement du 16ème (et marchent à peu prés de la même façon…), il est rafraîchissant de trouver encore des amateurs soucieux de plaisir sur l'eau, de simplicité, de qualités nautiques, d'esthétique.
Beaucoup se plaignent du coût excessif d'un catamaran de croisière mais c'est un peu l'histoire de l'œuf et de la poule, qui à commencé? Les chantiers qui proposent des bateaux full options ou la clientèle qui la demande?
Même si l'architecture navale a fait des progrès considérables en multicoques, nous ne sommes pas subitement devenu des magiciens! Les équipements coûtent de l'argent à acheter, à entretenir et pèsent. Le volume intérieur augmente les surfaces de bordé donc coûte et pèse. Sur un multicoque, les efforts sont proportionnels au poids, donc le gréement, le plan de pont, la motorisation seront également proportionnels au poids et leur coût d'achat et d'entretien seront à nouveau proportionnels au poids.
En conclusion, le coût de construction et l'entretien d'un multicoque dépendent directement de ce que l'on souhaite emmener. Si le budget est suffisant pour assouvir tous les désirs, aucun problème! Mais il existe des solutions pour faire des multicoques relativement économiques si on accorde les besoins avec les moyens disponibles.
Attention, un multicoque économique ne doit pas être un multicoque au rabais! Ces bateaux ont une grande stabilité qui génère des efforts importants et il serait criminel de les sous estimer par économie. La construction, le plan de pont, le gréement doit rester d'une qualité cohérente avec ces efforts.

VIK 119 répond à ce cahier des charges d'un bateau simple, voire minimaliste pour le voyage.
Il s'agit d'un catamaran Open. Si l'absence de cabine de pont peut surprendre, elle présente cependant quelques avantages:
-La construction est très simplifiée avec tous éléments construits séparément, ajustés à blanc, puis assemblés définitivement sur le lieu de mise à l'eau. Intéressant pour l'amateur qui n'a pas de coût prohibitif de local, de transport ou de manutention.
-Les coques sortent des mêmes gabarits ou mannequin.
-La surface de bordé est minimale avec un coût de matériau très réduit pour la longueur.
-Le poids est faible permettant de se contenter d'un gréement modeste et des winchs en rapport.
-Le fardage est réduit ce qui permet d'éviter une motorisation coûteuse.
-Les qualités nautiques sont excellentes.
-La visibilité à la barre est parfaite.
-Le cockpit est gigantesque, particulièrement agréable dans les eaux ensoleillées qui sont le programme de ce type de bateau.
-Le mât, donc toutes les manœuvres sont accessibles du cockpit.
-Cela fait un très beau catamaran!
Nous avons cherché à limiter les inconvénients de la formule:
-Les coques sont très évasées pour obtenir un volume décent.
-Les bancs du cockpit sont bien protégés par les flancs de coques et une poutre de mât conséquente.
-Un taud abritera le cockpit au mouillage. Le coffre moteur central servira de table de cockpit.

La construction du premier exemplaire est superbement réalisée par un amateur en strip planking. Les ponts seront en sandwich sur une peau intérieure en contreplaqué pour l'isolation.

vik 119

vik 119

vik 119

vik 119

Les poutres sont également en strip planking.

vik 119

Elles forment des coffres de cockpit.

vik 119

Une construction en sandwich sur mannequin ou en lisses de mousse est bien entendu une alternative.
Pour ceux qui ne se sentent pas la possibilité de tout construire, des éléments moulés (coques, bras, appendices) en sandwich sont disponibles.

Les carènes sont typiques de mes conceptions. Longueur flottaison maxi, sections semi-circulaires pour un surface mouillé minima évoluant aux extrémités. Flans évasés tolérants à la charge. Livet de pont arrondi pour réduire le fardage.
Des ailerons efficaces correspondent au souci global de simplicité et de facilité d'entretien. Ils permettent un échouage sans souci et la navigation au prés dans moins d'un mètre d'eau.
Les coques abritent deux ou trois cabines, un carré, une salle d'eau, cuisine et possèdent la hauteur sous barrots.

vik 119

vik 119

vik 119

vik 119

vik 119

Le gréement possède un mât rotatif en contreplaqué/carbone réalisé par l'amateur.
Un hors-bord a été retenu pour sa simplicité et son économie. Un tel catamaran n'aura pas besoin d'un moteur pour avancer par petit temps!

Une variante plus orientée vers les performances que le vagabondage peut s'envisager avec des dérives sabres et un mât carbone plus haut. Le potentiel sera là!

Un catamaran fun pour aller vivre vite au soleil!

Longueur : 11,90m
Longueur flottaison : 11,90m
Largeur : 7,30m
Tirant d'eau : 0,90m
Poids lège : 3300kg
Déplacement en charge : 4900kg
Mât rotatif : 15,10m / 8m²
Grand-voile lattée : 53m² ; 3 bandes de ris
Foc sur enrouleur : 29m²
Spinnaker : 86m²
Hauteur sous barrots : 2m
Moteur : 25CV 4-temps hors-bord ou 2 x 4kW électrique
Construction en strip planking ou sandwich sur mannequin mâle

vik 119

ERIK LEROUGE YACHT DESIGNS
La Touche
85240 FOUSSAIS-PAYRE
FRANCE
Tel: +33 (0)2 51 51 46 45
Web: http://www.lerouge-yachts.com
Email: design@lerouge-yachts.com

Les derniers commentaires :

Ginkasrorc01
chrisurf
vik 119
BONJOUR A TOUS
ca fait plaisir de voir que mes idées et opinions sur les catas sont partagés, en particulier par Erik le Rouge dont j'aprécie les dessins. on est tellement critiqué quand on ne suit pas les modes pour simplement associés un objet , le bateau, a un programme, ce qui ferait beaucoup de bateau du bonheur, salut a tous et vive le fun sur l'eau.
mercredi 30 décembre 2009 16:51
Diapositive6
herve31
intéressant réflexion sur la propulsion !!!
là ou d'habitude (en France) pour propulser 3 tonnes, l'offre standard est le diesel IB, M. Lerouge propose soit du HB 4t, soit de l'electrique !!! Belle ouverture d'esprit.

A titre perso, je regarde les deux options pour remotoriser un vieux bateau et je trouve intéressant que l'électrique soit évoqué avec de telles puissances.
lundi 21 décembre 2009 15:15
Missing
taoume
vik 119
bonjour Erik, je connais bien ce bateau en chantier ..... j'etais avec Laurent samedi, on a place les panneaux de survie .... et il n'etait pas fier quand on a decoupe 2 disques de 60cm de diametre dans ses jolis bordes en strip. Il fait un travail superbe, bien superieur à certains chantiers pro. Vivement qu'il mette à l'eau, on le regardera passer, faute de pouvoir suivre. Tu m'avais fait suivre des docs de plans quand je choisissais les miens (en 2001), mais j'ai opte pour un modele plus sage, type grande croisiere qui me remplit de bonheur. En tous cas, chapeau pour tes dessins et tes realisations. Michel
lundi 21 décembre 2009 15:07
Avatar
clarivoile
mouais
je préfère quand même le genre Rackam 33 avec l'esthétique du 26 wing, et plus de voilure
samedi 19 décembre 2009 21:29
Missing
(60nora)
le grement
sur mon cata j'ai un grement à balestron
la faciliré de manoeuvre est considerable il n'y a que deux voiles et une seule ecoute pour controler tout ça et la remontée au près pourrait etre ameliorée avec des derives .mais c'est satisfaisant pour mon programe
alain
samedi 19 décembre 2009 16:48
Voir tous les commentaires
Retour