La capote : Calculer l'armature

Equipage le 10/28/2008

C'est pas simple, mais on s'en sort. Nous nous limiterons à une capote double arceaux.

Intro : La tragédie grecque classique comporte 5 actes. C'est de la rigolade à côté de la fabrication d'une capote.

Pour fabriquer une capote de descente :
D'abord quelques lapalissades :
-une capote est constituée au minimum, de 2 arceaux inox (tube avant TAV - tube arrière TAR), articulés l'un sur l'autre au point ART, qui se replient l'un sur l'autre
- TAV est articulé sur le pont au moyen d'une chape au point CHAP
- les 2 arceaux sont recouverts d'une bâche qui par ailleurs rejoint le pont (c’est mieux).
- la capote s'abat sur le pont à un endroit dégagé, en général sur sa fixation avant FAV
- une capote couvre, a minima, la descente, voire un peu en arrière

Il en ressort que les points de fixation sur le pont sont situés sur le rayon d'un cercle circonscrit à notre capote (hélas c'est vrai).


Préalable matériel :
Carton ondulé simple cannelure. Il en faut 3, voire 4, fois la largeur de la capote.
6 sangles avec boucles

Acte 1 :
Repérer sur le pont ce fameux endroit dégagé ou viendra s'abattre la capote et en prendre un gabarit "à plat".
Acte 2 :
Repérer, dans l'espace, le point le plus en arrière possible, sur l'axe longitudinal de la capote. Achtung au palan de GV.
Acte 3 :
Avec un acolyte, descendre une verticale de ce point (gaffe bloquée avec des bouts, des sangles etc...) et la repérer sur le fond de cockpit par exemple. Mesurer la distance horizontale (L) entre cette verticale et le point le plus avant, ainsi que la hauteur (h) entre le point arrière possible (achtung la bôme) et le point le plus haut du plan "d'abattage" (en général le roof)
Acte 4 :
mesurer la largeur disponible (l)
Acte 5 : A la table à dessin....
Vue de profil, la capote étant en place, TAR et FAV sont situés sur le cercle de centre CHAP.
Je vous fais grâce de Pythagore. Par rapport à l'avancée max de la capote, la distance antre cette avancée et le point CHAP sera R = L-racine(R2-H2). On calcule.
Acte 6 : (c'est une tragédie "longue" , d'habitude 5 actes suffisent)
Tracer et vérifier in situ que ça passe bien (taquets, drisses, hiloires etc....)
Acte 7 :
Dans la mesure où le "toit" de notre capote est horizontal, TAV et TAR sont les cotés d 'un triangle isocèle quand on regarde la capote de profil. Sur le dessin, positionnez TAV en fonction de vos envies. Plus TAV se rapprochera de TAR (en dimensions), plus la face avant de la capote sera verticale. Soit DIST1 la distance entre TAV et TAR et DIST2 la distance entre ART et TAR
Fini pour les aspects longitudinaux.
Acte 8 :
Maintenant que nous savons où articuler notre capote dans le plan longitudinal, il faut passer au transversal.

Pas de mystère, le gabarit est incontournable.
Carton ondulé posé à plat sur le pont, bordure alignée sur les 2 points CHAP, tracer les 2 points CHAP, la ligne sur laquelle nous voulons abattre notre capote ("zone dégagée").
Découper au ciseaux
Ben voila un profil de tube qu'il est beau.. Pour être sûr de la symétrie, on peut faire en reportant une moitié par la méthode des carreaux.
Acte 9 :
J'achète à grands frais 2 chapes (articulées si le bouge est important), 4 embouts de tube et 2 colliers, tout ce gentil monde du même diamètre, du 25mm étant en général suffisant.
Acte 10 :
Je reprends mon dessin. Parceque, voyez vous, il va falloir enfiler les colliers sur les tubes. Or s'ils sont trop cintrés, ça sera impossible.
Question : Quel est le rayon de cintrage ?
A moi Pythagore (again). Calcul du rayon connaissant la flèche (h) et la corde (l)
Cherchez pas, la réponse est : R = (l2 + h2)/2h
Si R <= 1,5 les colliers ne passent pas ( ou alors, solution moche, au marteau). Dans ce cas, il faut calculer la hauteur HAUT de l'articulation ART par rapport au plan de pont, et conserver cette partie droite.

Le calcul est fait pour des pieds verticaux. Ce n'est pas le plus élégant, mais le plus simple. Toutes les formes sont possibles : verticaux, obliques, obliques avec un rentrant etc.... Avous de choisir.

HAUT = R-DIST2
Je recalcule le nouveau rayon de cintrage. La flèche est alors h-HAUT, la corde reste la même (l).
Les colliers seront positionnés au plus haut de cette partie droite et TAV sera articulé dessus, se rabattra parfaitement sur TAR, l’ensemble arrivant à plat pont à l’endroit voulu.
De toute façon, sur un peit bateau une partie droite est indispesable pour avoir de l’air sous la capote.

Moment de joie
Acte 11 :
I went chez le cintreur mon gabarit sous mon bras (bis)
J'ai même diminué TAR de la hauteur de mes chapes.
I love you ma jolie capote, I love you etc... Merci Robert.
Acte 12 :
Je prends un gabarit propre de TAR.
Je pose le gabarit que je viens de prendre sur le pont en l’appuyant à l’emplacement des chapes, et je trace au crayon gras (2B)
J’assemble mon armature
Je pose tout ceci sur le pont. Je boulonne mes chapes (attention aux vaigrages en dessous !!!). Avec mes 7 sangles, je fais tenir ma capote en place. 4 tiennent les chapes (2 vers l’avant et 2 vers l’arrière), 1 tient l’écartement entre TAV et TAR, 1 retient TAR vers l’arrière, 1 retient TAV vers l’avant.

Magie de l'instant. L'armature est en place.

Les derniers commentaires :

Voir tous les commentaires
Retour