HAKA 100 - Erik LEROUGE

Equipage le 01/06/2009
Entre les GAÏA / HAKA 80 et les PALADIN / HAKA 120, voici un frère de 10m s'affranchissant des contraintes du transportable pour aborder le domaine du hauturier tout en restant abordable, facile à manier et simple à entretenir.

La philosophie du HAKA 100 peut se résumer ainsi: amusant sur le pont, sympa à l'intérieur! Plusieurs exemplaires ont été construits à l’unité permettant de valider le concept.

On retrouve le stylisme ultra-moderne et la même approche des aménagements très aérés, ouverts sur l'extérieur grâce au roof panoramique, fonctionnels en mer et faciles d'entretien. On peut y vivre à 2, y dormir à 4, y dîner à 8 et prendre l'apéro à 16!

[c]Son programme est double:[/c]


[c]haka 100 - erik lerouge[/c]

-Il peut être un bateau de voyage minimum, sans souci, passe-partout, d’entretien minimum, facile à manier, pour un couple de retraités ne recevant qu’occasionnellement enfants ou amis mais privilégiant une vie simple avec un bateau que l’on peut laisser sans trop de crainte en hivernage pendant d’éventuels retours à la maison et ne nécessitant pas de gros efforts à la manœuvre.

-Il peut être un bateau de croisière idéal pour nos côtes à marées échouant aisément, d’un gabarit ne dépassant pas la barrière des 10m et dont la largeur n’excède pas les limites des places de marina Méditerranéennes de cette longueur. Ses excellentes performances au prés et par petit temps seront appréciées dans les zones à fort courant.

La carène est longue à la flottaison pour passer dans le clapot. Ses proportions modérées privilégient l'équilibre sous voiles, l’utilisation d’un régulateur est même prévue, et une vitesse de croisière soutenue sans efforts.
Le Lerouge Twin Keel System a été choisi comme meilleur compromis entre la stabilité, le faible tirant d'eau, l'efficacité des appendices, l’absence d’entretien, la facilité de construction, la fiabilité et un échouage sans surprise permettant de caréner entre deux marées.

Les formes arrondies des superstructures réduisent le fardage pour une bonne remontée au vent.

La construction en sandwich permet un rapport de lest intéressant. La courbe de stabilité est ainsi sécurisante aux grands angles de gite, ce qui devrait être toujours le cas sur un petit bateau de voyage, et le STIX passe les exigences de la fameuse catégorie A de conception .

Différents plans d’aménagements sont prévus, tous privilégient la visibilité vers l’extérieur depuis la cuisine ou la table à cartes:

-Le plus populaire possède un carré en U avec lit breton et une grande cabine arrière. Les toilettes donnent accès à un grand coffre sous le cockpit.
-Une disposition avec deux cabines arrières et une cuisine à l’américaine est également envisagée.

La finition est un choix personnel. On peut opter pour des cloisons en contreplaqué avec une finition douillette. Mais un programme de voyage se trouve bien de cloisons en sandwich et un intérieur laqué.

L'ergonomie du cockpit a été très travaillée avec l'arrière optimisé pour la barre franche tandis qu'un bridge-deck protégé d'une amorce d'hiloire assure une confortable position de veille.
Le roof panoramique dégage une belle plage avant pour faciliter les prises de mouillage ou gonfler une annexe.

[c]haka 100 - erik lerouge[/c]

La philosophie du plan de voilure est de permettre de s’amuser par beau temps en évitant le recours au moteur et de rester facile à manier dans la brise en limitant les manœuvres sur l’avant.

Avec des cadènes sur le bordé pour soutenir au mieux le mât, le solent sur enrouleur a donc un faible recouvrement, le cap au prés en bénéficie. Il s’enroule sans trop se creuser et les virements de bord sont facilités.
Une vraie trinquette de brise se grée sur le bas-étai. Elle peut rester à poste, prête à l’usage dans un sac banane. Une bande de ris évite le recours au tourmentin.

