mich'sail, le canot' idéal

msailhan le 07/20/2008

---- Projet MICH'SAIL, le canot'idéal ----


(Vous pouvez retrouver ce projet dans Voile Magazine de juillet)


Jean Lacombe l'avait fait dans les années 50...
A mes heures perdues, gaillardement et comme lui ignorant des règles de l'art, je me suis lancé sur ses traces!
Comme lui j'ai imaginé mon bateau, crayon en main, sur la table de la salle à manger. Comme lui, j'ai cogité et recogité, mille fois retourné les formes dans ma tête, rectifié un profil, redessiné un rouf, décidé d'un tirant d'eau, apprécié au pif un plan de dérive, une voilure... Avant de poser ma maquette dans l'eau de la baignoire, pour évaluer son déplacement.



C'est le "canot'" idéal, conforme à toutes les exigences de ma triple qualité de quinqua, déja grand-père, et plaisancier amateur autant du large que des eaux intérieures...
Un bateau volumineux, bien calé sur ses bouchains, pour accueillir au moins sept personnes.
Une coque et des aménagements rustiques tout contreplaqué: c'est plus simple, moins cher, et le plastique n'est-il pas malsain à respirer ?
Un gréément ultra-simple, cat-goélette avec mâts carbone et voiles qui s'enroulent autour: deux écoutes, et un spi asymétrique tenu par une bastaque. Je pourrai le mener en solitaire.
Un voilier écolo: un puissant moteur électrique mû par cinq sources d'énergie et un parc de batteries: la prise de courant des escales, deux groupes électrogènes amovibles (pour l'entretien d'hiver), une autogénération par l'hélice quand la vitesse est suffisante au portant, une éolienne et six panneaux solaires !
Un tirant d'eau faible, 1,25 m et deux quilles, pour échouer facilement et entrer dans les eaux intérieures (et les mâts seront facilement couchés, le plus grand ne pèse pas 20 Kg)
Bref, un bateau facile et agréable à vivre et voici encore pourquoi:
-- l'annexe est un Optimist insubmersible, qui a sa place dédiée, dans une soute arrière. Les gamins feront des ronds dans les ports, aux escales.
-- Deux ancres sont toujours à poste, au davier
-- Les flancs -verticaux- du bateau sont protégés par une "ligne de défense" fixe (adieu les multiples pare-battages, désormais, un ou deux gros suffiront) et l'étrave est protégée également
-- le deck-saloon tient le barreur au sec, et on peut cabaner le cockpit, avec un taud tendu jusqu'à l'arceau arrière
-- le rouf offre à l'avant un vaste bain de soleil
-- les couchettes sont très vastes, la hauteur sous barrots généreuse (2m), les rangements aussi
-- le carré est surélevé (installé sur un parc de batteries), offrant une vue panoramique sur l'extérieur
Quel architecte acceptera de se pencher sur mon bateau ?

nb: la maquette au 1/20ème a effectué ses premiers essais --prometteurs-- au Bois de Vincennes, par un petit 3. La télécommande permet d'actionner le gouvernail et de border/choquer les écoutes.

mich sail le canot ideal mich sail le canot ideal

Les derniers commentaires :

Missing
Grincheux
projet
bien sympa et qui devrait correspondre a celui de bien des plaisanciers dans la 50aine.
cela devrait aussi (enfin, faut pas rêver, ils sont si surs de la supériorité de leurs avis)faire réfléchir nos grands architectes sur les vrais désirs des plaisanciers et pourquoi pas leur faire un peu honte.
vendredi 26 septembre 2008 15:51
Voir tous les commentaires
Retour