HEO Club les multicoques

Equipage le 09/18/2009
Adulé par les uns, rejeté sans vergogne par les autres qu'ils soient catamaran, trimaran ou encore prao les multi-coques laissent rarement indifférent ne serais-ce que par leur envergure souvent importante.

heo club les multicoques Pourtant, au même titre qu'il existe dans le monde des monocoques de spacieux fifty et d'ardent coursiers.
Il y a peu matière à comparaison entre un vigoureux Corneel 26 et lourd et confortable Catalac 8m, entre un Fusion 40 et un Lagoon 400.


Il n'y a donc pas et c'est heureux, Les monocoques d'un côté et Le multi-coque de l'autre mais des multi-coques aussi différents, variés, spécifiques et passionnant les uns que les autres.


Des bateaux qui demandent peut-être d'avantage de rigueur de la part de leurs équipages, mais, qui de part leurs performances ou, qui à travers la fabuleuse plateforme de loisir familiale qu'ils peuvent-être, le rendent souvent au centuple.


[c]Amicalement
Sylvain.
[/c]

Les derniers commentaires :

Missing
(Prospero)
en catamaran
Je suis passé du dériveur de sport, à la PaV puis au catamaran de sport et mon premier habitable a été un catamaran de 28 pieds (Aventura 28) puis un Aventura 36 en copropriété. J'avais choisi un catamaran à l'époque pour les raisons suivante :
- multicoque pour que ce soit mieux toléré par les enfants
- cata parce que moins cher que tri et plus logeable (pour la famille)
- multi pour pouvoir s'approcher plus près du bord, voire échouer et passer des nuits plus calmes
Après plusieurs années :
- le cata sur une courte distance n'est pas plus performant mais sur une longue distance et en nav de nuit, c'est confortable
- ca ne remonte pas bien au vent (quoique plus il y en a mieux ca marche) mais quand je vois ce que font les bateaux de course en pleine mer d'un bord à l'autre, je me sens moins minable
- les ports et les traditionnalistes nous regardent d'un mauvais oeil mais ma femme préfère les mouillages et être loin de l'agitation et des bavardages nocturnes, bref de l'intimité
- au mouillage un multi maintient le confort plus longtemps alors que le mono roule
- en nav les manoeuvres sont faciles (à part l'affalage de spi, je fais souvent tout seul)
- rarement de mal de mer mais les enfants ne viennent plus (ou avec des copains)
Voila mon expérience.
D'ailleurs je n'ai plus l'usage d'un si grand bateau (puisque les enfants ne viennent plus que de temps en temps) et il est à vendre ...(avis aux amateurs)
Jean
jeudi 02 décembre 2010 18:35
Logo_r_duit
Jean-Claude MICHAUD
Du nouveau dans le multi
Un article de présentation du cata alu Mahi Mahi 129 de chez Borda Bord ici: http://www.hisse-et-oh.com/articles/article.php?article=1228
jeudi 25 novembre 2010 12:09
---
Bon, mais en attendant
où est le fil qui causait du visu Casamance/ Dragon Fly" ?
Faudrait p't'être relancer l'affaire. :-)

Week-end du 15 ou du 30 ?
samedi 31 octobre 2009 21:00
Avatar
clarivoile
et
j'espère que je pourrai aller à celui de Lorient. Du multi et en plus sur l'eau!
samedi 31 octobre 2009 20:42
Voir tous les commentaires
Retour