Un drifter sur emmagasineur est utilisé pour décoller au prés par petit temps ou booster la vitesse au petit largue.

Le spi asymétrique est amuré sur un tangon carbone. Si le gréement standard est en aluminium, l’option mât carbone permet d’établir un spi léger en tête du meilleur effet pour descendre au portant par petit temps.
Lorsque le budget le permet, un mât carbone et des haubans textiles possèdent des avantages en croisière. La réduction du poids dans les hauts va toujours dans le sens de la sécurité en améliorant la stabilité et du confort en réduisant le tangage.

Si l’Haka 100 a été classiquement motorisé par un saildrive, une motorisation électrique pourrait très facilement être retenue. Il existe des moteurs 24V pouvant être rechargés par l’hélice. L’autonomie en voyage est quand même bien agréable, tandis que l’entretien limité aux escales, l’absence d’odeurs et de bruit, la suppression de la corvée du plein sont des purs bonheurs.
Il faut souligner ici, qu’un voilier qui marche bien par petit temps et au prés, n’utilise son moteur que pour les manœuvres de port. Investir dans un bon jeu de voiles est à terme bien plus rentable qu’un gros diesel.
L’énergie en voyage est un problème que chacun doit gérer en fonction de son mode de vie à bord. Les économies sont possibles pour qui veut s’en donner la peine. Un bateau bien équilibré qui permet l’utilisation d’un régulateur d’allure supprime la principale consommation électrique en mer. Les feux de navigation LED, l’instrumentation sans fil vont également dans le bon sens. Avec un choix judicieux de panneau solaire et éolienne, une vie sobre à bord est faisable sans assourdir ni polluer nos voisins au mouillage.

La construction à l’unité à été réalisée en sandwich sur mannequin. Les échantillonnages et choix de matériaux ont été réalisés dans une optique de voyage. La peau extérieure est surdimensionnée pour une bonne résistance au poinçonnement avec des renforts kevlar judicieusement placés pour prendre soin des chocs avec d’éventuels objets flottants. La coque utilise une mousse semi-rigide, style Airex R63-80 ou Corecell pour bien amortir les chocs. La résine époxy possède les meilleures qualités mécaniques et une totale absence de reprise d’eau.

[c]haka 100 - erik lerouge
Rencontre à Serk de "L'EQUILLE" avec le grand frère Red Magnum[/c]

Outre un exceptionnel rapport poids/résistance, ce matériau est imputrescible, ce qui lui donne une grande tolérance aux mal traitements en voyage. La mousse procure une isolation bienvenue tant dans les pays chauds, que pour faciliter le chauffage en hiver. Une flottabilité positive est facile à avoir et, avec l’aide de cloisons étanches, l’insubmersibilité pourrait être obtenue.
Les quilles sont une coquille en composite remplie de plomb. On abaisse ainsi au maximum de centre de gravité. Pas de souci de boulons de quilles, de fonte qui s’oxide.

Des négociations sont cours avec différents chantiers pour faire un nouveau bateau de série issu du Haka 100. La construction, toujours en sandwich, sera infusée en moules femelles et le bateau devrait être disponible à tout stade de fabrication.

Pour conclure, je me verrais bien faire avec un jour le périple dont je rêve vers l’Islande et le Groenland et, en attendant d’en avoir le temps, emmener la famille voir les Scillies et l’Irlande pendant les vacances scolaires!

[c]
Longueur : 9,99m

Longueur flottaison : 9,80m

Largeur : 3,20m

Tirant d'eau : 1,37m

Poids lège : 3800kg

Lest : 1700kg

Déplacement en charge : 5300kg

Mât alu : 14,20m; carbone en option

Grand-voile lattée : 30m² ; 3 ris

Foc sur enrouleur : 30m²

Trinquette : 13m² ; 1 ris

Drifter : 48m² envoyé libre sur emmagasineur

Spi asymétrique : 89m²

Hauteur sous barrots : 1,90m

Moteur : 18CV diesel saildrive ou 10kW électrique
[/c]

[c]haka 100 - erik lerouge[/c]

[c]ERIK LEROUGE YACHT DESIGNS
La Touche
85240 FOUSSAIS-PAYRE
FRANCE

Tel: (33) 02 51 51 46 45

http://www.lerouge-yachts.com

design@lerouge-yachts.com
[/c]

Les derniers commentaires :

Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom
ce bateau m'intéresse!
où peut-on le voir?
dimanche 13 décembre 2009 20:13
Avatar
pepperbox
coucou !
Bon allez , je voudrais bien revenir au sujet principal , à savoir les monocoques d 'erick Lerouge .

