Port Médoc Gijon

ARGOS le 12/11/2009

La traversée fatidique, la roulette russe!


La traversée, prévue dans une fenètre météo tranquille, afin de ne pas commancer ce marathon par une épreuve,sera mitigée.
La veille du départ, une météo dépréssionnaire finissante avec un peu de nord 10 / 12 Noeuds. Pile poil ce qu'il nous faut pour espérer faire avancer nos 11 tonnes. Ce sera demain matin.
Préparatifs matinaux, Bisous et à l'année prochaine aux voisins de ponton, Didier, La -douce et Véro entre autre, et nous voilà quitant le port, en short et T shirt comme en été.
Moins d'une heure aprés le passage du môle, plus de vent. Moteur relancé pour aller chercher ce vent au large, et profiter de la marée descendente pour sortir de l'estuaire de la gironde.
Une demie heure plus tard, la pluis et quelques vagues croisées m'ont trempées. Nous descendons le chenal sud et je ne laisse pas la manoeuvre au pilote. je me couvre mais prends froid quand même.
L'idée de départ était de prendre le cap 270 plein ouest, arrondir la Corogne, et descendre vers le portugal pour une première étape de 5/6 jours. La réalité est autre.
1° journée: peu de vent, journée grise, pas de mer. 20H 40 MN Moyenne 3nd
1° nuit: de 15 à 25 Nd de vent pas de mer 8H 72 Mn , 6Nd de moyenne !
2° journée Pétole, 3 Nds de moyenne, et mon mal de mer me quitte peu à peu.
2° nuit 35 Nds de vent Moyenne 8 Nds.
Comme rien ne se déroule comme prévu, plus de cartographie sur le pc, fatigue de la nuit passée avec yannick dans le cockpit, le moteur qui s"étouffe aprés quelques minutes ou pas!! malgré les changement de filtres, néttoyage du réservoir etc.. JE PROFITE d'un vent de Nord pour se déroouter sur Gijon.
Nous y arriverons en milieu d'aprés midi.
port medoc gijon

port medoc gijon
port medoc gijon

Ajouter un commentaire public :

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour