Changement des plexi en double

Gilles44 le 09/14/2009

Bonjour,
Voici ma méthode de pose des plexiglas. Après 25 ans ils étaient opaques, rayées mais toujours parfaitement étanches. C'est pourquoi j'ai utilisé le même produit: le silicone.
Une petite variante pour les amateurs: le double vitrage.

Le mode opératoire pour le remplacement de « plexi » en simple et double vitrage :

Dans l’ordre :
Déposer des anciens plexis, souvent difficile à décoller, on peu couper le joint avec une lame de cutter enduite de produit à vaisselle pour aider à sa pénétration et introduire un ou plusieurs gros tournevis plat au fur et à mesure pour faire coin .

Nettoyer et préparer le support. Pour ma part je reste sur de l’alu brut, donc un simple ponçage à l’orbitale.

Découper les plexis neufs plus grand de 1 à 2 mm que les plexis d’origine. Utiliser les anciens plexis comme gabarit, bien presser les 2 plaques entres elles avec 2 serre joints minimum en permanence en laissant un peu de vieux sika ou de silicone sur le modèle de cette manière ils ne glissent pas l'un sur l'autre. On peut aussi les lier avec du double face. Prendre également la précaution de remettre à plat l'ancien plexi en pressant l’ensemble sur une règle rigide, sinon les trous ne serons pas concordants. Les trous doivent être bien perpendiculaires à la plaque, une perceuse à colonne est idéale.
Finition des champs à la défonceuse avec une fraise à copier toujours avec l'ancien plexi comme modèle fixé de la même manière que pour le perçage. L’idéal est d’effectuer cette opération en même temps que le perçage en conservant le même bridage pour une meilleure précision et un gain de temps.

Poser les plexis extérieur en simple vitrage :

Présenter le plexi, vérification de la concordance de tous les perçages, pose une bande cache sur le roof et découpe la protection du plexi uniquement ou il sera en appui sur le roof
24 heures avant de poser le plexi déposer un cordon de silicone de 4mm de diamètre, après durcissement il va créer une cale d’épaisseur qui garantira une épaisseur constante de silicone soit 1 à 2 mm en final après serrage.

Etaler le silicone en épaisseur régulière sur le plexi et le placer sur le roof.. Enduire les vis de silicone, le mieux est de dédier une cartouche à cette opération en lui mettant une canule coupé à 6/7mm de diamètre qui permet de tremper la vis en la tenant par la tête sans en avoir plein les doigts, et les introduire dans les trous. Une fois en place elles ne doivent plus tourner, c’est l’écrou qui va être serré de l’intérieure.

Après quelques jours de séchage découper le silicone excédentaire, enlever les bandes caches et effectuer un serrage définitif, entre ¼ et ½ tour d’écrou, effectuer un serrage constant, sans jamais tourner la vis, sinon le film est déchiré et c’est une fuite assuré.

Pose du plexi intérieur en cas de double vitrage (épaisseur 4mm):

Découper et percer le plexi intérieur en même temps que celui de l’extérieur,
Après séchage complet du silicone extérieur : 5 à 6 jours.
Retirer les vis qui ont permis le montage du plexi extérieur, nettoyer les trous de montage avec un foret au diamètre de perçage du plexi d’origine.
Poser un cordon de silicone régulier sur la tranche de la tôle de manière à isoler l’air qui sera emprisonné une fois le montage finit. Le bourrelet peu dépasser légèrement à l’intérieure d’environ 2mm, de cette manière il servira de « barrage » au silicone excédentaire lors de la pose du vitrage intérieur.

Poser le plexi intérieur en prenant soins de bien garnir les vis de silicone, Durant la pose du plexi intérieur l’air doit être chaude et très sèche de manière à ne pas emprisonner d’air humide à l’intérieur le mieux est un bon chauffage, un temps sec et un sécheur d’air électrique puissant dans le bateau.

Ce type de montage est pour des hublots et panneaux sur coque alu avec un espacement de 6mm environ entre les 2 plexis, j’emploierais le même procédé avec du bois ou du composite. Mon bateau était équipé d'origine de doubles vitrages posé avec ce mode opératoire qui m'a été expliqué par l'architecte. Pas une trace de condensation depuis 1983, je pense que la méthode est fiable!