Tout d' abord ; j 'aimerais avoir un ordre de prix de ces bateaux afin de mieux me rendre compte du coté abordable .

Bon , je dois avouer que ce genre de bateau ne peut me convenir vu la composition de ma famille ! (3 enfants , nous en avons dejà parlé au sujet des catas )

Alors juste une petite remarque , lorsqu' un bateau pratiquement unitaire est presenté , ne serait-il pas possible de le faire avec plusieurs sortes d' amenagements interieurs ?
c 'est vrai , en fait dès que j ' ai lu cet article , j' ai vite refermé la page en me disant que ce n' etait pas pour moi !
(bon je l' ai lu quand même jusqu' au bout !)
Alors je pose une question simple :

Est-il impossible d' avoir des bateaux de 9/10 capable de recevoir une famille de 2ou 3 enfants ?
Doit-on en rester au Karate / Fandango et autre Neptune 99 ?
Les chantiers classiques imposent les couchettes doubles partout ... c' est bien normal , c' est ce qui ce vend ! Mais precisement , n 'est ce pas le rôle des plus petits d ' aller là où les autres ne vont pas ?
Finalement , si j' analyse bien le marché des bateaux neufs , avec 3 enfants je suis obligé d' acheter de l' occase (ou un cata!).
C' est frustrant car les choix techniques , la simplicité de l' ensemble sont des atouts indiscutables des bateaux Lerouge !
Je sais , j 'ai dejà evoqué celà , mais je suis tetu ...
De toute façon , je suis perdu , il faudra que je passe au cata , le salut des grandes familles ...
En tout cas merci à Erick Lerouge d' intervenir , c' est vraiment genial de pouvoir partager des opignons avec un pro !
:-D
dimanche 18 janvier 2009 19:33
---
multi matériaux
A lire les forums , j'etais persuadé qu"E.Lerouge était spécialisé aux matériaux composites . Peut etre est-ce dû au livre dédié qu'il a écrit . Pour la petite histoire , je cherchais des charges à la rochelle .Je vois une enseigne matériaux composites et entre dans l'immeuble : En fait c'est un institut technologique sur l'utilisation des matériaux composites. Rien à voir avec la vente .
Leur bible est ce livre . Joli compliment , non !
Toujours est-il que j'ai remarqué que ce archi a dessiné un 12 m en Alu et un 13 m ( silence) en bois moulé + un autre 13 m en strip (matin bleu ).
multi matériaux ,certe mais en déplacement léger .
samedi 17 janvier 2009 19:45
Logo-heo2015-32x32-ico
Equipage
Rappel
Merci de rester dans le sujet.

Hisse-Et-Oh souhaite donner une part importante à l'architecture navale.

Vos remarques et critiques sont les biens venues, du moment quelles restent dans la charte et quelles soient largement constructives.

Merci encore à Erik LEROUGE et à tous les architectes qui prennent le temps et acceptent le débat d'idées et les discussions.

Sachons garder cette espace d'expression qui peut-être positif pour tous.
samedi 17 janvier 2009 15:20
Avatar
clarivoile
en tous cas
j'ai parcouru ce fil au fur et à mesure de son déroulement, je n'avais pas noté de raison de dispute jusqu'à ce que je découvre l'ambiance de ce matin!

Je me demande si vos propos sont plus dans le sujet que parler d'autres bateaux que de celui du fil :-(
samedi 17 janvier 2009 13:51
Voir tous les commentaires
Retour