J’utilise du silicone NEUTRE translucide qui ne sent pas le vinaigre, sinon fissures garanties.
Ca coute environ 5 fois moins cher que le sika et ne nécessite pas de primaire.
Toujours laisser la protection du plexi le plus longtemps possible, enlever le filme extérieure à la fin des opérations Le silicone est très dur à enlever lorsqu’il est collé sur le plexi neuf et ca part tout seul avec la protection (j’ai enlevé mes protections de panneaux de pont après la (re)mise à l’eau.

Dans le même esprit mettre une bande cache partout ou c’est possible, un gain de temps certain et une finition plus net.

Compter en moyenne 4 h par plexi, perso j’ai mis 80H pour les 21 ouvertures de mon bateau.
Pour les opérations de serrage il est obligatoire d’être deux, un à l’extérieure qui tient la tête de vis et l’autre qui serre l’écrou.


Lien utile :
http://www.lucitesolutions.com/remote/viewdocument.cfm?documentFile=232-fr-manuel_d_atelier_copy1.pdf

Pour les découpes droites j’utilise une scie circulaire guidée par une règle équipé d’une lame de coupe pour l’alu.

Une scie sauteuse équipée d’une lame spéciale plastique pour les courbes (variateur à mi vitesse)

Une défonceuse à petite vitesse et fraise/guide à bille pour les finitions des champs (droit et à 45°)

Perçage à petite vitesse, pièce bien bridée, si possible avec une perceuse à colonne ou bien perceuse à limitation de couple et surtout un foret affuté adhoc, voir le lien, remonter souvent le foret pour dégager les copeaux et éviter un échauffement par bourrage.
Percer environ 1mm plus grand que la vis de manière à avoir une dilatation libre du plexi et un joint autour de la vis.

Dans tous les cas je souffle à l’air comprimé pour dégager les copeaux et refroidir la lame ou le foret.

On peu comparer l’usinage du plexi au travail du verre : il faut éviter de chauffer sinon il y a une tension qui se crée et un risque important de fissure a plus ou moins long terme.

Les photos jointes ont été prisent lors du remplacement des plexis de panneaux ouvrants, le mode opératoire pour les fixes est strictement le même. Le plexi extérieur fait 12mm d’épaisseur, PMMA coulé référence 6T22 de chez PERSPEX .

Bon vent

Les derniers commentaires :

Manif_photos_237
CAPTEN
merci
trés bonne explication technique merci
vendredi 04 février 2011 20:51
Manif_photos_237
CAPTEN
et bien
voila, j'ai déja fait sur non fast 38 des doubles vitrage, résultat malgré le joint étanche que j'ai mi de la buée est apparut résultat nul et pourtant que de précaution j'ai mis
vendredi 04 février 2011 20:20
Manif_photos_237
CAPTEN
comment une variante
bonsoir, qu'a tu fait comme double vitrage?
vendredi 04 février 2011 20:16
Missing
(Dugudu59)
sacré boulot mais attention avec les double vitrages...
Je suis moi aussi en train de réparer mes hublots et donc sensible à toutes les idées et respectueux des gens qui se lancent dans ce type de réparations.
Mais sur le choix d'un double vitrage fabriqué sur place, j'ai bien peur que cela ne soit pas très efficace, voire pire.
Bien sûr, la double paroi améliorera l'isolation thermique mais l'air emprisonné doit ABSOLUMENT être totalement déhydraté avant de l'enfermer.
Sinon, il y aura en cas de froid extérieur : atteinte du point de rosée sur la paroi interne et condensation avec taches ou traces impossibles à enlever puisque inaccessibles.
Cela arrive couramment sur les double vitrages anciens ou de mauvaise qualité des fenêtres de maison (et souvent sur les Velux soumis à forte variation thermique).
A moins d'avoir un double vitrage "démontable", c'est-à-dire avec l'intermédiaire accessible, vaut donc mieux garder une simple paroi.
vendredi 04 février 2011 20:15
Voir tous les commentaires
Retour